Vaccination

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#76 Message par Lila » mercredi 29 octobre 2014 à 18:12

Je ne sais pas si ce genre d'image améliore le débat. La position du documentaire, qui est aussi globalement la mienne, est qu'il faut éviter de stigmatiser les parents vaccino-sceptiques, et comprendre leurs peurs.
(Pas toujours facile bien sûr quand on a affaire aux activistes les plus gueulards ; mais ils ne sont pas forcément représentatifs)
J'ai trouvé ce documentaire pas mal du tout, comparé à d'autres messages pro-vaccination que je trouve trop sentencieux.
Par contre, j'ai aussi relevé quelques raccourcis que je n'aurais pas manqué d'épingler bien fort dans son opposé "Silence on vaccine" :?
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
G.O.B.
Forcené
Messages : 7724
Enregistré le : vendredi 27 décembre 2013 à 22:07

Re: Vaccination

#77 Message par G.O.B. » mercredi 29 octobre 2014 à 18:58

Lila a écrit :Je ne sais pas si ce genre d'image améliore le débat.
C'est plus une image pour attirer l'oeil en mentionnant un argumentaire comme ton résumé du documentaire ou les résultats de l'étude récente par exemple, ou en guise de conclusion.

Je suis également contre l'idée de balancer ça sur les réseaux sociaux sans rien autour, sachant qu'en plus l'interprétation serait différente pour les pro/anti.
F84.5 | Things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.

Suriciole
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : vendredi 14 février 2014 à 15:58
Localisation : Provence

Re: Vaccination

#78 Message par Suriciole » mercredi 29 octobre 2014 à 19:50

Merci pour ton texte Lila, c'était intéressant. Je partage ton avis sur l'excès de stigmatisation des anti-vaccins. Je trouve qu'il est toujours intéressant de continuer à se poser des questions sur quelque chose qui est entré dans les habitudes et de prendre en compte ceux qui ne sont pas d'accord. Je trouve les débats autour des vaccins intéressants, mais que ça défende un côté ou un autre, je me méfie des discours qui partent de l'idée que les opposants sont idiots et/ou malfaisants, cela biaise les explications car alors on se permet de faire des raccourcis, de manquer de rigueur et finalement on perd en information et en honnêteté.

Je ne dis pas ça contre l'image de G.O.B., c'est un avis général sur les articles (qu'ils soient pro ou anti) qui sont trop dans la ridiculisation. En fait ça me fait penser aux cas où je suis de l'autre côté, où je soutiens une position qui est vastement stigmatisée et où je vois que le débat est très difficile à tenir à cause de ça.

J'ai lu le débat précédent, tu as l'air de très bien connaître le sujet Lila, j'ai trouvé tes messages très enrichissants. :)

Avatar du membre
G.O.B.
Forcené
Messages : 7724
Enregistré le : vendredi 27 décembre 2013 à 22:07

Re: Vaccination

#79 Message par G.O.B. » mercredi 29 octobre 2014 à 20:21

Suriciole a écrit :Je ne dis pas ça contre l'image de G.O.B., c'est un avis général sur les articles (qu'ils soient pro ou anti) qui sont trop dans la ridiculisation. En fait ça me fait penser aux cas où je suis de l'autre côté, où je soutiens une position qui est vastement stigmatisée et où je vois que le débat est très difficile à tenir à cause de ça.
La différence avec l'autre débat Suriciole (je pense savoir de quoi tu parles), c'est que ce n'est pas une question de vie ou de mort, les 2 parties ont leurs arguments qui tiennent la route (et dans ce cas il faudrait qu'aucune des parties ne stigmatise l'autre), alors que factuellement je pense vraiment que c'est criminel de dire ou écrire publiquement qu'il ne faut pas vacciner les enfants.
F84.5 | Things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#80 Message par Lila » mercredi 29 octobre 2014 à 20:53

