Vaccination

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
123soleil
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 1:00

Re: Vaccination

#121 Message par 123soleil » mercredi 26 juillet 2017 à 9:33

Supposons que les 100 cas de l'article de l'express soient réellement problématique. Est-ce que les études épidémiologiques qu'ils citent sont réellement assez précises pour dire avec 100% de certitude que cela n'est pas causer par la vaccination ?

Théoriquement, s'il n'y a avait qu'un cas problématique, je suppose que ces études ne détecterait aucun problème... Jusqu'à quelle limite ces études peuvent descendre ?
no diag

thiloup
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 à 23:04
Localisation : Paris
Contact :

Re: Vaccination

#122 Message par thiloup » mercredi 26 juillet 2017 à 17:24

Au risque de 5% voire de 0,1% en statistiques, un cas effectivement ne poura pas donner une tendance significative. C'est le hasard et les gens ont du mal à l'accepter (je comprends).

On ne peut jamais dire à 100% que c'est le cas en science, ce sera toujours 99,99% à cause des stats. Et en l'occurence les risques sont bien de 0,001%... Mais il s'agit d'allergies, de céphalées, de nausées, ou de réactions microbiennes. Ce ne sont pas les scléroses en plaque ou autisme, là encore on a un biais rétrospectif.
Le risque 0 n'existe pas.

Voir l'article de Ramus https://theconversation.com/dans-lautis ... rant-78384
03/10/17 : Diagnostiqué Autiste (TSA) en libéral ainsi que dys (langage, coordination).

123soleil
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 1:00

Re: Vaccination

#123 Message par 123soleil » jeudi 27 juillet 2017 à 13:54

G.O.B. a écrit :Une nouvelle étude confirme qu'il n'y a aucun rapport entre vaccin et TSA - 9 mai 2014

Five cohort studies involving 1,256,407 children and five case-control studies involving 9920 children were included in this analysis.
• There was no relationship between vaccination and autism (OR: 0.99; 95% CI: 0.92 to 1.06).
• There was no relationship between vaccination and ASD [autism spectrum disorder] (OR: 0.91; 95% CI: 0.68 to 1.20).
• There was no relationship between [autism/ASD] and MMR (OR: 0.84; 95% CI: 0.70 to 1.01).
• There was no relationship between [autism/ASD] and thimerosal (OR: 1.00; 95% CI: 0.77 to 1.31).
• There was no relationship between [autism/ASD] and mercury (Hg) (OR: 1.00; 95% CI: 0.93 to 1.07).
Findings of this meta-analysis suggest that vaccinations are not associated with the development of autism or autism spectrum disorder.
http://sci-hub.io/10.1016/j.vaccine.2015.02.002
http://sci-hub.io/10.1016/j.vaccine.2015.05.100

----
A contentious theory espoused by some parents is that regressive-onset of autism spectrum disorder
(ASD) is triggered by vaccines. If this were true, then vaccine receipt should be higher in children with
regressive-onset ASD compared with other patterns of onset. Parental report of rate of receipt for six
vaccines (DPT/DTaP, HepB, Hib, polio, MMR, varicella) was examined in children with ASD (N = 2755)
who were categorized by patternofASD onset(early onset, plateau, delay-plus-regression, regression).All
pairwise comparisons were significantly equivalent within a 10% margin for all vaccines except varicella,
for which the delay-plus-regression group had lower rates of receipt (81%) than the early-onset (87%)
and regression (87%) groups. Findings do not support a connection between regressive-onset ASD and
vaccines in this cohort.
http://sci-hub.io/10.1016/j.vaccine.2016.02.008

----

A Two-Phase Case-Control Study of Autism Risk Among Children Born From the Late 1990s Through the Early 2000s in the United States
David A. Geier, Janet K. Kern, Mark R. Geier
(Department of Research, Institute of Chronic Illnesses, Inc., Silver Spring, MD, USA)
Med Sci Monit 2016; 22:5196-5202
DOI: 10.12659/MSM.900257

BACKGROUND: This study evaluated the hypothesis that the 1999 recommendation by the American Academy of Pediatrics (AAP) and US Public Health Service (PHS) to reduce exposure to mercury (Hg) from Thimerosal in US vaccines would be associated with a reduction in the long-term risk of being diagnosed with autism.
MATERIAL AND METHODS: A two-phase assessment utilizing a case (n=73) -control (n=11,783) study in the Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) database (for hypothesis generating) and a more rigorous, independent matched case (n=40) -control (n=40) study (hypothesis testing) was undertaken.
RESULTS: Analysis of the VAERS database using logistic regression revealed that the odds ratio (OR) for being an autism case in the VAERS database significantly decreased with a more recent year of vaccination in comparison to controls (OR=0.65) from 1998 to 2003. Sex-separated analyses revealed similar significant effects for males (OR=0.62) and females (OR=0.71). Analyses of the matched case-control data revealed, using the t-test statistic, that the mean date of birth among cases diagnosed with an autism spectrum disorder (ASD) (2000.5±1.2) was significantly more in the past than in controls (2001.1±1.3). Logistic regression also revealed that the OR for being diagnosed with ASD significantly decreased with a more recent date of birth in comparison to controls (OR=0.67) from 1998–2003.
CONCLUSIONS: This study reveals that the risk of autism during from the late1990s to early 2000s in the US significantly decreased with reductions in Hg exposure from Thimerosal-containing childhood vaccines, but future studies should examine this phenomenon in other US populations. Vaccine programs have significantly reduced the morbidity and mortality associated with infectious disease, but Thimerosal should be removed from all vaccines.
https://www.medscimonit.com/download/index/idArt/900257
no diag

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24222
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Vaccination

#124 Message par Tugdual » vendredi 28 juillet 2017 à 14:08

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

123soleil
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 1:00

Re: Vaccination

#125 Message par 123soleil » vendredi 28 juillet 2017 à 20:55

D'autant plus que les autistes ont un système immunitaire tout a fait normal et qu'il n'existe aucun lien entre celui-ci et la maturation neurologique !!

edit: Est-il légitime de rendre obligatoires onze vaccins chez le nourrisson ?
Modifié en dernier par 123soleil le lundi 31 juillet 2017 à 15:04, modifié 1 fois.
no diag

Avatar du membre
Liya
Forcené
Messages : 1254
Enregistré le : vendredi 25 juillet 2014 à 14:16
Localisation : vers Lyon
Contact :

Re: Vaccination

#126 Message par Liya » dimanche 30 juillet 2017 à 10:10

123soleil a écrit :D'autant plus que les autistes ont un système immunitaire tout a fait normal et qu'il n'existe aucun lien entre celui-ci et la maturation neurologique !!
Je ne dirai pas ça quand même, il existe des pistes selon lesquelles des anomalies dans la serotonine plasmatique et l'autisme serait liés.
Or la serotonine est impliquée dans de nombreuses fonctions, incluant le système immunitaire.
Et je pense que nombreux sont ceux ici qui pourraient témoigner de pathologies en plus de leur autisme (identifiées comme comorbidité ou non) et impliquant le système immunitaire, que cela soit de "simples" intolérances alimentaires ou des maladies plus rares. :)
"Neuro-atypique en attente de définition"
Dyspraxique - QI très hétérogène - Diag SA en libéral (à approfondir / confirmer)
Ma présentation ici

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20260
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#127 Message par Jean » samedi 20 avril 2019 à 10:48

Dossier autisme et vaccination - "La fabrique du mensonge"

Dans la série documentaire "La Fabrique du Mensonge", France 5 revient sur les fake news concernant les vaccins et l'autisme. Quelques remarques et liens vers divers posts publiés ici ou ailleurs ("Initiative citoyenne") sur le sujet.

La fabrique du mensonge : Brexit : Référendum, mensonges et réseaux sociaux / Présidentielle : l'ombre russe ? / Vaccins : les rumeurs ne meurent jamais

Cette vidéo est disponible jusqu'au 29 avril : https://www.france.tv/actualites-et-soc ... songe.html

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... u-mensonge

Image
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20260
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#128 Message par Jean » lundi 3 février 2020 à 18:39

parents.fr
Vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) : pas de lien avec l'autisme, rappelle la revue “Prescrire”

La vaccination rougeole-oreillons-rubéole (ROR) consiste à déclencher une réaction de l'organisme pour qu'il fabrique une défense contre ces virus. Ces maladies sont dues à des virus qui se transmettent facilement par la toux ou les éternuements : une personne contaminée par l'un de ces trois virus est contagieuse avant même de se sentir malade. Selon le calendrier vaccinal national, tous les enfants doivent être vaccinés avec deux injections : la première à l’âge de 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois. Ce vaccin, 100% pris en charge par l'Assurance maladie, est considéré comme bien toléré même si une fièvre et des rougeurs sur la peau peuvent parfois survenir dans les jours suivant l’injection.

La revue médicale “Prescrire” a souhaité revenir sur l'histoire d'une polémique, celle concernant un lien entre le vaccin ROR et l'autisme, et rappeler que plusieurs études correctement menées incluant de très nombreux enfants confirment l'absence de ce lien. « Des arguments solides pour lutter contre des rumeurs persistantes dangereuses. », estime-t-elle. La controverse trouve son origine dans une étude publiée en 1998 dans la revue internationale renommée « The Lancet », remettant en cause l’innocuité du vaccin rougeole-oreillons-rubéole. Le travail cité porte sur 12 enfants et conclut que le vaccin est responsable d’un tableau combinant un autisme et des troubles digestifs (« autistic enterocolitis »).

Le nombre de cas de rougeole a augmenté de manière importante depuis novembre 2017

Comme l'explique le site Vaccination Info Service, la presse britannique va rapidement relayer et donner une grande ampleur à ces propos, qui font faire leur effet auprès de l’opinion publique. Cette controverse a eu comme conséquence au Royaume-Uni une baisse importante de la couverture vaccinale du ROR dès l’année 1998, provoquant une résurgence de la rougeole. Mais en parallèle, les conclusions de cet article sont progressivement remises en cause sur un plan scientifique. L'étude a même « été rétractée en 2010, après mise en évidence de nombreuses irrégularités, mais celle-ci continue de susciter en 2020 une crainte de certains parents. », précise la revue médicale Prescrire.

Dans les faits, des dizaines d’études épidémiologiques menées sur ce sujet n’ont jamais mis en évidence un lien entre le vaccin ROR et l’autisme. La dernière en date a été publiée en 2019 et a porté sur environ 650 000 enfants au Danemark, suivis en moyenne 8 ans et demi. De nombreuses données ont été prises en compte, notamment les antécédents d’autisme dans la famille et l'âge des parents. Ses conclusions ont montré que la vaccination ROR n'est pas associée à un risque accru d'autisme ou de troubles apparentés. « Les résultats de deux synthèses d'études et deux autres études de suivi vont aussi dans le sens d'une absence de lien entre la vaccination ROR et l'autisme. », ajoute la revue.

Un rappel qui a son importance puisqu'une couverture vaccinale d'au moins 95 % est par exemple nécessaire pour interrompre la circulation du virus de la rougeole, alors qu'elle était de 79 % en France en 2018. Une recrudescence de cas touche actuellement plusieurs pays européens, tandis qu'en France, le nombre de cas augmente de manière importante depuis novembre 2017, après avoir diminué entre 2012 et 2016. Les chiffres du ministère de la Santé indiquaient en mars dernier que depuis le 1er janvier 2019, 244 cas de rougeole ont été déclarés, dont 73 hospitalisations et 19 avec des complications (pneumopathie), et que 91% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre