Articles divers sur les TSA

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20748
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1456 Message par Jean » mardi 1 septembre 2020 à 19:26

Jean a écrit :
lundi 17 août 2020 à 10:40
Guide pratique de l'ESCAP pour l'autisme : une synthèse des recommandations fondées sur des données probantes pour le diagnostic et le traitement

Traduction officielle - 60 pages - Table des matières avec liens hypertextes.
ESCAP Guide pratique pour l'autisme VF-9.pdf
Dernière version avec une rectification page 38 - tableau S2 sur l'âge du SCQ
ESCAP Guide pratique pour l'autisme.pdf
(2.75 Mio) Téléchargé 18 fois
Version espagnole : http://www.autismo.org.es/sites/default ... utismo.pdf
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 751
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Un test de reflexe acoustique non invasif pour révéler l’autisme

#1457 Message par piedsboueux » samedi 5 septembre 2020 à 7:37

Il serait dit que l'autisme des la naissance se caractérise déjà par une audition sur développée au niveau structurelle (forme de l'oreille)?

Dans "Acoustique & techniques" N°90 du CIDB
Un test de reflexe acoustique non invasif pour révéler l’autisme

Bien que cela ne fasse pas partie des critères de diagnostic de l’autisme, on constate des difficultés auditives allant de la surdité à l'hyperacousie chez la plupart des personnes atteintes de TSA.
Il a également été démontré que les enfants autistes ont des réflexes auditifs nettement plus lents et asymétriques.
Des chercheurs américains du Lake Erie College of Osteopatic Medecine (USA) viennent de publier les résultats d’une recherche basée sur l’étude post mortem des troncs cérébraux de personnes atteintes de TSA par rapport à ceux de personnes ne présentant aucun trouble qui révéle une diminution significative du nombre de neurones dans les noyaux auditifs.
Cette étude démontre l’utilité d’un test de reflexe acoustique dès la naissance. Actuellement les tests d’audition consistent à vérifier si le nourrisson peut entendre; ce test non invasif, qui mesure les changements de pression dans l’oreille moyenne, devrait permettre de détecter une hypersensibilité à une large gamme de fréquences ce qui est un des signes de l’autisme et ainsi de mettre en place des thérapies adaptées dès le plus jeune âge.
Un article présentant les résultats de cette recherche sous le titre Structural and Functional Aberrations of the Auditory Brainstem in Autism Spectrum
Disorder a été publié dans le Journal
of American Osteopatic Association
Contact :
Randy J. Kulesza Jr, PhD, Department of
Anatomy, Lake Erie College of Osteopathic
Medicine, E-mail: rkulesza@lecom.edu
Modération (Winston) : Fusion de sujets (message unique).
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20748
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1458 Message par Jean » vendredi 11 septembre 2020 à 18:58

Nous avons besoin de meilleures stratégies pour soutenir les personnes autistes alors que la crise COVID-19 se poursuit

Une étude australienne répercute les points de vue des personnes autistes et de leurs familles sur la vie pendant le confinement, Certains points de vue sont positifs, mais les relations sociales ont aussi manqué à certains, et la continuité des soins n'a pas été assurée.

spectrumnews.org Traduction de "We need better strategies to support autistic people as the COVID-19 crisis continues" par Liz Pellicano / 8 septembre 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20748
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers sur les TSA

#1459 Message par Jean » mardi 15 septembre 2020 à 21:07

L'écoute des parents peut réduire l'odyssée diagnostique de l'autisme

Les réponses des parents à un questionnaire complémentaire permettent de mieux cibler les enfants positifs au M-CHAT.

spectrumnews.org Traduction de "Listening to parents can curtail autism’s diagnostic odyssey" par Kourtney Christopher, Stephen Kanne / 15 septembre 2020
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... e-lautisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28431
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Articles divers sur les TSA

#1460 Message par freeshost » mardi 22 septembre 2020 à 0:05

« Il faut faire le ménage dans le milieu de l’autisme », estime la journaliste Olivia Cattan.
Philippe RICHARD

Publié le 20/09/2020 à 18h06

Mère d’enfant autiste, Olivia Cattan a enquêté sur des thérapies potentiellement dangereuses. L’Agence du médicament a saisi le procureur de la République de Paris.

