Le racisme. Parlons en enfin

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5657
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#136 Message par Bubu » lundi 21 août 2017 à 22:37

Juste une phrase que j'ai entendue trop souvent :
La tolérance, c'est accepter l'erreur. Donc c'est mal.

Donnez moi un flingue, que je les bute tous !
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#137 Message par MrsJack » lundi 21 août 2017 à 22:47

Donnez moi un flingue, que je les bute tous !
Nan, ça c'est pas tolérant.
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28293
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#138 Message par freeshost » mardi 22 août 2017 à 2:03

MrsJack a écrit :
Freeshost a écrit :"Personne n'est né en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de ses orgines, ou de sa religion.
Du coup, dans le doute, il ne faut pas haïr une personne ni pour ses origines ni pour ses orgies.
:mrgreen:
J'ai corrigé. :mrgreen:

Effectivement, pourquoi haïr ?

Vous voulez parler des religions ? Venez ici. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#139 Message par MrsJack » mardi 22 août 2017 à 10:54

freeshost a écrit :
MrsJack a écrit :
Freeshost a écrit :"Personne n'est né en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de ses orgines, ou de sa religion.
Du coup, dans le doute, il ne faut pas haïr une personne ni pour ses origines ni pour ses orgies.
:mrgreen:
J'ai corrigé. :mrgreen:

Effectivement, pourquoi haïr ?

Vous voulez parler des religions ? Venez ici. :mrgreen:
Dommage, elle était cool cette faute de frappe. :lol:
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
houtsiplou
Fidèle
Messages : 163
Enregistré le : lundi 26 septembre 2016 à 15:04

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#140 Message par houtsiplou » samedi 9 septembre 2017 à 12:57

Super Pépette parle du racisme systémique (ou structurel) dans sa dernière vidéo sur le sexisme:

Diagnostiquée TSA en 2016.

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#141 Message par Calme » samedi 9 septembre 2017 à 13:14

Elle fait vraiment du beau boulot. Des personnes comme elles qui invitent à se départir de ses a priori, à oser penser plus intensément et à regarder les choses sous leur aspect parfois le moins intuitif sont précieuses.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 743
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#142 Message par Herlock Martin » samedi 9 septembre 2017 à 16:10

C'est très bien...

Ça va dans la continuité de la vidéo de la demoiselle qui "démontait" le racisme anti-blanc...

En tous cas ce que je note une fois de plus, c'est que la personne qui dit des choses vraies mais n'a pas de "figure d'expert", peu crier longtemps seule ou face à la foule...
on ne lui portera aucun crédit...
Si tu es Youtub/euse(eur) là, ça passe... si tu n'as même pas de blog... pour peu qu'en plus de ça on ne retienne rien de tes arguments mais que l'on ne retienne que ta syntaxe... c'est le pompon !

M'enfin, parfois il faut savoir garder son savoir pour soi même...mais j'ai du mal quand je vois que d'aucuns se permettent de dire n'importe quoi...(ça va finir par du bref, je me comprends :? )
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un atypique même dans l'autisme :mryellow:

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#143 Message par Calme » samedi 9 septembre 2017 à 16:35

@Herlock Martin Je pense que tout est là. Je veux dire que l'on peut avoir tendance à penser que l'idée se suffit quand la manière de la faire passer est aussi importante.
Ce qui donne au discours de Julie Dachez, par exemple, la teneur d'une parole sensée et audible, c'est aussi le fait qu'elle ait fait en sorte qu'il soit reçu ainsi. Il ne s'agit nullement de privilégier la forme au fond, mais bien de veiller à ce que la qualité du signal soit bonne, de l'émetteur vers le récepteur, afin que l'information passe sans perte.
Un signal adapté est un bon signal, encore faut-il veiller à ce que l'information soit compressée, si la chose est nécessaire, selon des procédés adéquats. Ceci, quand c'est correctement effectué, donne de la bonne vulgarisation.

Pour ma part, je comprends doucement que l'on ne peut parler de la même manière à un enfant qu'à un adulte, par exemple. Ces choses se travaillent.
En somme, il me semble que lorsque l'on ne parvient pas à faire passer un propos, c'est avant tout parce que l'on a échoué à déterminer si l'information était à l'origine de qualité, si le signal est suffisamment puissant, si la compression de l'information était la plus juste, etc.

La syntaxe compte, dès lors que l'on présente une information à un interlocuteur hostile, ou soucieux de bien saisir les subtilités, de même que mille autres éléments. De plus, des mécanismes de protection entrent en jeu dès lors que l'information transmise entre en contradiction avec les croyances de l'interlocuteur, et négliger ce fait peut nuire à l'objectif de faire passer une idée.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 743
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#144 Message par Herlock Martin » samedi 9 septembre 2017 à 17:14

Une fois de plus rien à redire sur le fond de ton message Calme...

il ne t'a pas échappé que les personnes qui discourent comme toi sont rares, mêmes ici.

de plus, quand on s'accorde à dire que l'autisme est en partie une difficulté à communiquer, je veux bien que l'on m'accorde de ne pas être un
"grand orateur", je travaille à faire passer mes idées pour ce qu'elles sont mais c'est difficile pour moi, et même les bonnes tombent parfois dans un puits...

ma vie c'est un peu celle de Cassandre, on ne m'écoute pas, ce que je dis arrive pourtant ou est démontré par une autre personne qui elle a tout le crédit de la "prédiction", ou mon avis est écarté et un "expert" fait faire à mon interlocuteur ce que je lui avait montré... et en plus on ne m'accorde même pas de pouvoir dire "je te l'avais bien dit", on va encore me dénigrer malgré tout, depuis toujours, c'est fatigant et pas que pour les autres.
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un atypique même dans l'autisme :mryellow:

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28293
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#145 Message par freeshost » dimanche 10 septembre 2017 à 17:25

Un peu de psychologie sociale et de sociologie à l'école obligatoire ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#146 Message par Calme » mercredi 13 septembre 2017 à 3:50

Herlock Martin a écrit :Une fois de plus rien à redire sur le fond de ton message Calme...

il ne t'a pas échappé que les personnes qui discourent comme toi sont rares, mêmes ici.

de plus, quand on s'accorde à dire que l'autisme est en partie une difficulté à communiquer, je veux bien que l'on m'accorde de ne pas être un
"grand orateur", je travaille à faire passer mes idées pour ce qu'elles sont mais c'est difficile pour moi, et même les bonnes tombent parfois dans un puits...

ma vie c'est un peu celle de Cassandre, on ne m'écoute pas, ce que je dis arrive pourtant ou est démontré par une autre personne qui elle a tout le crédit de la "prédiction", ou mon avis est écarté et un "expert" fait faire à mon interlocuteur ce que je lui avait montré... et en plus on ne m'accorde même pas de pouvoir dire "je te l'avais bien dit", on va encore me dénigrer malgré tout, depuis toujours, c'est fatigant et pas que pour les autres.
En effet, mais pour changer le monde, il faut commencer par soi-même, n'est-ce pas ?
Un peu de psychologie sociale et de sociologie à l'école obligatoire ? :mrgreen:
Pourquoi pas ? Mais que faire, œuvrer pour cette cause, concrètement, ou espérer que d'elles-mêmes les choses adviennent ?
À mon sens, on en revient à la question initiale des moyens d'action dont on se dote. Si l'on est sensibilisé à une problématique, c'est que l'on est encore le mieux placé pour agir et si les compétences nous manquent peut-être faut-il songer à y accéder.

Message laconique pour raison technique. Cf. mon fil de présentation.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Laura Ingalls
Forcené
Messages : 1461
Enregistré le : jeudi 31 janvier 2013 à 23:47

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#147 Message par Laura Ingalls » samedi 28 octobre 2017 à 22:48

Hello, je sais que ça date un p'tit peu, mais j'ai envie de répondre quand-même parce que c'est très intéressant!
Déjà elle est super bien la vidéo de Super Pépette!

Ensuite...
Herlock Martin a écrit :Une fois de plus rien à redire sur le fond de ton message Calme...

il ne t'a pas échappé que les personnes qui discourent comme toi sont rares, mêmes ici.

de plus, quand on s'accorde à dire que l'autisme est en partie une difficulté à communiquer, je veux bien que l'on m'accorde de ne pas être un
"grand orateur", je travaille à faire passer mes idées pour ce qu'elles sont mais c'est difficile pour moi, et même les bonnes tombent parfois dans un puits...

ma vie c'est un peu celle de Cassandre, on ne m'écoute pas, ce que je dis arrive pourtant ou est démontré par une autre personne qui elle a tout le crédit de la "prédiction", ou mon avis est écarté et un "expert" fait faire à mon interlocuteur ce que je lui avait montré... et en plus on ne m'accorde même pas de pouvoir dire "je te l'avais bien dit", on va encore me dénigrer malgré tout, depuis toujours, c'est fatigant et pas que pour les autres.
Arf, je comprends complètement! Et je me reconnais complètement dans ce que tu dis, c'est pareil pour moi! Fatigant c'est le mot....ou pénible, voir blessant parfois. Si l'idée était bonne, pourquoi n'a-t-elle pas été reçue venant de toi/moi? La question peut se poser. Malheureusement, je n'ai pas la réponse.
Calme a écrit :En effet, mais pour changer le monde, il faut commencer par soi-même, n'est-ce pas ?
oui, c'est vrai, mais.......est-ce que tu penses que le problème vient de Herlock quand le message n'est pas reçu? J'ai envie de dire, pas forcément. Quand un message ne passe pas, ce n'est pas forcément l'émetteur qui a mal émis. Certes, il faut que le signal qui émet soit bon pour que le message passe, mais il faut aussi que la réception soit bonne, sinon ça ne marche pas non-plus.

Je fais un parallèle: A prend son portable pour appeler B sur le sien. A dit quelque chose et B ne reçoit pas le message. Quel est le problème? Est-ce que c'est A qui n'a pas parlé assez fort, ou marmonné dans sa barbe, ou qui a un portable défectueux, ou autre? Possible. Mais pas sûr. Peut-être est-ce B qui se trouve dans un parking ou à la montagne et qui a un mauvais réseau et entend mal ce que dit A, ou bien C lui a parlé en même temps et il n'a pas écouter A en même temps, ou encore c'est le portable de B qui à un problème, ou bien simplement il n'en a rien à foutre et n'écoute pas? C'est tout aussi possible! Ce n'est pas forcément A qui a mal émis, ça peut aussi être B qui a mal reçu pour X raisons dont A n'est en rien responsable.

Pour le cas de Herlock, est-ce que c'est lui qui a mal émis ou est-ce que c'est le receveur qui a mal reçu? Juste comme ça c'est difficile à dire, mais ça me semblerait raisonnable de dire que ce n'est pas systématiquement lui qui a mal émis.
Pourquoi ça ne pourrait pas être l'autre qui pour X raisons n'a pas pu ou n'a pas voulu recevoir un message parfaitement bien émis par Herlock?

Et en fait ça, ça me dérange un peu. Pourquoi cette possibilité est si peu prise en compte? Quand Untel expose une idée tout à fait clairement, mais que Trucmuche la rejette pour ensuite accepter la même idée venant de Bidule, quelque part c'est une décision de Trucmuche de refuser l'idée venant d'Untel et c'est à mon sens un peu simpliste et pas très juste de chercher de manière quasi systématique ce qu'Untel aurait fait/pas fait/dit/mal dit/etc.. pour que Trucmuche refuse sa proposition et l'accepte venant de quelqu'un d'autre!
"L'autisme n'est pas contagieux et je trouve que c'est bien dommage d'ailleurs!" J. Schovanec

Diagnostiquée asperger

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#148 Message par Calme » jeudi 2 novembre 2017 à 3:14

Je réponds vite, car mes instants sont comptés ; je serai donc peu précis et pas exhaustif.
oui, c'est vrai, mais.......est-ce que tu penses que le problème vient de Herlock quand le message n'est pas reçu? J'ai envie de dire, pas forcément. Quand un message ne passe pas, ce n'est pas forcément l'émetteur qui a mal émis. Certes, il faut que le signal qui émet soit bon pour que le message passe, mais il faut aussi que la réception soit bonne, sinon ça ne marche pas non-plus.
En fait, je ne pense rien de précis. Je dis simplement que c'est à celui qui désire se faire entendre de savoir se faire entendre, ou bien d'accepter de ne le pouvoir puisqu'il n'a pas le pouvoir d'améliorer la qualité de la réception, à mon avis.
Aucun jugement, donc. Si l'on s'adresse à quelqu'un de presque sourd, il est de notre responsabilité, si l'on désire être entendu et sans qu'il s'agisse d'attribuer une faute, d'adapter si l'on peut la puissance de notre signal, la qualité des informations que l'on transmet ; le cas échéant de parler plus fort, ou de d'écrire puisqu'on ne peut rendre l'audition à Pépé Germain.

Que les moyens d'améliorer la réception existent ou non, quand il ne nous appartient pas de les mettre en œuvre, on ne peut que le déplorer (soit perdre son temps et son énergie à rien), soit adapter notre mode d'émission, l'information, etc.

Attendu que l'on souhaite être entendu.

En écrivant vite, mal et en n'ayant pas nécessairement bien lu, j'ai sérieusement entamé mes chances d'être bien reçu. J'en accepte la responsabilité.

Bonne suite.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 511
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#149 Message par Bloat » jeudi 2 novembre 2017 à 8:18

Ce fil m’a rappelé un article de blog que j’ai lu il y a longtemps : Straight White Male: The Lowest Difficulty Setting there Is.
L’auteur vit aux États-Unis et pour la France je dirais plutôt : Mâle Blanc Catholique Hétérosexuel, mais l’idée est la même.
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

Avatar du membre
Laura Ingalls
Forcené
Messages : 1461
Enregistré le : jeudi 31 janvier 2013 à 23:47

Re: Le racisme. Parlons en enfin

#150 Message par Laura Ingalls » samedi 2 décembre 2017 à 17:33

Calme a écrit :En fait, je ne pense rien de précis. Je dis simplement que c'est à celui qui désire se faire entendre de savoir se faire entendre, ou bien d'accepter de ne le pouvoir puisqu'il n'a pas le pouvoir d'améliorer la qualité de la réception, à mon avis.
certes. Mais une fois qu'il a fait tout ça et que l'autre, malgré tout, ne reçoit pas le message, dsl mais le receveur a une responsabilité de ne pas recevoir le message.

Si je prends mon portable, que j'ai de la batterie, du réseau et du crédit, et que j'envoie un message à Untel, en tapant le bon numéro, et qu'il ne me répond pas parce que lui n'a pas de réseau, de batterie, de crédit, ou qu'il est sur silencieux ou...que sais-je d'autre.
Si je n'avais pas de batterie, réseau, crédit, ou que j'envoie au mauvais numéro, alors il en serait de ma responsabilité qu'Untel n'ait pas reçu le message. Mais dans le cas contraire, c'est Untel qui ne l'a pas reçu et je n'en peux rien.
Calme a écrit :Aucun jugement, donc. Si l'on s'adresse à quelqu'un de presque sourd, il est de notre responsabilité, si l'on désire être entendu et sans qu'il s'agisse d'attribuer une faute, d'adapter si l'on peut la puissance de notre signal, la qualité des informations que l'on transmet ; le cas échéant de parler plus fort, ou de d'écrire puisqu'on ne peut rendre l'audition à Pépé Germain.
Disons que dans les cas que j'ai cité, il n'était pas question de quelqu'un de malentendant, qui est un cas particulier.
Mais admettons. Effectivement. De même, si je m'adresse à un aveugle en langue des signes, il en va de ma responsabilité s'il ne reçois pas le message. C'est pas lui qui n'a qu'à comprendre.
Mais dans ce cas là, j'ai envie de dire que si Untel (encore lui décidément! non je plaisante!) s'adresse à un autiste/aspie, il en va de sa responsabilité de ne pas le faire avec des sous-entendus et des manières détournées de faire comprendre que....et s'il le fait, il en va de sa responsabilité si le message n'est pas reçu. C'est pas l'aspie qui fait exprès, ou qui n'a qu'à comprendre ou sais-je d'autre.
"L'autisme n'est pas contagieux et je trouve que c'est bien dommage d'ailleurs!" J. Schovanec

Diagnostiquée asperger

Répondre