L'homme n'est pas l'égal de la femme.

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Autiste ou surdoué ?
Forcené
Messages : 922
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2016 à 14:07
Localisation : Bretagne

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#61 Message par Autiste ou surdoué ? » samedi 22 décembre 2018 à 20:42

Oui, c'est vrai, balancer des généralités, des clichés, des exemples et des contre-exemples, tout autant que des cas particuliers, cela n'apporte pas grand chose.
Qu'il y ait des différences moyennes physiques, biologiques, psychologiques, entre hommes et femmes et que l'on puisse trouver des tas de contre exemples (femme plus musclée qu'un homme, femme dépourvu "d'instinct maternel") ne change pas grand chose.
Se battre pour une égalité de salaire à emploi égal, c'est évident. Et dans les deux sens d'ailleurs.
Par contre beaucoup de différences, et qui orientent le comportement social général, sont dans le tête des gens. Les "macho" qui réduisent les femmes à des objets de leurs désirs sexuels, tout autant que les féministes ultra militantes qui que but de "dominer" les hommes, font beaucoup de tort à ceux qui veulent réfléchir à ce sujet.
Soyons ce que nous sommes, comme nous sommes faits. Pourquoi vouloir comparer ? Les différences sont surtout des différences de personnes., c'est tout.
Sans entrer dans les exemples de détails sur mes centres d'intérêts ou mon physique, je dirais que je suis un homme qui a exercé un métier dit "de femme" (je n'ai jamais eu un seul collègue homme) , avec le même salaire qu'elles, mais que c'est par choix et que j'en suis parfaitement heureux.
Dossier déposé au CRA : en attente du R-V.
Possibilité d’asperger envisagée par plusieurs professionnels (dont une professionnelle du CRA).
HQI diagnostiqué.
Relations sociales rares et difficiles.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4808
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#62 Message par Bubu » dimanche 23 décembre 2018 à 17:25

Il ne s'agit pas normalement de comparer les hommes et les femmes sur ce plan. Ce serait idiot.
Les femmes et les hommes sont complémentaires. Seuls les féministes radicaux s'y opposent.
A contrario, les machistes considèrent les femmes comme inférieures à l'homme.

C'est evident, personne n'a raison dans de tels schémas aussi simplistes.

Le but du sujet était de montrer l'absurdité de tels propos, et il fallait bien en parler.
Mais ce n'est pas le propos.

Je regrette, une femme n'est pas un homme, cela paraît évident.
Je voulais signifier la différence sociale pour compétences égales.
On est encore dans une société machiste.
Et les féministes radicales se trompent de combat, et je crois qu'elles desservent la cause de l'égalité des droits des femmes.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#63 Message par Grisha » dimanche 23 décembre 2018 à 17:41

Je demande une petite explicitation sur cette idée de complémentarité, j’ai du mal à voir de quoi on parle. :?:
19 ans. INTP.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance. Actuellement en quête de courage pour contacter un psy. :lol:

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4808
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#64 Message par Bubu » mercredi 26 décembre 2018 à 17:18

Complémentaires pour procréer. C'est avéré. Pour donner vie , il faut un Homme et une Femme.
Toute personne humaine vit et est née de cette complémentarité homme/femme.
Complémentaires dans le rôle que l'on donne à chaque sexe parental dans une famille. Hors sexisme.
Mais on peut aujourd’hui avoir 2 mamans ou deux papas. C'est pas gênant à part pour les fachos
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Woyim
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#65 Message par Woyim » dimanche 30 décembre 2018 à 23:06

Manichéenne a écrit :
samedi 22 décembre 2018 à 9:46
Woyim a écrit :
samedi 22 décembre 2018 à 1:02
Cela dit il est Asperger et THPI, c'est peut être différent...
Non, malheureusement. Ce sera peut-être même encore plus flagrant s'il arrive à des postes/compétences qui mériteraient de très gros salaires.

J'ai demandé récemment quelle devrait être ma rémunération sur un forum spécialisé, sans parler de TSA mais en expliquant en quoi consiste mon poste. Plusieurs réponses allaient dans le même sens, et par rapport à mon salaire actuel c'est 45% de plus...




Pour ce qui est du sujet, je me suis retenue d'intervenir avant parce que ça m'énerve franchement ces généralités. Les hommes ceci, les femmes cela... Non. Des gens, des individus avec des caractéristiques qui leurs sont propres.
Mon père est très émotif, ma mère soulevait 100kg.
Je suis nettement plus différente de mes collègues femmes que de mes collègues hommes sur bien des points.
Si les hommes sont en moyenne plus forts physiquement (avec tout de même une part d'éducation et de contrainte sociale), on parle là de deux groupes sur des échelles qui se rejoignent.
|-------------| groupe A
.....|-------------| groupe B
du coup, en déduire que le groupe A ne doit pas faire ce qu'on permet au groupe B, c'est idiot.
Pour reprendre la comparaison très juste utilisée plus haut, autant dire que les nordiques peuvent soulever des sacs de ciment mais pas les asiatiques...
C'est curieux, ce qu'on se permet à propos des hommes et des femmes passe clairement pour du racisme si on change deux mots.

Dites, ça sert vraiment à quelque chose de savoir si les hommes sont plus ceci ou plus cela que les femmes ?
Je n'imaginais pas 45 % d'écart... Cela dit mon fils se fiche de l'argent alors c'est sur que cela n'arrange rien...

En ce qui concerne cette discussion d'égalité homme/femme, je trouve que le mot égalité est mal choisi. Il manque les mots "droits, considération..." Mais égalité je trouve cela débile, je ne veux vexer personne bien sûr.
Pour moi égalité englobe la physiologie, façon de penser, considération... Je suis très pragmatique et un mot est un mot.
Comme tu dis chacun est différent. Je suis même étonnée que sur un forum de ce type on se demande si des êtres humains peuvent être égaux.

Alors les NT sont égaux aux autistes, HPI... Ils ont les mêmes droits et devoirs mais cela varie en fonction des individus. Chaque individu a des capacités différentes. C'est ce qui fait la richesse de l'humanité.

Ensuite chacun devrait être traité avec égard et respect, mais ce n'est pas le cas malheureusement. Je pars du principe que les gens les plus intolérants sont ceux qui sont jaloux, malmené par la vie (de leur point de vue).
Ils ne mérite pas qu'on s'attarde sur eux.

En ce qui concerne le salaire, c'est injuste. J'ai un salaire correct mais malgré mes compétences reconnues j'ai le plus bas salaire de l'équipe. Alors pourquoi ? 3 grossesses, moins d'ancienneté, pas de chance avec les responsables, parceque je suis une femme... Il y a tellement de facteurs. Ce qui me dérange c'est pour les gens a petit revenus, les femmes célibataires...

Les mentalités changent mais tellement lentement qu'on peut à peine le voir sur une vie...
pas de diagnostic

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Woyim
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#66 Message par Woyim » dimanche 30 décembre 2018 à 23:30

Lilette a écrit :
vendredi 21 décembre 2018 à 21:29

Un cas ne fait pas une généralité.
Certaines femmes conduisent des semi-remorques, d'autrent font de la couture.
Certains hommes font de la danse classique et d autres de la plomberie.
Certains hommes ont un instinct maternel et certaines femmes non.
C'est comme ça, se baser sur son cas perso pour expliquer sue lez hommes peuvent faire tel ou tel travaux et pas lez femmes ou l'inverse, c'est du sexisme oui, désolée.

Et pas la peine de citer la connerie humaine ça n'a rien à voir là-dedans.
Et la culpabilisation/chantage "je vais fermer ma gueule et quitter ce forum de méchants" ça ne fonctionne pas avec moi.
Je ne parle pas de chantage juste d'hypersensibilité émotionnelle. C'est comme ça pour moi. Quand je dis que cela gâche ma journée c'est juste que cette remarque cinglante me fait l'effet d'une gifle qui va revenir dans les pensées toute la journée et me donner les larmes aux yeux.
J'ai beau me raisonner, me dire que c'est idiot, que ce ne sont que des paroles, mais les émotions me submergent, je n'arrive pas a contrôler. Je tente de me soigner (si on considère que c'est une maladie...) mais c'est extrêmement difficile et épuisant. Deux ans que je travaille avec un psychiatre et nous en sommes a la moitié de la thérapie car il me faut énormément de temps pour récupérer d'une seance et la moindre contrariété va empêcher une séance....
Et oui je ne suis pas normale, chacun ses défauts.

Je n'ai pas l'intention de quitter le forum, justaucorps de prendre les distances pour éviter de souffrir... Ça te paraît peut être idiot mais je suis ainsi faite pour différentes raisons. Et cela me vaut aujourd'hui 2 ans et demi d'incapacité a travailler...
pas de diagnostic

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25240
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#67 Message par freeshost » lundi 31 décembre 2018 à 2:49

Nos jugements sont des statistiques influencées par nos expériences et nos émotions. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

SanGoku
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : mercredi 5 décembre 2018 à 11:48

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#68 Message par SanGoku » lundi 31 décembre 2018 à 11:55

Auto-diagnostiqué Zébulon

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1338
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#69 Message par lulamae » lundi 31 décembre 2018 à 14:31

Woyim a écrit :
dimanche 30 décembre 2018 à 23:30

Je ne parle pas de chantage juste d'hypersensibilité émotionnelle. C'est comme ça pour moi. Quand je dis que cela gâche ma journée c'est juste que cette remarque cinglante me fait l'effet d'une gifle qui va revenir dans les pensées toute la journée et me donner les larmes aux yeux.
J'ai beau me raisonner, me dire que c'est idiot, que ce ne sont que des paroles, mais les émotions me submergent, je n'arrive pas a contrôler. Je tente de me soigner (si on considère que c'est une maladie...) mais c'est extrêmement difficile et épuisant. Deux ans que je travaille avec un psychiatre et nous en sommes a la moitié de la thérapie car il me faut énormément de temps pour récupérer d'une seance et la moindre contrariété va empêcher une séance....
Et oui je ne suis pas normale, chacun ses défauts.

Je n'ai pas l'intention de quitter le forum, justaucorps de prendre les distances pour éviter de souffrir... Ça te paraît peut être idiot mais je suis ainsi faite pour différentes raisons. Et cela me vaut aujourd'hui 2 ans et demi d'incapacité a travailler...
Je ne vois rien d'anormal à ce que tu exprimes une souffrance due au fait qu'on te réponde avec rudesse, d'autant plus que la forme écrite des posts suppose qu'on y mette un minimum les formes.
Il n'y a dans ce que tu exprimes que l'expression sincère de ce que cela te fait, et l'hyper sensibilité est un lot difficile à porter. Je ne vois aucun chantage là-dedans. :)
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4808
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#70 Message par Bubu » lundi 31 décembre 2018 à 15:39

Il y a beaucoup de souffrance, je le regrette. :innocent:
Je déteste les extrêmes. Dans les deux sexes, il s'agit de sexisme. Et en aucun cas, c'est légitime.
(J'oserai quand même dire que pour les femmes, c'est plus compréhensif, vus les millénaires de machisme).

Je répète (et m'enfonce peut-être), mais l'homme n'est pas l'égal de la femme.
Je trouve cette inégalité magnifique personnellement. Dans l'hétérosexualité.

Je suis moi-même homosexuel, et je m'en fous de ces catégories de genre.
Ce n'est pas pour cela que j'ai ouvert le sujet.

Je veux juste que les hommes et les femmes soient considérés également socialement.
Et ce n'est pas le cas !
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Woyim
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#71 Message par Woyim » dimanche 6 janvier 2019 à 13:03

Bubu je comprends tout à fait ce que tu veux dire et je trouve tout cela cohérent de mon point de vue.
Je crois qu'il n'existe pas de société ou hommes et femmes soit considérés de la même facon.

Un jour j'ai assisté a un discours d'une sociologue africaine. Elle disait que dehors l'homme était le roi, il pouvait se pavaner et était bien mieux considéré que les femmes.
Mais une fois a la maison c'était l'inverse. La femme détenait tout pouvoir sur les décisions au sein de la famille, elle gérait le budget... ,Alors que l'homme se pavane dehors, elle s'en fichait puisqu'au bout du compte c'est elle qui détenait le pouvoir.

Je pense que cela ne se pas ainsi dans toute l'Afrique. Mais ce discours m'avait ouvert les yeux sur l'être et le paraître entre les différents sexes. C'est dans ,la nature humaine, voire animale, le male se pavane car il est plus fort et peu affronter les ennemis (les couleurs des mâles dans le règne animal en sont la preuve), la femelle assure la protection des petits et les aide a grandir.

Mes mots ne sont basé que sur l'observation et ne donnent aucun jugement ou point de vue...

Je connais le problème, mon fils aîné autiste croit toujours que je l'accusé lorsque j'enumere des faits a son sujet et il dit que je suis pareille 😉
pas de diagnostic

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 3921
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#72 Message par misty » dimanche 6 janvier 2019 à 14:46

Les vikings (au hasard :mrgreen: ) étaient une société relativement égalitaire pour l'époque, et ce n'est pas un hasard je pense si aujourd'hui l'Islande est un peu la plus "évoluée" à ce niveau là. Les femmes de Scandinavie ancienne partaient à la guerre avec les hommes, étaient forgeronn(e)s, artisan(e)s, personnages politiques, et pouvaient divorcer. C'est largement plus que la France d'il y a peu, et c'était au Moyen-Age, même si en France aussi il était courant voire normal à cette époque de voir des femmes exercer des métiers jugés "masculins" plus tard.

Dans le livre que j'ai évoqué sur un autre topic et qui parle de ça ("Sorcières" de M.Chollet), l'auteur insiste sur les prophéties autoréalisatrices. Elle donne l'exemple d'une étude menée sur des enfants filles et garçons au sujet de la géométrie: quand on dit aux filles qu'elles vont devoir faire de la géométrie elles réussissent moins bien que les garçons mais quand on leur présente le même exercice comme un exercice de dessin elles réussissent mieux que les garçons. :shock:

Dans la course à pied, il y a plein d'exemples sympa aussi, parce que jusqu'à récemment les femmes étaient découragées de courir, non parce que les hommes avaient peur qu'elles soient plus rapides qu'eux (pas possible, c'est pas leur genre :mrgreen: ), mais on leur disait par exemple que si elles couraient régulièrement leur utérus allait tomber... Image
J'aime bien ces photos, qui illustrent bien l'inquiétude de ces hommes au sujet de l'utérus de cette femme (Kathrine Switzer, 1ère femme a avoir couru le marathon de Boston):
Spoiler : 
Image
Image
Bubu a écrit :Je veux juste que les hommes et les femmes soient considérés également socialement.
Je pense que l'urgence c'est avant tout de sortir de ce rapport de domination complètement intériorisé par les 2 sexes, et de passer à un mode plus horizontal que vertical (sans jeu de mots :mryellow: , je me rends compte en l'écrivant que c'est un peu rigolo dit comme ça, mais je ne trouve pas vraiment de manière de le dire autrement :lol: )

Certaines branches du féminisme sont dans une sorte de sexisme inversé, pour moi ça reste un lien de domination/supériorité donc ce n'est pas la solution non plus.
*Diag TSA*

“Balance every thought with its opposition. Because the marriage of them is the destruction of illusion.”
"Actions prove who someone is, words just prove who they pretend to be."

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#73 Message par Grisha » dimanche 6 janvier 2019 à 18:56

Bubu a écrit :
mercredi 26 décembre 2018 à 17:18
Complémentaires pour procréer. C'est avéré. Pour donner vie , il faut un Homme et une Femme.
Toute personne humaine vit et est née de cette complémentarité homme/femme.
Complémentaires dans le rôle que l'on donne à chaque sexe parental dans une famille. Hors sexisme.
Mais on peut aujourd’hui avoir 2 mamans ou deux papas. C'est pas gênant à part pour les fachos
Pardon, Bubu, j’avais raté ta réponse.
En ce qui concerne cette complémentarité au sein de la structure familiale, je ne suis pas d’accord. Mais je te comprends peut-être mal. Deux parents tiennent des rôles complémentaires indépendamment de leur sexe.
Et tu es sûr pour la procréation ? :o
19 ans. INTP.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance. Actuellement en quête de courage pour contacter un psy. :lol:

Avatar du membre
Zebra3
Habitué
Messages : 81
Enregistré le : samedi 31 décembre 2016 à 18:57

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#74 Message par Zebra3 » mardi 8 janvier 2019 à 3:25

Woyim a écrit :
dimanche 30 décembre 2018 à 23:06
Mais égalité je trouve cela débile, je ne veux vexer personne bien sûr.
Pour moi égalité englobe la physiologie, façon de penser, considération... Je suis très pragmatique et un mot est un mot.
Comme tu dis chacun est différent. Je suis même étonnée que sur un forum de ce type on se demande si des êtres humains peuvent être égaux.
C'est plus un soucis de vocabulaire/dialectique alors. Un peu comme on préfère parler de "neuro-typique/neuro-atypique" plutôt que de parler de "normal/anormal", on peut parler "d'équivalents" plutôt que "d'égaux".

A part ça, je vois que tu n'as pas de diag, t'es-tu intéressée au TDA/H ?
Car la façon dont tu décris l'hypersensibilité ressemble beaucoup à la façon dont réagit mon père, dont je soupçonne fortement qu'il soit TDAH impulsif et surdoué, voire avec une tendance borderline.
Statut : Proche d'éventuel(s) aspie(s) TDA/H. Personnellement, probable tendance TDA, doué, zébré :mryellow: . Pas de démarche de diagnostic pour moi dans l'immédiat.

Woyim
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: L'homme n'est pas l'égal de la femme.

#75 Message par Woyim » samedi 12 janvier 2019 à 11:22

Zebra3 a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 3:25

C'est plus un soucis de vocabulaire/dialectique alors. Un peu comme on préfère parler de "neuro-typique/neuro-atypique" plutôt que de parler de "normal/anormal", on peut parler "d'équivalents" plutôt que "d'égaux".


A part ça, je vois que tu n'as pas de diag, t'es-tu intéressée au TDA/H ?
Car la façon dont tu décris l'hypersensibilité ressemble beaucoup à la façon dont réagit mon père, dont je soupçonne fortement qu'il soit TDAH impulsif et surdoué, voire avec une tendance borderline.
Oui Zebra, dans un de mes messages, je parle de sémantique.

En ce qui me concerne, je suis THPI, ce qui pourrait justifier mon hyper hyper sensibilité d'après mon psychiatre. Pour le TDHA, je ne pense pas.
J'ai 2 fils TDHA, l'un avec hyperactivité et déficit d'attention, le côté hyperactif s'est émoussé a l'âge adulte, mais il est fortement atteint. Il EST THPI et Asperger.
Le benjamin n'a que la phase decifit d'attention mais extrêmement marquée. Il est HPI.
J'ai rdv fin janvier pour un bilan neuro Psy pour faire un diagnostic d'Asperger. Mais de ce que j'ai vu c'est assez complet car il y a plusieurs tests qui ne sont pas spécifiques a l'autisme.
Par exemple un test sur la dépression et le WAIS IV entre autres...

Pour le côté border Line je me demandais mais mon psychiatre dit que je ne le suis pas.

Tout est également faussé par la maltraitance que j'ai subie depuis les premières années de ma vie. Je me dissociatifs, étant une fille sympathique, souriante et toujours prête à rendre service, et jamais je n'aurais parlé de maltraitance car pour moi je ne l'étais pas.
A la maison, c'était peur incessante, crise panique sans que j'en ai conscience et sans signe extérieur et vision totalement déformée de la réalité... Ça n'aidera pas au diagnostic...
pas de diagnostic

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Répondre