Pour parler des Iles Britanniques

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3286
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler Grande Bretagne

#61 Message par lulamae » dimanche 10 mars 2019 à 11:05

mikkel a écrit :
vendredi 8 mars 2019 à 15:14
Bon ben voilà, on vient de finaliser un échange de maison avec des gens qui habitent à Carnakelly à 30 km à l'est de Galway ! 3 semaines en Juillet. Est ce qu'il y a des choses qui vous ont marqué là bas, à voir ou à faire ?! On y va avec notre voiture, ce n'est pas trop dur de rouler à gauche ?? Quelqu'un a déjà fait la route de Cork à Galway ?
J'ai passé un an à Galway en 93. Je ne conduisais pas, donc je ne peux pas dire pour le sens de conduite...
J'y suis retournée, on avait pris la route côtière : en passant, les Cliffs of Moher sont très réputées, ainsi que la péninsule de Dingle - mais c'est plus bas sur la côte par rapport à Cork.
Il y a de belles balades au nord de Galway, dans les collines. On conseille aussi les îles d'Aran, et je suis également allée dans le Donegal. Il en est question plus haut dans cette discussion (page 1), je pense que tu y trouveras des infos.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

EnHans
Forcené
Messages : 1084
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Pour parler Grande Bretagne

#62 Message par EnHans » dimanche 10 mars 2019 à 15:44

Je viens d'aller voir les falaises de Moher, c'est magnifique ! C'est presqu'aussi beau que Belle ile :lol: On est en train de regarder Clifden, le connemara... po po po ! Pour les iles d'Aran, j'hésite, on sera en période rouge.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2426
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Pour parler Grande Bretagne

#63 Message par olivierfh » dimanche 10 mars 2019 à 16:21

PetitNuage a écrit :
dimanche 13 mai 2018 à 16:54
J'adore les Iles Britanniques.
Alors pour inclure l'Irlande tu pourrais mettre "îles Britanniques" dans le titre du message initial.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Georges-André
Passionné
Messages : 463
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: Pour parler Grande Bretagne

#64 Message par Georges-André » dimanche 10 mars 2019 à 17:58

L'Irlande n'est pas une Île Britannique :naugty:
diag SA avril 2013

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4358
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Pour parler Grande Bretagne

#65 Message par misty » dimanche 10 mars 2019 à 19:24

Georges-André a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 0:06

Mais c'est ce que j'ai remarqué quand les Français (que j'entends parler, des proches à moi ou des inconnus, et sur internet) parlent de l'Irlande et de la GB. Du genre "j'ai déjà mangé ça l'an dernier en Angleterre" (dit par une personne qui n'est allée qu'en Ecosse l'année passée). Même aux infos télé (je sais, c'est pas une référence, mais ça devrait), on dit souvent "les Anglais vont quitter l'UE" et autres généralisations comme quoi Angleterre = UK = Grande-Bretagne, et donc que habitant du Royaume-Uni = Anglais = Britannique. Moi j'y prête beaucoup attention car je trouve ça insupportable, ça m'énerve à chaque fois.

C'est du même tonneau que ceux qui confondent les pays comme la Chine, le Japon, la Corée etc, qui disent que les Iraniens ou les Turcs sont des Arabes... et je peux continuer la liste longtemps :evil: :roll:
Je te rejoins là-dessus, c'est quelque chose qui m'est insupportable aussi. Encore s'ils se contentaient d'être ignorants ok mais c'est qu'en plus ils ont toujours un avis sur tout (tout ce qu'ils ignorent donc :roll: ). Je trouve effectivement ça très français, parce que quand on lit la presse étrangère c'est vraiment différent. En France, c'est un peu comme s'il y avait d'un côté nous et de l'autre les autres, qu'on peut bien confondre ou mal situer parce qu'en fait on s'en fout c'est juste pas nous.

Cette mentalité m'exaspère depuis toujours, je me souviens gamine comme ça me rendait furieuse qu'on dise par exemple mongol pour mongolien. Je ne comprenais pas pourquoi les adultes ne disaient jamais rien voire faisaient eux-mêmes la confusion de façon totalement décomplexée. Pour moi parler d'un peuple d'Asie centrale au lieu de parler de personnes trisomiques c'était inconcevable, mais je voyais bien que tout le monde s'en foutait. Non que l'un ou l'autre soit une insulte pour moi (même si c'était souvent employé de la sorte :( ), mais c'est juste le fait de raconter vraiment n'importe quoi sans aucune barrière. :shock:
Ca m'a tellement tracassée qu'à un moment je me suis même demandé s'il n'y aurait pas un rapport qui m'aurait échappé (ex: les yeux bridés et visage rond) mais non, en fait c'est juste de la bêtise pure.

C'est pareil pour plein de choses: les français arrivent à critiquer sans la moindre honte des sujets auxquels ils ne connaissent rien et des auteurs qu'ils n'ont jamais lus. Je trouve qu'on est une sorte de "culture du jugement", parce que mon impression c'est que dans la plupart des autres pays personne n'aurait le culot de dénigrer quelque chose qu'il ne connaît pas du tout alors que chez nous c'est comme une sorte de sport national. C'est triste parce que ce n'est pas vraiment un signe d'intelligence.
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Georges-André
Passionné
Messages : 463
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: Pour parler Grande Bretagne

#66 Message par Georges-André » lundi 11 mars 2019 à 2:03

C'est tellement vrai...
diag SA avril 2013

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3286
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler Grande Bretagne

#67 Message par lulamae » lundi 11 mars 2019 à 8:17

misty a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 19:24
C'est pareil pour plein de choses: les français arrivent à critiquer sans la moindre honte des sujets auxquels ils ne connaissent rien et des auteurs qu'ils n'ont jamais lus. Je trouve qu'on est une sorte de "culture du jugement", parce que mon impression c'est que dans la plupart des autres pays personne n'aurait le culot de dénigrer quelque chose qu'il ne connaît pas du tout alors que chez nous c'est comme une sorte de sport national. C'est triste parce que ce n'est pas vraiment un signe d'intelligence.
Je suis d'accord, et je relie ça à une longue tradition de "culture des salons" : dire n'importe quoi, et souvent des méchancetés gratuites, pour un trait d'esprit qui fera rire les autres. Un peu comme décrit dans le film Ridicule, de Patrice Leconte. Cela pour les gens qui peuvent, à tort ou à raison, se piquer d'intelligence, ou plutôt d'esprit, ce qui est un peu différent, et pour le reste, une certaine habitude de "parler sans bride", mais je ne sais pas si c'est spécifiquement français.
Pour les autres pays, je me demande si c'est si différent... Tu penses à quels pays ? Les pays anglo-saxons ou nordiques ? Parce qu'aux Etats-Unis, ils ont été capables de voter pour un Trump, dont je ne suis même pas sûre que l'apparente désinvolture ne soit pas finalement très calculée.
Quand les foules sont manipulées par un appareil sophistiqué de communication, le fait même de représenter un groupe devient dangereux.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2426
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Pour parler Grande Bretagne

#68 Message par olivierfh » lundi 11 mars 2019 à 8:53

Georges-André a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 17:58
L'Irlande n'est pas une Île Britannique :naugty:
Pas en Irlande mais ailleurs si (on peut explorer en marge gauche en bas "Dans d’autres langues" et c'est le cas pour: British Isles, Britische Inseln, Isole britanniche, Islas británicas, Ilhas Britânicas, Britse Eilanden, etc.).

commons.wikimedia.org/wiki/File:LocationBritishIsles.png
Image
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

EnHans
Forcené
Messages : 1084
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Pour parler Grande Bretagne

#69 Message par EnHans » lundi 11 mars 2019 à 10:10

En tout cas, je suis sincèrement désolé d'avoir posté un message concernant l'Irlande sur un post "grande bretagne". C'est une belle bourde ! Pour expliquer, j'ai fait une recherche sur Galway dans le moteur de recherche qui m'y a amené... Etant breton, ça me touche ce que vous dîtes, vous avez raison.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3286
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler Grande Bretagne

#70 Message par lulamae » lundi 11 mars 2019 à 10:31

mikkel a écrit :
lundi 11 mars 2019 à 10:10
En tout cas, je suis sincèrement désolé d'avoir posté un message concernant l'Irlande sur un post "grande bretagne". C'est une belle bourde ! Pour expliquer, j'ai fait une recherche sur Galway dans le moteur de recherche qui m'y a amené... Etant breton, ça me touche ce que vous dîtes, vous avez raison.
Il a été beaucoup question de l'Irlande plus haut. Pour ce qui est de l'identité, c'est d'autant plus vrai qu'à Galway ils tenaient beaucoup au gaélique, y compris à la Fac de Galway. :)
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4358
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Pour parler Grande Bretagne

#71 Message par misty » lundi 11 mars 2019 à 15:54

lulamae a écrit :Pour les autres pays, je me demande si c'est si différent... Tu penses à quels pays ? Les pays anglo-saxons ou nordiques ?
Pas uniquement, en fait je trouve que les français ont (certainement de par leur histoire des Lumières, de Proust et cie...) une tendance à surinvestir tout ce qui concerne la culture, l'intellect... Dans d'autres pays tu retrouves d'autres valeurs comme le courage, le fait d'être travailleur, généreux, de s'occuper de ses aînés... Concernant ce dernier point, si chez nous la maison de retraite est plutôt la norme, il y a des pays où c'est extrêmement mal vu de mettre les anciens dans ce type de structure. Rien à voir avec le "niveau de développement" parce que c'est le cas de pays assez proches de la France concernant l'économie.