L’Agence du médicament confirme qu’elle a réagi à la suite des informations fournies par une lanceuse d’alerte. Une cinquantaine de médecins et quelques pharmaciens sont dans le collimateur. Ils ont fait des prescriptions de longue durée de médicament anti-infectieux, d’antibiotiques et chélateurs de métaux, pour des enfants atteints d’autisme.

Des produits qui peuvent avoir des effets secondaires graves dans la durée, d’autant plus sur des enfants. Et qui ne sont pas censés être prescrits pour cette indication. Des essais cliniques sauvages sont également visés.

Connu depuis longtemps

Le procureur du tribunal de Paris a été saisi. La Sécu, les ordres des médecins et des pharmaciens ont été informés. En réalité, le sujet était connu depuis longtemps dans et hors des milieux de l’autisme.

Olivia Cattan, la lanceuse d’alerte en question, mère d’enfant autiste et journaliste, avait déjà alerté la presse et les autorités sanitaires il y a deux ans. Rien n’a bougé. Elle a, depuis, collecté des preuves. Des ordonnances longues comme le bras, des notes d’essais non autorisés dans un institut médico-éducatif des Hauts-de-Seine, des entretiens en caméra cachée…

« Il faut faire le ménage dans le milieu de l’autisme, qui est en train de basculer », affirme Olivia Cattan, qui estime que trop d’associations sont complices, a minima par leur silence, de la multiplication de pratiques thérapeutiques déviantes.

Procédé « rocambolesque »

Elle ne fustige pas les parents. Elle-même a été un temps sensible aux promesses de thérapeutes douteux. « Vous avez le diagnostic de votre enfant, votre médecin traitant n’est pas spécialiste, vous vous tournez vers des associations existantes. Elles m’ont envoyé vers un médecin soi-disant spécialiste. Celle que j’avais vue m’avait d’abord parlé de régime sans gluten, sans caséine. Puis, après quelques semaines, de laboratoires à l’étranger débarrassant les enfants des métaux lourds. Je n’ai pas suivi, d’abord ça coûtait cher, et je trouvais ça un peu rocambolesque. »

Dix ans plus tard, présidente de l’association SOS autisme, elle entend des parents évoquer des traitements antibiotiques à très long terme.

Le nom du même médecin « spécialiste », radié depuis en France et installé en Suisse, circule. Chronimed, une association controversée qui assure que la maladie de Lyme provoque l’autisme, est au cœur du dossier. Elle a été cofondée par le Pr Montagnier, prix Nobel tombé dans les théories médicales fumeuses. Des essais non autorisés seraient menés dans un institut médico-éducatif des Hauts-de-Seine.

Peur de témoigner

« Une maman m’a contactée et a accepté de témoigner. Trouver des parents qui témoignent, c’est très complexe. Les parents ne veulent pas perdre la place de leurs enfants dans les centres. Ils ont peur des services sociaux qui pourraient les inquiéter s’ils savaient ce qu’ils avaient donné à leurs enfants. »

Certains auteurs des essais illégaux ont depuis déposé des demandes officielles : « Essayer n’importe quoi sur les enfants pour voir ce que ça leur fait avant même d’envisager de lancer des essais en suivant les règles, je trouve sa scandaleux. »

Dans le livre qu’elle publie cette semaine, Olivia Cattan détaille son enquête et fait le tour des thérapies plus ou moins douteuses. « Vous prenez n’importe quelle thérapie alternative, vous tapez le mot autisme à côté, vous trouver des thérapeutes qui ont des solutions… Je crois à la science ; on peut espérer trouver des thérapies pour améliorer les symptômes de l’autisme. Mais pas n’importe quoi et pas n’importe comment. »

Le livre noir de l’autisme, Olivia Cattan, Cherche-Midi, 280 p., 19 €. Sortie le 25 septembre.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre