Packing

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Packing

#286 Message par Jean » vendredi 11 novembre 2016 à 11:29

patfwal.jpg
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Packing

#287 Message par Jean » samedi 1 avril 2017 à 22:56

Un scoop.

Le Pr Cohen, chef du service de pédopsychiatrie de la Pitié Salpêtrière, avait déjà réduit la pratique du packing dans son service, en donnant comme consigne de vérifier d'abord s'il n'y avait pas de problèmes somatiques.

Mais le packing continuait à être pratiqué en dehors d'un PHRC (programme hospitalier de recherche clinique), contrairement aux recommandations de l'HAS et de l'ANESM.

Aujourd'hui, constatant que l'étude du PHRC lancée par Pierre Delion il y a près de 10 ans, n'a pas encore abouti à des résultats publiables, que de plus Pierre Delion dans son dernier bouquin a admis qu'elle n'avait pu inclure que 30% des enfants nécessaires à un résultat statistiquement valable, le Pr Cohen décide l'arrêt du packing dans son service.

De plus, sans attendre une prise de position de la HAS, de l'ANESM ou de l'ONU, du Comité de prévention de la Torture etc ... il décide de mettre fin à l'utilisation des électrochocs pour les enfants autistes dans l'USIDATU.

Chapeau bas, Pr Cohen.
one__flew_over_the_cuckoo_s_nest_1975.jpg
Image
ect usidatu.jpg
https://www.afg-web.fr%2FIMG%2Fpdf%2FUSIDATU_presentation_ARS.pdf
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Packing

#288 Message par Rem 82 » samedi 1 avril 2017 à 23:09

Images choquantes ! :(
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

nicolew
Forcené
Messages : 766
Enregistré le : jeudi 6 mars 2008 à 15:20

Re: Packing

#289 Message par nicolew » dimanche 2 avril 2017 à 21:13

un scoop qui ressemble à un poisson

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Packing

#290 Message par Rem 82 » dimanche 2 avril 2017 à 21:27

Poisson ou pas , ça reste choquant.
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1232
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Packing

#291 Message par Autrey » dimanche 2 avril 2017 à 21:55

Le packing est interdit dans tous les pays du monde, la pratique à été dénoncée et interdite par la majorité des instances internationales comme l 'ONU.
Il n'y a que la France qui tolére cette pratique à cause du poids de la psychanalyse dans ce pays, le packing étant surtout pratique dans le cadre de la psychanalyse.
Pour l'autisme la psychanalyse à été interdite dans tous les pays du monde sauf la France et l'Argentine mais heureusement elle est très decriee en France.
Le packing est censé faire ressentir le corps et calmer mais il y'a des méthodes plus douces!
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
rainbow
Passionné
Messages : 484
Enregistré le : mardi 25 août 2015 à 7:31

Re: Packing

#292 Message par rainbow » samedi 21 juillet 2018 à 18:59

Parce que ça me semble important de mettre l'info sur ce topic :
Notons d’ailleurs que dans l’article (qu’ils présentent modestement comme une simple étude de faisabilité, contrairement au protocole qui indiquait bien une évaluation de l’efficacité), les auteurs s’abstiennent de revendiquer un effet thérapeutique des enveloppements. Ils admettent explicitement que les résultats n’ont pas confirmé leur hypothèse. Ce point me parait important à souligner car il est à craindre que, dans leurs communications publiques (ou dans leurs formations professionnelles, ou dans le secret des cabinets ministériels), les auteurs de l’étude ne soient tentés (à l’instar des auteurs de la précédente étude censée évaluer l’efficacité de la psychanalyse pour l’autisme) de prétendre avoir démontré l’efficacité des enveloppements, quand bien même leur étude ne permet en aucun cas d’affirmer cela.
http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/fi ... -lautisme/
Enfin diagnostiquée Syndrome d'Asperger à 36 ans !

http://hors-competition.over-blog.com

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2284
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Packing

#293 Message par olivierfh » samedi 3 novembre 2018 à 23:01

Non cette formation au packing n'est pas à une époque lointaine ni à un lieu lointain: "dates : 27-28 juin 2019 lieu : Bordeaux Métropole" :shock:
Les travaux autour des notions d’enveloppes psychiques et corporelles, de représentations du corps, ont permis le développement d’une technique de soin spécifique : le packing. Cette technique aujourd'hui remise en cause, reste pourtant un des rares recours dans les situations d'impasses thérapeutiques, de grands troubles du comportement psychomoteur, de fortes agitations ou d'auto-agressivité.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2280
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Packing

#294 Message par lepton » dimanche 4 novembre 2018 à 9:16

C'est un pré-requis pour la formation sur la pataugeoire ? :roll:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

2N3055
Passionné
Messages : 457
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Packing

#295 Message par 2N3055 » dimanche 4 novembre 2018 à 10:45

http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/fi ... -lautisme/
…En outre, la moitié des patients inclus dans cet essai clinique recevaient des médicaments, principalement des antipsychotiques (cf. Tableau 1), destinés précisément à réduire leurs troubles du comportement.…
Pré-diagnostic 01/12/2017 par psychologue => Asperger selon DSM-IV <=> TSA niveau 1 selon DSM-V

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Packing

#296 Message par Jean » lundi 1 avril 2019 à 17:18

Pierre Delion : "Le packing ne marche pas, je l'ai prouvé"

Dans cette interview exclusive, Pierre Delion revient sur les résultats de l'étude sur le packing enfin publiée, 10 ans et demi après son début, et sur sa conception des soins pour les enfants autistes et psychotiques.

Question : Vous n'avez pas fait connaître très largement les résultats de l'étude qui a duré huit ans ? Pourquoi ?

Pierre Delion : Les résultats n'étaient pas conformes à ce que nous attendions. Le packing avec des draps froids mouillés n'avait pas de résultats différents des enveloppements secs. Or, nous postulions une différence compte tenu de l'effet lié à l'eau et de celui lié au choc thermique.

Question : La puissance statistique de l'étude était-elle suffisante ?

PD : M'en parlez pas ! Nous estimions qu'il fallait 150 participants, et nous n'en avons pu en convaincre que 44.

Question : Pourquoi ?

PD : Comment voulez-vous convaincre des parents (les enfants, on ne leur demande pas leur avis) d'entrer dans un protocole de recherche, certes admis par un comité d’éthique et toléré exceptionnellement par la HAS, si celle-ci le désapprouve hors protocole de recherche, comme elle l'a fait en 2012 dans ses recommandations pour les interventions chez les enfants et adolescents autistes, quatre ans après le début de l'étude.
Pierre Delion : "Mon combat pour une psychiatriue humaine" © Albin-Michel Pierre Delion : "Mon combat pour une psychiatriue humaine" © Albin-Michel

Question : Pourquoi la HAS a-t-elle pris cette position ?

PD : Incompétence. Le rapport de la HAS est fait de manière partiale, avec des gens qui ne sont pas des soignants, une situation dénoncée par la revue Prescrire. Le texte au final recommande d'écarter la psychanalyse, la psychothérapie institutionnelle et d'interdire le packing. Cela se fait sous la pression de certains scientifiques qui ne savent rien du packing – que peut dire à ce sujet un généticien ? C'est pourtant leur avis qui a prévalu.

Question : Quelle est votre conception des TED (troubles envahissants du développement) ?

PD : On y regroupe aujourd'hui l'autisme typique de Kanner, la psychose infantile et les dysharmonies évolutives de type psychotique inventées par Misès. Il y a donc trois types de TED. Le problème, c'est que l'on veut appliquer les mêmes traitements aux trois catégories, alors que l'expérience montre que ceux-ci doivent être différents pour un enfant psychotique et pour un enfant autiste. En d'autres termes, pour trois catégories différentes, il faut trois types de soins différents. Aujourd'hui, il n'y a que les méthodes comportementalistes pour tous.

Question : Quel type ou profil de TED était inclus dans votre étude ?