J'ai eu la chance de grandir dans un environnement multi-culturel et je sais que dans certaines cultures c'est la générosité qui prime. Voir quelqu'un comme égoïste/peu généreux est la tare suprême, alors que si tu lui dis que tu le trouves inculte/pas très malin ça va lui en toucher une sans faire bouger l'autre. Les français eux s'en foutent un peu de ne pas apparaître comme généreux tant qu'ils n'ont pas l'air bêtes. A ce que j'ai souvent constaté ils préfèrent dire des âneries sur un ton supérieur plutôt que de se mettre en position d'humilité, celle de quelqu'un qui ne sait pas ou n'est pas sûr/bien renseigné. Je trouve les étrangers bien plus libres à ce niveau là, dans la mesure où quelqu'un qui n'en sait rien te dira "j'en sais rien" tout simplement, alors que le français va se débrouiller pour masquer son ignorance.

Concernant Trump, franchement je pense qu'on n'a pas à la ramener parce que nos élections n'ont pas valu tellement plus que les élections US, et que même si on critique, Macron est un peu fait du même bois (ex: la position totalement méprisante envers la population). Bien sûr ce ne sont pas les mêmes proportions, et pour commencer ce sont 2 démocraties très différentes de par leurs caractéristiques, mais franchement non, pour moi on est pas en position de rigoler des américains. :?

Pour revenir à la GB et à l'Irlande, ce qui est dingue c'est qu'en ce moment on entend parler sans arrêt du Brexit mais toujours en des termes flous/bateaux et je suis sûre que la majorité des français ignore totalement les enjeux réels pour la population (à commencer par celle d'Irlande du nord...). Les médias rongent toujours le même os, les discussions de comptoir suivent, mais au fond personne ne capte rien. Je trouve ça dangereux parce qu'après la population croit n'importe quoi (ex: le coup de Mélenchon avec le Venezuela pendant la campagne électorale , ça fait quand même très peur que les gens n'aillent pas creuser et ils ne le font pas vu les scores :? ).
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26994
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler Grande Bretagne

#72 Message par freeshost » lundi 11 mars 2019 à 20:26

misty a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 19:24
Je te rejoins là-dessus, c'est quelque chose qui m'est insupportable aussi. Encore s'ils se contentaient d'être ignorants ok mais c'est qu'en plus ils ont toujours un avis sur tout (tout ce qu'ils ignorent donc :roll: ). Je trouve effectivement ça très français, parce que quand on lit la presse étrangère c'est vraiment différent. En France, c'est un peu comme s'il y avait d'un côté nous et de l'autre les autres, qu'on peut bien confondre ou mal situer parce qu'en fait on s'en fout c'est juste pas nous.

Cette mentalité m'exaspère depuis toujours, je me souviens gamine comme ça me rendait furieuse qu'on dise par exemple mongol pour mongolien. Je ne comprenais pas pourquoi les adultes ne disaient jamais rien voire faisaient eux-mêmes la confusion de façon totalement décomplexée. Pour moi parler d'un peuple d'Asie centrale au lieu de parler de personnes trisomiques c'était inconcevable, mais je voyais bien que tout le monde s'en foutait. Non que l'un ou l'autre soit une insulte pour moi (même si c'était souvent employé de la sorte :( ), mais c'est juste le fait de raconter vraiment n'importe quoi sans aucune barrière. :shock:
Ca m'a tellement tracassée qu'à un moment je me suis même demandé s'il n'y aurait pas un rapport qui m'aurait échappé (ex: les yeux bridés et visage rond) mais non, en fait c'est juste de la bêtise pure.

C'est pareil pour plein de choses: les français arrivent à critiquer sans la moindre honte des sujets auxquels ils ne connaissent rien et des auteurs qu'ils n'ont jamais lus. Je trouve qu'on est une sorte de "culture du jugement", parce que mon impression c'est que dans la plupart des autres pays personne n'aurait le culot de dénigrer quelque chose qu'il ne connaît pas du tout alors que chez nous c'est comme une sorte de sport national. C'est triste parce que ce n'est pas vraiment un signe d'intelligence.
Les Français ont-ils vraiment le monopole de cette "culture du jugement" ?

Autant les Bretons que les Franc-Comtois ? Autant les Marseillais que les Occitans ? :lol:

Et dire que je vais revenir en France (en Normandie, cette fois-ci) à fin avril 2019 ! :lol:

Préférez-vous le flegme britannique ? :mrgreen:

Je n'ai que visité une petite partie de Londres, mais j'aime bien certains whiskys écossais (ainsi que la Guinness). :mrgreen:

Je pense une fois prendre le train sous la Manche. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4358
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Pour parler Grande Bretagne

#73 Message par misty » mardi 12 mars 2019 à 10:31

Freeshost a écrit :Les Français ont-ils vraiment le monopole de cette "culture du jugement" ?
Sans aller jusque là, et ce n'est que mon avis, je pense que c'est un penchant très flagrant qui se retrouve beaucoup linguistiquement parlant. En France on a tendance à privilégier le jugement aux éléments factuels. J'aime bien analyser les conversations et je suis toujours sciée d'entendre par exemple: "il fait quoi dans la vie?"=>"il est fonctionnaire (ou chef d'entreprise)"=> "ah ok!" :shock:
Ni fonctionnaire ni chef d'entreprise ne sont des métiers, mais visiblement l'interlocuteur estime avoir les données dont il a besoin. A part pour baser le jugement qu'on va porter sur une personne, linguistiquement ces données n'ont aucun intérêt puisque le fonctionnaire tout comme le chef d'entreprise peut aussi bien être jardinier que psychologue, en passant par comptable ou cuisinier. A la fois ça ne répond pas du tout à la question posée, et à la fois l'interlocuteur s'en contente. Je n'ai pas l'impression que ce soit si fréquent dans les autres langues.

Autre chose de très révélateur à mon sens, c'est l'emploi de termes complètement vides qui n'existent que pour disqualifier des catégories de personnes. Quand on fait de la traduction, on s'aperçoit très vite que des termes comme "bobo" répondent moins au besoin d'exprimer une idée ou un concept qu'à celui de porter un jugement. Quand tu essaies de traduire ce terme, ou de l'expliquer à des non-francophones, ce n'est pas possible non parce que le concept n'existe pas ailleurs (ce qui peut arriver avec des termes "intraduisibles") mais parce qu'en français c'est un concept basé uniquement sur le besoin de dénigrer, qui n'a pas d'existence factuelle. D'ailleurs les anglo-saxons utilisent très très peu ses quasi-équivalents, et de façon bien moins péjorative que les français.
C'est un peu la même chose avec la connotation péjorative de "fonctionnaire", sauf que les fonctionnaires eux existent et sont définissables en des termes concrets.

Ce n'est qu'un exemple de cette sorte de "culture du jugement" parmi d'autres, mais ce qui s'apparente à une aberration linguistique a des répercussions très concrètes sur la société française car "bobos" est employé vraiment partout tout le temps. Plein de sociologues ont beau alerter sur les dangers liés à ce type de terminologie, ça ne change rien et ce n'est pas un hasard si l'extrême droite l'utilise à tort et à travers au point d'en avoir fait un pilier de campagne.
Bref, je trouve très parlant l'engouement absolu pour ce type d'outil linguistique qui n'a aucun intérêt factuel mais permet de disqualifier à coup sûr tout et n'importe quoi, dans n'importe quel contexte.
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26994
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler Grande Bretagne

#74 Message par freeshost » mardi 12 mars 2019 à 11:19

Ah ! les "bobos", les "bisounours", etc. Ouaip, toujours à connotation négative, surtout venant de "cyniques défaitistes/fatalistes" et autres aimant "faire la morale".

Ah ! Le fameux "Que fais-tu dans la vie ?" Moi, je réponds "plein de choses". :lol: Je ne me définis pas par une seule activité. Je ne me définis pas de manière définitive.

Hmmm... parcourir la Grande-Bretagne en transports publics, pourquoi pas... à l'horizon 2021 ou 2022...
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Georges-André
Passionné
Messages : 463
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: Pour parler Grande Bretagne

#75 Message par Georges-André » mardi 12 mars 2019 à 13:25

Les bobos, les bisounours, et n'oublions pas "les complotistes" ou "les communautaristes", des mots qu'on serait bien en peine de définir, à moins de dire "gens qui ne sont pas comme moi / pas d'accord avec moi" :mryellow:
diag SA avril 2013

Répondre