Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
elina888
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 7 mars 2016 à 22:43
Localisation : Sur les hauteurs...

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#31 Message par elina888 » jeudi 31 mars 2016 à 11:25

misty a écrit :Je fais pareil (j'ai un sourire figé quand je suis mal à l'aise) mais ma psychiatre m'a mise en garde contre ça: elle dit que ça brouille les pistes pour les autres, et qu'avec ça ils ne peuvent pas comprendre comment je me sens. Mais je n'arrive pas à arrêter ni à le contrôler :innocent:
C'est devenu automatique pour moi aussi (mais je me rends compte quand je souris à quelqu'un qui m'est antipathique).
C'est pour ça que j'apprends à dire quand je ne me sens pas bien ou que quelque chose ne va pas (en dehors de chez moi, avec des personnes moins proches comme des collègues par exemple)
Dessin a écrit :Mon père avait aussi des problèmes pour la communication par le regard. Quand il a fait son service militaire on lui disait: "Regarde moi mais me fixe pas." :bravo: Niquel! Tu m’explique la différence?
J'ai lu quelque part (ça doit être dans ce forum sans doute) qu'il fallait regarder 3 secondes et détourner le regard 3 secondes et ainsi de suite. C'est ce que j'essaie de faire mais c'est carrément pas évident! Et puis quand je pense à mon regard, je n'écoute plus très bien ce que la personne me dit en face :innocent:
Ca doit s'apprendre, mais je continue de fixer un peu (bah oui avant je ne regardais pas dans les yeux, ya un mieux non? :mryellow: )

Bubu, pour en revenir à ta question de départ, je crois qu'on en arrive à l'aliénation :crazy: :mrgreen:

Enfin, sans rire, l'aliénation est un peu la dépossession de soi-même, mais sur le site Wikipédia ils disent :
Wikipédia a écrit :Il sert aussi souvent à désigner un état de privation de ses facultés propres ou de ses droits, une dépossession de ses capacités ou une contrainte imposée empêchant le déploiement de son potentiel, ou encore à signaler qu'une personne n'est plus elle-même, devient étrangère à elle-même, ne pense pas par elle-même, est assujettie sans en avoir conscience, etc.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ali%C3%A9nation
mais ce que nous faisons pour remédier à nos décalages, nous le faisons de manière réfléchie et non pas en n'étant plus nous. Peut-être qu'à force d'apprentissage, il est possible de devenir différent (?), mais à notre niveau est-ce un changement fondamental de notre personne ?
Pour moi c'est de l'adaptation à un environnement non adapté à nous (c'est ça qui est tordu. Parce-qu'on souhaite s'adapter alors que nous sommes les plus fatigables, c'est limite pas juste :cry: ).

D'un autre côté, si nous ne parvenons pas à maîtriser toutes les ficelles et à comprendre tous les rouages des interactions sociales au prix d'efforts incommensurables et alors que cela ne nous apporterait peut-être pas un immense mieux-être... est-ce si utile et si important que ça de vouloir ressembler à la majorité ?

A part pour ne pas être rejeté systématiquement....
Spoiler :  : 
Je pense que le plus important pour éviter d'être rejeté est d'être :
- propre sur soi et présentable (c'est bête mais il y en a qui sentent pas bon ou ne se coiffent pas, et sont stigmatisés, alors qu'ils sont peut-être gentils comme tout)
- propre chez soi ou dans son environnement (bureau...), sans être un parano de la poussière hein :)
- souriant (faire gaffe à pas trop insister)
- regarder dans les yeux quand on nous parle (faire gaffe à pas trop insister)
- répondre un minimum à la personne pendant la conversation (ça c'est de l'entraînement, j'y arrive pas toujours, et parfois ne pas trop insister)
- ...
- liste à compléter
Je me demande si ce que nous voulons n'est pas l'inaccessible car nous idéalisons la vie des autres et pensons que, si on est comme les autres, on sera heureux. Or, comment être heureux si l'on oublie d'être nous?
Inscrite sur liste d'attente du CRA début 2016 (attente prévue : 3 ans)
Diagnostiquée HPI (2012)
HPI confirmée par le CRA en janvier 2018.

:shock: Vous avez dit "Bizarre" ? :mryellow:

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#32 Message par Allan » jeudi 31 mars 2016 à 11:49

Le médecin que j'ai vu au centre expert ce mois-ci, m'a interrompu pour me dire que ce que je ne comprenais pas dans les rapports aux autres et que j'appelle moi les "us et coutumes", un truc ethnique, qui ne fait pas partie de ma culture, elle m'a dit que ça portait un nom : "les codes sociaux"... j'ai eu un blanc à ce moment précis, et je me suis dit "Ah c'est ça les fameux codes sociaux, dont parlent les autistes!" Je me suis trouvé bête, je n'ai pas su lui répondre, je n'ai pas eu la présence d'esprit de lui dire qu'en fait, je ne maîtrise pas du tout, les tenants et les aboutissants et les contenus de ces codes sociaux. Depuis, je n'arrête pas d'y penser, en me disant que si j'en ai appris, je ne sais pas bien lesquels, et je ne sais pas non plus ceux que je ne connais pas, bref, que faire?
Parce qu'en fait, toute la vie j'ai écarté tout ce qui était comportement non rationnel, non efficace, inutile, incohérent, non fondé etc... en regardant les gens comme des êtres étranges, qui font et disent des choses bizarres, je n'ai jamais pensé que ca pouvait être moi. Ou alors je me suis ingénié à compenser mon deux de tension, pour que ça dérange moins les gens, j'ai modifié mon habillement pour ne pas me prendre des remarques, j'ai appris des mots vulgaires ou grossiers, et j'ai appris à les dire, ce qui a été le pire de tout, tout ça pour gommer un peu les contours. Je me suis senti mieux accepté, mais en réalité, c'était juste un vernis.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#33 Message par Daredevil » jeudi 31 mars 2016 à 13:15

Bulledozer a écrit :
Dessin a écrit :Mon père avait aussi des problèmes pour la communication par le regard. Quand il a fait son service militaire on lui disait: "Regarde moi mais me fixe pas." :bravo: Niquel! Tu m’explique la différence?
j'ai le même problème: soit je ne pose pas mon regard soit je fixe comme absorbée et ça décontenance le locuteur
Ma mère me demandait si je cherchais quelqu'un en particulier ? Dans le regard des gens ? Aujourd'hui je compte les secondes pour ne pas insister sur les regards. :sick:
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#34 Message par Daredevil » jeudi 31 mars 2016 à 16:42

Pourquoi je parlais de vêtements :
Sous les couches de normalité péniblement enfilées, demeure une bizarrerie congénitale.
"S'habiller de normalité" est une expression qui me parle tous les matins. J'aimerai bien être en jogging ou pyjama toute la journée :)

http://www.lejdd.fr/Societe/Josef-Schov ... ter-725216
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
Dessin
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 12:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#35 Message par Dessin » jeudi 31 mars 2016 à 17:45

Cela dit, beaucoup de mes amis NT sont beaucoup plus bizarre que moi! :bravo:
Diagnostiqué aspie en 2015, livrovore, dessinatrice, passionné d'Histoire et de mythes et allergique au math.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4715
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#36 Message par Bubu » jeudi 31 mars 2016 à 21:49

Je pointe juste sur un détail (désolé j'ai du mal à avoir une vision d'ensemble)
Je vois qu'est très souvent associée la notion de "normalité" quand l'on parle de compensation ..... quel rapport ? :crazy:
Et s'en suit l'expression "porter un masque" :crazy:

Je ne vous suis pas dans votre conception des choses .... enfin peut-être que si, mais alors vous ne voyez que l’aspect "réelle aliénation" ?

Toute la problématique (que je vois du moins) est comment se respecter, rester authentique, tout en faisant les efforts d'intégration nécessaire .... sans pour autant se dépersonnaliser.

C'est un sujet ambigu et très subjectif finalement ... :crazy: , mais très intéressant ! :D
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#37 Message par Daredevil » jeudi 31 mars 2016 à 22:06

Penser à dire bonjour, merci et sourire (qui va avec) ne retire pas que cela reste ta voix et ton sourire (d'ailleurs un peu crispé chez moi). En quoi cela me dépersonnalise ? :?

L'habit ne fait pas le moine mais il apparaît que le social a besoin de ses habillages de politesse pour la paix social.

Quqnd tu marches sur le pied de quelqu'un, il est normal de s'excuser. Cela ne retire pas l'authenticité de sa personnalité que de faire des concessions.
Mais c'est mon avis personnel. :oops:

Ps
Il s'agit plus d'un masque social, une normalité sociale
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
Dessin
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 12:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#38 Message par Dessin » vendredi 1 avril 2016 à 20:38

Je suis tout à fait d'accord. Il faut faire la différence entre le respect d’autrui et ne pas être soi même.
Diagnostiqué aspie en 2015, livrovore, dessinatrice, passionné d'Histoire et de mythes et allergique au math.

MilleMoi
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : mercredi 30 mars 2016 à 18:12
Localisation : Bretagne

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#39 Message par MilleMoi » vendredi 1 avril 2016 à 21:04

Bubu a écrit :Je pointe juste sur un détail (désolé j'ai du mal à avoir une vision d'ensemble)
Je vois qu'est très souvent associée la notion de "normalité" quand l'on parle de compensation ..... quel rapport ? :crazy:
Et s'en suit l'expression "porter un masque" :crazy:

Je ne vous suis pas dans votre conception des choses .... enfin peut-être que si, mais alors vous ne voyez que l’aspect "réelle aliénation" ?

Toute la problématique (que je vois du moins) est comment se respecter, rester authentique, tout en faisant les efforts d'intégration nécessaire .... sans pour autant se dépersonnaliser.

C'est un sujet ambigu et très subjectif finalement ... :crazy: , mais très intéressant ! :D

Je crois que ca peut mener a l'alienation, la vraie...
Tout dépend de l’environnement dans lequel tu évolue.

Mais il y a une chose qu'il faut se rappeler, il y a l'intimité que tu partage avec tes proches : ceux qui peuvent t'accepter comme tu est.
Et il y a la vie en communauté, ou il est nécessaire pour tout le monde de faire les effort d'intégration.

Tu auras du mal a te respecté, si tu t’aperçois que toi même tu manque de respect envers les autres.

L'idéal serais de trouver un point d'équilibre.
T.E.D. "confirmé" par un médecin.
En attente de rendez-vous pour le diagnostique par le C.R.A.
"La gentillesse est une maladie contagieuse,
dont seul les méchant en guérissent.
Mieux vaut prendre exemple sur eux." *Humour*

Avatar du membre
Dessin
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 12:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#40 Message par Dessin » vendredi 1 avril 2016 à 21:19

Dans le groupe d'habilité social où je suis inscrite on travail beaucoup sur l'affirmation de soi, comment osez dire ce que l'ont pense vraiment.
Diagnostiqué aspie en 2015, livrovore, dessinatrice, passionné d'Histoire et de mythes et allergique au math.

elina888
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 7 mars 2016 à 22:43
Localisation : Sur les hauteurs...

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#41 Message par elina888 » vendredi 1 avril 2016 à 22:22

Dessin, j'imagine que vous apprenez à dire ce que vous pensez mais de la "bonne façon", c'est à dire de façon à ne pas énerver la personne en face (donc à respecter l'autre tout en étant soi) ?
Spoiler :  : 
J'avais déjà participé à un groupe sur l'affirmation de soi (pour voir si c'était mon problème).
Je sais affirmer mon avis, mais le plus gênant c'est que je ne sais pas le faire sans être "dure" ou "cassante".
Genre il y avait une situation-test où quelqu'un me charmait pour me demander 5€. Moi je lui dis "Non désolée", parfois avec le sourire quand même. Ça ne m'inquiète pas que la personne puisse le prendre mal et ne pas revenir me voir par la suite... alors que c'est ce qui se passe. :innocent:
Inscrite sur liste d'attente du CRA début 2016 (attente prévue : 3 ans)
Diagnostiquée HPI (2012)
HPI confirmée par le CRA en janvier 2018.

:shock: Vous avez dit "Bizarre" ? :mryellow:

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#42 Message par Daredevil » vendredi 1 avril 2016 à 22:29

elina888 a écrit :Dessin, j'imagine que vous apprenez à dire ce que vous pensez mais de la "bonne façon", c'est à dire de façon à ne pas énerver la personne en face (donc à respecter l'autre tout en étant soi) ?
Je ne sais plus où j'ai lu, donc de mémoire :
l'estime de soi passe par le respect de l'autre :)
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

elina888
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 7 mars 2016 à 22:43
Localisation : Sur les hauteurs...

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#43 Message par elina888 » samedi 2 avril 2016 à 19:53

Daredevil a écrit :
elina888 a écrit :Dessin, j'imagine que vous apprenez à dire ce que vous pensez mais de la "bonne façon", c'est à dire de façon à ne pas énerver la personne en face (donc à respecter l'autre tout en étant soi) ?
Je ne sais plus où j'ai lu, donc de mémoire :
l'estime de soi passe par le respect de l'autre :)
Spoiler :  : 
Oui, voilà. Seulement quand on ne sait pas parler aux autres sans les blesser car on n'est pas doué, et qu'on souhaite les préserver, ben on se tait.
Enfin, je veux dire, c'est ce que je fais souvent.
Donc il m'arrive que, si j'ai qqchose à dire de difficile à entendre pour l'autre (même une broutille), je ne le dirai pas :|
Est-ce respecter les gens ? Peut-être. Est-ce me respecter ? Peut-être.
Mais ça me cause des soucis (tracas). On dit souvent que la communication est la clé...
Je me retrouve dans une impasse où je choisis la solution la moins compliquée pour tout le monde et surtout pour moi : je choisis d'être la seule à souffrir en me taisant. Encore cette notion d'effacement.

Je précise que pour certains sujets (même très difficiles), j'ai eu la force, la ressource pour affronter les choses verbalement. C'est juste qu'au quotidien, pour des "broutilles" souvent, je suis lasse et ne veux pas me lancer dans des débats qui me fatiguent d'avance, où il faut détailler son point de vue, et où je risque de perdre le fil et ne plus savoir ce que je voulais dire au début car la personne en face sait mieux parler que moi.
Inscrite sur liste d'attente du CRA début 2016 (attente prévue : 3 ans)
Diagnostiquée HPI (2012)
HPI confirmée par le CRA en janvier 2018.

:shock: Vous avez dit "Bizarre" ? :mryellow:

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#44 Message par Daredevil » samedi 2 avril 2016 à 20:40

Je n'ai pas la vérité et effectivement en tout cas sur le forum, je ne conseillerai pas ce que j'ai écrit vu que c'est un lieu d'expression.
Mais j'essaie d'être construit dans ce que j'écris et il m'arrive aussi de ne pas intervenir parce que ce que je pense intuitivement n'apporte rien. :sick:
Je ne muséle personne désolé si j'ai choqué :(

Ps
Typiquement une occasion où j'aurai dû m'abstenir :oops:
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

elina888
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 7 mars 2016 à 22:43
Localisation : Sur les hauteurs...

Re: Compensation : simple adaptation ou réelle aliénation ?

#45 Message par elina888 » dimanche 3 avril 2016 à 9:32

Daredevil, ne te méprends pas, je ne disais rien te concernant :?

Sur l'estime de soi, je pense que tu as raison. Le respect d'autrui est important.
C'est juste que "respecter les autres" est une notion tellement vaste ! Et que ce qui est un manque de respect pour les uns, ne l'est peut-être pas pour les autres.
C'est ça que j'ai voulu dire.
Je m'interroge sur le fait de : dire les choses / ne pas les dire = respect ou manque de respect selon les situations, les gens, notre degré de relation avec eux... etc.

Je ne suis pas douée en communication, il m'arrive d'écrire (et de dire) des choses qui s'interprètent à double sens malheureusement, et je n'ai pas voulu te viser en quoi que ce soit ;)
Inscrite sur liste d'attente du CRA début 2016 (attente prévue : 3 ans)
Diagnostiquée HPI (2012)
HPI confirmée par le CRA en janvier 2018.

:shock: Vous avez dit "Bizarre" ? :mryellow:

Répondre