Grenoble -Autisme et Aide sociale à l'enfance

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Grenoble -Autisme et Aide sociale à l'enfance

#1 Message par Jean » mardi 22 décembre 2015 à 21:55

Autisme et Aide sociale à l'enfance


Image

J’accuse : Autisme et Aide Sociale à l’Enfance
Publié le 12 juillet 2015 - Danièle Langloys

Une nouvelle fois, après des centaines d’autres partout sur le territoire, depuis au moins 20 ans, une maman exemplaire qui a cherché à faire diagnostiquer ses enfants autistes vient de se faire retirer par un juge ses trois enfants pour qu’ils soient placés à l’Aide Sociale à l’Enfance. Elle est accusée de Syndrome de Münchhausen par procuration et d’aliénation mentale. L’autisme n’existe pas en France, bien sûr. (...)

Signalements et placements abusifs : lettre au gouvernement
Toupi - 16/7/2015

A l’appel du collectif Egalited, nous avons envoyé à plusieurs cabinets ministériels un courrier pour les alerter sur les signalements et placements abusifs qui touchent en particulier les familles ayant des enfants en situation de handicap.

Notre lettre ouverte au gouvernement (...)

Communiqué de presse de 127 associations pour dénoncer les placements abusifs

Communiqué de presse de 127 associations pour dénoncer les placements abusifs

Liste des associations (dont Asperansa)
LISTE ASSOCIATIONS (1).pdf
(182.27 Kio) Téléchargé 47 fois
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#2 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 11:41

C'est sérieux? On dirait un film d'horreur... Cela m'étonne vraiment beaucoup de lire tout cela, moi qui suis du milieu.

Juste, je me demandais: Est-ce qu'on connait la situation précise de ses enfants, et pourquoi ce jugement a été rendu? Est-ce qu'on sait quel a été le danger perçu? (alimentaire? éducation? santé?). Et le cas d'autres enfants? Je n'avais jamais entendu parler de ces placements abusifs, ni de ce syndrome, ça met des frissons dans le dos.

Finalement, quelle a été la décision pour le placement de ses enfants? Il y a-t-il eu un jugement rendu qui a décidé du retrait de l'autorité parentale? Et par extension, qui sera le tuteur des enfants? (je dis ça par rapport au grand parent)

Je souhaitais apporter aussi des précisions à le lecture :
[...]pour qu’ils soient placés à l’Aide Sociale à l’Enfance.
On ne place pas un enfant à l'ASE.

Lors d'une signalisation d'un danger, cela passe par l'ASE (géré par le Conseil Départemental), qui a une cellule d'informations préoccupantes. Cette cellule analyse si il y a lieu de pousser la réflexion plus loin ou non. Par la suite, il y a deux possibilités : si il y a un réel risque de danger, l'enfant sera sujet à une mesure administrative pour maintenir au mieux l'enfant dans sa famille (mesure éducative en milieu ouvert, intervention de travailleurs sociaux pour aider les parents dans leur budget...), ce qui est privilégié vis à vis de la loi, mais surtout d'un point de vue budgétaire.

Si le danger est réel et avéré, l'ASE sollicite le procureur qui sollicite à son tour un juge des enfants qui jugera la situation et qui définira la mesure à prendre. C'est dans le cas du danger réel et avéré que l'on parle de placement. Soit provisoire (avant le placement dans une structure), soit dans des structures spécialisées, notamment.

Attention tout de même dans les arguments posés pour qu'ils soient lu de tous, en particulier des travailleurs sociaux, d'ailleurs, ça s'est lu un peu plus bas dans les commentaires... (à part si c'était pas le public visé). Ça m'a donné, par exemple, une certaine réticence à lire la suite du texte.
[...]la place au père, qui seul, dans le catéchisme freudien, « incarne l’espoir d’un dégagement par rapport à l’emprise ou à l’empreinte maternelle [...] Le père apparaît comme tiers et comme obstacle qui s’oppose aux désirs de fusion de la mère et au désir incestueux de l’enfant »
Lorsqu'on étudie la psychanalyse, la Mère est une mère symbolique (la soignante, qui peut être tout aussi bien le père, que les parents adoptifs etc.). Le mot "Mère" est utilisé en référence aux travaux qui ont été fait à l'époque. Le Père est aussi symbolique (ça peut être le travail de la Mère, la garderie...). On ne s'oppose pas réellement à un désir de fusion de la Mère. La fusion, ce n'est pas le "tout le temps ensemble" dans le langage populaire, c'est cette période où l'enfant prend sa Mère comme un prolongement de lui même (un objet de façon concrète). Il se dissocie par la suite pour dissocier les autres de lui même (qui deviennent des sujets à part entière).
[...]en particulier les assistantes sociales et les éducateurs spécialisés, dont la culture psychanalytique de base de leur formation initiale se résume à voir dans les mères les causes
Et attention aux amalgames et aux préjugés... Heureusement, que notre formation ne se résume pas à ça...

Donc oui, les éducateurs (dont je fais partie), avons des bases de psychanalyse dans nos formations. Seulement, ce n'est pas la seule chose qu'on apprend, ce n'est pas LA base de notre formation, c'est de l'ordre de la culture générale. Par exemple, l'autisme, c'est quelque chose à laquelle on est sensibilisé (méthode ABA, TEACCH, notamment). A côté de ça, nous ne sommes pas habilités à poser des diagnostics. On s'en réfère aux psychologues et aux psychiatres pour ça. Ce que nous analysons, ce sont des faits, des constats, des observations. Si, dans une enquête, on constate que l'appartement est insalubre, que les enfants n'ont pas de quoi se nourrir, qu'ils n'ont pas accès à l'éducation, qu'ils n'ont pas de vêtements pour se protéger du froid, qu'ils ont des traces de coup, etc... alors, notre seul rôle est de signaler ce que l'on voit, et de donner des propositions d'actions pour le bien être de l'enfant (par exemple: aider les parents dans la gestion du budget, re-scolariser les enfants dans telle ou telle structure...).

Ce que je regrette, dans nos formations, c'est que si nous sommes formés à l'autisme, nous le survolons très rapidement, la formation étant courte. Il faut se former en externe après la formation pour se spécialiser dans ce domaine.

C'est dommage que les deux avis soient si tranchés. L'un et l'autre partis ignorent tout de l'autre et le prend comme ennemi, alors qu'ils devraient travailler ensemble. Mais effectivement, parfois, le milieu du social est moins tout rose que ça en a l'air... Et si nos formations ne se résument pas à de la psychanalyse, il n'empêche en rien de trouver, dans ses formations, des personnes peu scrupuleuses qui ont le jugement facile, et qui se sentent toutes puissantes. Malheureusement. Et je tiens tout de même à préciser que, malgré tout, des enfants dans des situations de maltraitances, ayant des troubles du comportement du fait de leur vie familiale, il y en a malheureusement beaucoup aussi. Peut-être avons nous tendance à être trop sensibles sur cet aspect là, puisque c'est ce qu'on voit au quotidien. :| Dans certaines situations que l'on voit, difficile parfois de maintenir la distance avec notre humanité. Ce qui peut aussi amener à des erreurs de jugement, malheureusement.
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10393
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#3 Message par Lilette » jeudi 24 décembre 2015 à 12:10

TSA.

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#4 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 12:23

Oui, je suis allée vérifier dans différents journaux pour trouver des réponses... c'est tragique, le destin de ces enfants. Séparés de surcroît.

Merci pour le lien du forum qui donnent des informations en plus.
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#5 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 12:33

Je viens de regarder le reportage qu'il y a eu sur France 3. Il est vrai que, personnellement, je trouve ça étrange qu'ils aient placé l'enfant sous prétexte de leurs troubles (puisqu'il y a plein d'enfant ayant des troubles qui ne sont pas séparé de leur parent, dans des institutions spécialisées). Mais comme il est indiqué, le secret professionnel fait que nous n'avons pas toutes les informations sur la situation. En tout cas, si les enfants ont été placé sous la seule raison des traits visibles de l'autisme de ces enfants, ce serait terrible.
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10393
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#6 Message par Lilette » jeudi 24 décembre 2015 à 12:42

Jean a écrit :J’accuse : Autisme et Aide Sociale à l’Enfance
Publié le 12 juillet 2015 - Danièle Langloys

Une nouvelle fois, après des centaines d’autres partout sur le territoire, depuis au moins 20 ans, une maman exemplaire qui a cherché à faire diagnostiquer ses enfants autistes vient de se faire retirer par un juge ses trois enfants pour qu’ils soient placés à l’Aide Sociale à l’Enfance. Elle est accusée de Syndrome de Münchhausen par procuration et d’aliénation mentale. L’autisme n’existe pas en France, bien sûr. (...)
TSA.

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#7 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 12:57

Oui, j'ai lu cette partie, mais, les raisons de cette accusation, je l'ignore, c'est de ça dont je parlais (car la femme dans le reportage dit que ce n'est pas la "maladie" qui est en cause dans le jugement).

Mais dans tous les cas, les enfants n'auraient pas dû être séparé les uns des autres, ET ils auraient dû, normalement, privilégier l'accueil chez un membre de leur famille. Avant de placer un enfant dans une structure (souvent dans la perte de l'autorité parentale des parents), la loi prévoit de proposer, à un des membres de sa famille, de devenir son tuteur, de même lorsqu'un membre de sa famille se propose comme tuteur et qu'il est attesté qu'il pourra évoluer dans un milieu favorable. Alors, l'enfant est sous la tutelle de ce dernier qui obtient l'autorité parentale (que le parent peut retrouver dans certaines conditions). Sauf si les membres de la famille désignés refusent de prendre cette tutelle.

:innocent:
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#8 Message par Jean » jeudi 24 décembre 2015 à 15:38

Il y a une réflexion en cours sur la formation complémentaire des travailleurs sociaux sur l'autisme.

Mes amies assistantes sociales ont bien eu dans leur jeunesse une formation qui leur expliquait que l'autisme provenait de la mère. Et c'est avec cette conception qu'elles allaient dans les familles.

"La forteresse vide" de Bruno Bettelheim est le seul livre sur l'autisme préconisé à l’école d'éduc du coin.

Il y a eu des efforts sur l'autisme cette année : 4 conférences, dont 2 psychanalystes. C'est comme si l'on formait sur la théorie de l'évolution en invitant aussi un créationniste. Si un des psychanalystes a mentionné l'origine génétique, il a aussi parlé, bien sûr, des causes environnementales. Demande de précision des causes environnementales : la dépression de la mère !
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#9 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 16:04

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de lacunes, mais, que la psychanalyse n'est pas la base de notre formation, et que nous n'avons pas aucune formation sur ce qu'est l'autisme...

La formation de votre amie assistante sociale doit remonter à plusieurs années en arrière... On ne peut décemment comparer les formations des travailleurs sociaux qui se font maintenant, et les formations qui se faisaient il y a 10 ou 20 ans.

Dans ce métier, on nous demande régulièrement de se tenir au courant de l'actualité, et de continuer à se former, s'informer, sur les nouvelles recherches/recommandations des bonnes pratiques/lois... et c'est normal, puisque ça évolue sans cesse. Après, c'est à l'appréciation de chacun de le faire ou non. Et s'il y a des travailleurs sociaux qui ont des connaissances trop anciennes et dépassées, c'est, certes, aux institutions de les former, mais c'est surtout et déjà de leur responsabilité de s'actualiser et de se tenir au courant. Ça fait partie de leurs compétences, et même, de leur fonction.

Exemple d'une partie du référentiel d'éducateur spécialisé :
-Prête une attention permanente à l'évolution des connaissances techniques et théoriques du champ social ou éducatif afin de maintenir
une pratique adaptée à ces évolutions.
-Capitalise de manière permanente les acquis de l'expérience individuelle et collective par une formalisation de ceux-ci, en vue de faire progresser et de partager son propre savoir.
Après, je ne sais pas ce qu'il en est des assistants sociaux, mais, ça ne doit pas être différent. Et, je ne sais pas de quelle école vous parlez, mais, dans ma formation, la bibliographie est bien plus longue que ça. La chose est que les étudiants sont autonomes, et n'ont aucune obligation de s'informer. C'est, pareillement, à leur appréciation. Les publics sont tellement divers et variés qu'on ne peut pas tout savoir sur tout. Donc généralement, on aborde les généralités importantes, et on focalise plus spécifiquement sur le public qu'on accompagne en temps réel.
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#10 Message par Jean » jeudi 24 décembre 2015 à 16:20

Les écoles ont quand même un devoir d'information sur la base des connaissances actuelles, et pas anciennes. La direction de l'école était bien consciente de cela, car elle avait annoncé une formation sur les approches "plurielles" de l'autisme, et qu'elle l'avait annulée, "compte tenu du contexte local". Elle a récidivé plus discrètement.

Il n'y avait que le bouquin de Bettelheim dans la liste de ce qui était à lire pour l'examen d'entrée, mais c'était le seul sur l'autisme.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1101
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#11 Message par Rudy » jeudi 24 décembre 2015 à 19:00

Je disais ça parce que je supposais qu'à l'époque où elle a eu cette formation, les connaissances n'étaient pas celles qu'on avait aujourd'hui, puisque dans la mienne, d'école, les connaissances sont bien actuelles. Mais, si elle parlait d'une formation à une époque où les connaissances de l'autisme avait déjà annihilé l'approche psychanalytique, et qu'elle n'a pu aborder que ce point là comme une vérité, effectivement, c'est étrange, et malheureux. Mais ce n'est pas l'apanage de toutes les écoles, il ne faut pas faire de généralisation.
Pas diag.