PD : Vous ne croyez pas quand même que nous allions faire les difficiles, compte tenu de la difficulté de recruter assez de cobayes ? Nous nous sommes contentés du critère du symptôme (troubles du comportement, automutilation). Et pour la publication dans une revue, ce n'était pas opportun d'utiliser les catégories de la CFTMEA [Classification Française des Troubles Mentaux de l'Enfant et de l'Adolescent]..

Question : Pourquoi ne pas avoir constitué un groupe contrôle, constitué d'enfants recevant le "treatement as usual" , l'ABA par exemple ?

PD : C'était trop risqué. Et pour se faire agonir d'injures ensuite par les psychanalystes du monde entier ? Plus sérieusement, en France, dans nos hôpitaux de jour ou avec hospitalisation complète, on ne peut dire que l'ABA est le "traitement habituel". Nous aurions bien été en peine d'avoir du personnel qualifié pour pratiquer l'ABA. De plus, quand nous proposons, comme je le fais, aux parents de choisir une méthode éducative, ils préfèrent en général ABA et TEACCH aux méthodes éducatives classiques, basées sur le jeu, pratiquées dans nos hôpitaux et s'adressent donc ailleurs. Nous aurions eu notre groupe contrôle ... mais pas notre groupe de cobayes du packing.

De toute façon, la revue PLOS One affiche des critères de qualité minimaux. Pas besoin de se mettre trop en frais.

Question : Dans vos mémoires, vous décrivez le packing comme effectué avec des draps passés à l'eau du robinet. Or, il est aussi pratiqué avec des draps passés au réfrigérateur. Qu'en était-il dans votre étude ?

PD : Nous n'avons pas tous pratiqué exactement le même procédé tout le temps. Mais quelle importance : de toute façon, l'étude a prouvé que çà ne marchait pas.

Question : Vous ne mentionnez pas avoir été gênés dans votre recherche par l'instruction ministérielle de Ségolène Neuville visant à interdire la pratique du packing ...

PD : Ah oui, c'est vrai, j'avais oublié. Mais le packing est pratiqué dans le secteur sanitaire, alors que les instructions concernaient le secteur médico-social avec ces p... de CPOM. Donc, pas de gêne. Merci de me le rappeler, pour l'utiliser comme argument.

Question : Les recherches impliquent le consentement libre et éclairé du patient (ici de ses parents). Le fait d'avoir le point de vue de la HAS ne permet-il pas ce consentement éclairé ?

PD : Joker.

Question : C'est la Fédération Française de Psychiatrie qui a élaboré les recommandations sur le diagnostic précoce des enfants autistes en 2005. Il est recommandé d'utiliser la classification internationale (CIM-10). Votre conception s'écarte de ces recommandations, en s'appuyant sur la CFTMEA.

PD : Personne ne peut s'en plaindre. Le logiciel qui sert dans le secteur sanitaire psychiatrique aux statistiques, le RIMP (relevé d'information médicalisée psychiatrie), a un module, fourni par les éditeurs de la CFTMEA, qui transforme les dysharmonies en TED. Nous sommes administrativement irréprochables.

Question : Ségolène Neuville a déclenché des inspections des ARS, dans les services de pédopsychiatrie, sur l'application des recommandations de 2005 sur le diagnostic, que vous avez approuvées. Qu'en pensez-vous ?

Réponse : Mes collègues n'ont pas l'habitude de contrôle de leur activité par les ARS, par des technocrates incompétents.

Question : Mais les contrôles se faisaient par des médecins ou sous leur contrôle.

PD : Un médecin de l'ARS reste, sous son diplôme, un technocrate ou bureaucrate. A vous de choisir.

Question : Mais ...

PD : La réaction vigoureuse de nos associations professionnelles a permis de paralyser l'action des ARS Il n'y a que l'ARS Nouvelle-Aquitaine qui a fait un contrôle systématique des diagnostics. Heureusement, elle a pu constater que nos collègues n’appliquent pas pour l'instant les recommandations de 2005 de la HAS ( à 6/7 ème m'a-t-on dit).

Le même constat résulte de l'étude CEKOIA dans le secteur médico-social menée pour l'ARS et les 4 départements de Bretagne, puis par CEKOIA-ARGOS dans le secteur sanitaire.

Nos collègues, soit par inertie, soit par conviction, arrivent à freiner l'application des recommandations de la HAS et de l'ANESM. Belle démonstration de la résistance au changement. On ne pourra pas nous le reprocher, car nous pourrons dire que nous avons été contaminés par l'autisme de nos patients. Et tac !

Question : Exemple de l'utilisation de la CFTMEA dans "Le Monde" de ce week-end

Pour Julie (elle a requis l’anonymat), mère de trois enfants issus de deux unions, l’engrenage a débuté fin 2011. Alertée par le médecin de la crèche d’un possible autisme concernant son fils, elle se rend au centre d’action médico-sociale précoce le plus proche. « A l’époque, mon plus jeune fils avait 3 ans et demi, 4 ans. Il ne me regardait jamais, il pleurait énormément, avait une façon de jouer très spécifique, en alignant les objets. Il pouvait rester des heures à la même place sans bouger. Tout le tableau clinique de l’autisme, comme je l’ai appris plus tard. » Mais la pédopsychiatre balaie d’un revers de main ses soupçons, évoque une « dysharmonie évolutive ». Elle accuse Julie de projeter des angoisses sur ses enfants et de vouloir à tout prix qu’ils soient malades. Le fameux syndrome de Münchhausen par procuration.

PD : C'est la faute à pas de chance. Aujourd'hui, tout parent normalement constitué trouve sur Internet que "dysharmonie évolutive" est synonyme d'autisme. Il n'y a pas besoin de manier le RIMP avec son module pour le savoir.

Question : Que pensez-vous du syndrome de Münchhausen par procuration ?

PD : A ma connaissance, personne ne prétend que je soutiens cette ânerie. Mais par confraternité, je ne peux critiquer les collègues qui en font état. Comme le Pr Botbol.

Question : Quelle est l'étiologie de l'autisme ? Êtes-vous d'accord avec les recommandations de la HAS de 2012 disant que cela n'a pas de lien avec les relations avec la mère ? Êtes-vous d'accord avec une étiologie essentiellement génétique (héréditaire ou par mutations de novo) ?

PD : Je dirai que l'origine est "multifactorielle". Et que les généticiens ne sont pas compétents en autisme. Vous savez que nous sommes, dans le milieu, contre les recommandations 2012 de la HAS.

Question : Vous avez dit (9 mars 2013) :

"Les parents sont très souvent aux prises avec des difficultés psychopathologiques, soit parce que la maladie de leur enfant les rend malades dans leur parentalité, soit parce qu'ils sont eux-mêmes en difficultés psychopathologiques. (ce dernier point est toutefois de plus en plus difficile à aborder, voire même interdit!)"

PD : Mon ami Michel Balat n'aurait pas dû publier ces propos, dont on constate évidemment le caractère interne au milieu.

Question : Si vous estimez que les parents ont des difficultés psychopathologiques, pourquoi les enfoncer vous en disant qu'ils sont malades (votre ami Jacques Hochman, qui vous a bien défendu sur le packing, considère qu'ils sont contaminés par l'autisme de leur enfant) ?

PD : Je suis d'accord avec lui. Les associations de familles sont sectaires, contaminées, envahies par le fantasme du vol d'enfants compte tenu de l'efficacité de nos prises en charge.

Question : Il ne semble pas trop difficile d'aborder cette problématique avec les juges pour enfants ?

PD : Non, encore heureux. Il nous reste quand même des personnes qui nous écoutent.

Question : Le packing était utilisé au Spiegelgrund de Vienne, suivant le livre d'Edith Sheffer : "Les enfants d'Asperger". Qu'en pensez-vous ?

PD : Vous me l'apprenez. Nous n'avons pas l'habitude de lire la littérature scientifique internationale, qui ne nous est pas favorable. C'est une stratégie collective de défense, comme dit mon camarade Christophe Dejours.

Question : Le témoignage d'un ancien pensionnaire est accablant . Qu'en pensez-vous ?

PD : D'abord, que nous n'avons pas eu des témoignages semblables, parce que nous pratiquons le packing avec des autistes non verbaux.

Question : Lors de journées de la psychothérapie institutionnelle tenues à Landerneau, vos camarades ont défendu le packing en le comparant aux piqûres et se sont inquiétés d'une possible interdiction des électrochocs.

PD : Je n'ai jamais défendu le packing en me basant sur l'aspect douloureux de la pratique. Mes camarades sont "plus royalistes que le roi". Je ne veux pas me situer au même niveau, sur ce plan, que Lovaas ou mon ennemie lilloise, Vinca Rivière.

Question : Dans vos mémoires, vous vous félicitez d'avoir été constamment soutenu par le Pr Cohen, de la Pitié-Salpêtrière.

PD : Je ne saurais pas le remercier assez pour son soutien essentiel. Il a pourtant réduit considérablement le recrutement de cobayes en demandant aux médecins et internes de son service d'examiner d'abord les problèmes somatiques possibles des enfants, avant de les admettre dans le protocole de recherche. Cela a entraîné une chute drastique des candidats possibles. D'autre part, il accepte que soient expérimentés dans son service, pour des situations similaires, les électrochocs, ce qui réduit encore les candidats.

Question : Les lacaniens ne vous ont pas vraiment soutenu sur le packing ...

PD : Nul n'est parfait. Et quand il s'agit d'orthodoxie, il n'y a pas beaucoup de tolérance.

Question : L'étude a duré longtemps, elle conclut à l'inefficacité du packing. Vous proposez de faire de nouvelles études ? Pourquoi ?

PD : La longueur de l'étude (démarrée en janvier 2008, résultats publiés en juin 2018) a permis de couvrir la pratique du packing dans les services utilisateurs, malgré les positions de la HAS. Faire de nouvelles études permettraient pareillement de couvrir le maintien de sa pratique. Et après tout, nous pratiquons la psychothérapie institutionnelle, qui n'a jamais montré son efficacité dans l'autisme. L'important est de croire.

Références :

PLOS One 29 juin 2018 Therapeutic body wraps (TBW) for treatment of severe injurious behaviour in children with autism spectrum disorder (ASD): A 3-month randomized controlled feasibility study

Pierre Delion , Julien Labreuche, Dominique Deplanque, David Cohen, Alain Duhamel, Céline Lallié, Maud Ravary, Jean-Louis Goeb, François Medjkane, Jean Xavier, on behalf of The Therapeutic Body Wrap Study group

Chapitre 12 - L'autisme - "Mon combat pour une psychiatrie humaine" de Pierre Delion

Chapitre La banalité du mal de "Les enfants d'Asperger"

Franck Ramus Bons et moins bons arguments dans les débats sur l’autisme et la psychanalyse 12/02/2012 http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/bo ... e/#packing

Franck Ramus : Fin de partie pour le packing dans l’autisme 20/07/18

http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/fi ... -lautisme/

Site de Michel Balat

Cette interview a été proposée au Gorafi. Elle a été rejetée car trop technique ! Malgré nos efforts pédagogiques.
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... lai-prouve
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Packing

#297 Message par Benoit » lundi 1 avril 2019 à 17:25

Cette interview a été proposée au Gorafi. Elle a été rejetée car trop technique ! Malgré nos efforts pédagogiques.
Ou alors peut être que, comme en matière de Brexit, la réalité est souvent indissociable d'un poisson pour des personnes comme celui là.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2280
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Packing

#298 Message par lepton » lundi 1 avril 2019 à 17:47

Heureusement qu'on est le 1er avril, parce que c'était limite crédible.
Euh... D'un coup, j'ai un doute... C'est bien une blague, hein? :mrgreen:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Packing

#299 Message par Jean » lundi 1 avril 2019 à 21:19

Oui.

Mais je publierai les références notamment issues de son livre.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19658
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Packing

#300 Message par Jean » mercredi 3 avril 2019 à 17:49

Les références figurent à la fin de l'article :
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... lai-prouve

Et j'ai introduit le terme "pastiche" dans le titre, "poisson d'avril" dans le résumé ayant qu'une image de poisson en haut de la page pour que personne ne puisse plus s'y tromper, et qu'un moteur de recherche ne remonte pas innocemment l'info.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre