Asperger et épuisement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1390
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Asperger et épuisement

#196 Message par Nanar02 » mardi 8 août 2017 à 19:57

les quelles ?
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

David42
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : mercredi 2 août 2017 à 15:14

Re: Asperger et épuisement

#197 Message par David42 » mardi 8 août 2017 à 20:06

daps a écrit :Bonjour,
Je voudrais savoir si certains d'entre vous vivent un état de fatigue permanente et comment vous vous organiser.
Pour ma part, j'en arrive à faire que l'essentiel.
Cet épuisement est seulement psychique car je conserve un certaine force physique et une fois au travail, je l'utilise.
Le problème c'est l'enthousiasme à entreprendre, démarrer quelque chose qui est absent.
Merci de vos réponses.
Bonjour,
C'est aussi mon cas malgré le cumul de mes entraînements et le travail, à la fin de la journée je suis fatigué. Il est crédible que l'épuisement soit psychique. Pour la solution je ne sais pas.

thiloup
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 à 23:04
Localisation : Paris
Contact :

Re: Asperger et épuisement

#198 Message par thiloup » mardi 8 août 2017 à 20:38

Nanouille a écrit :La naturopathie m'aide beaucoup personnellement. Ma naturopathe m'a remise sur pieds plus d'une fois. Ca emmerde les médecins de voir qu'on peut soulager beaucoup de maux rien qu'avec des plantes, sans parler des laboratoires pharmaceutiques qui s'en mettent plein les poches avec des médicaments à moitié efficaces pour qu'on en rachète d'autres (bon, c'est ma théorie).
Je ne saurais que trop conseileller la naturopathie aux gens hypersensibles aux médicaments déjà, ou qui cherchent un moyen plus naturel de se soigner, ou encore ceux qui ne trouvent plus de réponses à leurs soucis dans l'allopathie. Il n'y a qu'un seul truc qui me permet de dormir quand j'ai des crises d'insomnies et c'est une plante.
l'allopathie est un terme de naturopathe justement de pseudomédecine ça n'a pas de sens scientifique, 60% des médicaments sont issus des plantes, on les synthétise juste en industrie. Et perso je prends un traitement chronique je suis content de l'industrie pharma... Vous parlez de petits bobos et maux ça n'a absolument rien à voir, évidemment il vaut éviter médocs pour ça. Mais la menthe poivrée est dangereuse pour les enfants par ex. Tout principe actif a des effets secondaires.
D'où ma question : tout dépend ce que l'on veut, perso étant plutot rationnel (et les naturopathes peuvent véhiculer dérives sectaires, il y a aussi des mouvements de guérison de l'autisme autour de cela, il vaut mieux savoir qui l'on va voir), je préfère des massages non ésotériques et ça va mieux... Mais sinon c'est du placebo, tout est dans la tête, après si ça va mieux tant mieux, mais dénigrer des choses qui n'ont rien à voir alors qu'il faut quand même un peu de science et de la recherche pour ça c'est un peu court ;).
03/10/17 : Diagnostiqué Autiste (TSA) en libéral ainsi que dys (langage, coordination).

le jean moulant
Forcené
Messages : 1052
Enregistré le : vendredi 17 février 2017 à 14:14
Localisation : Suisse

Re: Asperger et épuisement

#199 Message par le jean moulant » mardi 8 août 2017 à 20:40

Il parait que les tisanes peuvent être efficaces à condition de les prendre réguliérement.

Je ne sais pas lesquelles...il faut que je demande conseil dans une pharmacie. :D
Diagnostic enfin en cours...

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Asperger et épuisement

#200 Message par hazufel » mardi 8 août 2017 à 21:19

Thiloup il ne me semble pas que quelqu'un ait dénigré l'allopathie, mais quand tu ne tolères que très très mal la médication conventionnelle, il faut bien trouver autre chose pour ce que tu appelles des bobos.
Certains peuvent franchement compliquer la vie et personne ici n'a déconseillé la médecine conventionnelle pour des pathologies graves qui la nécessitent.
J'ai bien parlé de chercher un mieux être et de trouver le bon professionnel pour y aider.
Il y a aussi pas mal de Placebo dans la médecine conventionnelle, et si les médecines alternatives se multiplient c'est que l'effet du mental est de plus en plus reconnu, et les méthodes pour l'apaiser de plus en plus utilisées par des médecins conventionnels.
Ça n'en dénigre pas pour autant la science vérifiée de molécules efficaces sur des pathologies lourdes.

Nanar02, les tisanes de feuille de tilleul, d'aubépine, de passiflore, de valériane ou encore de mélisse peuvent aider. Les problèmes de sommeil sont courants chez les personnes TSA / TED, mais je ne sais pas s'il existe des études quant aux cycles de sommeil précisément.
Pour ma part, j'ai un bracelet qui capte les périodes de sommeil. Il s'avère que mon sommeil profond est plus court que la moyenne, le léger plus important et les périodes de réveil très nombreuses.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

thiloup
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 à 23:04
Localisation : Paris
Contact :

Re: Asperger et épuisement

#201 Message par thiloup » mardi 8 août 2017 à 22:09

hazufel a écrit :Thiloup il ne me semble pas que quelqu'un ait dénigré l'allopathie, mais quand tu ne tolères que très très mal la médication conventionnelle, il faut bien trouver autre chose pour ce que tu appelles des bobos.
Certains peuvent franchement compliquer la vie et personne ici n'a déconseillé la médecine conventionnelle pour des pathologies graves qui la nécessitent.
J'ai bien parlé de chercher un mieux être et de trouver le bon professionnel pour y aider.
Il y a aussi pas mal de Placebo dans la médecine conventionnelle, et si les médecines alternatives se multiplient c'est que l'effet du mental est de plus en plus reconnu, et les méthodes pour l'apaiser de plus en plus utilisées par des médecins conventionnels.
Ça n'en dénigre pas pour autant la science vérifiée de molécules efficaces sur des pathologies lourdes.
.
Je parlais d'un seul message désolé si c'était abrupt (j'ai l'habitude étant dans des assos d'esprit critique), et oui l'effet mental est reconnu et même étudié ça ne veut pas dire qu'il faut aller chercher de l'ésotérique, je milite perso pour plus de techniques relaxantes en hopital ou autres, de la musique, de la gym on peut jouer sur cet effet.
Par définition un médoc a un principe actif qui est testé pendant 12 ans avec tests cliniques sur des milliers de personnes, ça fonctionne à 95%. Les autres ce n'est pas le cas et ils font aussi du fric là dessus sauf que eux ils travestissent un peu. Et j'ai bien dis que moi je fais d'autres choses relaxantes, mais je n'irais pas voir des pratiques ésotériques qui peuvent receler des dérives sectaires, des gens ont été pris là dedans. Pour les médocs on regarde les étiquettes et on fait un rapport bénéfices/risques (et ça reste quand même rare).
Pas de problème mais chacun son truc si on ne dénigre pas non plus le reste il ne faut pas exagérer (et le terme conventionnel est déjà gênant, une médecine est une médecine fondée sur des preuves scientifiques , sinon ça en est pas).

Mais sinon je prends avec plaisir tisane, ça marche aussi si tu préfères ;).
03/10/17 : Diagnostiqué Autiste (TSA) en libéral ainsi que dys (langage, coordination).

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Asperger et épuisement

#202 Message par philigram » mardi 8 août 2017 à 23:52

Je témoigne personnellement en effet que les pratiques du genre Reiki peuvent mener à l'emprise et la dérive sectaire.
Les médecines parallèles, souvent non reconnues, sont l'appât pour pas mal de charlatans et gourous. Et personne n'est à l'abris malheureusement de se faire avoir.
L'effet des divers médicaments, allopathiques ou non et les divers techniques pseudo-médicales sont fortement liées à la croyance en ceux-ci. C'est bénéfique mais aussi piégeur.
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Asperger et épuisement

#203 Message par hazufel » mercredi 9 août 2017 à 5:59

Bien sûr personne ne le nie, ni n'a parlé d'ésotérisme ici, il s'agit simplement de privilégier les plantes par rappport à d'autres molécules qu'on ne tolère pas. Comme dans tous les domaines, le bon sens est à privilégier, aller voir son médecin, qui pour certains, prescrira des antibiotiques et autre cortisone au moindre rhume / refroidissement sans vergogne, n'est pas moins dangereux que de tomber dans une croyance sans limites en des individus qui prôneront la guérison d'un cancer avec des orties. On est bien d'accord.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4950
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Asperger et épuisement

#204 Message par Manichéenne » mercredi 9 août 2017 à 8:34

Non, on n'est pas d'accord.
Aller voir son médecin est bien moins dangereux.
Je trouve bien plus dangereux d'aller voir quelqu'un qui prône "la guérison d'un cancer avec des orties" que d'aller voir son généraliste. Le bon sens serait de ne pas affirmer que c'est comparable ni de suggérer qu'il y a un risque de surmédication chez un médecin. Sans compter qu'un peu de cortisone est moins grave qu'un cancer non traité.

Les gens ici semblent confondre phytotherapie et naturopathie, donc l'utilisation de plantes pour se soigner (compatible avec la médecine) et une médecine alternative non conventionnelle basée sur bien plus que la phytothérapie.
Et donc oui, il y a plusieurs messages qui recommandent des médecines alternatives à la place de la médecine conventionnelle.

Personnellement, je ne suis pas trop stricte là dessus : si quelqu'un veut aller voir un guérisseur/homéopathe/naturopathe/autre, il peut, et j'accepte volontiers que ça puisse aider. Mais qu'il soit au clair avec les termes et qu'il ne dénigre pas la médecine sans argumentation précise et solide.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Asperger et épuisement

#205 Message par philigram » mercredi 9 août 2017 à 9:13

Dans le domaine de la phyto, il y a potentiellement aussi danger à utiliser n'importe quelle molécule.
Le,problème n'est pas la phyto mais ceux qui en font un point d'entrée pour excercer une forme de pouvoir et endoctriner.
On pourrait penser que c'est assez rare. Et bien pas tant que ça. Il y a bien moins de risque avec un médecin diplômé, même si ce risque n'est pas nul.
Les naruropathes et autre pseudo-thérapeutes s'auto-proclament thérapeute, et revendiquent un diplome non reconnu.
C'est donc un peu la roulette Russe.
Souvent ça va aussi de paire avec l'anti-vaccination ...
Il faut se méfier de ne pas tomber dans l'excès. Or c'est là le problème : on y va petit à petit. Comme la grenouille qu'on plonge dans l'eau froide et qui finit par mourrir car elle n'a pas senti le danger et l'eau monter en température.
Les escrocs naturopathes le savent : ne pas jetter la grenouille dans l'eau bouillante, car elle saute et se sauve, mais faire doucement chauffer l'eau !
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
TimeLady
Passionné
Messages : 383
Enregistré le : mercredi 12 juillet 2017 à 11:20

Re: Asperger et épuisement

#206 Message par TimeLady » mercredi 9 août 2017 à 9:35

Itaya a écrit :Ça m'intéresse, bien que pour la réaction aux médicaments est aléatoire.
Les anti douleurs je les supporte pas trop, par contre antibiotiques, ils ne fonctionne pas terrible. Mais je sais qu'avec mon allergie à l'amoxycyline, mon généraliste a du mal. Souvent le traitement n'est pas assez efficace.

Pour les PETITS maux de tête, j'ai mon stick de Salva 100% Menthol de Cooper.
Pour les maux de gorges j'ai mes cachets d'homéogène 9 et spray à la Propolis.
Tu le prends comment TimeLady, car la pharmacie où j'avais trouvé a fermé.

Sinon sans indiscrétions, pas obligé de repondre, quel est votre avis sur la pilule ?
J'en ai pris quelques mois, et la grosse merde, depuis je suis 100% contre cette merde et je refuse toutes hormones.
La propolis, avant j'en achetais sur Internet, via Fleurance Nature. Et puis j'ai trouvé une boutique Nature et Forme qui en vend... Le spray à propolis, c'est dé-goû-tant, mais qu'est-ce que ça fonctionne bien !! :)

Pour la pilule : perso j'ai fait le choix de ne pas en prendre. Choix facilité par le fait que je n'ai aucune vie intime. D'un autre côté je me demande bien comment je gérerais le truc si je venais à me décider à en avoir une, car il est HORS DE QUESTION pour moi de prendre la pilule ou d'avoir un implant qui diffuse les hormones. Et comme je suis totalement opposée à l'idée d'une grossesse...bah...ça pourrait être compliqué ! Mais vu mon peu d'intérêt pour le domaine amoureux, j'ai classé l'affaire. Par contre à l'adolescence j'ai bataillé ferme avec les médecins qui voulaient absolument que je la prenne pour soigner mon acné !!
pré-diagnostic établi en 2012 (à 30 ans passés) par une psychologue comportementaliste - pas de démarche d'officialisation auprès du CRA prévue dans l'immédiat

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Asperger et épuisement

#207 Message par hazufel » mercredi 9 août 2017 à 10:17

Manichéenne a écrit :Non, on n'est pas d'accord.
Aller voir son médecin est bien moins dangereux.
Je trouve bien plus dangereux d'aller voir quelqu'un qui prône "la guérison d'un cancer avec des orties" que d'aller voir son généraliste. Le bon sens serait de ne pas affirmer que c'est comparable ni de suggérer qu'il y a un risque de surmédication chez un médecin. Sans compter qu'un peu de cortisone est moins grave qu'un cancer non traité.

Les gens ici semblent confondre phytotherapie et naturopathie, donc l'utilisation de plantes pour se soigner (compatible avec la médecine) et une médecine alternative non conventionnelle basée sur bien plus que la phytothérapie.


Personnellement, je ne suis pas trop stricte là dessus : si quelqu'un veut aller voir un guérisseur/homéopathe/naturopathe/autre, il peut, et j'accepte volontiers que ça puisse aider. Mais qu'il soit au clair avec les termes et qu'il ne dénigre pas la médecine sans argumentation précise et solide.
Je reformule donc, je suis d'accord avec le fait qu'il faille trouver un professionnel en qui on ait confiance.
Quant à la dangerosité, mon fils ainé a été suivi 2 ans par un allergologue et un pneumologue pour un asthme sévère. Le traitement ultra lourd en cortisone qu'il avait lui a déclenché une hypertension. J'ai donc pris rdv avec une spécialiste asthme sévère à Bichat, qui a revu son traitement et l'a envoyé dans un centre où ils rééduquent la respiration.
J'estime que l'hypertension est un danger. Alors bien sûr ce n'est pas une généralité, mais je n'ai jamais dit qu'il faille cracher sur les médecins et aduler les naturopathes. Nanar02, demandait si voir un naturopathe pouvait aider à lutter contre l'épuisement, ce à quoi j'ai répondu oui, en faisant attention à qui l'on consulte et de vérifier ce qu'il préconise.

Je te remercie Manichéenne, mais non je ne confonds pas naturopathie et phytothérapie. J'ai indiqué à Nanar02 qu'un naturopathe peut donner des consignes d'alimentation, d'hygiène de vie. Ensuite il peut préconiser des remèdes de phytothérapie, comme de gemmothérapie (le macérat de bourgeons, j'aurais du donc préciser lorsque j'en ai parlé, étant donnée la réaction qui a suivi), ou d'autres alternatives naturelles.
Manichéenne a écrit :Et donc oui, il y a plusieurs messages qui recommandent des médecines alternatives à la place de la médecine conventionnelle.
J'aimerais savoir ce que la médecine conventionnelle préconise en terme d'épuisement émotionnel et psychique comme il en est question ici ? Personnellement elle ne m'a rien apporté, ça ne m'empêche pas de consulter mon médecin généraliste pour ce qu'il sait gérer.
philigram a écrit :Dans le domaine de la phyto, il y a potentiellement aussi danger à utiliser n'importe quelle molécule.
Philigram, je n'ai pas nié la dangerosité des molécules phyto. Encore une fois, j'ai indiqué qu'il faille se renseigner sur les effets possibles, et ce, chez des professionnels. Les pharmacies phyto ça existe.

Depuis le début je rappelle qu'il faut choisir le bon professionnel, et trier ce qu'il préconise. Mais forcément quand on parle de médecines alternatives on est mésinformés, on fait n'importe quoi, et on est à la limite du sectarisme...
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4950
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Asperger et épuisement

#208 Message par Manichéenne » mercredi 9 août 2017 à 13:21

hazufel a écrit :Je te remercie Manichéenne, mais non je ne confonds pas naturopathie et phytothérapie.
J'ai dit qu'il y avait confusion dans le sujet, sans te nommer. Je n'ai honnêtement même pas regardé à qui je faisais référence et il ne me semble pas que c'était toi.
J'aimerais savoir ce que la médecine conventionnelle préconise en terme d'épuisement émotionnel et psychique comme il en est question ici ?
C'est une bonne question.
Personnellement, je suis dubitative sur le fait de chercher à diminuer les effets de l'épuisement sans prendre le problème en amont. Ca ne sert pas à grand-chose de demander comment se reposer si on continue à se saturer de situations épuisantes et anxiogènes...
Si on en arrive à l'épuisement, c'est qu'il faut revoir le mode de vie, pas trouver la bonne tisane. :innocent:
Même si bien sûr que de petits trucs peuvent aider, pour renforcer l'organisme, mieux dormir, chasser l'anxiété, etc.

Personnellement, la médecine traditionnelle m'a apporté la mélatonine, la ritaline, la reconnaissance de mes difficultés afin de pouvoir enfin les prendre réellement en considération, et un arrêt de travail bien nécessaire. Mon psychiatre essaie surtout d'agir sur les causes de mon épuisement, donc sur mes conditions de travail et le TDAH de mon fils. Il me prescrit aussi de la phytothérapie (et pas de la naturopathie).
hazufel a écrit :Mais forcément quand on parle de médecines alternatives on est mésinformés, on fait n'importe quoi, et on est à la limite du sectarisme...
Non, mais quand vous parlez de médecines alternatives vous en arrivez à parler "des laboratoires pharmaceutiques qui s'en mettent plein les poches avec des médicaments à moitié efficaces pour qu'on en rachète d'autres", à caricaturer les avis opposés comme tu le fais ici sans répondre sur le fond.
Je ne peux pas laisser dire que "aller voir son médecin (...) n'est pas moins dangereux que de tomber dans une croyance sans limites en des individus qui prôneront la guérison d'un cancer avec des orties". Aller voir son médecin est moins dangereux, et est même souhaitable, même si la possibilité d'une erreur médicale n'est pas nulle et la médecine pas infaillible.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

thiloup
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 18 juillet 2017 à 23:04
Localisation : Paris
Contact :

Re: Asperger et épuisement

#209 Message par thiloup » mercredi 9 août 2017 à 13:56

Sur la phytothérapie, ce bouquin résume ce qui est à peu près prouvé (ne pas confondre phyto et naturo effectivement, les plantes ont des principes actifs et servent aux médocs) , mais vous devez en connaitre (c'est un bel investissement pour un anniv) :

Plantes thérapeutiques de Max Witchl et Robert Anton

Sur l'épuisement si c'est biologique on ne peut pas faire grand chose, c'est pour ça que c'est du l'ordre de la relaxation ou du soulagement. Donc non la médecine ne peut rien y faire mais les autres non plus...
03/10/17 : Diagnostiqué Autiste (TSA) en libéral ainsi que dys (langage, coordination).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26918
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Asperger et épuisement

#210 Message par Tugdual » mercredi 9 août 2017 à 14:03

Sans compter que les industriels des médecines alternatives,
n'étant soumis qu'à des réglementations assez dérisoires,
ont d'autant plus de facilités à frauder que big pharma :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre