Autisme et Timidité

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Salicorne
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : dimanche 15 novembre 2015 à 22:28

Autisme et Timidité

#1 Message par Salicorne » samedi 28 novembre 2015 à 14:53

Bonjour,

On entend souvent dire que les aspies (et notamment les filles) sont perçus comme timides par leur entourage, mais que le syndrome d'Asperger n'a rien à voir avec la timidité.

J'aimerais recueillir votre avis de personne diagnostiquée, de parent, d'amis, de spécialiste (éventuellement), etc... sur les différences notables qui pourraient, selon vous, exister entre un enfant ou un adulte autiste perçu comme timide et un enfant ou un adulte non-autiste très timide, sur le plan social, communicationnel, ou émotionnel uniquement (c'est-à-dire sans prendre en considération les intérêts restreints).

Les différences se mesurent-elles principalement selon un plan quantitatif (par exemple : un enfant timide éviterait quelquefois les regards, un enfant autiste regarderait quelquefois dans les yeux) ou selon un plan qualitatif (par exemple : un enfant timide éprouverait de l'anxiété dans toutes les situations sociales, un enfant autiste éprouverait de l'anxiété dans les situations sociales qu'il ne maîtrise pas) ? Peut-être n'y a-t-il pas de signes distinctifs évidents en dehors de la présence d'intérêts restreints ? Qu'en pensez-vous ?

Je n'ai pas de diagnostic, et on m'a toujours décrite comme quelqu'un de timide, réservée ou introvertie. Récemment, on m'a même dit que j'étais "timide maladive" ! :shock: Pourtant, je ne me retrouve pas dans cette description. J'aime faire de nouvelles rencontres, et je n'éprouve plus d'anxiété envers les personnes depuis le lycée. Cependant, j'ai des difficultés à alimenter une conversation, et on me reproche régulièrement de ne pas parler suffisamment. J'éprouve encore de l'anxiété dans certaines situations sociales : se rendre à une administration, faire des démarches pour chercher un emploi, téléphoner, aller voir un psychiatre...
Diagnostic TSA confirmé par le CRA

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8317
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

Re: Autisme et Timidité

#2 Message par Mars » samedi 28 novembre 2015 à 15:31

Ta question me parle bien.
Je réponds à la place de ma fille car je sais qu'elle ne prendra pas le temps de le faire.
Voici les réflexions que je me fais à son propos et je tiens compte également de la fréquentation d'une quinzaine d'élèves autistes :

- Une personne autiste me paraît plus réservée que timide. Et quand je dis réservée, c'est surtout à propos de l'initiative. Comme elle ne sait pas comment s'y prendre, elle hésite à intervenir oralement.
- Par ailleurs, elle sera réservée et même muette si le sujet ne l'intéresse pas.
- Il arrive souvent que la personne autiste intervienne de façon complètement décalée, voire impolie. Du coup, elle se fait rembarrer et hésite d'autant plus à reprendre la parole.
- Enfin, pas mal de personnes autistes ne cherchent pas à échanger oralement avec leurs pairs, elles préfèrent les "rencontres virtuelles", voire ne sont pas du tout intéressées par les autres en dehors de leurs sujets de prédilection.

Ce sont juste des réflexions personnelles, sujettes à réactions, évidemment. Et l'avis des personnes autistes m'intéresse particulièrement.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et Timidité

#3 Message par Benoit » samedi 28 novembre 2015 à 15:37

Je rentre dans la catégorie : personnes autistes qualifiées de timides maladives.

A mon avis, c'est une question d'intensité, et quand on parle de "timidité maladive" on quitte le "trait de caractère" pour rentrer dans le champ de ce que les médecins/spécialistes qualifient de retrait ou d'inhibition sociales.

Il me semble qu'il y a des recherches qui relient inhibition sociale, troubles anxieux et phobie sociale, ainsi que absence d'inhibition sociale et TDA(H).

Personnellement, je pense que la timidité (simple ou pathologique) n'a rien à voir avec le goût pour les choses, on peut très bien avoir un trouble anxieux et une phobie sociale et adorer le contact humain, c'est une question de nature, de "comportement inné".

Par exemple les concerts, les conférences, les réunions peuvent me faire ressentir de la fatigue, mais ça n'empêche pas de les rechercher.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4651
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Autisme et Timidité

#4 Message par Flower » samedi 28 novembre 2015 à 17:12

J'ai moi aussi été qualifiée de "timide" quand j'étais enfant, voire au-delà, notamment parce que je ne regardais pas dans les yeux et que j'avais du mal à aller vers les autres. En même temps, je n'ai jamais eu de difficultés p. ex. pour intervenir en classe quand je connaissais la réponse ou pour faire des exposés, j'ai même fait de la chorale et du théâtre. Des choses que les gens timides sont censés avoir du mal à faire. Je peux même parler à des inconnus quand je sais quoi leur dire, aucune difficulté p. ex. pour demander l'heure ou mon chemin dans la rue.
Dans un groupe, je peux parler facilement si c'est un sujet d'intérêt/que je maîtrise ou au contraire être quasi muette. En revanche, quand je parle, j'ai tendance à trop prendre la parole/interrompre les gens, on m'a une fois qualifié de "bulldozer" à ce sujet. :oops: Je ne sais pas gérer les interactions dans le groupe, notamment le respect des tours de parole, etc. J'y arrive en revanche en tête-à-tête, sauf si la personne en face insiste sur quelque chose qui est faux ou si la conversation devient trop émotionnelle. Cela me demande souvent un effort important.
Bref, je me suis rendue compte que je ne collais pas vraiment avec la définition de "timide". On m'a aussi expliqué une fois que je donnais l'impression d'être soit une personne qui n'est pas timide, mais qui fait semblant de l'être, soit l'inverse...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4903
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: Autisme et Timidité

#5 Message par meï » samedi 28 novembre 2015 à 18:12

petite et ado et adulte j'ai été qualifiée de timide.réservée.
petite de manière "maladive" mutique.
plus atrd "très timide"...effacée.
mais franchement je ne me sens pas du tout timide.je n'ai juste pas envie de parler.j'analyse.je reflechis .j'observe.et souvent je trouve les discussions sans interet ou previsibles.
mais je ne me sens pas "mal" ni "ca n'est pas que je n'ose pas en fait..

il y a ensuite la maladresse sociale qui joue (ma "bulle" materialisée qui est en permanence autour de moi, de fine à épaisse, selon les périodes, et qui m'empêche d'interagir de manière automatique.
et parfois à l'inverse avec une ou 2 personnes, je suis trop spontanée.(ou un groupe quand je me sens bien, comme un groupe aspi par ex.la je peux faire des bourdes car trop spontanée, trop "sans filtre".
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Autisme et Timidité

#6 Message par Alone3545 » samedi 28 novembre 2015 à 20:51

Je me demandais au sujet de la timidité, chose qui parfois me pose de gros problème notamment pour parler devant un groupe, rendre un article acheté qui ne vas pas, m'imposer ou aller voir toutes personnes inconnus, j'ose pas trop parfois de ne pas dire bonjour de peur d'être ignoré et d'être prit pour un fou surtout si je connais qu'un peu la personne . Autrefois même j'était timide de voir ma famille à la sortie de l'école devant mes camarades. De peurs de jugement de mes camarades ou de ma famille.

Une autre question: je me demande si ça existe une personne aspie qui raconte des bêtises à longueur de journée, fait le pitre et cherche à se faire remarquer en amusant la galerie voir en provoquant les profs.

En effet, la toute première émission, il y a bien longtemps que j'ai regardé, il y avait un gars qui avait un peu cet image là en plus d'avoir de grosse lunette qui grossissent les yeux et un appareil auditif. En effet, pendant longtemps, j'ai eu cette image là d'un autiste, j'en ai eu dans mon entourage qui avaient aussi de grosses lunettes et des difficulté à entendre mais ne faisait pas le guignol. ça me faisait rigoler quand des camarades me disaient "Serait tu autiste?" car je pensais un peu au débile mental voir trisomique qui faisait sans arrêt le guignol (je sais que j'en avais la dedans mais à ce point quand même pas mais ça me faisait rejeter des autres.

Jusqu'au jour où une prof à moi à vu que j'étais un peu original et pas très bien intégré et a parlé à un rendez vous avec ma mère d'autisme et qu'il y avait l'année dans la classe d'avant un autiste tout calme et très intelligent replié sur lui-même et qui ne parlait pas. Je l'avais repéré, à la différence de moi, il était tout calme et sage. Moi, j'étais soit endormi, soit je répondais au provocation, j'essayais d'amuser les autres pour ne pas être seul mais c'était pire et ainsi de suite, c'était un cercle vicieux. Je me souvient quand on me disait : baisse ta tête" et que je le faisait, on me tapais et je recommençais et ça me faisait rire quand on me disait de faire cela mais j'étais vexé après chaque fois qu'on tapais. Je me souviens d'un gars qui disait: "Before", je lui répondait "Before" et puis il essayait à chaque fois de jouer avec moi en disant "Before" pour que je réponde.
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4955
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et Timidité

#7 Message par Manichéenne » samedi 28 novembre 2015 à 20:55

Il y a plusieurs éléments en dehors des intérêts restreints pour différencier la timidité du syndrome d'Asperger, il me semble. Par exemple la compréhension des implicites et des expressions. Le langage non verbal. La volonté d'aller vers les autres. J'imagine qu'il y en a d'autres (je n'ai pas le courage d'aller relire des listes de spécificités autistiques ce soir).
Par exemple, quand j'ai vu mon fils arriver dans une pièce où se trouvaient de nombreux autres enfants et les ignorer complètement comme s'ils n'existaient pas : ce n'est pas de la timidité. Le flapping non plus.
Selon les personnes, ça me semble effectivement plus difficile de démêler, surtout pour soi-même. On n'a pas forcément conscience de nos différences et les gens justifient souvent de nombreuses difficultés d'interaction par la timidité. J'ai vécu ça, et je le vois avec un de mes fils, c'est impressionnant de voir comment les gens ne remarquent presque rien et se rassurent facilement avec l'explication simple de la timidité.

Il est vrai que la timidité seule pourrait faire penser à deux des trois items de la triade autistique : communication et interaction.
Une autre question: je me demande si ça existe une personne aspie qui raconte des bêtises à longueur de journée, fait le pitre et cherche à se faire remarquer en amusant la galerie voir en provoquant les profs.
Il y a des autistes extravertis, et même bavards. :)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et Timidité

#8 Message par Benoit » samedi 28 novembre 2015 à 22:31

La "timidité" n'est qu'une forme parmi d'autres d'interactions sociales non-normales, du coup l'autisme englobe des comportements très différents.
Alone3545 a écrit :Une autre question: je me demande si ça existe une personne aspie qui raconte des bêtises à longueur de journée, fait le pitre et cherche à se faire remarquer en amusant la galerie voir en provoquant les profs.
Formulé ainsi, ça donne l'impression d'une personne non autiste, parce que faire le pitre et amuser la galerie ça nécessite un niveau important de compréhension et de maîtrise des interactions (à mon avis).

Provoquer les profs, par contre, ça peut être beaucoup plus facile et beaucoup moins conscient, surtout quand on est persuadé qu'ils ont tort et qu'on leur rend service en leur expliquant pourquoi on est forcé d'intervenir pour corriger leurs erreurs.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
kevin38
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 11:15

Re: Autisme et Timidité

#9 Message par kevin38 » samedi 28 novembre 2015 à 22:52

Cette phrase tirée de Wikipédia répond bien à ta question.
Timidité n'est pas synonyme d'introversion. Les personnes introverties choisissent d'éviter les situations sociales parce qu'elles n'en retirent aucun bénéfice pour elles-mêmes, et peuvent se sentir submergées par un trop-plein de stimuli sensoriels. Les personnes timides craignent ces situations et pensent qu'elles se doivent de les éviter.
Beaucoup d’autistes sont timides parce qu’ils craignent les situations sociales. Mais ce sont les conséquences des traumatismes de la vie, ce n’est pas une caractéristique de l’autisme.
Aspie

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et Timidité

#10 Message par Benoit » samedi 28 novembre 2015 à 23:15

Wikipédia gagnerait en crédibilité à croiser ses sources, il y a écrit tout autre chose dans la page sur l'Introversion.
(page que je trouve bien meilleure parce qu'elle ne se limite pas aux définitions de psys dont les 3/4 des gens se foutent).

(parce que la définition là, pour moi c'est plus celle d'un calculateur/manipulateur et/ou misanthrope qu'introverti).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4609
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Autisme et Timidité

#11 Message par Ixy » samedi 28 novembre 2015 à 23:52

Timidité, en voilà un, de ce qu on appelle les mots fourre tout.

Je regarde sur le net et je vois 58% des Français se déclarent timides. On peut difficilement trouver des mots qui soient moins spécifiques que celui-ci.
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4609
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Autisme et Timidité

#12 Message par Ixy » dimanche 29 novembre 2015 à 0:16

La timidité, c est comme le manque de confiance, ce sont des expressions que l'on utilise quand on ne s'est pas rendu compte de l ampleur et de la spécificité des difficultés.

On dit 'vaincre sa timidité', ou bien 'prendre confiance', sous-entendu qu'avec un peu d'effort, tout peut rentrer dans l'ordre (même si ensuite cela peut aussi faire partie de sa nature).

Pour l'introversion, c est autre chose, ça a une définition bien précise. Cela veut tout simplement dire qu'un individu trouve ses ressources en lui alors qu un extraverti trouvera ces ressources au contact des autres. A prori ca n a rien à voir avec la timidité mais bon pour les extravertis, l introversion est comprise comme de la timidité et il est vrai que c est fortement corrélé
kevin38 a écrit :
Timidité n'est pas synonyme d'introversion. Les personnes introverties choisissent d'éviter les situations sociales parce qu'elles n'en retirent aucun bénéfice pour elles-mêmes, et peuvent se sentir submergées par un trop-plein de stimuli sensoriels. Les personnes timides craignent ces situations et pensent qu'elles se doivent de les éviter.
Beaucoup d’autistes sont timides parce qu’ils craignent les situations sociales. Mais ce sont les conséquences des traumatismes de la vie, ce n’est pas une caractéristique de l’autisme.
Et qui tranche entre l'évitement et la nature de la personne ? C est laissé au bon jugement des psychologues ? Les timides sont des extravertis frustrés ou bien des introvertis qui ne s assument pas, question de point de vue, non ?
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Autisme et Timidité

#13 Message par Alone3545 » dimanche 29 novembre 2015 à 12:41

Manichéenne a écrit :Provoquer les profs, par contre, ça peut être beaucoup plus facile et beaucoup moins conscient, surtout quand on est persuadé qu'ils ont tort et qu'on leur rend service en leur expliquant pourquoi on est forcé d'intervenir pour corriger leurs erreurs
Je me souviens de l'histoire de mon prof de maths au collège qui me demandais à quoi servait une "échelle". Je lui ai répondu : "à monter sur un toit", c'était hors sujet, le prof était énervé contre moi et la classe a rigolé. en faite c'était de l'échelle tel que 1:20000 que l'on voir sur les cartes par exemples.

Il y a plein d'autres anecdotes.
Alone3545 a écrit :Il y a des autistes extravertis, et même bavards.
Un autiste peut ne pas être timide après je ne sais pas si vraiment il peut être extraverti comme le dit Machinéenne car cela voudrait dire qu'il récupère son énergie par les interactions avec les autres. Ce qui voudait dire que le cas de superpette sur la théorie des cuillères n'est pas toujours valide ce qui est possible. Dans mon cas je récupère mon énergie quand je suis au calme dans mes pensées ou une personnes très chaleureuse parlant doucement, de manière intéressante. enfin comment dire, dans un face à face agréable où on peut se confier à contrario dêtre en groupe dans un lieu public bruyant.

Je suis pourtant bel et bien autiste, sauf erreur de tout mon entourage y comprit médecin et professeurs. Cependant je n'ai été diagnostiqué qu'à l'âge de 21 ans il y a 2 ans. Avant on m'avait diagnostiqué une hyperactivité depuis mon enfance puis ayant des T.O.C et ensuite une schizophrénie (peut-être par erreur). En faite , j'ai toujours eu des problèmes avec le autres d'intégrations, pour me concentrer, j'ai tendance à voir m'éparpiller quand je pense à quelque chose à la place. Je comprenais tous de travers et on me disait que j'avais tendance à être parano. Et puis j'ai eu aussi des problème pour m'affirmer et ne pas me laisser faire par les autres. J'étais et je le suis encore un peu simplet; on me traitait de débile. Curieusement, les élèves étaient consciencieux des différents handicap dont celui de la tête et on m'avait dit plusieurs fois pendant ma scolarité que j'étais sans doute autiste. Cela avait été évoqué avec un psy mais sans aller dans un CRA. Quand j'ai fait mon stage l'année dernière dans une entreprise, j'ai eu de la chance d'être aidé par une personne qui connaissait bien le handicap et avait joint par téléphone mon maitre de stage. C'était la première fois qu'il recevait qqun avec une reconnaissance de handicap, mon maitre de stage et le directeur n'étaient pas au courant que le handicap ça pouvait être autre chose qu'une personne en fauteuil roulant. Leurs locaux n'étant pas accessibles d'où la raison qu'ils n'ont pas prit de personnes handicapés. Sans cette gentil dame, je n'aurait sans doute pas eu de stage ou du moins ce stage qui s'est bien passé avec un bon entourage bien que j'ai eu des problèmes d'autonomie flagrant.
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4955
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et Timidité

#14 Message par Manichéenne » dimanche 29 novembre 2015 à 12:53

(merci de faire attention à l'orthographe de mon pseudonyme à l'avenir)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4592
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Autisme et Timidité

#15 Message par misty » dimanche 29 novembre 2015 à 13:28

meï a écrit :mais franchement je ne me sens pas du tout timide.je n'ai juste pas envie de parler.j'analyse.je reflechis .j'observe.et souvent je trouve les discussions sans interet ou previsibles
Je suis assez d'accord avec ça... Depuis que je suis petite, on me qualifie d'extrêmement timide, de sauvage, de renfermée, etc... Je pense que c'est la perception des autres.
Souvent, je me sens plus observatrice qu'actrice, je n'éprouve pas le besoin d'intervenir. Je ne sais pas vraiment ce qu'est la timidité, mais ça ne me paraît pas correspondre tout à fait à ça.

Même chose pour mon grand malaise en groupe: je ne sais pas si je me sens mal parce que j'ai peur des autres en tant que tels ou parce que je me demande ce que je fais là. La seconde hypothèse me paraît la plus probable: je ne me sens pas dans mon élément.
Le seul moment où j'ai l'impression d'avoir peur des autres, c'est quand je ne comprend pas ce qu'on attend de moi ni ce que je suis sensée dire ou faire.
Je ne sais pas non plus si c'est de la timidité, ça... :roll:

(je précise que je n'ai pas encore de diagnostic...)
*Diag TSA*

***Nullius in verba***

Répondre