[Mémoire] La prise en charge soignante autoritaire

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Doolididom
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : samedi 27 décembre 2008 à 23:34

[Mémoire] La prise en charge soignante autoritaire

#1 Message par Doolididom » samedi 27 décembre 2008 à 23:38

Je suis élève Infirmière, et je fais mon travail de fin d'étude sur l'autisme.

Lors d'un stage, j'ai étè confronté à un autiste adulte qui s'auto-mutilé tout les jours lors de sa toilette (lors de sa douche). Il se claquait la tête contre les parois de la douche tout en hurlant. Lors de ma première prise en charge avec celui-ci, j'ai essayé d'une voix assez douce de le faire cesser d'hurler et tenter qu'il arrête de se claquer la tête contre les murs, mais tout ceci en n'a pas fonctionné, puis un soignant est arrivé, il a commencer à lui hurler dessus,il lui dit
- "Léo, arrête de crier comme ça, et cesse de te claquer la tête contre les murs ! sorts immédiatement de la douche !!" Léo s'est arrêter de faire tout ça,
Là le soignant lui a dit qu'il pouvait rester dans sa douche mais que si il recommencait il sortirait immédiatement !

Léo s'est executé de suite !

Mais j'ai été surprise de la facon qu'il fallait employer, pour qu'il cesse.

Apres ce soin le soignant m'a dit que c'était le seul moyen pour qu'il arrête.
Je lui ai expliqué, que pour moi il était difficile de hausser la voix sur un adulte, mais que lors des prochaines toilettes je tenterai la méthode.

J'ai alors employé cette méthode, et certes cela a fonctionnée, mais je ne suis pas satisfaite.

Crier sur un patient, pour qu'un soin puisse se réaliser, ne fait pas partie de ma vision de la pratique soignante.

Le thème de mon travail est : La prise en charge soignante autoritaire, de la personne autiste adulte qui s'auto-mutile, durant la toilette.

Je recherche de la documention, sur la personne autiste adulte :

- Sur l'automutilation de la personne autiste
- sur d'autres stratégie soignante (car dans cette situation j'ai reproduit par mimétisme la pratique soignate de l'équipe)
- et d'autres pistes que je n'ai pas encore

Trouver de la documentation sur la personne autiste adulte est très difficile. Auriez vous des pistes à me proposer ?

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#2 Message par jakesbian » dimanche 28 décembre 2008 à 10:48

bonjour doolidom,

je comprends ta stupéfaction; cet autiste adulte obéit à une réaction dont il a l'habitude... mais, il est évident que ce n'est pas la solution;

si tu veux faire quelque chose de positif pour lui, c'est un travail de longue haleine: à ce comportement négatif d'automutilation, il faudrait que tu réfléchisses à un comportement positif de substitution; çà ne marchera pas du premier coup... mais, un jour, quand tu t'y attendra le moins, il va faire le pas car il sentira que ton idée lui sera bénéfique, apaisante...
... espérons simplement que ton stage durera assez longtemps pour cela... et que personne ne cassera tes initiatives.

si tu veux des livres, va voir dans le salon "littérature" du forum... jean y met tout ce qu'il faut; puis il y a lila qui est documentaliste au CRA; elle pourra te renseigner;

si tu veux des idées, des conseils, des explications, on est plein de monde pour répondre à tes interrogations... il y a même des autistes adultes... absolument précieux pour nous.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20827
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

autisme à l'âge adulte

#3 Message par Jean » dimanche 28 décembre 2008 à 14:40

Liens vers des journées d'études sur le sujet :

http://www.asperansa.org/actu/notes_20081120.html
(avec notamment un diaporama)
Le CRA peut fournir les autres diaporamas.

http://www.asperansa.org/actu/cra20071009.html

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#4 Message par bernard » dimanche 28 décembre 2008 à 21:30

Juste une petite remarque.
Autisme n'implique pas automutilation et vice-versa.
L'automutilation existe chez les NT aussi.
A mon avis, il n'y a pas de liens directs.

Mais on peut avoir automutilation en surcharge de l'autisme.
Voir par exemple la page de Gilles Tréhin sur le sujet de l'autoagressivité
http://pagesperso-orange.fr/gilles.treh ... sivite.htm
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#5 Message par jakesbian » lundi 29 décembre 2008 à 14:25

bien!!! bernard... il y a matiére à travailler 8)
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#6 Message par Olivier » lundi 29 décembre 2008 à 15:14

Quand j'étais ado, j'ai eu ma période arrachage de cheveux. J'aimais beaucoup la sensation d'arrachage. Elle me faisait le même effet que j'ai retrouvé avec mes chaussures sur la glace, ou comme le semble le ressentir Luna avec les marrons chauds.
Ma mère s'en est aperçu en trouvant des poignées de cheveux derrière le lit. Un petit contrôle : J'avais une belle calvitie naissante. J'ai eu droit à une engueulade sévère, et j'ai arrêté aussitôt et sans rechute....
C'est marrant, j'avais oublié.... Ce n'est pas une forme tres grave, mais quand même.....
Par contre je n'ai jamais eu d'autre symptîome (tel que, conduite à risque et autres....)

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#7 Message par Luna » lundi 29 décembre 2008 à 17:05

Je suis trichotillomane, c'est à dire la reine de l'arrachage de cheveux, un par un, en période de frustration ou de stress, depuis gamine. J'en ai parlé à ma mère cette année : elle ne s'était aperçu de rien.
Pour parer à cela, je porte souvent un bonnet ou des foulards : leur contact m'empêche de me faire mal, je ne peux plus me tirer les cheveux. Je ne sais pas comment ça fonctionne, mais ça marche.
Ma mère essaie par tous les moyens de me faire ôter mes bonnets quand je viens lui rendre visite, mais c'est vital pour moi, une sorte de protection. je n'arive pas à le lui dire.

Quand je vais mal, que je me déteste, quand je me sens très frustrée devant mes incapacités, il m'est déjà arrivé de me frapper le crâne avec les mains...
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#8 Message par maho » lundi 29 décembre 2008 à 20:56

C'est marrant, j'avais oublié.... Ce n'est pas une forme tres grave, mais quand même.....
Si quand meme Olivier, j'ai suivie recemment une discussion des trichotillomanes, certains ne s'arretent pas aux cheuveux, mais les sourcils, les cils, et j'en passe. Mis a part l"aspect, il y a la vulnerabilité a certains infections.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#9 Message par Olivier » lundi 29 décembre 2008 à 21:01

Se ronger les ongles fait il partie de la même famille de comportements ?
Je ne me rappelle pas avoir eu une fois l'occasion de me couper les ongles avec autre chose que mes dents...

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#10 Message par maho » lundi 29 décembre 2008 à 21:16

:lol: Peut etre Olivier.
J'ai eté aussi une rongeuse!! Plus tard je suis devenue "bricoleuse" donc jamais des ongles en bon etat!
Il y a quelques années au passage a LA, j'ai fait posé des ongles en resine (vraiment pas cher!!!) et la tu peut y aller, pas moyen de les ronger, et meme pas envie!

Loic est plutot un "gratteur". J'aurais pensait que c'etait inconscient, mais peut etre pour s'endormir (donc angoisses de la nuit) ou quand il regarde la télé, il peut se gratter trés profondement (donc pareil Olivier, assez grave quand on voit les cicatrices et les blessures beantes, infectés). Quand on lui questionne, il dit s'etre fait mal en tombant ou en travaillant (on pensait qu'il cachait la verité, mais je suis persuadé qu'il ne sait pas qu'il se fait ca lui meme)
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#11 Message par jakesbian » lundi 29 décembre 2008 à 21:22

alors moi, j'ai réussi à arrêter de me ronger les ongles... 1 mois dans ma vie.

lorsque nicolas est né; bien décidée... le jour que j'ai repris le travail, 45km en 2CV ont eu raison de ma bonne résolution :lol: .

nicolas, lui, se mord la main lorsqu'il est stressé... mais jamais jusqu'au sang tout de même; sa meilleure arme anti-stress est de courrir... en ce moment qu'il est à la maison, un petit 8km en 35mn :roll: .

pour revenir au patient de doolidom... son grand stress qui l'amméne à se taper la tête, c'est uniquement sous la douche? il a peu être un probléme avec l'eau qui coule...
... étant petit nicolas pleurait sous la douche, alors que le bain se passait bien, car il avait peur de l'eau qui coule; lorsque je coulais l'eau dans l'évier pour faire la vaisselle, il fermait le robinet si je m'éloignais pour prendre quelque chose sur la table...
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#12 Message par maho » lundi 29 décembre 2008 à 21:50

J'avais pensé aussi Jakesbian, sauf que la menace du Soignant est que si il recommence, il sort immediatement de sa douche.
Mais ca pourrait etre qu'il aime la sensation d'eau, mais pas l'eau qui coule sur sa tete, donc peut etre plutot un bain?

Il faut aussi suivre la piste que l'automutilation est une forme de "bonheur" Il aime tellement sa douche qu'il se fait mal; il pourrait se sentir coupable de sentir tant de bonheur sous la douche, donc il faut qu'il se fasse mal pour enrayé ce sentiment de bonheur. il y a aussi qu'il ne comprends pas cette sensation de "bien etre" donc son seul reaction est de creer un "mal etre".
Ca peut sembler etre un psychanalyse a 10cts, mais c'est ce que j'ai compris de mon enfant NT automutilant, et c'est ce que j'ai deduit de mon enfant NAT (Asperger) non automutilant mais destructeur de son corps sans le savoir.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#13 Message par Jonquille57 » mardi 30 décembre 2008 à 0:14

Lorsque Florent cherche à se faire mal ( je ne peux pas parler d'automutilation, mais il se cogne la tête, ou bien il veut prendre tout un tas de médicaments,etc... ), c'est toujours parcequ'il est malheureux et qu'il veut se punir, comme si il était responsable de son malêtre... Je pense que dans son cas, c'est malgré tout lié à son autisme, puisque c'est son autisme qui le rend malheureux.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#14 Message par Murielle » mardi 30 décembre 2008 à 18:17

Chez nous l'auto-mutilation était assez sévère tant qu'il n'y avait pas apparition du langage....
En fait, Léo ne pouvait pas s'exprimer sur ses désirs, ses peurs, ses envies ou ses frustrations et donc il se tapait la tête sur les murs, au sol ou se donnait des coups sur la tête...
Pour ceux qui sont à côté, c'est terrible.!!!!!
Perso, j'en était malade.!!!!Il y a même eu une fois ou le peu de temps qu'il passait à l'école s'était mal passé car il s'est retrouvé acculé dans une cabane sans pouvoir sortir et sans pouvoir dire combien il était effrayé par ces enfants qui riaient bêtement et se moquaient de lui....Il a alors tapé, tapé et tapé encore sa tête contre le mur de la dite cabane et c'est une gamine (moins bête que les autres) qui a alerté la maitresse.Les gamins trouvaient cela très drôle.! :evil: Léo est rentré à la maison avec un hématome énorme sur le front.!
La maitresse a sermoné tous ces gosses qui ont été punis.
Dès que le langage est arrivé (vers 4/5 ans) ça s'est quasiment arrêté.!!! :lol:
Est-ce que ce patient a l'usage de la parole?
Aujourd'hui, il est rare, très rare que Léo se fasse mal physiquement exprès.Lorsqu'il est fatigué et qu'on tire un peu trop sur la corde (pour les devoirs notamment) il va frapper avec son poing 3/4 coups) sur la table....histoire de me montrer qu'il en a ras le pompon.!! :? :wink:
Il y a eu quelques périodes de stress où il avait tendance à se donner des coups sur la tête avec sa main.Nous avons stoppé ça net en lui disant que c'était INTERDIT.!Léo étant très respectueux des règles, il n'a pas recommencé.... :D
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20827
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#15 Message par Jean » dimanche 4 janvier 2009 à 21:13

Des documents supplémentaires peuvent être transmis.

M'envoyer un e-mail par MP.

Répondre