Pour parler des médias ...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26600
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Pour parler des médias ...

#1 Message par freeshost » lundi 28 août 2017 à 23:48

Modération (Tugdual) : Création du sujet par division depuis ici.


Enseigner les fake news aux enfants, nouvel enjeu de l’école
Facebook, YouTube, Twitter et sites complotistes grouillent aujourd’hui de fake news, alors qu’Internet est le canal d’information préféré des jeunes. L’école réagit, mais c’est aussi aux parents de s’y mettre…

La chaîne YouTube s’appelle Topdutop, elle a 154 700 abonnés, et se targue d’offrir des «tops variés sur l’actualité, le paranormal, etc.». La conception de «l’actualité» du youtubeur se résume à des vidéos telles que «5 apparitions de créatures mystérieuses incroyables», «4 choses que la NASA vous cache», ou encore «5 enfants arrêtés à cause des hand spinners»: ce fameux gadget rotatif qui a envahi les cours de récréation, au printemps. Sur cette dernière vidéo, qui affiche 4,4 millions de vues, on découvre un montage grossier d’images récupérées ici et là, tandis qu’une voix off au ton conspirationniste raconte des histoires d’enfants ayant transformé leur gadget en arme, à coups de lames de cutter ou punaises, avant de finir au poste. A l’écran, un garçon américain hurle d’ailleurs dans un salon, alors que des représentants de l’ordre sont en train de le menotter. Le commentateur assure que ce sont les parents eux-mêmes qui ont prévenu la police…

La vidéo a tellement impressionné Eugène, 10 ans, qu’il l’a aussitôt montrée à sa mère. «J’avoue ne pas faire très attention à ce qu’il regarde sur YouTube, confie celle-ci. Je pensais qu’il se bornait aux youtubeurs humoristiques. Mais là, c’est grave car c’est de la désinformation. Alors j’ai fouillé le Web pour trouver l’origine de la vidéo, et repéré une trace en 2013: avant l’arrivée des handspinners. Eugène a compris qu’il s’agit de fake news, son enseignant a déjà évoqué le thème à l’école. Mais j’ai l’impression qu’il préfère les images chocs à mes explications. Je vais être plus vigilante…»

Réveiller l’esprit critique

La chaîne Topdutop n’est qu’une infime partie de la nébuleuse d’informations et images approximatives ou mensongères auxquelles s’abreuvent désormais beaucoup de bambins. Or, selon une étude de 2016 de l’Université de Stanford réalisée sur 7804 ados américains, 82% d’entre eux n’arrivent pas à faire la distinction entre un texte publicitaire référencé «contenu sponsorisé», et un article d’enquête publiés sur le même site. Tandis qu’une étude de l’organisme Common Sense Media réalisée sur 900 enfants âgés de 10 à 18 ans établit que 31% ont relayé une fake news au cours de six derniers mois. Plus alarmant, 39% préfèrent aujourd’hui s’informer sur Facebook et YouTube plutôt que sur un média traditionnel.

En Suisse, selon l’étude James, 79% des jeunes utilisent quotidiennement, ou plusieurs fois par semaine, la plateforme vidéo, en passe de devenir la source d’info de prédilection des jeunes cerveaux. A l’heure où même le président des Etats-Unis colporte des fake news avec un aplomb inédit, leur apprendre à les repérer est la seule façon de les préserver de la noyade. Responsable de la Semaine des médias à l’école, Christian Georges rappelle que «l’éveil à l’esprit critique par rapport à l’information est un objectif du Plan d’études romand, à tous les âges de la scolarité obligatoire». Pour armer les enseignants, il leur propose d’ailleurs de nombreux outils tels que le documentaire Conspi hunter, comment nous avons piégé les complotistes, ou des focus tels que «connexion des théories du complot avec des faits avérés». ou encore «Quel lien avec la réalité fait passer la désinformation pour plausible et même vraie?»

Chatouille papale

«Il a toujours fallu faire le tri entre bidonnage et désinformation, estime-t-il, et les solutions restent les mêmes: bon sens, capacité à se référer à des sources fiables. Mais il existe effectivement une zone d’indécision de plus en plus vaste, avec des vidéos qui ont l’air plausibles grâce au montage. Même un éditorialiste de L’Express s’est laissé récemment berner par une vidéo de Donald Trump en train de se faire rabrouer par le pape, après lui avoir chatouillé la main. Il s’agissait bien sûr d’un montage humoristique…»

Plus insidieux, l’enseignement des fake news peut glisser sur certains ados qui «trouvent très drôle que tout soit relatif» et restent hermétiques à l’actualité, «un intérêt qui vient tard», selon le spécialiste. «Pour ceux-là, l’enjeu n’est pas de savoir si c’est vrai, mais seulement si c’est amusant… Ajoutez à cela un attrait très contemporain pour l’inexplicable. Dans un monde où tout devient transparent, où l’on sait tout sur tout, certains éprouvent le besoin de réenchanter le monde avec des balivernes.» Là où Topdutop et ses camarades engrangent des millions de vues grâce la curiosité juvénile, promettant même de gagner des handpsinners, et s’enrichissant à coups de théories du complot sans cesse renouvelées.

Mais la résistance s’organise, et de nouveaux combattants de la vérité vont désormais parler aux mêmes jeunes cerveaux poreux sur leur terrain favori: YouTube. Avec sa chaîne WTFake, Aude, journaliste, s’attaque par exemple aux hoax (canulars) du Web en reprenant tous les codes de la plateforme: montage nerveux et surtout, humour toujours. Dans sa vidéo intitulée «Scandale: des infos pas vues à la télé!» elle fait ainsi une pétillante démonstration du b.a.-ba de la vérification d’une info: passer des coups de fil…

Autodéfense intellectuelle

Les youtubeurs Hygiène mentale et La tronche en biais donnent également des clés pour vérifier la vraisemblance d’une histoire. «Ils marchent bien sur les ados dès 15-16 ans», constate Sophie Mazet, professeure agrégée d’anglais en France, et auteure de Manuel d’autodéfense intellectuelle, aux Editions Robert Laffont (dernier ouvrage paru: Prof, les joies du métier). Dès 2011, elle a créé son propre atelier «d’autodéfense intellectuelle» pour affûter l’esprit critique de ses élèves. Au programme: cours sur les usines de fake news, ces nouveaux centres installés dans des pays pauvres où l’on rédige des hoax à la chaîne avant de les diffuser sur les réseaux sociaux, pour être rémunéré au clic, mais aussi initiation à l’astroturfing (lire aussi ici), ce nouvel art de lancer une fausse polémique via Twitter, ou encore panoplie d’armes pour décoder l’origine d’une vidéo. «Nous sommes soumis à une masse d’informations inédite dans l’histoire de l’homme, et il est de notre responsabilité à tous, en tant que spectateurs, d’apprendre une méthodologie pour hiérarchiser les sources. Même les adultes doivent le faire», affirme-t-elle.

Christian Georges croit d’ailleurs à l’éducation par l’exemple: «Dans les milieux où on lit peu, les enfants seront plus poreux aux fake news. Et il est du devoir des parents de leur garantir une sécurité intellectuelle.» Sauf qu’à force d’être toujours plus armés contre l’obscurantisme digital, jusque sur les bancs de l’école, les enfants pourraient bientôt être ceux qui guident leurs parents pour ne plus se laisser berner par une vidéo de Donald Trump faisant guili au pape. Après tout, ce sont eux les digital natives…
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5194
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#2 Message par Bubu » mardi 29 août 2017 à 6:26

Je ne suis pas un goujat adepte du complotisme, mais il faut bien l'admettre :
Le buzz, c'est ce qui les nourrit.
Même si la véracité va à son encontre.
Ils ont plus intérêt, pour vendre leur papier, de raconter des conneries qui marquent, que des vérités simplement (trop) banales.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22520
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#3 Message par Tugdual » mardi 29 août 2017 à 9:33

Pour éduquer les gamins, on peut leur montrer les vidéos
"Éducation aux médias" de la chaine Hygiène mentale ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Larsen
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : lundi 24 juillet 2017 à 11:12
Localisation : Belgique

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#4 Message par Larsen » mardi 29 août 2017 à 10:55

Non, les médias ne sont pas du tout neutres, même s'ils essayent de se donner une image de neutralité.
Je suis diplômé d'une école de journalisme, j'ai donc vu l'envers du décor... Les esprits sont formatés dès l'université.
Dès lors, les journalistes professionnels engagés dans les médias ont directement la bonne "tournure" de pensée.
Ce formatage est beaucoup plus "fin" que dans les systèmes totalitaires du passé. C'est ce qui fait sa force d'ailleurs.
Quant au complotisme... Il y a énormément d'informations délirantes qui circulent sur le net, c'est vrai. Mais il y en a d'autres,
bien plus pertinentes, qui sont trop facilement écartées sous prétexte qu'il s'agit de "conspirationnisme", alors que ce n'est pas le cas.
Mais il est plus rassurant de penser que tout va bien, et que quiconque prétend le contraire est un fou adepte des théories du complot ! :mrgreen:
Diagnostiqué autiste Asperger.
Babelio

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1596
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#5 Message par Asriel » mardi 29 août 2017 à 19:31

Mais il y en a d'autres,
bien plus pertinentes, qui sont trop facilement écartées sous prétexte qu'il s'agit de "conspirationnisme", alors que ce n'est pas le cas.
Tu peux illustrer par un cas concret ?
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Larsen
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : lundi 24 juillet 2017 à 11:12
Localisation : Belgique

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#6 Message par Larsen » mardi 29 août 2017 à 21:09

Le premier cas qui me vient à l'esprit, c'est celui des tueries du Brabant, en Belgique. Dans les années 80, 28 personnes - dont des enfants - furent abattues dans des supermarchés. À ce jour, les coupables n'ont toujours pas été découverts, malgré 30 années d'enquête menées par des dizaines de professionnels. Plusieurs journalistes indépendants ont mené leur enquête à leur tour, et sont arrivés à la conclusion que ces tueries étaient l’œuvre d'une organisation dont les membres faisaient partie des rouages de l'État belge, organisation qui manipulait différentes bandes en fonction des crimes à commettre. Pendant longtemps, les gens ont crié au "complotisme" - y compris des ministres belges. Finalement, en 2015, un Belge employé par la DIA dans les années 80 - la DIA est une sorte de CIA militaire - a fait certaines déclarations... Il aurait ouvert la route à certains "tueurs" après l'une de leurs attaques, pour leur permettre de quitter le territoire belge par l'aéroport de l'OTAN à Chièvres. Il a donné des noms, de nombreux détails... Mais l'enquête piétine, car c'est le secret qui domine dans ces organisations, dont le pouvoir est quasiment absolu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tueries_du_Brabant
Une thèse a exploré une piste politique dans la perspective d'une tentative de coup d’État:

Selon cette vision, les ravages de la bande étaient destinés à favoriser l'installation d'un pouvoir politique fort fondé sur le renforcement de la gendarmerie et de l'armée. La population belge était, en effet, très critique devant l'incapacité des forces de l'ordre à empêcher les tueries. D'autant plus que, à l'époque, une bande de terroristes d'extrême gauche, se présentant comme les C.C.C. (cellules communistes combattantes), commettaient divers attentats à l'explosif. Les menaces pesant sur la population auraient été délibérément organisées pour justifier l'installation d'un pouvoir fort présenté comme seul capable de mettre fin à la peur qui s'installait progressivement en Belgique. Pour justifier cette thèse, d'aucuns ont invoqué l'apparent professionnalisme des tueurs et des terroristes dont les agissements paraissaient inspirés directement de méthodes d'attaques enseignées à l'armée, comme le repli par échelons. Il se serait agi, en fait, d'opérations de commando camouflées. Certains éléments donnent d'ailleurs à penser que la bande des tueurs a pu profiter d'informations privilégiées, notamment parce que, malgré un quadrillage de zone installé par les gendarmes et la police, tous les plans de sécurité étaient toujours déjoués et l'on a supputé que c'était le résultat de complicités au sein des forces de l'ordre, ce qui expliquerait que les auteurs des faits n'ont pas été arrêtés. Certains se basent donc sur ces éléments pour défendre la thèse d'un complot qui aurait visé à déstabiliser l'État belge, voire d'autres pays d'Europe occidentale en relation avec des faits terroristes survenus en France et en Italie. On a notamment accusé le groupe néo-nazi Westland New Post (alias W.N.P.), infiltré par un inspecteur de la Sûreté de l'État et manipulant des services de sécurité officiels belges ou étant manipulé par ces derniers, selon les versions. On a aussi pensé à d'(ex)-gendarmes et militaires liés de près ou de loin à l'extrême droite et cherchant, en créant la peur dans la population, à susciter un mouvement d'opinion soutenant un renforcement de l'appareil répressif de l'État par le développement des moyens légaux d'enquête de la gendarmerie et de la police, ainsi que de leur armement. Cette hypothèse évoque un lien des tueurs avec l'organisation Gladio et les réseaux stay-behind, des structures clandestines de l'OTAN chargées de résister à une éventuelle invasion soviétique et dont certains membres auraient fini par dévier vers le banditisme. Quant aux attentats de l'extrême gauche révolutionnaire qui se produisirent à cette époque, ils renforçaient la thèse politique, puisque, par des tracts, ce mouvement, inconnu jusque là, les Cellules communistes combattantes (CCC), annonçaient vouloir combattre l’État et le capitalisme. Les membres des C.C.C. seront finalement arrêtés mais aucune preuve n'a été trouvée pour prouver qu'ils auraient été, eux aussi, manipulés pour accentuer le climat de peur régnant en Belgique.
Pour la petite histoire, sachez que plusieurs membres du WNP ont avoué avoir surveillé plusieurs magasins, dont ceux attaqués par les tueurs du Brabant... Ils ont également déclaré avoir fait cela pour le compte de la Sûreté de l'État. Un membre de cette Sûreté était membre du WNP. Et cette personne fut couverte par le ministre de la Justice de l'époque, qui était membre d'une organisation pro-OTAN, militant pour un renforcement de la défense belge et européenne face à la menace soviétique et la montée des partis communistes dans les pays occidentaux. On y retrouvait plusieurs officiels de l'OTAN. Enfin, un ancien membre de la Sûreté de l'État a récemment accusé son ancien collègue - celui qui était infiltré au WNP - d'avoir également été l'un des agents manipulateurs de ces fameux CCC, dans le but de créer une stratégie de la tension à la belge... À l'image de ce qui s'était passé en Italie ! Lui aussi a été entendu par la cellule d'enquête sur les tueries, mais aucune avancée à ce jour... L'État ne va pas se poursuivre et se condamner lui-même... Ou menacer ses alliées installés sur son territoire...

Modifié en dernier par Larsen le mercredi 30 août 2017 à 0:07, modifié 1 fois.
Diagnostiqué autiste Asperger.
Babelio

Avatar du membre
Why
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mercredi 23 août 2017 à 18:14

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#7 Message par Why » mardi 29 août 2017 à 22:06

Les médias peuvent être : basiques ( et on s'ennuie) ( Télé 7 jours) :hotcry:
: neutres ( et on s'ennuie aussi si on est pas dans le Game) ( ex La Vie du Rail ) :crazy:
: acides ( et on se marre quand même un peu entre deux envies de pleurer) ( ex : Canard enchainé) :) :( :)
*

:arrow: je conais la sortie :mrgreen:
Asperger HP
Certifiée conforme depuis .... longtemps

Mais pas que ... Alors pour tenir le coup
Hennezh a venn Hennezh a c'hell[ oder When there is a will There is a can

Enfin, Most of the time ...

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1596
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#8 Message par Asriel » mardi 29 août 2017 à 23:39

Merci pour le partage. :bravo: .
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Larsen
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : lundi 24 juillet 2017 à 11:12
Localisation : Belgique

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#9 Message par Larsen » mercredi 30 août 2017 à 11:59

Castiel a écrit :Merci pour le partage. :bravo: .
De rien ! :D
Diagnostiqué autiste Asperger.
Babelio

Molybdene
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : mercredi 30 août 2017 à 11:30
Localisation : Nanterre (hauts de seine)

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#10 Message par Molybdene » mercredi 30 août 2017 à 12:19

les médias fournissent de l'information selon diverses perspectives , les citoyens traitent cet ensemble .
la manipulation vient souvent du manque de travail des uns ou des autres .
Pour moi , la question serait est ce que communiquer c'est neutre ?
diagnostiqué Asperger en janvier 2017

Calimero
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : jeudi 31 août 2017 à 10:41

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#11 Message par Calimero » vendredi 1 septembre 2017 à 10:55

........

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22520
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#12 Message par Tugdual » dimanche 10 décembre 2017 à 13:21

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2534
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#13 Message par lepton » dimanche 10 décembre 2017 à 13:41

Très bien ce site...
Ne pas oublier l'indispensable Noam Chomsky pour conserver un minimum d'esprit critique face aux media...
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22520
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#14 Message par Tugdual » dimanche 10 décembre 2017 à 14:10

Tout à fait !

Pour mieux connaître Noam Chomsky, c'est ici, ou , où encore ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22520
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les médias sont-ils neutres ?

#15 Message par Tugdual » dimanche 10 décembre 2017 à 14:16

Pour garder un œil avise sur les médias, voir aussi Acrimed ...

Exemple sur la promotion du dernier iPhone par le Monde :
Acrimed a écrit : Quiconque s’expose un tant soit peu aux médias dominants ne
peut pas ignorer qu’Apple vient de mettre en vente son nouveau
smartphone. Les lecteurs du Monde.fr en particulier, auront eu
du mal à passer à côté de la commercialisation de l’iPhone X.
Un véritable « événement » pour le site Internet du quotidien
qui, depuis l’annonce en septembre dernier de la sortie du nouveau
modèle, a consacré au téléphone pas moins de… vingt articles !
Dont un test approfondi du produit aux allures de publi-reportage
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Répondre