Bilans cognitifs: Pré-diagnostiquée Asperger léger à modéré.
Psychiatre: Troubles évoquant TSA + dys associés et anxiété. Préconisation CRA.
1er entretien avec le CRA effectué. En attente...

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#12 Message par Jean » samedi 26 décembre 2015 à 13:58

Dans mon message précédent, il s'agit d'évènements datant de 2014/2015.

Pour la formation initiale des assistantes sociales, cela datait de dizaines d'années. Ce qu'elles me disaient, c'était qu'il était dur de remettre en cause des mécanismes acquis à ce moment là.

Pour plus de détails, voir :
Rapport Autisme France sur les dysfonctionnements de l'Aide Sociale à l'Enfance
Aide Sociale à l'Enfance : la machine à broyer les familles d'enfants autistes - 56 pages

Et celui du défenseur des droits
Handicap et protection de l’enfance : des droits pour des enfants invisibles
20 Novembre 2015 6 Défenseur des droits
A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, le Défenseur des droits et la Défenseure des enfants, son adjointe, rendent public leur rapport annuel sur les droits de l’enfant.
Saisi de multiples réclamations provenant de parents, d’associations ou de professionnels, le Défenseur des droits a voulu consacrer son rapport sur un sujet peu connu et peu traité : les enfants en situation de handicap et pris en charge par les services de la protection de l’enfance.

Ce rapport du Défenseur des droits, au sujet inédit dans le paysage institutionnel, met en exergue la grande hétérogénéité et la grande complexité des situations et les difficultés spécifiques auxquelles sont confrontées les familles, la fragilisation extrême de ces enfants les exposant tout particulièrement à des dénis de leurs droits : à la santé, à la scolarité, à une vie en famille, à la protection contre la violence sous toutes ses formes…

Le rapport : 132 pages

La "synthèse" [!] : 48 pages
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#13 Message par Jean » samedi 16 janvier 2016 à 13:56

de la part d'Envol Isère Autisme :

Appel à un rassemblement vendredi 22 janvier 2016 à partir de 8h45 place Firmin Gautier à Grenoble

Depuis bientôt 6 mois, trois enfants sont séparés de leur mère en Isère, ils ont fait l’objet d’un placement abusif.

Le 22 janvier 2016, se tiendra au tribunal de Grenoble, le procès en appel du jugement qui a abouti à cette erreur judiciaire.

La parole des enfants n’a pas été entendue. Il est prouvé, que la Maman n’a pas inventé les troubles de ses enfants. En effet ses trois enfants ont, depuis, été diagnostiqués par le Docteur Sandrine SONIE responsable du Centre de Ressources Autisme Rhône-Alpes.

Il est urgent que les conséquences de cette erreur cessent, que cette famille soit de nouveau réunie. Noël, pour eux a été une visite médiatisée d’une heure…

Des informations nous parviennent : actuellement, en Isère, ce sont plusieurs familles d’enfants handicapés (tout handicap) qui sont victimes « d’informations préoccupantes ». Cela doit cesser, il est temps que les professionnels acceptent de se former et comprennent les graves conséquences pour ces familles et leurs enfants.

Envol Isère Autisme soutient cette Maman depuis plus de 3 ans

Envol Isère Autisme appelle à un rassemblement, place Firmin Gautier à distance du palais de justice, sous la forme d’une chaîne de solidarité.

Avec le soutien de :

TREMPLIN AUTISME ISERE, SESAME AUTISME RHONE ALPES, PARENTS ENSEMBLE, DELEGATION UNAFAM 38, AUTISTES DANS LA CITE 42, PLANETE AUTISME DROME ARDECHE, AUTISME EVEIL74, AUTISME VIES 08, APESA 26, ...
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#14 Message par Jean » lundi 18 janvier 2016 à 17:10

Placements abusifs d’enfants autistes : la Cour d’Appel mettra-t-elle fin à l’erreur judiciaire ?
https://drive.google.com/file/d/0B8BvJk ... ac0Rr/view
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19704
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Autisme et Aide sociale à l'enfance

#15 Message par Jean » lundi 18 janvier 2016 à 17:54

Placements abusifs d'enfants autistes : le scandale doit cesser

Communiqué de presse pour faire cesser l'erreur judiciaire en Isère


Un procès en appel concernant le placement d'enfants autistes se tiendra vendredi matin à Grenoble. Une forte mobilisation médiatique permettrait que cette affaire emblématique des problèmes que rencontrent les familles avec autisme ne se reproduise pas.

le même communiqué : http://www.autisme-france.fr/offres/doc ... 2B2016.pdf
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre