HQI et erreur de diagnostic

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10913
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: HQI et erreur de diagnostic

#166 Message par Lilette » jeudi 14 avril 2016 à 20:21

alexis a écrit :
Lilette a écrit : ça me semble plein de préjugés tout ça.
cette remarque également me semble trahir plein de préjugés :wink:
Mouarf.
Si c'était si simple de détecter des enfants hpi parmi des enfants autistes, ça se saurait, non ?
Il n'y aurait plus besoin de psys, tests etc ...
TSA.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: HQI et erreur de diagnostic

#167 Message par alexis » jeudi 14 avril 2016 à 20:24

La plupart des psy ont une connaissance très sommaire et stéréotypé des HPI et ignorent complètement ce qu'est l'asperger. Qu'ils ignorent comment différencier les deux est plus que probable. Donc non ça ne se saurait pas.


edit : Je corrige après t'avoir relu. Relie ce que j'ai écrit, le test est d'identifier un enfant qui cumule asperger et HPI en le placant dans un groupe d'HPI, pas l'inverse

edit 2 : oui on peut se passer des psy et tests. Un intrus dans un groupe homogène se voit instantanément. Même un simple d'esprit s'en rend compte

edit 3 : si tu analyses la démarche de la recherche médicale et la procédure de diagnostique. La 1e cherche à définir un groupe avec des critère communs. Et la 2nde à savoir si tu en fait parti ou non, en essayant de détecter ces points communs dans ton comportement. Ils utilisent le même procédé de l'intrus dans un groupe, mais en y ajoutant des formulaires pour faire plus professionnel et officiel.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: HQI et erreur de diagnostic

#168 Message par Flower » jeudi 14 avril 2016 à 21:12

Il y a quand même des différences inter-individuelles y compris entre HQI. J'en connais un paquet et avec certains, je m'entends super bien et avec d'autres, je n'accroche pas du tout. En tout cas pour les adultes HQI, il faut savoir aussi qu'ils vont souvent être plus ouverts aux bizarreries des autres, et puis on peut cumuler HQI et SA, donc ce n'est quand même pas un test très fiable, Alexis.
Même si c'est un peu ce qui m'a mis sur la piste qu'il y avait peut-être autre chose que juste le HQI, le fait que même dans un groupe d'HQI, j'avais encore des difficultés et que je m'entendais bien surtout avec les plus atypiques parmi eux.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Salicorne
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : dimanche 15 novembre 2015 à 22:28

Re: HQI et erreur de diagnostic

#169 Message par Salicorne » jeudi 14 avril 2016 à 21:13

alexis a écrit :L'enfant HPI sans SA, s'intégrera très rapidement, jusqu'à avoir un comportement extraverti et enthousiaste (paraît que c'est impressionnant à voir pour les parents).
L'enfant HPI avec SA, continuera de ne pas réussir à s'intégrer et restera isolé.
Le principe me semble cohérent pour exclure un possible SA chez un enfant qui "s'intégrera très rapidement, jusqu'à avoir un comportement extraverti". En revanche ce test ne peut rien dire d'un enfant HPI (mais pas forcément SA) qui serait très timide, introverti, ou aurait d'autres problèmes rendant son intégration difficile.

Par ailleurs, on parle beaucoup des difficultés posées par le diagnostic du SA chez une personne HPI, mais la problématique ne serait-elle pas similaire chez une personne très intelligente présentant des caractéristiques SA et ne validant pas les critères du diagnostic HPI ?

Quand on souhaite prendre en compte toutes les théories psychiatriques existantes, il arrive un moment où on se demande si elles sont simplement compatibles entre elles (je ne dis pas nécessairement cela en comparaison avec le HPI, mais avec d'autres troubles). Mon impression me dit qu'il y a, à la racine de tous ces problèmes de diagnostic, des incohérences fondamentales dans les tentatives actuelles de "taxonomie des ipséités".
Diagnostic TSA confirmé par le CRA

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: HQI et erreur de diagnostic

#170 Message par alexis » vendredi 15 avril 2016 à 11:37

Salicorne a écrit :Par ailleurs, on parle beaucoup des difficultés posées par le diagnostic du SA chez une personne HPI, mais la problématique ne serait-elle pas similaire chez une personne très intelligente présentant des caractéristiques SA et ne validant pas les critères du diagnostic HPI ?.
Tout à fait, d'ailleurs les associations HPI n'ont pas pour objectif d'identifier et d'aider les SA, mais plutôt les HPI, et notamment ceux qui seraient passés au travers des procédures standards type test de QI qui sont souvent peu concluantes quand la personne testée et en phase dépressive, ou qu'il y a un problème de comportement lourd chez l'enfant type opposition, dys, pb d'attention, ou traumatisme).

