Quelle est la frontière entre aspies et NT ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Quelle est la frontière entre aspies et NT ?

#1 Message par Jonquille57 » vendredi 23 janvier 2009 à 2:17

Une question qui me turlupine depuis pas mal de temps..; ( une de plus ! :roll: ).
Plus je connais les caractéristiques des personnes autistes asperger, plus je me demande si il y a une réelle frontière entre aspies et NT. Je m'explique : beaucoup de personnes NT ( et moi la première ) se retrouvent dans certains traits des aspies. Par exemple, les difficultés sociales, ou bien la façon de s'organiser dans la vie quotidienne concernent aussi les parents des enfants aspies. J'ai parfois l'impression que l'on décortique les comportements de nos enfants, de nos connaissances aspies, et finalement, on pourrait tout aussi bien décortiquer nos propres comportements et voir beaucoup de similitude...
Ou alors, est-ce que nous, parents, n'avons pas des traits autistiques qui se sont multipliés chez nos enfants autistes ? Ou bien est-ce que dans chaque NT, il y a des traits autistiques ?

Bon, enfin, je ne sais pas si je suis très claire.... :? Mais peut-être avez-vous un avis ou une explication là-dessus.... :wink:

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#2 Message par maho » vendredi 23 janvier 2009 à 8:08

:lol: Tu as due remarquer que je me retrouve de plus en plus dans les traits. D'ailleurs je t'ai repondue sur le sommeil en disant que je ne supporte pas le bruit autour de moi sinon je ne peux pas me concentrer :shock:

Je pense effectivement (avis perso comme dirais Jakesbian :D ) qu'il y a un part d'heredité. Est ce une heredité genetique ou une heredité né d'une education ou vie de famille?

Pour moi, les traits n'etaient pas evidents plus jeune (comme pour Loic d'ailleurs) quoique, j'en retrouve a force d'en parler. Je crois que plus jeune je n'avait pas de difficultés socialement, et c'est surement cela qui a fait la difference.

Mais en fin de compte, comme j'ai toujours dit, avec ou sans les traits, si la vie qu'on meme nous convient, il n'y a pas de probleme. Je crois que mes traits sont devenus evidents a force de m'occuper de Loic (et sa soeur d'ailleurs) a avoir a faire des choses que je trouve de plus en plus difficile (telephone, courrier, me battre sans cesse) et surtout reconnaitre certaines choses chez eux que je faisais moi meme.

Je m'oblige a faire des choses pour eux. Partir ce WE en Irelande m'a couté enormement, mais je n'ai rien dit car ma fille comptait sur moi, elle a passé le WE en larmes, et a dormie avec moi, chose qu'elle n'a plus fait depuis des années.

Si j'ai vraiment des traits, ca me rassure, car ca voudrait dire que nos enfants puissent s'en sortir.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#3 Message par Jonquille57 » vendredi 23 janvier 2009 à 13:49

Si je me pose cette question, Sue, c'est parce que je pense que plus on aura de réponses aux questions, plus on avancera dans la connaissance de l'autisme et plus on avancera dans le diagnostique précoce et une bonne prise en charge.

Je trouve tellement injuste de voir des enfants souffrir parce que les adultes ne connaissent pas leur différence et ne savent pas comment s'y prendre pour les aider et donc baissent les bras... Et aussi, parce que parfois, si certains traits étaient plus reconnus, nous parents, aurions aussi des " clés " pour aider nos enfants... C'est bien beau de se battre, mais justement, ( là, je parle pour moi... ), il est parfois très difficile de se " battre " face aux administrations... La vie ne devrait pas être un combat. Bon, je m'égare...

Bref, quand je lis vos posts, enfin, ceux des adultes asperger, je me dis que, en tout cas, pour certains côtés, je me retrouve un peu dans leur quotidien... malgré que je sois NT. Donc, je me posais cette question, à savoir si ce n'était pas un peu simpliste de dire qu'il y a les NT d'un côté et les NAT de l'autre.... L'être humain est tellement complexe... que cela me parait un peu facile de mettre tout le monde dans une case bien définie. De toute façon, dans les NAT, il y a aussi une classification, si je ne me trompe pas. Alors, les NT, comment doivent-ils être classés ?

Enfin bref, je m'en pose des questions ..... :roll:

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8317
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#4 Message par Mars » vendredi 23 janvier 2009 à 20:36

Tu te poses des questions que nous nous sommes souvent posées. iI y a d'ailleurs eu dans ce forum pas mal de sujets sur le fameux phénotype élargi, ce type qui présente des caractéristiques aspies sans l'être vraiment tout à fait, un chic type d'ailleurs la plupart du temps :wink:
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#5 Message par bernard » vendredi 23 janvier 2009 à 22:16

La frontière n'est pas nette.
Quand on remplit les questionnaires, si on est très d'un côté ou très de l'autre, c'est simple pour trancher.
Mais au milieu, qui sait ?
Et si c'est ni au milieu, ni sur les bords, alors là ? Mystère.

Mais il y a d'autres traits que les questionnaires.
Par exemple, les manques, comme l'histoire de la cécité des expressions sur les visages, ou l'attrait des détails au risque de perdre la vision globale, etc ...
Enfin plein de petits trucs bizarres qu'on retrouve chez beaucoup d'aspies et peu en dehors.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#6 Message par Jonquille57 » samedi 24 janvier 2009 à 9:11

Hé bien, moi qui pensais passer pour une extra-terrestre à me poser toutes ces questions.... ça me rassure un peu... comme quoi l' Humain est une machine qu'on n'arrêtera jamais de découvrir... :wink:

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#7 Message par Jonquille57 » samedi 24 janvier 2009 à 9:13

Mais je me pose tout de même la question suivante : finalement, tout diagnostique est-il vraiment objectif ? Si la même personne fait deux diagnostiques avec deux médecins différents, aura-t-elle les mêmes résultats ?

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#8 Message par bernard » samedi 24 janvier 2009 à 9:30

Aucun diagnostique n'est sur à 100%
Et ce n'est pas que mon avis personnel.
Tous les livres que j'ai lu sur le sujet, quelque soit le psychologue, ou le psychiatre qui l'avait écrit, le signale. Donc ...
Le syndrome d'Asperger en soit n'est qu'une suite de symptômes à la Prévert, que l'on accumule. Plus on en a, plus on sent que le syndrome est là. Mais au-delà, le diagnostique n'en dit pas plus.
C'est juste une manière discriminante pour classer les gens dans une catégorie.
Après, il y a toute l'explication à chercher. Mais on avance à petit pas.
En France, le diag est préparé par un psychologue, mais seul un médecin peut valider ce classement. L'erreur étant humaine, et les médecins pas tous formés, on peut imaginer les conclusions et leur réelle validité.
A suivre ...
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#9 Message par maho » samedi 24 janvier 2009 à 20:36

Je me rapelle qu'on avait parler a un moment de "reconnaitre" les Aspies.
Je pense que j'ai un "don" de ce coté, quand j'ai vue Loic a Brest, j'ai vu tout de suite leur point commun, je n'ai aucune idée ce qui est ce point commun.
Quand j'ai rencontré Bernard, j'ai eu comme un "flash" (je ne sais pas comment le decrire ou le dire) il est "Loic" sans le rabaissement et victimisation qui lui a fait perdre pied.

Je reviens au point commun (ca me travaille pendant que j'ecris...) je "sens" que c'est dans les yeux, le regard, pourtant on ne se ragardait pas, ou le facon de bouger, je ne sais pas....je me rapelle, aussi au Congrés, que j'ai eu un sentiment de bonheur de voir des Aspies "au naturel" sans a avoir a expliquer, sans etre jugé, critiqué, si seulement tous les jours etaient comme ca.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20824
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#10 Message par Jean » dimanche 25 janvier 2009 à 23:13

bernard a écrit :Le syndrome d'Asperger en soit n'est qu'une suite de symptômes à la Prévert, que l'on accumule. Plus on en a, plus on sent que le syndrome est là. Mais au-delà, le diagnostique n'en dit pas plus.
Par exemple, on disait souvent que les autistes ont un traitement séquentiel de l'information (d'où leur capacité à détecter les détails), alors que les NAT ont un traitement simultané (d'où la tendance à avoir une vision d'ensemble).

Les études démontrent désormais que les autistes savent pratiquer le traitement simultané de l'information ... mais qu'ils privilégient le traitement séquentiel. Pourquoi ? Qu'est ce qui les fait passer de l'un à l'autre ?

Ce ne sont pas des extra-terrestres : on vit dans le même monde, avec un mode de fonctionnement avec des "tendances" différentes. La quantité varie ensuite suivant les personnes.

Vu l'heure tardive, je ne sais pas si j'obscurcis ou clarifie le débat :roll:

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#11 Message par laura » dimanche 1 février 2009 à 2:05

Jean a écrit : Les études démontrent désormais que les autistes savent pratiquer le traitement simultané de l'information ... mais qu'ils privilégient le traitement séquentiel. Pourquoi ? Qu'est ce qui les fait passer de l'un à l'autre ?
Ça me fait penser à une chose amusante (enfin bon, amusante pour moi /o\) : Il y a quelques mois j'ai appris qu'il était possible de faire "deux choses à la fois" pour un NT. Moi je m'en sentais bien incapable et pourtant dans les faits je remarquai que si, il y a des tas d'occasions où je fais plusieurs choses à la fois... mystère donc. Jusqu'à ce que je comprenne récemment qu'en fait je ne faisais pas deux choses à la fois : je passai juste très rapidement de l'une à l'autre, de façon séquentielle donc. :lol: Pour moi le traitement simultané de l'information ça passe par là :lol: Je crois que pas mal de choses se déroulent un peu comme ça pour un AS dans un monde globalement plutôt NT, comme un aveugle trouvera lui aussi des tas d'astuces et de contournements pour pouvoir avancer :wink:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
plantigrade
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 4 février 2009 à 7:08
Contact :

reconnaissance et regard

#12 Message par plantigrade » mercredi 4 février 2009 à 15:22

maho a écrit :Je me rapelle qu'on avait parler a un moment de "reconnaitre" les Aspies.
Je pense que j'ai un "don" de ce coté, quand j'ai vue Loic a Brest, j'ai vu tout de suite leur point commun, je n'ai aucune idée ce qui est ce point commun.
Quand j'ai rencontré Bernard, j'ai eu comme un "flash" (je ne sais pas comment le decrire ou le dire) il est "Loic" sans le rabaissement et victimisation qui lui a fait perdre pied. Je reviens au point commun (ca me travaille pendant que j'ecris...) je "sens" que c'est dans les yeux, le regard, pourtant on ne se ragardait pas, ou le facon de bouger, je ne sais pas....
Je peux me rappeler d'épisodes comme ça, où j'ai l'impression de "reconnaitre" quelque chose en quelqu'un. C'est très perturbant... maintenant, je comprends ce "flash" mais quand même, la dernière fois que ça s'est produit, c'était il y a deux ans. ça s'est très très bien fini cette fois-là ;-)

mais de toute façon, quoique je sois (ou pas), je suis et resterai un être humain, rempli de sensibilité, qui a besoin de respect et de contact, de franchise et d'honnêteté... Comme tout le monde, non ?
pôm pôm pôm...

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#13 Message par Luna » mercredi 4 février 2009 à 15:24

Il est chouette, le doudou de Laura !!! :D :D :D Bienvenue, au fait !! :D
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
plantigrade
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mercredi 4 février 2009 à 7:08
Contact :

#14 Message par plantigrade » mercredi 4 février 2009 à 15:31

Luna a écrit :Il est chouette, le doudou de Laura !!! :D :D :D Bienvenue, au fait !! :D
Merci :-)

je crois que la rencontre samedi va être très... intéressante. J'en attends plein de choses...

yg
pôm pôm pôm...

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#15 Message par Murielle » mercredi 4 février 2009 à 16:11

Je ne sais pas si j'ai râté un épisode :oops: , et j'espère qu'on va pouvoir "éclairer ma lanterne"????
Plantigrade, tu es "l'ami" de Laura, c'est ça?
Qui que tu sois en tous cas, bienvenue dans ce forum.!!!! :D :wink:
Comme je regrette de ne pas pouvoir être présente à ce café.!!!!!grrrr.!!!!
Bon, ça a des avantages d'habiter au "bout du monde", mais parfois.... :roll:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Répondre