Pour détailler un peu ma critique :
Des éléments sur lesquels les "pour" ne manqueraient pas de se jeter si le documentaire était ridiculement "anti" (je parle des extrêmes comme "Silence on vaccine", pas des partagés) :
- trois témoignages fortement mis en valeur, pour jouer sur l'affectif et l'identification.
Ils seront aussi forcément jugés comme non représentatifs et encore le cerveau lavé par les lobbies pro par certains qui auraient préféré qu'on les invite eux. (Un peu l'impression que ça déclencherait ici si on interviewait un membre de "La main à l'oreille" comme représentant des assos tiens :mrgreen: )
(Rajoutons le bébé et l'infirmière malade filmés au début ; moi ça me met mal à l'aise d'exposer un enfant qui souffre comme ça)
(Cela dit, les deux témoignages que l'on pourrait qualifier d'"anti-vaccins" (en étant très souple sur la définition) (Dravet et polio) m'ont apporté un changement de perspective agréable qu'on ne trouve pas beaucoup sur Facebook et les blogs.
> Les parents de Luke Philbin savent qu'une maladie peut être aussi dangereuse qu'un vaccin pour leur enfant et pratiquent le "cocooning" (veiller à ce que l'entourage soit vacciné) pour compenser
> Les parents de David Salamone ont fait du lobbying pour interdire le vaccin polio oral aux USA. C'est une démarche qui me parle déjà plus car elle se concentre sur un problème seulement, plutôt que le rejet global que je vois trop ailleurs chez les antis. (Je suis ainsi plus intéressée par les actions de Méd'océan sur le vaccin HPV ou E3M qui voudrait un DTPolio sans aluminium, que par ceux qui postent compulsivement tout ce qui accuse (à tort ou à raison) quelque vaccin que ce soit.)

- plusieurs experts interviewés ; mais sont-ils représentatifs de la majorité ?
(Je pense par exemple à l'homéopathe. La plupart des pro-vaccins ne se privent pas de flinguer l'homéopathie au passage, mais quand il est pro-vaccin c'est ok ? :mrgreen:
Quel est le pourcentage réel d'homéopathes favorables à la vaccination ? (pas facile car si certaines écoles (notamment celles qui ont une grosse asso professionnelle) affichent une position favorable, d'autres sont carrément à l'opposé (mais bon comme d'habitude les gueulards extrêmistes sont ceux qu'on voit le mieux...))

- des images qui font peur (boooooouh les transitions avec des images de virus tout noir qui bouge comme une tache de Rorsach sous amphét' ! et la reconstitution dramatisée de la mort de la petite Abigale)

Cela dit, je réalise bien sûr deux choses :
- une bonne partie de ces critiques sont dûes aux limites du format "documentaire". ça confirme que je n'aime personnellement pas trop ce format ; ou juste pour sensibiliser mais pas pour clore un débat, trop superficiel.
- les "pro-vaccins" ont su ruser pour toucher un public qu'ils savent qu'ils ne pourront pas toucher avec seulement des bons gros chiffres et du verbiage scientifique, quitte à être moins rigoureux.
J'avais par exemple eu la même réaction mitigée en lisant "J'ai eu l'enfance la plus bio qu’on puisse imaginer, sans vaccins. Et j’ai été malade tout le temps." "Tiens, tout d'un coup les témoignages c'est valide si c'est pour la "bonne cause" ? " :?
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#81 Message par Lila » mercredi 29 octobre 2014 à 21:12

G.O.B. a écrit :alors que factuellement je pense vraiment que c'est criminel de dire ou écrire publiquement qu'il ne faut pas vacciner les enfants.
A part que j'ai pu me rendre compte que ce que nous appelons "anti-vaccins" recouvre une réalité beaucoup plus diverse que dire simplement qu'il ne faut pas vacciner les enfants.
- Il y en a qui sont contre toute vaccination, pour des raisons que je trouve en effet souvent relativement primaires ("vous avez vu les ingrédients dégueu qu'il y a dedans ??", "si ton enfant est vacciné pourquoi ça t'inquiète que le mien ne le soit pas ?", "on est mieux protégé en attrapant la maladie naturelle / en mangeant bio / en allaitant / en ayant une bonne hygiène, c'est d'ailleurs ça qui a fait disparaître les maladies"... )
- Il y a des questions qui ont à mon avis une part de légitimité mais sont souvent amenées de manière caricaturale (la question de la liberté des soins transformée en "le gouvernement ne devrait rien imposer / réglementer en matière de santé", les responsabilités envers un enfant / envers des malades (pour les professionnels de santé opposés à la vaccination contre la grippe)...)
- Il y en a à qui c'est juste un vaccin en particulier qui pose problème (souvent les plus récents, sur lesquels il y a des débats parfois légitimes)
- Il y a ceux qui prônent un calendrier des vaccinations alternatif qui espace plus les injections (pour ne pas submerger le système immunitaire de leur bébé, bien que cette idée ne soit pas vraiment prouvée)
- ceux qui aimeraient que les pratiques actuelles incluent des tests pour ne pas avoir de mauvaises surprises si leur bébé se révèle allergique ou pour voir si ils ont vraiment besoin d'une deuxième injection pour la rougeole...

Je ne crois pas que tu pensais à mal bien sûr. Mais ce genre de dessin semble réduire la question à "Ils ne comprennent pas la balance bénéfice / risques et ont peur des piqûres :lol: " (du moins ça peut être ressenti ainsi car certains pro-vaccins n'hésitent pas non plus à tomber dans la caricature et à plomber égalitairement ces divers profils)
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Suriciole
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : vendredi 14 février 2014 à 15:58
Localisation : Provence

Re: Vaccination

#82 Message par Suriciole » jeudi 30 octobre 2014 à 11:22

Très intéressant encore une fois, merci de partager tes analyses. Je te garde un peu sur le sujet si tu le permets.

Quel serait ton bilan sur le débat ? A ton avis, y a-t-il quelque chose qui pourrait être sensiblement amélioré dans la vaccination ?

"- Il y a ceux qui prônent un calendrier des vaccinations alternatif qui espace plus les injections (pour ne pas submerger le système immunitaire de leur bébé, bien que cette idée ne soit pas vraiment prouvée)"

Peux-tu détailler ce point (si cela est possible) ? Je comprends ce que tu dis mais je me demande où se situe le débat exactement (quel serait le bon calendrier selon les anti par exemple et quelle est la réponse des pro ?).

L'homéopathie, c'est quelque chose qui me surprend dans un tel contexte. J'ai du mal à voir comment cela pourrait être aussi puissant qu'un vaccin. Mon impression est-elle réaliste ou il y a un argument solide en faveur de l'homéopathie ?
G.O.B. a écrit :La différence avec l'autre débat Suriciole (je pense savoir de quoi tu parles), c'est que ce n'est pas une question de vie ou de mort, les 2 parties ont leurs arguments qui tiennent la route (et dans ce cas il faudrait qu'aucune des parties ne stigmatise l'autre), alors que factuellement je pense vraiment que c'est criminel de dire ou écrire publiquement qu'il ne faut pas vacciner les enfants.
Je pensais principalement au sexisme (qui est un sujet que je connais bien). Que ce soit celui-ci ou celui auquel tu pensais, il y a bien des vies en jeu (celles des "autres"). (Mais ce n'est pas le sujet.)

Mais mon problème serait le même avec un sujet plus léger, parce que ce qui me dérange n'est pas de prendre position, mais la façon dont est parfois traité le débat. Pour deux raisons principalement.

La première, c'est que ça manque de neutralité et d'objectivité. A force d'être dans la caricature, le débat est modifié, on ne voit et ne répond qu'au message le plus ridicule, sans traiter le reste du questionnement. On se permet aussi plus de raccourcis, moins de rigueur et on déplace la critique des idées à la critique des personnes. Le propos n'est plus (ou plus uniquement) "le vaccin c'est bien" mais "les anti-vaccins sont idiots", ce qui ne répond pas à la question du vaccin et qui appauvrit le débat (puisque certaines informations seront moins travaillées).

La deuxième, c'est qu'à mon avis on rate l'objectif en procédant ainsi. Ce qu'on veut, c'est que les anti-vaccins changent d'avis et se vaccinent n'est-ce pas ? Alors il faut leur tendre la main, les écouter et répondre sérieusement à ce qu'ils disent. On ne convaincra personne en les tournant en ridicule. Et surtout pas les gens qui ont eu la malchance de se retrouver avec un enfant semi-paralysé à vie à la suite d'un vaccin, que ce dernier soit en cause ou non. Il y a de quoi être au moins sceptique.

Avatar du membre
G.O.B.
Forcené
Messages : 7724
Enregistré le : vendredi 27 décembre 2013 à 22:07

Re: Vaccination

#83 Message par G.O.B. » jeudi 30 octobre 2014 à 12:10

Je comprends Suriciole (et je ne pensais pas au sexisme, pour ne pas passer pour ce que je ne suis pas, sujet où d'ailleurs je ne comprends ni les machos ni les féministes "extrêmes"...)

Ce qui m'énerve dans le cas des vaccins, c'est les commentaires en dessous des articles (blog et sites d'information) avec des propos infondés. Voire carrément dans les articles sur des sites participatifs très lus.
F84.5 | Things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.

Suriciole
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : vendredi 14 février 2014 à 15:58
Localisation : Provence

Re: Vaccination

#84 Message par Suriciole » jeudi 30 octobre 2014 à 18:18

(Si tu veux des informations tu peux demander en mp, je ne partage pas tous les avis mais je devrais pouvoir les expliquer.)

C'est impressionnant parfois jusqu'où peut aller la désinformation et l'acharnement de certains. Je ne lis pas toujours les commentaires de site, ça dépend où je me trouve, sur les plus généralistes je trouve que ça peut aller loin.

Enfin bref, je pense qu'on s'est compris. :)

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#85 Message par Lila » jeudi 30 octobre 2014 à 18:42

Suriciole a écrit :Quel serait ton bilan sur le débat ? A ton avis, y a-t-il quelque chose qui pourrait être sensiblement amélioré dans la vaccination ?
Peut-être la communication sur certains points, même si cela reste un exercice casse-gueule j'ai l'impression. Apprendre aussi aux pédiatres à mieux communiquer, à ne pas minimiser en cas de signes inquiétants après peut-être ; ou peut-être quelques médecins référents pour se pencher sur les cas les plus complexes (si la famille n'est pas sûre parce qu'un membre a eu une réaction par exemple ; je ne sais pas si les médecins sont habitués à ce genre de question).
J'ai aussi l'impression que déclarer des effets indésirables n'est pas toujours facile (moins qu'aux USA... où c'est peut-être TROP facile). Je ne sais pas bien où nous en sommes en matière d'indemnisation des victimes d'accidents vaccinaux (en partie à cause du brouhahaha des assos anti-vax d'ailleurs :innocent: )
On me parle aussi de temps en temps des tests préalables qui permettraient d'éviter de vacciner si on est allergique, si on a un terrain génétique favorable ou si on a assez d'anticorps pour ne pas avoir besoin de rappel. J'ai aucune idée de la faisabilité et du coût par contre.
Je ne suis par contre pas pour rendre toutes les vaccinations obligatoires, ou mettre les non-vaccinateurs endurcis en prison ; d'après ce que je lis ça serait une fausse bonne idée.
Suriciole a écrit : Peux-tu détailler ce point (si cela est possible) ? Je comprends ce que tu dis mais je me demande où se situe le débat exactement (quel serait le bon calendrier selon les anti par exemple et quelle est la réponse des pro ?).
Aux Etats-Unis, on appelle ça "alternative vaccination schedule", prôné par exemple par le Dr Bob Sears dans son livre.
http://www.sciencebasedmedicine.org/alt ... schedules/
Le journal Pediatrics a carrément publié une réfutation (de Paul Offit)
Voir aussi On-time Vaccine Receipt in the First Year Does Not Adversely Affect Neuropsychological Outcomes
La raison principalement invoquée est qu'on donne trop de vaccins et que cela pourrait submerger l'organisme fragile de l'enfant ("too many too soon", "surcharge immunogène / immune overload"). En général les "pro" répondent qu'avant il y avait moins de vaccins et d'injections certes, mais aussi beaucoup plus d'antigènes dans ces vaccins + que les enfants sont de toute façon confrontés à beaucoup plus d'antigènes au cours de leur vie. Je ne saurais juger de la pertinence de cette réponse par contre.
(Chez nous c'est le HCSP qui décide du calendrier vaccinal ; j'ai noté que dans leur avis 2013, il préconisait un calendrier plus simple, avec moins d'injections.)
Suriciole a écrit : L'homéopathie, c'est quelque chose qui me surprend dans un tel contexte. J'ai du mal à voir comment cela pourrait être aussi puissant qu'un vaccin. Mon impression est-elle réaliste ou il y a un argument solide en faveur de l'homéopathie ?
Non, le documentaire a invité un homéopathe manifestement pour amadouer les parents partisans des médecines alternatives. :wink:
C'estt genre "Vous voyez, MEME lesun homéopathe soutient cela ! La vilaine allopathie passe encore, mais les vaccins même les praticiens de médecine "douce" admettent leur utilité. "
(C'est pour ça que je me dis que c'est rusé et pragmatique, mais aussi un peu hypocrite vu que beaucoup de "pro-vax" ne se gênent pas pour rentrer dans le lard de l'homéopathie. Je note aussi que c'est la seule personne qui donne une info sur le lien "vaccin / autisme" : "C'est n'importe quoi" ; et c'est tout. )
Suriciole a écrit : La première, c'est que ça manque de neutralité et d'objectivité. A force d'être dans la caricature, le débat est modifié, on ne voit et ne répond qu'au message le plus ridicule, sans traiter le reste du questionnement. On se permet aussi plus de raccourcis, moins de rigueur et on déplace la critique des idées à la critique des personnes. Le propos n'est plus (ou plus uniquement) "le vaccin c'est bien" mais "les anti-vaccins sont idiots", ce qui ne répond pas à la question du vaccin et qui appauvrit le débat (puisque certaines informations seront moins travaillées).
Je plussoie ; il faut avouer que même des présidents d'assos anti-vaccins font parfois des déclarations tellement outrancières que c'est difficile de ne pas s'acharner en priorité dessus, en oubliant les questions plus difficiles. Faut arriver à appliquer le "don't feed the troll", ce qui est plus facile à dire qu'à faire.
G.O.B. a écrit :Ce qui m'énerve dans le cas des vaccins, c'est les commentaires en dessous des articles (blog et sites d'information) avec des propos infondés. Voire carrément dans les articles sur des sites participatifs très lus.
ça je le comprends aussi, surtout que les gens qui commentent comme ça n'y vont souvent pas avec le dos de la cuillère niveau propos caricaturaux. ça me démange des fois de secouer quelqu'un voire de lui fiche une torgnole (virtuelle)... et c'est dans ces moments-là qu'il faudrait que je m'éloigne du clavier ; la réponse qu'on donne sinon ne sera certainement pas d'une grande rigueur intellectuelle. Si on veut vraiment se prêter au jeu, soit répondre seulement sur quelques points qu'on maîtrise bien, en fournissant des références ; soit, si on veut s'obstiner, pratiquer ce "sport" en groupe pour ne pas s'épuiser tout seul.
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Suriciole
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : vendredi 14 février 2014 à 15:58
Localisation : Provence

Re: Vaccination

#86 Message par Suriciole » jeudi 30 octobre 2014 à 19:32

Lila a écrit :minimiser en cas de signes inquiétants
Est-il possible d'empêcher ou de diminuer une pathologie liée à un vaccin si quelque chose est fait rapidement ? Tu pensais peut-être aux maladies curables ?
Lila a écrit :Je ne suis par contre pas pour rendre toutes les vaccinations obligatoires
Dans un but stratégique (ne pas rebuter les anti) uniquement ? Ou bien veux-tu dire que certains vaccins devraient être obligatoires et d'autres non ?
Lila a écrit :Non, le documentaire a invité un homéopathe manifestement pour amadouer les parents partisans des médecines alternatives. :wink:
C'estt genre "Vous voyez, MEME lesun homéopathe soutient cela ! La vilaine allopathie passe encore, mais les vaccins même les praticiens de médecine "douce" admettent leur utilité. "
Aha je vois, c'est subtil.
Lila a écrit : Je plussoie ; il faut avouer que même des présidents d'assos anti-vaccins font parfois des déclarations tellement outrancières que c'est difficile de ne pas s'acharner en priorité dessus, en oubliant les questions plus difficiles. Faut arriver à appliquer le "don't feed the troll", ce qui est plus facile à dire qu'à faire.
Je me doute oui, mais je dirais que le discours est à adapter en fonction de la situation. A mon avis, ça ne sert à rien de discuter avec des gens qui sont fermement opposés à la vaccination et qui en viennent à des propos extrêmes. En revanche, il est possible, dans des articles qui se veulent destinés à tous, de convaincre les moins radicaux je pense. C'est le but du documentaire étudié visiblement.

(Merci pour les liens.)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19712
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Vaccination

#87 Message par Jean » jeudi 5 février 2015 à 17:17

Rougeole, vaccination et autisme : la dispute qui enflamme l’Amérique
Le Monde.fr | 05.02.2015 | Par Stéphane Foucart et Gilles Paris (Washington, correspondant)

Vaccination contre la rougeole.
L’information aurait pu rester purement médicale, mais elle enflamme depuis quelques jours la presse et la blogosphère américaines. Fin janvier, les Centers for Disease Control and Prevention (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, CDC) américains annonçaient un inquiétant retour de la rougeole aux Etats-Unis, avec 102 cas recensés au cours du mois, répartis dans 14 Etats, la plupart issus d’une contamination intervenue en décembre dans un parc d’attraction californien. L’organisme de veille sanitaire annonçait également les chiffres pour l’année 2014 : 644 cas recensés sur le sol américain, un record depuis l’éradication de la maladie aux Etats-Unis en 2000.

Depuis cette date, le nombre de cas – tous importés – n’excédait guère la centaine chaque année. Selon les CDC, la cause principale de ce retour de la rougeole (qui touchait entre trois et quatre millions d’Américains par an dans les années 1960) est principalement dû à une baisse de la couverture vaccinale, légère mais suffisante pour permettre la circulation du virus. Une part croissante de la population est en effet convaincue que le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéoles (ROR) peut induire un développement de l’autisme chez les tout jeunes enfants. Une peur sans fondement scientifique, basée sur une étude publiée en 1998 mais retirée depuis et largement considérée comme erronée.
Image
Nombre de cas de rougeole recensés sur le territoire américain depuis 2001. Les 102 cas de 2015 sont ceux comptabilisés pour le seul mois de janvier.

Une tournure politique
Le sujet a pris une tournure politique lorsque deux candidats potentiels du Parti républicain à l’élection présidentielle de 2016, le sénateur du Kentucky Rand Paul et le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, ont indiqué, lundi 2 février, que les parents devaient avoir le « choix » de procéder ou non à la vaccination de leurs enfants. Une posture cohérente pour le sénateur, compte tenu de son ancrage idéologique libertarien, prompt à voir dans toute manifestation de l’Etat fédéral (comme l’obligation de recourir aux vaccins) une limitation des libertés individuelles. Une attitude plus surprenante de la part du gouverneur, qui avait par ailleurs imposé une quarantaine obligatoire pour toute personne ayant été en contact avec le virus Ebola en octobre. M. Christie est d’ailleurs revenu depuis sur ses déclarations, indiquant que ses propres enfants avaient été vaccinés « pour protéger leur santé et la santé de tous ».

Consternées par les prises de position de ces deux figures, de nombreuses personnalités républicaines ont multiplié, mardi, les déclarations en faveur de la vaccination, rejointes par la très conservatrice chaîne d’information Fox News, la présentatrice vedette Meygan Kelly se chargeant de rappeler l’utilité ponctuelle de « Big Brother » (c’est-à-dire l’Etat). Les démocrates ne sont pas en reste. Mardi, lors de son briefing quotidien, Josh Earnest, le porte-parole du président Barack Obama, a invité les Américains « à faire preuve de bon sens, à se fier à la science et à faire vacciner leurs enfants », notant que ce débat n’aurait pas pu se tenir si la rougeole n’avait pas été éradiquée aux Etats-Unis à la suite des campagnes de vaccination. Le même jour, Hillary Clinton déclarait sur son compte Twitter : « La science est claire : la Terre est ronde, le ciel est bleu et la vaccination fonctionne. Protégeons tous nos enfants. »

Erosion de la confiance
Selon le Pew Research Center, qui a rendu publique une étude le 2 février, 68 % des personnes interrogées sont pour la vaccination obligatoire. La catégorie de population la plus favorable à un libre choix des parents (41 %) est celle des personnes âgées de 18 à 29 ans qui n’a pas eu le rapport à la maladie des plus âgées (plus de 65 ans), qui sont au contraire les moins attachées à cette notion de choix (20 %). Les campagnes de vaccination contre la rougeole ont débuté en 1963. Les démocrates (76 %) sont plus favorables à la vaccination obligatoire que les républicains (65 %), alors que les deux camps étaient à égalité en 2009 (71 %).

L’érosion de la confiance remonte en réalité à 1998. Cette année-là, Andrew Wakefield, un médecin britannique, publie avec dix autres chercheurs, dans la revue The Lancet, un article prétendant avoir trouvé un lien causal entre le ROR et le développement de l’autisme. L’affirmation a cependant fait long feu. En 2004, une enquête journalistique de Brian Deer, publiée par le Sunday Times, avait montré que la publication était entachée de conflits d’intérêts non déclarés (le principal auteur avait secrètement reçu de fortes sommes en prévision de poursuites judiciaires lancées contre des firmes pharmaceutiques) et de manipulation de données… A la suite de ces révélations, les 10 coauteurs de M. Wakefield se sont désolidarisés de la publication et celle-ci a été formellement retirée par le Lancet.

Cependant, l’article a continué à circuler dans la blogosphère et les médias, alimentant dans le public la crainte d’un lien entre autisme et vaccination. Barack Obama lui-même, dans un discours prononcé en 2008 en pleine campagne présidentielle, avait tenu des propos ambigus sur le sujet, fondés sur la fameuse étude de M. Wakefield. « Le taux d’autisme a explosé. Certaines personnes soupçonnent que cela est lié aux vaccins, avait-il déclaré. Les études scientifiques sont peu concluantes, nous devons continuer les recherches. »

La situation aux Etats-Unis n’est d’ailleurs pas unique. Au Royaume-Uni, la publication de M. Wakefield a retenu une très large attention médiatique et a contribué à une très forte érosion de la couverture vaccinale. Dans un éditorial publié en 2011 tirant le bilan de l’affaire, le British Medical Journal notait que « les dommages pour la santé publique se poursuivent ». « Bien que les taux de vaccination aient légèrement augmenté depuis leur plus bas niveau d’environ 80 % en 2003-2004, ils sont toujours au-dessous du niveau de 95 % recommandé par l’Organisation mondiale de la santé pour assurer l’immunité grégaire, précisait la revue. En 2008, pour la première fois depuis quatorze ans, la rougeole était déclarée endémique en Angleterre et au Pays de Galles. »

Si le sujet est si sensible aux Etats-Unis, c’est que l’incidence des « troubles du spectre autistique » (autisme, syndromes de Rett et d’Asperger, etc.) y augmente de manière vertigineuse. Selon les dernières estimations des CDC, publiées en mars 2014, un enfant sur 68 est atteint de ces troubles du développement aux Etats-Unis, un niveau « 20 à 30 fois supérieur » à celui des années 1970. « Cela, c’est une réalité épidémiologique incontestable », dit le neurobiologiste Yehezkel Ben Ari, spécialiste de la neurogénèse et de l’autisme, distingué en 2009 par le Grand Prix de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Le lien avec la vaccination ne fait cependant pas partie des suspects. « Des causes possibles comme l’augmentation du nombre de césariennes de convenance ou les pollutions diffuses comme les pesticides sont au centre de nombreux travaux », précise-t-il.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... HdeVrIA.99
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
G.O.B.
Forcené
Messages : 7724
Enregistré le : vendredi 27 décembre 2013 à 22:07

Re: Vaccination

#88 Message par G.O.B. » dimanche 8 février 2015 à 20:53

Early exposure to the combined measles–mumps–rubella vaccine and thimerosal-containing vaccines and risk of autism spectrum disorder - 3 January 2015

(...) No convincing evidence was found in this study that MMR vaccination and increasing thimerosal dose were associated with an increased risk of ASD onset.
F84.5 | Things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.

Avatar du membre
G.O.B.
Forcené
Messages : 7724
Enregistré le : vendredi 27 décembre 2013 à 22:07

Re: Vaccination

#89 Message par G.O.B. » vendredi 13 mars 2015 à 18:47

F84.5 | Things go wrong so that you appreciate them when they're right, you believe lies so you eventually learn to trust no one but yourself, and sometimes good things fall apart so better things can fall together.

Avatar du membre
Nymphaea
Adepte
Messages : 273
Enregistré le : vendredi 27 février 2015 à 19:32

Re: Vaccination

#90 Message par Nymphaea » vendredi 13 mars 2015 à 20:02

Le débat date un peu, je sais pas si Lila est encore par là, juste une petite remarque sur les tests allergique pré-vaccin: faire de tels tests ce serait un peu donner l'impression que les vaccins ont un risque allergène plus élevé qu'autre chose (alors que c'est plutôt l'inverse, ils sont plutôt optimisés pour limiter les risques allergènes au maximum).

J'ai un enfant, et quand j'ai commencé à diversifier son alimentation, j'ai pris le risque d'avoir une réaction allergique chaque fois que j'introduisais un nouvel aliment... si je suis prête à prendre ces risques pour qu'il s'alimente sans faire de tests au préalable, pourquoi exigerais-je des tests pour les vaccins qui contiennent des substances peu allergènes et qui ont surtout beaucoup de chances de protéger sa santé?

C'était juste pour apporter cet élément de réflexion à tes arguments par ailleurs très pertinents.
En cours de démarche pour le diag

Répondre