De nombreux parents ressortent du psy avec un "non votre enfant n'est pas HPI, car il n'a que 129", alors que si il s'était couché moins tard la veille du test, il aurait été mieux concentré et aurait eu 130.

Les cas de HPI, déclarés débile mentaux dans leur enfance puis HPI voir THPI ado ou adulte ne sont pas si rares que ça.

Je me souviens d'un ex au lycée, un garçon que je n'avais jamais remarqué car très discret avec une moyenne trimestrielle inférieure à 10/20, du jour où il a intégré ma bande copains faite de HPI non détectés ou qui en profitent pour se la couler douce et passent les récré au babyfoot ou au ping pong, il est passé à 16/20. L'année suivante, les profs l'ont changé de classe pour le mettre dans le groupe de surdoués acharnés de travail qui veulent en faire plus que le programme scolaire standard, là il n'avait pas d'affiné avec ce type de profil HPI et il s'est complètement effondré.
Ce groupe de HPI acharné du travail m'avait proposé leur amitié dès le premier jour dans ce lycée, mais j'ai refusé sans leur donner d'explication, car à cette époque j'avais honte de mon comportement alimentaire, et j'avais déjà développé une personnalité évitante. Pendant tous le lycée, ce groupe est resté persuadé que j'étais débile. Régulièrement des profs me testaient en essayant de me tendre des pièges pour que je trahisse ce que je cache, car j'avais des résultats scolaires satisfaisants sans donner l'impression de fournir un effort et n'étaient pas cohérent avec mon comportement social.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10913
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: HQI et erreur de diagnostic

#171 Message par Lilette » vendredi 15 avril 2016 à 11:42

Pourrais tu mettre ta signature à jour comme demandé dans la charte ?/
Merci.
TSA.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4949
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: HQI et erreur de diagnostic

#172 Message par Manichéenne » vendredi 15 avril 2016 à 12:08

alexis a écrit :Il y a un test efficace chez les enfants HPI, pour départager ceux dont "l'apparence autiste" est liée à une mauvaise gestion du HPI de ceux avec une réelle difficulté de type asperger.
Il s'agit de placer l'enfant à évaluer dans une communauté d'enfants HPI déjà identifié et qui se savent HPI, par exemple lors d'activités dédiées via une association d'HPI.
L'enfant HPI sans SA, s'intégrera très rapidement, jusqu'à avoir un comportement extraverti et enthousiaste (paraît que c'est impressionnant à voir pour les parents).
L'enfant HPI avec SA, continuera de ne pas réussir à s'intégrer et restera isolé.
L'apparence autiste chez les HPI est souvent liée à un environnement pauvre en HPI (par ex choix de l'école). et/ou lorsque le HPI est renié par l'entourage avec une forte volonté de se conformer à la normalité.
C'est quoi une "apparence autiste" pour toi ?
J'ai un enfant Asperger ET extraverti ET enthousiaste, ce n'est pas incompatible (c'est là que je vois un préjugé, personnellement). Si je tentais ton test, il y a de fortes chances qu'il réussisse à s'intégrer... Pourtant il a bien un TSA et son bilan de QI n'est pas interprétable (double trouble orthoptique, test non adapté au TSA, et TDAH massif).

Et puis, contacter une asso de parents d'EIP pour dire qu'on voudrait mettre son enfant au milieu des leurs pour voir s'il fonctionne de la même manière alors qu'on n'est pas sûr de son QI, ce n'est pas faisable. Du coup, pour trouver le "groupe test"... :?
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: HQI et erreur de diagnostic

#173 Message par alexis » vendredi 15 avril 2016 à 12:15

Lilette a écrit :Pourrais tu mettre ta signature à jour comme demandé dans la charte ?/
Merci.
Céder à cette demande qui est faite à chaque fois que quelqu'un n'apprécie pas mon discours, ce serait pour moi renier les idées que je défend.
Je ne rendrai pas à ta demande. Si ça ne te plait pas, tu as la possibilité de demander aux administrateurs ou modérateurs du forum de m'exclure/censurer/modérer.
Le silence est aussi une manière de communiquer. Dis-toi que l'absence de signature est une signature. Soit, je ne sais pas quoi mettre car n'ai aucun diagnostic "officiel", soit je refuse ou n'assume pas ceux que j'ai, soit je ne considère pas crédibles les procédures actuelles de diagnostique et préfère attendre la publication du DSM XIV, soit je considère qu'un diagnostique n'a aucun intérêt si il n'est pas suivi de la panoplie thérapeutique pour corriger le problème, et que je n'ai pas envie d'être thérapeuté bien qu'ayant un profil atypique, soit je considère que la plupart des signatures sont des mascarades à cause du décalage entre les diagnostiques annoncés et le discours développé par le diagnostiqués, soit je trouve curieux et paradoxal pour des autistes d'être aussi attaché à ce genre de code sociale et j'ai envie de vous énerver ou de vous provoquer pour mettre à mal vos rigidités psychologique, soit je veux forcer les lecteurs à réfléchir en ne leur pré-machant pas la nourriture avec un spoiler en signature, soit je trouve qu'on ne peut résumer une vie et une pensée à un simple titre de diagnostique, etc.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
Moonygirl
Forcené
Messages : 956
Enregistré le : jeudi 28 mai 2015 à 22:47

Re: HQI et erreur de diagnostic

#174 Message par Moonygirl » vendredi 15 avril 2016 à 12:20

Le DSM XIV ? Tu compte vivre vieux toi :lol:
TSA, TDA, Dyspraxie neuro-visuelle (08/12/15)

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10913
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: HQI et erreur de diagnostic

#175 Message par Lilette » vendredi 15 avril 2016 à 12:26

alexis a écrit :
Lilette a écrit :Pourrais tu mettre ta signature à jour comme demandé dans la charte ?/
Merci.
Céder à cette demande qui est faite à chaque fois que quelqu'un n'apprécie pas mon discours, ce serait pour moi renier les idées que je défend.
Je ne rendrai pas à ta demande. Si ça ne te plait pas, tu as la possibilité de demander aux administrateurs ou modérateurs du forum de m'exclure/censurer/modérer.
Le silence est aussi une manière de communiquer. Dis-toi que l'absence de signature est une signature. Soit, je ne sais pas quoi mettre car n'ai aucun diagnostic "officiel", soit je refuse ou n'assume pas ceux que j'ai, soit je ne considère pas crédibles les procédures actuelles de diagnostique et préfère attendre la publication du DSM XIV, soit je considère qu'un diagnostique n'a aucun intérêt si il n'est pas suivi de la panoplie thérapeutique pour corriger le problème, et que je n'ai pas envie d'être thérapeuté bien qu'ayant un profil atypique, soit je considère que la plupart des signatures sont des mascarades à cause du décalage entre les diagnostiques annoncés et le discours développé par le diagnostiqués, soit je trouve curieux et paradoxal pour des autistes d'être aussi attaché à ce genre de code sociale et j'ai envie de vous énerver ou de vous provoquer pour mettre à mal vos rigidités psychologique, soit je veux forcer les lecteurs à réfléchir en ne leur pré-machant pas la nourriture avec un spoiler en signature, soit je trouve qu'on ne peut résumer une vie et une pensée à un simple titre de diagnostique, etc.
Ce n'est pas moi qui le demande, c'est écrit dans la charte rédigée par les modérateurs :

http://forum.asperansa.org/viewtopic.ph ... =6#p256795
1.2. Communication sur le forum et signature.

Pour que le forum puisse être adapté, les sous-entendus et les implicites (en particulier dans les présentations des nouvelles personnes) doivent être évités. Rappel : des personnes autistes sont présentes et ont quelques difficultés avec cette forme de communication.

Soyez également clairs, indiquez votre statut dans la signature : diagnostiqué, non diagnostiqué, en cours, parent, etc... Il ne s'agit aucunement d'être élitiste ni d'exclure qui que ce soit, mais simplement de pouvoir présenter des informations claires, en lien avec l'autisme, de contextualiser les propos de chacun et de permettre à nos lecteurs de se faire une juste idée de l'autisme.
Modifié en dernier par Lilette le vendredi 15 avril 2016 à 12:31, modifié 1 fois.
TSA.

alexis
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : lundi 21 janvier 2008 à 19:17
Localisation : Lille

Re: HQI et erreur de diagnostic

#176 Message par alexis » vendredi 15 avril 2016 à 12:27

Manichéenne a écrit :C'est quoi une "apparence autiste" pour toi ?
celle des préjugés neurotypiques, ça inclue les très timides, mêmes aussi les gens plus extravertis mais à côté de la plaque ; les nt différenciant parmi les gens qui ne font pas comme tout le monde ceux pour qui c'est un choix délibéré (les anarchistes), et ceux pour qui c'est juste le résultat d'une déficience réelle ou supposée (les autistes)
Manichéenne a écrit :Et puis, contacter une asso de parents d'EIP pour dire qu'on voudrait mettre son enfant au milieu des leurs pour voir s'il fonctionne de la même manière alors qu'on n'est pas sûr de son QI, ce n'est pas faisable. Du coup, pour trouver le "groupe test"... :?
Bien sûr que si, on peut. Ils seront même probablement très content d'aider, les HPI /EIP aiment bien être utile, l'humanitaire, la solidarité, etc.
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)
PS : Ne vous embêtez pas à répondre à mes propos, je n'y répondrai pas. Je ne revendique rien, juste je me renseigne sur un symptôme en commun.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: HQI et erreur de diagnostic

#177 Message par Flower » vendredi 15 avril 2016 à 13:07

Alexis, il y a une différence entre les HPI et les parents d'enfants HPI... Chez les derniers et surtout dans les associations, il y a des choses pas forcément très sympathiques et pas mal de parents qui "se la pètent" avec leurs gamins. (Ma mère était engagé dans une telle association quand j'étais enfant et est partie à cause de ça.) Donc ça risque vraiment d'être difficile pour un enfant.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28289
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: HQI et erreur de diagnostic

#178 Message par freeshost » vendredi 15 avril 2016 à 13:18

Ouais, à certains parents d'HPI, le "haut potentiel" de leurs enfants leur monte à la tête. Ils se font des idées qui leur font perdre le sens des réalités.

Le DSM XIV ? Tu mérites bien un Louis d'or. :lol: En tout cas, je n'ai pas connaissance d'une prochaine parution du DSM VI. J'attends toujours la CIM 11. Va falloir attendre encore deux ans (au moins).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4949
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: HQI et erreur de diagnostic

#179 Message par Manichéenne » vendredi 15 avril 2016 à 15:22

alexis a écrit :Céder à cette demande qui est faite à chaque fois que quelqu'un n'apprécie pas mon discours, ce serait pour moi renier les idées que je défend.
Ouais, surtout ne respecte pas les règles sur un forum d'autistes, c'est pas comme si ça pouvait angoisser des gens. Mais non, t'es au dessus des lois et du respect d'autrui. :evil:
Quant-à la raison que tu supposes, stop la parano.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: HQI et erreur de diagnostic

#180 Message par Bulledozer » vendredi 15 avril 2016 à 15:33

alexis a écrit :
Lilette a écrit :Pourrais tu mettre ta signature à jour comme demandé dans la charte ?/
Merci.
Céder à cette demande qui est faite à chaque fois que quelqu'un n'apprécie pas mon discours, ce serait pour moi renier les idées que je défend.
Je ne rendrai pas à ta demande. Si ça ne te plait pas, tu as la possibilité de demander aux administrateurs ou modérateurs du forum de m'exclure/censurer/modérer.
Le silence est aussi une manière de communiquer. Dis-toi que l'absence de signature est une signature..
il y a une charte, et les modos te l'ont déjà demandé;
tu crois qu'on assume tous nos signatures ? pourtant ça permet quand même de savoir un peu: non diag en cours , ne sait pas , hésite ça peut être une signature

je ne suis pas forcément fière de mettre psychotique vu aussi les contresens qu'il peut y avoir dessus .. sauf que tu vois si je ne le mets pas certains peuvent aussi ne pas comprendre certaines de mes réactions d'autant que souvent psychose + autisme+hp c'est bizarre et pourrait être non crédible pour le coup c'est officiel et ça ne me définit pas pour autant: mais ça aide pour les réactions, des commentaires etc

rien n'empêche de se faire rembarrer si on poste un truc qui ne plait pas .. suffit de se défendre si on n'est pas d'accord ..

le petit côté réfractaire bof ici tu vois .. sinon ça vite devenir le bordel si on ne suit pas le peu de règles qu'il y a ...
une signature ça peut évoluer

Répondre