Autisme et fibromyalgie.

Toutes discussions concernant l'autisme et le syndrome d'Asperger, leurs définitions, les méthodes de diagnostic, l'état de la recherche, les nouveautés, etc.
Message
Auteur
Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Autisme et fibromyalgie.

#1 Message par Rem 82 » jeudi 30 juin 2016 à 13:52

Bonjour ,

Deux questions qui me turlupinent depuis peu puisque mon amie se soupçonne non aspie mais fibromyalgique.

J'ai fait des recherches approfondies sur le sujet et pas mal de particularités peuvent faire penser que la personne peut (a tort ou non) s'auto-diagnostiquer Aspie. :roll:

Donc la 1ere question est : Peut-on être aspie et fibromyalgique ?

Et la seconde : Les aspies peuvent t'ils bien s'entendre avec ce genre de personnes atteintes de cette maladie bien que neurotypiques ?

Merci de vos retours ! ;)
Modifié en dernier par Rem 82 le jeudi 30 juin 2016 à 14:04, modifié 2 fois.
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
AsperGuerre
Passionné
Messages : 301
Enregistré le : jeudi 5 mai 2016 à 12:35
Localisation : Lune.

Re: Autisme et fibromyalgie.

#2 Message par AsperGuerre » jeudi 30 juin 2016 à 13:59

J'ai tapé le mot sur Google. Premier lien : "fibromyalgie : une vraie souffrance d'origine neurologique"... mais NT ?

Étrange ?

Je ne m'y connais pas. Mais juste ça, j'ai trouvé ça bizarre en fait.

Déjà a-t-elle un diag quelconque, est-elle détectée/diag aspie ou était-ce un auto-diag ? (désolée si je suis censée le savoir...)

J'imagine que ce n'est pas spécialement compatible puisque aspie = NAT et fb = apparemment NT d'après ce que tu dis...

Bah apparemment, si tu t'entends bien avec elle, c'est déjà une piste :D

Bon, je ne suis pas d'une grande aide. je ne connaissais même pas le mot.

C'est intéressant en tout cas. :)
Even the worst things have things to love in them.
Clémentine, 18 ans. HPI. Dossier transmis au CRA, en attente.

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#3 Message par Rem 82 » jeudi 30 juin 2016 à 14:06

Je me pose les mêmes questions et la curiosité d'en apprendre plus est de mise ! :)

Mon amie s'est auto-diag Aspie en 2014/2015 d’où le fait de s’être croisés et de toujours s'apprécier en cette mi-2016 puisqu'on se comprend malgré tout à merveille ! :bravo: Elle se cherche beaucoup et je fais de mon mieux malgré la distance et les contraintes pour l'aider et la soutenir ! :wink:

Voilà quelques vidéos pour comprendre :





Modifié en dernier par Rem 82 le jeudi 30 juin 2016 à 14:09, modifié 1 fois.
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
AsperGuerre
Passionné
Messages : 301
Enregistré le : jeudi 5 mai 2016 à 12:35
Localisation : Lune.

Re: Autisme et fibromyalgie.

#4 Message par AsperGuerre » jeudi 30 juin 2016 à 14:07

"Edit" : d'après ce que je peux lire, il n'y a pas l'ordre "social". Donc si elle se pensait/on la pensait aspie, peut être a-t-elle fb + trouble social hors neuroatypie ?

Comme tout ce qui est neurologique, c'est compliqué au niveau de la médecine...

Enfin je crois que tu es mieux placé après, mais c'est vrai que ça a l'air de correspondre pas mal à certains aspects du SA.

Le souci, c'est que les errances diag quand il s'agit de trouble neurologique sont très vastes. Avant de découvrir le SA et HPi, j'ai personnellement pensé que je vivrai toute ma vie avec quelque chose qui ne se voit pas, et des médecins qui ne me croient pas/ne comprennent pas, surtout pour les migraines... Je connaissais aussi une fille qui avait des vertiges + fatigue, tout comme moi, elle n'avait aucun problème social et sa soeur était en médecine, spé neuro, ils ne savaient pas ce qu'elle avait. Rien ne se "voyait" et elle a passé beaucoup de tests pour rien.

Après je ne sais pas si ton amie a vu un neuropsy ?
Even the worst things have things to love in them.
Clémentine, 18 ans. HPI. Dossier transmis au CRA, en attente.

Avatar du membre
AsperGuerre
Passionné
Messages : 301
Enregistré le : jeudi 5 mai 2016 à 12:35
Localisation : Lune.

Re: Autisme et fibromyalgie.

#5 Message par AsperGuerre » jeudi 30 juin 2016 à 14:08

D'accord je les regarde dès que je reviens ! ;)
Even the worst things have things to love in them.
Clémentine, 18 ans. HPI. Dossier transmis au CRA, en attente.

