Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 8:47
Localisation : 37

Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#1 Message par astro » vendredi 6 mai 2016 à 16:02

Bonjour,

je vais vous expliquer le contexte avant de poser ma question, vous pouvez voir la question en bas du post si vous ne voulez pas tout lire :).

Ma femme accompagne ma fille chez l'orthophoniste toutes les semaines, et dans le cabinet il y a surtout des enfants SA/TSA. Elle discute donc régulièrement avec des parents, et dernièrement elle me dit quelque chose que je ne comprends vraiment pas. Un des enfants présents dans le cabinet a apparemment une un diagnostic de Syndrome d'Asperger au CRA (de Tours).
Mais il semblerait qu'il ait eu un autre diagnostic récemment, dans ce même CRA, de psychose infantile :shock: ?
Ce que je ne comprends pas, c'est comment est-il possible de recevoir ce diag de psychose infantile APRES un diag de SA (en général c'est plutôt l'inverse non ?).
Accessoirement pourquoi le CRA aurait fait un 2nd diagnostic ?
Enfin comment ce genre de diagnostic peut-il encore exister dans un établissement a priori "à la pointe", pas du tout adepte de la psychanalyse.
En dehors du diag il semblerait qu'elle a eu droit aux phrases du genre "il ne sera jamais indépendant, ne parlera jamais, faites le deuil de l'enfant que vous souhaitiez, etc." :evil: :? ...

(J'ai expliqué le contexte car je me demande si c'est vrai, ce ne sont que des discussion faites dans une salle d'attente, bien que je ne vois pas de raison de mentir là dessus.)


TL;DR résumé : comment est-ce possible de recevoir un diag de psychose infantile alors qu'on a déjà eu un diag de S.A auparavant (qui plus est dans un CRA "réputé" de qualité il me semble) ?

Merci pour vos avis !
Modifié en dernier par astro le vendredi 6 mai 2016 à 16:30, modifié 1 fois.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

bidouille
Forcené
Messages : 2970
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 8:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#2 Message par bidouille » vendredi 6 mai 2016 à 16:09

C'est l'orthophoniste qui vous parle des diagnostic d'un autre enfant que le votre? ou c'est la maman?
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 9 ans Asperger TDAH.
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 8:47
Localisation : 37

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#3 Message par astro » vendredi 6 mai 2016 à 16:11

bidouille a écrit :C'est l'orthophoniste qui vous parle des diagnostic d'un autre enfant que le votre? ou c'est la maman?
Non c'est bien la maman, pas l'orthophoniste, désolé si ça n'était pas clair.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Lilette
Forcené
Messages : 9982
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#4 Message par Lilette » vendredi 6 mai 2016 à 16:19

Spoiler :  : 
TL/DR ? ça veut dire quoi ?
TSA.

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 8:47
Localisation : 37

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#5 Message par astro » vendredi 6 mai 2016 à 16:20

Lilette a écrit :
Spoiler :  : 
TL/DR ? ça veut dire quoi ?
Spoiler :  : 
Arf désolé mauvaise habitude prise sur d'autres forum. Ca signifie "Too Long Didn't Read"
En général c'est plutôt quand quelqu'un écrit un gros pavé, on lui répond ça pour dire que c'est trop long et qu'on a donc pas lu.
Là c'est plus un "résumé" pour ceux qui ne veulent pas lire tout le pavé
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Lilette
Forcené
Messages : 9982
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#6 Message par Lilette » vendredi 6 mai 2016 à 16:22

Spoiler :  : 
Merci pour ma culture générale ^^
TSA.

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4392
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#7 Message par Daredevil » vendredi 6 mai 2016 à 22:50

comment est-ce possible de recevoir un diag de psychose infantile alors qu'on a déjà eu un diag de S.A auparavant (qui plus est dans un CRA "réputé" de qualité il me semble) ?
L'erreur est humaine mais est-ce que ce n'est pas un cas extrême ?
Source : http://www.cairn.info/revue-enfance-2002-1-page-21.htm
Les chiffres ont dû changer mais ce n'est jamais 100%
Le diagnostic d’autisme formulé à 2 ans est en effet retrouvé à 3 ans dans 72 % des cas. Le diagnostic de trouble du développement non spécifié (PDD-NOS) est moins stable : Seulement 42 % des enfants diagnostiqués à 2 ans ont encore le même diagnostic à 3 ans. Parmi ceux dont le diagnostic change, 50 % passent dans la catégorie de l’autisme et 50 % sortent du spectre des troubles autistiques (Lord et al., 1996).
86% diag. à 3 ans reste sur le spectre autistique. Donc 14% d'erreur ou d'évolution (?)
La dimension développementale du trouble, qui induit des variations du tableau clinique d’âge en âge, est d’ailleurs peu prise en compte dans les descriptions de l’autisme, ce qui renforce encore le problème de validité du diagnostic dans des périodes d’évolution où la symptomatologie est moins marquée.
Questions : est-ce qu'il s'agit de la même équipe ? Du même CRA ? Est-ce que l'enfant a bénéficié d'aide de spécialistes ? Lesquels ? Un parent a-t-il influencé le diagnostique par une maladie mentale soudaine ?
:?
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
astro
Forcené
Messages : 1036
Enregistré le : jeudi 26 mars 2015 à 8:47
Localisation : 37

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#8 Message par astro » samedi 7 mai 2016 à 11:58

Daredevil a écrit :Questions : est-ce qu'il s'agit de la même équipe ? Du même CRA ? Est-ce que l'enfant a bénéficié d'aide de spécialistes ? Lesquels ? Un parent a-t-il influencé le diagnostique par une maladie mentale soudaine ?
:?
Le même CRA oui. Je ne crois pas que l'équipe ait changée dernièrement, c'est pour ça que ça m'étonne. Mais je n'en sais pas plus.
Modifié en dernier par astro le samedi 7 mai 2016 à 12:33, modifié 2 fois.
Bilan du CRA : HPI, trouble anxieux et traits autistiques mais TSA écarté.
------------
Papa de 3 enfants dont peut-être une fille "neuroatypique" ?

Avatar du membre
Chatnoir
Forcené
Messages : 797
Enregistré le : samedi 26 avril 2014 à 10:37
Localisation : devant mon écran

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#9 Message par Chatnoir » samedi 7 mai 2016 à 12:20

Pour beaucoup de psy à l'ancienne et autres "spécialistes"... autisme=psychose infantile.. :evil: :sick:
Exemple: je pense un electro-encéphalogramme, pour vérifier que tout est ok (conseil du craif), je le passe près de chez moi, le type, neurologue, me demande pourquoi, je lui dit que c'est dans le cadre d'un diag d'autisme Asperger.
Et là ce gros c.. me sort "Vous autiste? Mais vous êtes adulte?! Et vous paraissez norm/euh ce n'est pas visible, ce n'est pas une psychose infantile normalement?!"
Je lui réponds sèchement que c'est un trouble envahissant du développement, je lui arrache mes électro des mains et lui claque un "aurevoir!' accompagné d'un regard noir et agressif. Il est resté comme un c.. qu'il est, bouche-bée.
Aspie, 36 ans, diagnostiquée le 10/09/14 au centre expert FondaMental de Créteil, Hôpital Chennevier-Montdor, rattaché au CRAIF

Lilette
Forcené
Messages : 9982
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#10 Message par Lilette » samedi 7 mai 2016 à 12:38

Bah oui t'as oublié qu'il n'y avait pas d'autistes adultes cocotte ?
pfff .... :roll:
TSA.

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4392
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#11 Message par Daredevil » samedi 7 mai 2016 à 22:48

Lilette a écrit :Bah oui t'as oublié qu'il n'y avait pas d'autistes adultes cocotte ?
pfff .... :roll:
Ben oui ça disparaît à 18 ans (mode ironie) ;)
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4392
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: Diagnostic de psychose infantile après diag de SA ??

#12 Message par Daredevil » vendredi 19 août 2016 à 1:18

Psychose infantile, synonyme de TED/TSA
Ce qui est particulièrement atterrant, dans les systématiques démonstrations de la pédopsychiatrie psychanalytique, c'est qu'elle fait systématiquement référence à " une amélioration à l'adolescence ", situation observée dans de nombreux cas, même avec une prise en charge légère, mais sans préciser que cette amélioration à l'adolescence n'entraîne jamais de guérison à l'âge adulte. Nous, nous restons parents de nos enfants quel que soit leur âge. Je voudrais dire -- mais c'est terrible -- aux parents de " psychotiques " infantile qu'ils deviendront parents d'adultes autistes, et qu'à ce moment-là les pédopsychiatres ne seront plus là pour jouer à l'interprétation de leurs relations.
https://www.autisme.ch/autisme/diagnost ... -infantile
Cognitif vs. Psychanalyse
Il est d’usage d’opposer les sciences cognitives et la psychanalyse. Pourtant, la psychanalyse repose, elle aussi, sur la postulation de représentations mentales (comme les désirs, pulsions, rêves, symboles…) et de mécanismes opérant dessus (par exemple le refoulement, le transfert…). De ce point de vue, la psychanalyse est parfaitement en accord avec les fondements des sciences cognitives. Ce qui empêche la psychanalyse d’être une véritable science cognitive, ce n’est pas l’aspect cognitif, c’est l’aspect scientifique. En formulant des théories non réfutables, en se gardant de mettre ses hypothèses à l’épreuve des faits, et en refusant de rejeter ses hypothèses déjà démenties par les faits, la psychanalyse s’est, tout au long de son histoire, tenue à l’écart de la démarche scientifique. La psychanalyse n’est donc pas une science psychologique non-cognitive, c'est tout le contraire: la psychanalyse est une pseudoscience cognitive.
Franck Ramus - Le cognitif quèsaco ?
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Répondre