Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#286 Message par Siobhan » dimanche 5 mai 2019 à 11:42

Tugdual a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 10:46
Le plus gros des pertes aérodynamiques ne vient-il pas des ailerons verticaux, toujours présents ?
Je suppose que si la partie inerte de l'avion n'est pas suffisante pour lui permettre de planer, ne serait-ce que lors de micro-avaries de quelques instants, le bousin risque très fort de se planter dans le sol à chaque vol.
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Tea Bo
Fidèle
Messages : 161
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#287 Message par Tea Bo » dimanche 5 mai 2019 à 17:46

Vu cette semaine sur la page FB d' Histoires d'aviation . Je ne connaissais pas du tout cette pionnière .

Image


Le 30 avril 1926

Mort de Bessie Coleman lors d’un vol préparatoire

Un terrible accident d’avion va être à l’origine de la mort d’une des grandes figures féminines de l’aviation, à savoir Elizabeth « Bessie » Coleman, une femme qui souhaitait par-dessus tout voler et qui pour réaliser son rêve a dû véritablement se battre, cumulant deux handicaps : celui d’être une femme et de surcroît noire !

Car oui, pas facile à son époque d’embrasser une carrière dans l’aviation quand on est une femme, le milieu étant, il est vrai, très masculin, mais encore moins quand règne dans son pays, les États-Unis, la ségrégation raciale et qu’on est noire. Pour passer outre ces obstacles et vivre son rêve d’Icare, la jeune femme va aller en France, apprenant à piloter à l’école Caudron au Crotoy, car il lui est impossible de suivre un tel apprentissage en Amérique, couleur de peau oblige…

Malheureusement, à 34 ans, ce 30 avril 1926, alors que la jeune femme était brevetée pilote depuis le 15 juin 1921, elle va trouver la mort comme passager. Volant avec son mécanicien William Wills, qui avait alors pris les commandes de son Curtiss JN-4, tous deux préparant une prochaine manifestation aéronautique, elle va être éjectée de l’avion, Wills en ayant perdu le contrôle.
Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#288 Message par Tugdual » dimanche 5 mai 2019 à 18:28

Siobhan a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 11:42
Je suppose que si la partie inerte de l'avion n'est pas suffisante pour lui permettre de planer, ne serait-ce que lors de micro-avaries de quelques instants, le bousin risque très fort de se planter dans le sol à chaque vol.
De nombreux avions modernes ne sont plus stables naturellement et comptent sur leur électronique de vol pour faire les corrections nécessaires et incessantes...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#289 Message par Siobhan » dimanche 5 mai 2019 à 18:33

Tugdual a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 18:28
Siobhan a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 11:42
Je suppose que si la partie inerte de l'avion n'est pas suffisante pour lui permettre de planer, ne serait-ce que lors de micro-avaries de quelques instants, le bousin risque très fort de se planter dans le sol à chaque vol.
De nombreux avions modernes ne sont plus stables naturellement et comptent sur leur électronique de vol pour faire les corrections nécessaires et incessantes...
Merci pour la rectification et le lien Tugdal. :kiss:
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#290 Message par KoaKao » lundi 6 mai 2019 à 7:35

CelineTheTrucker a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 0:29
Je n'étais pas certaine qu'un avion puisse couper les gaz.
Ils ne coupent pas les gaz, jamais. :naugty: Ils parlaient de réduire les gaz mais on ne fait pas de réduction ou remise brutal des gaz en pleins vol seulement des réduction et augmentation selon les domaines de vol mais le son reste perçu de façon continue mais juste plus faible qu'a atterrissage quelque soit la configuration du moteur.. De toute manière seul à au décollage l'avion est pleins gaz, les gaz sont réduit une fois l'avion en palier (route droite ou fin de la monté initial). Si tu te trouve effectivement dans une CTR (en approche d'un aérodrome) les avion décolle et atterrisse, l’hypothèse de la réduction des gaz deviens peu probable même à atterrissage (en fait tu entendrais un son un peu plus fort car il descend puis légèrement de moins en moins fort car il s'éloigne de toi et réduit les gaz, sauf si bien sûr tu vie au pied de l'aérodrome, mais je crois pas que c'est ce que tu as dit). Qui plus est si les coupures sont des coupure net de son comme tu dit cela viens certainement de l’atmosphère (présence de nuage volumineux tel que des congestus) ou du bâtiment suffisamment volumineux (tour, eglise, etc) freinant une partit des sons. Cela dit je pense pas que les collines de Belgique freine un tel son. (on a les même en bretagne :mryellow: ).

Le son différend des F35 ou F16 vient surement des moteurs turbopropulsé (à hélice) et de leurs nombre plus important si il s'agit d'avion à truboprop. tel que des C130 ou A400M enfin cela est vrai si tu entend une une sorte de bourdonnement plus grave et de plus faible intensité au lieu d'un suffisamment strident typique des réacteur d'avion de chasse. Ce sont des gros avion en général de transport de patrouille ou avitaillement. cela dit il arrive que certains soit à turboréacteur mais c'est plus rare en militaire surtout ici.
Tugdual a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 10:46
Le plus gros des pertes aérodynamiques ne vient-il pas des ailerons verticaux, toujours présents ?
Tu parle de traîné induite par la dérive (l'aileron verticale) ?
Modifié en dernier par KoaKao le lundi 6 mai 2019 à 8:02, modifié 1 fois.
loup autiste

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#291 Message par lulamae » lundi 6 mai 2019 à 7:53

Tea Bo a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 17:46
Vu cette semaine sur la page FB d' Histoires d'aviation . Je ne connaissais pas du tout cette pionnière .

Image


Le 30 avril 1926

Mort de Bessie Coleman lors d’un vol préparatoire

Un terrible accident d’avion va être à l’origine de la mort d’une des grandes figures féminines de l’aviation, à savoir Elizabeth « Bessie » Coleman, une femme qui souhaitait par-dessus tout voler et qui pour réaliser son rêve a dû véritablement se battre, cumulant deux handicaps : celui d’être une femme et de surcroît noire !

Car oui, pas facile à son époque d’embrasser une carrière dans l’aviation quand on est une femme, le milieu étant, il est vrai, très masculin, mais encore moins quand règne dans son pays, les États-Unis, la ségrégation raciale et qu’on est noire. Pour passer outre ces obstacles et vivre son rêve d’Icare, la jeune femme va aller en France, apprenant à piloter à l’école Caudron au Crotoy, car il lui est impossible de suivre un tel apprentissage en Amérique, couleur de peau oblige…

Malheureusement, à 34 ans, ce 30 avril 1926, alors que la jeune femme était brevetée pilote depuis le 15 juin 1921, elle va trouver la mort comme passager. Volant avec son mécanicien William Wills, qui avait alors pris les commandes de son Curtiss JN-4, tous deux préparant une prochaine manifestation aéronautique, elle va être éjectée de l’avion, Wills en ayant perdu le contrôle.
Je connaissais, m'étant intéressée aux femmes pilotes. J'ai lu sur elle dans ce livre :
https://livre.fnac.com/a1388992/Collect ... l-aviation

Ce sont des articles présentés comme des ac-simile d'articles de journaux d'époque, des tout débuts jusqu'à aujourd'hui. C'est intéressant. :)
J'aime beaucoup l'aviation, mais j'ai plus une approche historique et littéraire que technique, même si je me sens transportée dans un hangar plein d'avions, ou un musée. :love:

Au musée d'Angers, il y a une réplique du Caudron qui a été piloté par Hélène Boucher, autre femme pilote intrépide. :)
Ils font des reconstitutions, c'est dynamique :
https://www.aerobuzz.fr/culture-aero/a- ... -la-scene/
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#292 Message par KoaKao » lundi 6 mai 2019 à 7:58

Tugdual a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 18:28
Siobhan a écrit :
dimanche 5 mai 2019 à 11:42
Je suppose que si la partie inerte de l'avion n'est pas suffisante pour lui permettre de planer, ne serait-ce que lors de micro-avaries de quelques instants, le bousin risque très fort de se planter dans le sol à chaque vol.
De nombreux avions modernes ne sont plus stables naturellement et comptent sur leur électronique de vol pour faire les corrections nécessaires et incessantes...
ça ne fait pas tout, les ordinateur de bord réduise les instabilité en phase de vol mais un avion sans dérive deviens extrêmement instable, faut pas oublié de la dérive et l'aileron de direction corrige et/ou modifie l’axe de lacet (mouvement de l'aéronef droite/gauche du un plan horizontal) que ce soit manuellement ou informatiquement cela dit. priver un avion de sa dérive empêcherais de pouvoir facilement corriger et diriger cette axe.
lulamae a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 7:53
Au musée d'Angers, il y a une réplique du Caudron qui a été piloté par Hélène Boucher, autre femme pilote intrépide.
Ils font des reconstitutions, c'est dynamique :
https://www.aerobuzz.fr/culture-aero/a- ... -la-scene/
En parlant de ce musée j'y retourne dimanche prochain avec l'aéroclub.
loup autiste

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#293 Message par lulamae » lundi 6 mai 2019 à 8:07

KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 7:58
lulamae a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 7:53
Au musée d'Angers, il y a une réplique du Caudron qui a été piloté par Hélène Boucher, autre femme pilote intrépide.
Ils font des reconstitutions, c'est dynamique :
https://www.aerobuzz.fr/culture-aero/a- ... -la-scene/
En parlant de ce musée j'y retourne dimanche prochain avec l'aéroclub.
C'est bien qu'ils fassent cette sortie. Quand je pense que le pilote du Moynet Jupiter t'a fait monter dans l'avion, juste à la place du pilote, alors qu'on ne l'essaie pas, celui-là, et qu'il t'a donné plein de conseils pour piloter. Et maintenant, ça y est ! :D
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#294 Message par KoaKao » lundi 6 mai 2019 à 8:18

Il ne m'avait pas dit grand chose comme conseil, mon problème était surtout financier il m'a parlé de bourses dont je suis hélas trop vieu pour les toucher. M'enfin bref ce que j'aurais aimer c'est le voir voler ce Moynet Jupiter surtout ^^
Enfin en tout cas ça va me rappeler des souvenirs.
loup autiste

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#295 Message par Tugdual » lundi 6 mai 2019 à 8:54

KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 7:35
Tu parle de traîné induite par la dérive (l'aileron verticale) ?
Oui. À première vue, la traîné induite par les surfaces mobiles par la dérive est faible, comparée à celle de la dérive elle-même.

KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 7:58
ça ne fait pas tout, les ordinateur de bord réduise les instabilité en phase de vol mais un avion sans dérive deviens extrêmement instable, faut pas oublié de la dérive et l'aileron de direction corrige et/ou modifie l’axe de lacet (mouvement de l'aéronef droite/gauche du un plan horizontal) que ce soit manuellement ou informatiquement cela dit. priver un avion de sa dérive empêcherais de pouvoir facilement corriger et diriger cette axe.
L'électronique de bord sait aujourd'hui parfaitement gérer la grande instabilité causée par l'absence totale de dérive, voir le Northrop B-2...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2614
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#296 Message par lepton » lundi 6 mai 2019 à 10:44

Tugdual a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 8:54
L'électronique de bord sait aujourd'hui parfaitement gérer la grande instabilité causée par l'absence totale de dérive, voir le Northrop B-2...
Ceci dans la mesure où l'avion fonctionne parfaitement.
Parce qu'en cas de panne sur un moteur, elle est bien pratique pour compenser la poussée asymétrique...
En théorie, elle est dimensionnée pour que l'avion reste contrôlable en cas de perte d'un moteur au décollage...
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#297 Message par KoaKao » lundi 6 mai 2019 à 10:52

Tugdual a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 8:54
L'électronique de bord sait aujourd'hui parfaitement gérer la grande instabilité causée par l'absence totale de dérive, voir le Northrop B-2...
Oui je le conçois mais à quel coût ? Tu dit que la technologie peut à terme remplacé la dérive. Seulement oui, en théorie... Mais ça dépend de l'utilisation de l'aéronef. Le cas du Northrop B-2 est très particulier cette avion à été construit dans un seul et unique but: être le plus furtif possible et échapper à toute signature radars.
Lorsque j'ai lu ton commentaire je me suis demandé comment les systèmes avionique faisait pour contrôler l’axe de lacet. Ce n'est pas précisé dans le lien wiki que tu as envoyé. Après quelques recherches il s'agit en fait d'ailerons particulier (ailerons crocodile) en symétrie sur les deux réacteurs qui augmente localement la traîné à gauche ou à droite pour contrôler le lacet.
C'est bien de balancer que la technologie résolut tout mais mais il est tout bonnement impossible de contrôler un avion sans surface mobile, et même si l'engin n'a pas de dérive la fonction de la dérive reste très important et même si le northrop b2 n'a pas de dérive (fixe) il possède des solutions alternative (coûteuse) grâce à des ailerons crocodiles ou un ailerons centrale permettant de faire office de dérive en cas de rafale ou forte turbulence.

Mais de la à dire que tout les avion peuvent remplacer leurs dérive par une système avionique-ailerons c'est pas possible actuellement. En fait le Northrop B-2 comme je disais est surtout un avion bombardier qui doit être très furtif le plus possible et tout l'avion est conçus pour ça (aile volante, ailerons court et plus nombreu, forme en w, peinture spécial, acide sulfonique dans le carburant, panneau dieletrique, système de détection et d'anti radar etc.). Les systèmes d'avionique sont très complexe tout comme les système de contrôles et sont très couteu à la production (plusieurs milliards pour un avion) ainsi qu'a la maintenance (tout ça c'est aussi très fragile est plus enclin à l'usure, l'entretiens, les bug etc). C'est un bijou de technologie et c'est cool, mais fort est de constaté qu'une dérive est bien moins cher à produire et à entretenir et pour partir en vacance nul besoin d'effacer sa signature radar (au contraire, les avions doivent être suivie).

Car tu oublie de le dire dans les avantage et inconvénient d'une aile volante que les ailes volante son à l'origine et encore aujourd'hui surtout une question de furtivité militaire. La diminution de la traîné et aussi évidement mit en avant, mais elle est rapidement avalé par l'instabilité du l'absence pas seulement de dérive mais d'empennage (l'aile doit faire office d'aileron comme d'empennage horizontal). qui oblige des technique plus complexe et coûteuse. impossible à mettre en place à l'échelle de l'aviation civile. De plus même si un fuselage plus large comprenant les ailes apporte un gain de place elle n'apporte pas un gain de poids et la masse au décollage est sensiblement la même voir diminué. De plus il pose un problème de pressurisation (tu sais autant que moi qu'il est plus simple de pressuriser un objet sphérique ou cylindrique).

Puis le taut de traîné induit par la dérive reste assez faible finalement, il existe mais autant que celui induit par les réacteur pour l'empannage horizontal en cas d'empennage en T par exemple. Mais le si peut de carburant economisé comparé au défaut d'une aile volante est pour l'instant trop faible hélas.

Enfin il y aura peut-etre des solution un jour qui améliorera ses problèmes mais en attendant, les avion garderons leurs forme encore longtemps.
Modifié en dernier par KoaKao le lundi 6 mai 2019 à 11:03, modifié 1 fois.
loup autiste

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#298 Message par KoaKao » lundi 6 mai 2019 à 10:58

lepton a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 10:44
Ceci dans la mesure où l'avion fonctionne parfaitement.
Parce qu'en cas de panne sur un moteur, elle est bien pratique pour compenser la poussée asymétrique...
En théorie, elle est dimensionnée pour que l'avion reste contrôlable en cas de perte d'un moteur au décollage...
Il y a de ça aussi. Le northrop est équipé de parachute et sièges éjectable en cas de soucis. mais je pense que l'avion y passe, car même si il est équipé d'une "queue de castor" en cas de problème cela ne suffit pas forcément à ramener l'avion stable si il part en vrille ou autre... Cela dit je pense qu'en cas de panne moteur l'avion possède peut être un APU de secours comme dans les avions de ligne qui permette de garder les servitudes pour les gouvernes.

Mais en tout cas je vois mal 150 à 500 passager s’éjecter d'un avion de ligne en même temps en cas d'incident. :mryellow:
loup autiste

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#299 Message par Siobhan » lundi 6 mai 2019 à 11:32

KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 10:58
(...)
Mais en tout cas je vois mal 150 à 500 passager s’éjecter d'un avion de ligne en même temps en cas d'incident. :mryellow:
Si les places ne sont pas chères du tout, pourquoi pas de temps en temps ?! :mryellow: :lol:
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Aéronautique, aviation, avions, transport aérien ...

#300 Message par Tugdual » lundi 6 mai 2019 à 12:20

KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 10:52
Tu dit que la technologie peut à terme remplacé la dérive.
KoaKao a écrit :
lundi 6 mai 2019 à 10:52
C'est bien de balancer que la technologie résolut tout [...]
Je ne dis pas ça du tout.

Je dis qu'on sait le faire.

Je ne dis pas qu'il faut le faire partout, juste parce qu'on sait le faire...

Il est évident que toute technologie se jauge à son bilan avantages/inconvénients, qui dépend du contexte...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Répondre