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#6 Message par Rem 82 » jeudi 30 juin 2016 à 14:14

Pas de soucis ! ^^ Je répondrai à ton roman (MP) dès que je serai moins fatigué. :roll:

Ça doit être ultra compliqué pour les médecins de diagnostiquer cette maladie peu connue , et même pour les neuropsy que oui elle à vue. ;)
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Salicorne
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : dimanche 15 novembre 2015 à 22:28

Re: Autisme et fibromyalgie.

#7 Message par Salicorne » jeudi 30 juin 2016 à 19:28

Rem 82 a écrit :Donc la 1ere question est : Peut-on être aspie et fibromyalgique ?
Que ce soit sur le forum ou ailleurs sur Internet, j'ai souvent rencontré des diagnostics de fibromyalgie associés à un diagnostic de TSA. A posteriori (et si tous ces témoignages sont fiables), les deux diagnostics ne sont donc pas incompatibles.
Rem 82 a écrit :Et la seconde : Les aspies peuvent t'ils bien s'entendre avec ce genre de personnes atteintes de cette maladie bien que neurotypiques ?
Pourquoi pas ? Deux personnes ayant des diagnostics différents peuvent très bien s'entendre. Le fait de se sentir en décalage avec le monde, par exemple, n'est pas exclusif aux TSA. Partager un même sentiment peut contribuer à rapprocher deux personnes, même si l'origine de ce sentiment est différente.

La fatigue et les douleurs sont toutefois des symptômes très fréquents et peuvent avoir des causes très diverses. Le mieux, quand on souffre, est toujours d'aller consulter ne serait-ce que son médecin généraliste pour commencer à chercher des solutions.
Bilan clinique évoquant un possible Syndrome d'Asperger

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#8 Message par Rem 82 » jeudi 30 juin 2016 à 20:42

Merci d'avoir donné ton avis Salicorne. ;)

Tu as tout à fait raison , ça n'empêche pas de bien s'aimer même si on n'a pas le même problème et quoi qu'il advienne (Qu'elle ait un SA ou non) on a de nombreux points communs. L'essentiel est d'arriver à s'accepter tel qu'on est l'un de l'autre sans émettre de préjugés. ;) Je la pensais SA mais le fait d'avoir trouvé un nom a ce qu'elle a est vraiment réconfortant vu la période tumultueuse de ces derniers temps et ces recherches m'ont bien remis en question ! ^^ ;)

Ceci dit un(e) aspie peut être ami(e) ou en couple avec un(e) NT qui a un problème dont certaines particularités peuvent s'apparenter au SA. J'en resterai flatté si elle était NT mais ca m'empêchera pas de l'apprécier jusqu'à la fin de mes jours. :love:

Allez je rentre pas dans les détails , mais merci pour vos réponses en tous cas ! :kiss:

Ps : Ce qui m'a fait poser cette question c'est parce que j'ai lu dans une présentation qu'un membre du forum est aspie et fibromyalgique. Je cite pas le pseudo par respect mais la personne se reconnaître si elle passe par ici. ;)
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4396
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 16:38

Re: Autisme et fibromyalgie.

#9 Message par Daredevil » jeudi 30 juin 2016 à 21:25

En outre l'aspergirl est tout ce qu'il y a de plus invisible dès fois. L'hyperactivité, et la fatigue chronique ont un rapport avec la fibromyalgie or le Sa avec la cogitation et l'anxiété peuvent aggraver les symptômes, une comorbidité, une usure prématurée.
Mon amie se retrouve dans certains troubles du Sa mais d'autres origines plus évidentes ont retenues l'attention des médecins (hyperactivité, syndrome post traumatique). Hpi ses intérêts ne sont ni envahissants ni restreints. Mais personnellement je n'écarte pas la piste de l'aspergirl car tous ses arguments contre sont dû à la description du SA masculin.
Mais l'urgent c'est la douleur (aller mieux) et non, comme moi, la fatigue et l'inadaptation. Elle sait mieux que moi masqués ses problèmes (sociabilité) et se rendre invisible.
Elle me comprend parfois mieux que moi et parfois elle ne capte rien à mon fonctionnement surtout lorsqu'ils sont ritualisés. Elle accepte certaines de mes excentricités et d'autres apparus récemment la déroute... :|
:roll:
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#10 Message par Rem 82 » jeudi 30 juin 2016 à 21:35

Je te rejoins aussi Daredevil. ;)

Nous vivons la même situation à quelques détails près c'est dingue ! :lol:

Les doutes concernant le SA de mon amie ne sont cependant à toujours pas écartés mais on va commecer a y voir clair ! :)

Souhaitons que tout aille pour le mieux ! :kiss:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
cbb44
Adepte
Messages : 258
Enregistré le : dimanche 13 décembre 2015 à 20:50
Localisation : nantes

Re: Autisme et fibromyalgie.

#11 Message par cbb44 » vendredi 1 juillet 2016 à 1:24

zou j'ajoute ma pierre à l'édifice :mrgreen:

tout comme la dépression, la fibro fait partie des comorbidités fréquentes du syndrome d'asperger, pour moi ça n' a pas été simple car j'étais depuis plusieurs années sous antidépresseur Effexor et ce médicament traite aussi les douleurs liées la fibro ... donc aucun symptôme (et avant ça aucun souvenir de douleurs)

sauf que début de l'année dernière j'ai essayé de diminuer doucement et j'ai commencé à avoir des douleurs dans les jambes, on m'a diagnostiqué une tendinite bilatérale du moyen fessier, en gros très mal aux fesses et à l'arrière des cuisses si assise pendant trop longtemps, et au fur et à mesure que je diminuais la dose (j'étais au maxi) les douleurs s'accentuaient et se propageaient un peu partout, la rhumatologue n'avait même pas l'air de comprendre qu'elle me faisait vraiment très mal en appuyant à différents endroits de mes jambes, elle restait sur l'idée que c'était une tendinite difficile à guérir

j'ai eu plein de séances de kiné sans aucun résultat, électrostimulation seulement car les massages étaient trop douloureux, on a fini par laisser tomber, le kiné lui même m'a parlé de fibro car il en a déjà rencontré, il m'a dit que la tendinite n'était pas du tout une théorie crédible et qu'il y avait beaucoup de personnes touchées par cette maladie mais non diagnostiquées

il y a des points qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde, moi par ex je dors souvent sur le côté avec un coussin entre les genoux car l'appui d'un genou sur l'autre est douloureux, dans mon cas ce sont surtout les jambes, le dos et les épaules (surtout les endroits où l'os est directement sous la peau, je ne sais pas si c'est clair) mais il y a d'autres points

cas typique : je suis assise devant mon portable, une amie appuie son bras sur ma cuisse pour regarder l'écran => douleur violente alors que la pression n'est pas forte du tout, idem si un chat saute sur ma jambe

l'appui est douloureux mais pour le reste, la marche par exemple, aucun problème, au contraire

les avis des médecins sont partagés, j'ai rencontré un jeune qui y a pensé directement, idem pour un médecin de rééducation fonctionnelle, par contre pour le spécialiste de la douleur que j'ai consulté ce n'est pas une vraie maladie mais une hypersensibilité à la douleur (mais il n'a pas nié le problème)

du coup en septembre dernier j'ai repris les antidépresseurs après un voyage en Crète abominable, j'avais totalement arrêté Effexor et là impossible de dormir, l'impression d'être couchée à même le sol, tout le corps devient douloureux, comme couvert de bleus

à présent je suis sous Cymbalta, le toucher reste sensible mais rien de comparable, ce type d'anti dépresseur est d'ailleurs l'un des meilleurs traitements (l'un des seuls ?) d'après ce que j'ai pu lire

voiloù :mrgreen:
diagnostiquée asperger - fortement suspectée de fibromyalgie - traitée pour dépression

les limbes de mes nuits sont plus belles que vos jours (Jean Racine & FFF)

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#12 Message par Rem 82 » vendredi 1 juillet 2016 à 2:06

Merci pour ton témoignage Cbb44. :kiss:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
AsperGuerre
Passionné
Messages : 301
Enregistré le : jeudi 5 mai 2016 à 12:35
Localisation : Lune.

Re: Autisme et fibromyalgie.

#13 Message par AsperGuerre » vendredi 1 juillet 2016 à 22:37

Je trouve le témoignage de cbb44 très intéressant.

Après avoir vu les vidéos, je m’y reconnais vachement (dans les symptômes, donc).

Je suis d’accord pour voir un lien entre SA et fibromyalgie (en comorbidité) par ailleurs.

J'espère qu'elle trouvera ! ;)
Even the worst things have things to love in them.
Clémentine, 18 ans. HPI. Dossier transmis au CRA, en attente.

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Autisme et fibromyalgie.

#14 Message par Rem 82 » vendredi 1 juillet 2016 à 23:02

Merci beaucoup pour elle ! ;)

J'espère que ca lui poussera à passer son diagnostic SA. ^^

Bon courage de ton côté si tu as ces soucis aussi de ton côté ! :roll:

:kiss:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25051
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Autisme et fibromyalgie.

#15 Message par freeshost » samedi 2 juillet 2016 à 16:43

Je ne connais pas de corrélation entre autisme et fibromyalgie.

Il y a beaucoup d'autistes fibromyalgiques ? Et sur ce forum ?
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre