[Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
lucius
Prolifique
Messages : 1161
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1006 Message par lucius » samedi 1 octobre 2022 à 10:50

Sur le plan de l'aspect technique, il n'a rien inventé. Il a juste repris les techniques et méthodes des autres (méthode des acteurs, caméra, son et lumière naturelles et décors naturels)

D'autres ont fait mieux comme Cassavetes, Zavattini (scénariste), Flaherty (décors naturels et histoire) ou Dreyer.

En tant qu'expérimentateur, il n'arrive pas à la cheville de Méliès ou Flaherty qui ont dépassé les limites.

[YouTube]https://youtu.be/7E2eGTMenb0 [/YouTube]
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
DarkLeon
Familier
Messages : 174
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2022 à 10:32
Localisation : " DANS l'infini et au-delà "

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1007 Message par DarkLeon » samedi 1 octobre 2022 à 14:39

Tugdual a écrit :
samedi 1 octobre 2022 à 10:48
De ce que j'ai lu, il faut voir Godard comme un éternel expérimentateur de l'art cinématographique, qui interroge et joue de ses limites...


Pour creuser, sur Arte :
Ou encore, « Comment Godard est devenu mon réalisateur préféré... », par Antoine Goya :
Spoiler : ▮▶ : 
Je vais consulter ça ASAP. Merci.

J'aime énormément Chabrol et certains films de Truffaut + de Rhomer. Donc je n'ai pas de souci particulier avec La Nouvelle Vague. Mais avec Godard, je bloque...

Peut-être que ces 2 documentaires me permettront de faire évoluer mon opinion 😉
TSA ● CRAL (Belgique) ~ octobre 2022
Grosse suspicion TDA / dyspraxie + dyscalculie / QI très hétérogène

There are no strange creatures, just blinkered people.
[Newt Scamander • Fantastic Beasts - The Crimes of Grindelwald]

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1008 Message par Tugdual » samedi 1 octobre 2022 à 20:31

Je ne m'y connais pas assez pour avoir un avis pertinent.

Tout ce que je peux dire, c'est que ce que j'ai lu et vu ces derniers temps m'ont donné envie de découvrir l'univers de Godard...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Petronille
Passionné
Messages : 496
Enregistré le : samedi 27 juin 2020 à 20:13
Localisation : Région parisienne

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1009 Message par Petronille » dimanche 2 octobre 2022 à 15:55

Vu hier soir "L'ombre de Goya", avec Jean-Claude Carrière, passionnant.
TSA (diagnostic par psychiatre spécialisée, septembre 2020)
"Le plus clair de mon temps, je le passe à l'obscurcir, parce que la lumière me gêne." Boris Vian

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1010 Message par Tugdual » lundi 3 octobre 2022 à 22:08

Pour les amateurs du cinéma japonais, plusieurs films en replay sur France TV :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
DarkLeon
Familier
Messages : 174
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2022 à 10:32
Localisation : " DANS l'infini et au-delà "

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1011 Message par DarkLeon » mardi 4 octobre 2022 à 0:47

Tugdual a écrit :
lundi 3 octobre 2022 à 22:08
Pour les amateurs du cinéma japonais, plusieurs films en replay sur France TV :
Aurais-tu une idée de comment accéder au replay de France TV en habitant en Belgique ?
J'imagine qu'il n'existe pas de solution mais on ne sait jamais.

C'est terrible frustrant de ne pas y avoir accès 😣
TSA ● CRAL (Belgique) ~ octobre 2022
Grosse suspicion TDA / dyspraxie + dyscalculie / QI très hétérogène

There are no strange creatures, just blinkered people.
[Newt Scamander • Fantastic Beasts - The Crimes of Grindelwald]

lucius
Prolifique
Messages : 1161
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1012 Message par lucius » mardi 4 octobre 2022 à 4:23

DarkLeon a écrit :
mardi 4 octobre 2022 à 0:47
Tugdual a écrit :
lundi 3 octobre 2022 à 22:08
Pour les amateurs du cinéma japonais, plusieurs films en replay sur France TV :
Aurais-tu une idée de comment accéder au replay de France TV en habitant en Belgique ?
J'imagine qu'il n'existe pas de solution mais on ne sait jamais.

C'est terrible frustrant de ne pas y avoir accès 😣

Peut-être avec un VPN ou torbrowser?
C'est amusant car en général, en France, on est frustré de voir des séries TV françaises ou des téléfilms diffusés depuis plusieurs mois avant en Suisse et en Belgique. Même sur Salto (payant), c'est diffusé après la Suisse et la Belgique d'après des proches.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1013 Message par Tugdual » mardi 4 octobre 2022 à 9:42

Peut-être essayer avec un logiciel comme Captvty ou yt-dlp (dans les dépôts des bonnes distributions Linux)...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

lucius
Prolifique
Messages : 1161
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1014 Message par lucius » mercredi 5 octobre 2022 à 19:43



Lorsque le Père Noël devient John Mclaine

Il y a eu un film un peu comme cela avec Mel Gibson.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1015 Message par Tugdual » mercredi 5 octobre 2022 à 21:35

« Le secret des répliques cultes de Michel Audiard », par Calmos :

Spoiler : ▮▶ : 
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1016 Message par Tugdual » jeudi 6 octobre 2022 à 11:42

États généraux du cinéma :
Spoiler : Extrait : 
Aujourd'hui, l'État considère que ce n'est plus son rôle de soutenir le cinéma –c'est d'ailleurs également vrai dans les autres domaines artistiques.

[...]

Le contexte est celui d'une hostilité généralisée des dirigeants à l'intervention selon d'autres critères que gestionnaires. Dans le cas du cinéma, elle est aggravée par une vulgate mensongère, que les politiques véhiculent par cynisme, par opportunisme ou par ignorance, selon laquelle le cinéma serait un secteur d'assistés. Alors que tout l'argent qui y circule sous forme d'aides vient du secteur audiovisuel, et pas du tout des impôts.

[...]

Une des plus significatives consiste à vouloir soumettre le fonctionnement des aides sélectives à une approche fondée sur les performances économiques. Cela se traduit notamment par le choix des personnes nommées à la tête des commissions qui examinent les projets et attribuent ces aides. De plus en plus, elles viennent de la partie la plus industrielle du cinéma, où elles exercent éventuellement leur métier avec compétence dans leur domaine, mais elles ne sont absolument pas qualifiées pour estimer les promesses artistiques dont des films peuvent être porteurs.

[...]

Surtout, nous sommes confrontés à une approche de la part des responsables du CNC qui privilégie les séries, en faisant tout pour fondre les différents formats en un tout, dans lequel ce que le cinéma avait et a toujours de singulier à apporter, serait dissout. L'approche, y compris économique, d'une série et d'un film ne sont pas les mêmes: dans un cas, on est dans une logique artisanale, dans l'autre, dans une logique industrielle. Quelles que soient les qualités et les singularités de telle ou telle série, elles obéissent à un système défini par le règne de la quantité et le formatage. Alors que, même s'il connaît en permanence, et pas seulement à Hollywood, une tentation économique du quantitatif et du formatage, le cinéma est fondamentalement défini par la production de prototypes.

[...]

C'était très clair dès le rapport de M. Boutonnat. Il y affiche ouvertement un mépris pour le cinéma en tant qu'il serait un art, ou du moins en contient la possibilité, la promesse. Pour lui, les films sont des produits, qui n'ont de sens qu'en matière de rentabilité. C'est littéralement le contraire d'une politique culturelle! Son objectif, à terme, est de fondre les dispositifs de soutien au cinéma, qui ont été conçus avec des objectifs culturels, dans ceux qui concernent la télévision.

[...]

Ceux qui disent que les films français sont nuls ne les ont tout simplement pas vus et partent du principe que seuls les blockbusters américains sont un modèle acceptable, c'est absurde.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

lucius
Prolifique
Messages : 1161
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1017 Message par lucius » jeudi 6 octobre 2022 à 11:59

Tugdual a écrit :
jeudi 6 octobre 2022 à 11:42
Ceux qui disent que les films français sont nuls ne les ont tout simplement pas vus et partent du principe que seuls les blockbusters américains sont un modèle acceptable, c'est absurde.
Ils ont de l'humour. C'est qu'il y a aussi des films français que l'on ne veut pas voir. Par forcément qu'ils sont mauvais mais qu'ils ne donnent pas envie de se déplacer au cinéma (30 min trajet, 1 heure d'attente des fois et 20 minutes de pub cumulés, cela décourage).
Même Seydoux trouve que c'est trop formaté pour la TV

Beaucoup de films français sont déjà oublié une semaine après leur sortie.

Un jeu à laquelle je joue avec d'autres:
Citez-moi 3 films de tel acteur/réalisateur en 10 ans!
Citez-moi 5 films de tel acteur/réalisateur en 15 ans!

Si on prend des comédiens qui tourne beaucoup comme Depardieu, la plupart de mes connaissances sont incapables de citer 1 film en 10 ans même si ils les ont vu pour la majorité.
Trop de films français oubliables.

J'ai vu le Visiteur du futur et en discutant avec quelqu'un, je l'ai oublié au point de citer un film précédent (3000 ans à t'attendre) lorsqu'il m'a demandé quel dernier film j'avais vu.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1018 Message par Tugdual » jeudi 6 octobre 2022 à 12:17

lucius a écrit :
jeudi 6 octobre 2022 à 11:59
Trop de films français oubliables.
Combien de films américains sont-ils de même oubliables ?

N'est-ce pas un argument non spécifique au cinéma français, généralisable à toute production un peu trop formatée, qui pousse à consommer un produit de divertissement au lieu d'aller voir une œuvre cinématographique ?
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

lucius
Prolifique
Messages : 1161
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1019 Message par lucius » jeudi 6 octobre 2022 à 12:56

Tugdual a écrit :
jeudi 6 octobre 2022 à 12:17
lucius a écrit :
jeudi 6 octobre 2022 à 11:59
Trop de films français oubliables.
Combien de films américains sont-ils de même oubliables ?

N'est-ce pas un argument non spécifique au cinéma français, généralisable à toute production un peu trop formatée, qui pousse à consommer un produit de divertissement au lieu d'aller voir une œuvre cinématographique ?
Je suis d'accord mais il y en a beaucoup qui n'arrivent jamais sur le territoire français. Mais j'ai tendance à plus me souvenir des films US comme des blockbusters que des films français.

Choisir entre un blockbuster américain ou l'un des derniers films de Depardieu (Maigret, les volets verts... que j'avais oublié malgré avoir vu les bandes-annonces) si je dois me déplacer 30 min en transport, attendre 20min-1h et supporter 20 min de pub, je choisis le blockbuster. Et beaucoup de films français sont ultra-formatés tout comme des films américains mais les premiers sont plus distrayants pour beaucoup. Là, on va avoir le droit à un énième film sur les trois mousquetaires comme si il n'y en avait pas eu 100 avant.
Si on demande à un jeune de citer 10 films dans l'année, je suis prêt à parier qu'il en donnera au moins 9 américains. Un film, cela doit donner envie de se déplacer pour le voir. J'ai vu la copie française maigrichonne et apathique (nommé Irréductible) du film Quo Vado (en dehors de quelques acteurs connus mais oubliables et de quelques changements) cela ne vaut pas l'original. Cela ne m'a pas donné envie de voir d'un autre réalisateur la copie du film Menteur copié sur un film canadien. On nous a fait le coup avec fonzie, Un homme à la hauteur... qui ne valent pas l'original. Mais en Italie et en Espagne ils ont fait la même chose pensant copier des succès français et ce n'était pas à la hauteur.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 37039
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Index Cinéma] Pour parler de cinéma...

#1020 Message par Tugdual » jeudi 6 octobre 2022 à 13:53

lucius a écrit :
jeudi 6 octobre 2022 à 12:56
Si on demande à un jeune de citer 10 films dans l'année, je suis prêt à parier qu'il en donnera au moins 9 américains. Un film, cela doit donner envie de se déplacer pour le voir.
Si à force d'habitudes, on ne recherche que du divertissement, toute œuvre cinématographique fera moins envie (au moins de prime abord), parce qu'elle nécessite d'abord un minimum de bases (une certaine culture) et ensuite une attention particulière (on n'aborde pas de la même façon une œuvre qui relève de l'art et un simple divertissement).

Le propos de l'article (qui critique la dérive « productive » du CNC) est de rappeler que sans le CNC, les œuvres cinématographiques disparaissent pour laisser la place au seul divertissement (ce fait est régulièrement illustré par la désagrégation du cinéma italien).

Le propos n'est donc pas d'interdire le divertissement, mais de lutter pour que le CNC continue de faire ce pourquoi il a été conçu, c'est à dire de faire en sorte qu'on puisse proposer autre chose que du simple divertissement, qu'on puisse préserver la production d'œuvres cinématographiques, qui peuvent prendre des risques et avoir un minimum d'ambition artistique...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre