L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26511
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#16 Message par freeshost » samedi 20 juillet 2019 à 8:51

On peut essayer de dé-sacraliser le sujet sans recourir à la pente savonneuse.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1515
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#17 Message par Siobhan » samedi 20 juillet 2019 à 10:05

Lilette a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 3:32
Siobhan a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 2:42
Lilette a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 0:03

Je pense que tu peux nous épargner leurs publications, merci.
Tu trouve ça sale les sex-toys ? Que tu trouve ça choquant, je comprendrais, cela dit.
Non mais t'es sérieux là ? :shock:
La question n'est pas là
Tu ne comptes quand même pas nous coller ça ici, il y'a des espaces pour ça.
La prochaine étape c'est quoi, les nudes?
freeshost a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 8:51
On peut essayer de dé-sacraliser le sujet sans recourir à la pente savonneuse.
Je comprends ta réaction Lilette, je crois. Mon idée n'était pas de poster des images, mais plutôt d'éventuellement rediriger vers un ou plusieurs articles parlant du sujet de l'utilisation des sex-toys de manière saine, en solo.
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2674
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#18 Message par lulamae » samedi 20 juillet 2019 à 11:17

Lilette a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 3:32
Siobhan a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 2:42
Lilette a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 0:03

Je pense que tu peux nous épargner leurs publications, merci.
Tu trouve ça sale les sex-toys ? Que tu trouve ça choquant, je comprendrais, cela dit.
Non mais t'es sérieux là ? :shock:
La question n'est pas là
Tu ne comptes quand même pas nous coller ça ici, il y'a des espaces pour ça.
La prochaine étape c'est quoi, les nudes?
Je me suis déjà fait tomber dessus pour ça, alors je ne vais pas en rajouter, mais c'est le type de sujet sur lequel je ne pourrais pas participer, je suis incapable de parler de ma sexualité à des gens, surtout que je ne connais pas, j'ai un blocage total là-dessus (non que je vives ça comme une lacune, je n'en ai pas non plus envie).
Mais sur ce sujet, @Siobhan annonce la couleur dans le titre, donc on n'est pas obligé(e) de lire, ça peut être considéré comme un "espace" autorisé.
J'ai moins l'impression de subir des images ou liens dans un sujet dédié, que quand ça tombe sur n'importe quel fil sans aucun rapport.

J'aimerais quand même dire que des images de nudité, en tant que femme, j'en ai marre d'en voir partout à toutes les sauces, pour vendre principalement des produits (voitures, vêtements, vacances, enfin tout et n'importe quoi). C'est lassant et révoltant qu'on en soit encore là. En revanche, parler de pratiques et de ressentis, pourquoi pas ? (pour ceux qui sont à l'aise avec le fait d'en parler) Ca ré-humanise la sexualité, qui justement ne se réduit pas qu'à des besoins primaires, mais prend en compte l'imaginaire et la créativité humains.

Je précise aussi que ne pas être à l'aise pour parler de sexualité ne signifie pas qu'on n'est pas à l'aise pour la vivre, mais on peut considérer que ça ne regarde que soi et son/sa/ses partenaires. Pour moi, c'est lié à l'alexithymie, je ne sais pas comment en parler, et j'ai souvent ressenti la pression d'en parler comme une sorte de harcèlement. Je parle de discussions IRL, pas de ce sujet ici, le type de propos "oh allez, tu ne veux pas dire si tu suces, t'es pas libérée". Ben... non !
Diagnostic d'autisme le 31/07/2019
Prochain RV pour le SED avec fille aînée 13 janvier 2020 ; HPI en 2016.


"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Freija
Régulier
Messages : 57
Enregistré le : lundi 22 janvier 2018 à 21:06
Localisation : Ailleurs

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#19 Message par Freija » samedi 20 juillet 2019 à 13:17

Bonjour,

Je vois ce sujet remonter depuis hier et je me demande quel est l'objectif de ce fil.
Est-ce pour parler de son rapport à la masturbation ?
Est-ce que ce sujet est à valeur informative et préventive ?
Diagnostiquée autiste en Mars 2019.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1515
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#20 Message par Siobhan » samedi 20 juillet 2019 à 13:33

Freija a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 13:17
Bonjour,

Je vois ce sujet remonter depuis hier et je me demande quel est l'objectif de ce fil.
Est-ce pour parler de son rapport à la masturbation ?
Est-ce que ce sujet est à valeur informative et préventive ?
Un peu tout à la fois.
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4239
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#21 Message par misty » samedi 20 juillet 2019 à 15:17

Personnellement je trouve que c'est une super idée (courageuse) d'avoir crée ce sujet, parce qu'il me semble important de proposer des ressources et un lieu d'information cadré sur toutes ces questions. Je pense que ça peut aider des personnes qui s'interrogent, et/ou ont besoin d'échanger concrètement sans oser en parler.

Encore récemment Jean a posté un article sur les soucis que peuvent entraîner de grosses frustrations sexuelles, et j'ai juste envie de dire que ce n'est pas en faisant comme si ça n'existait pas qu'on arrangera les choses. Ce n'est que mon avis mais le jour où on arrêtera de faire comme si tout ça était sale, honteux, et surtout comme si les personnes autistes n'avaient pas de pulsions sexuelles on déplorera probablement moins de dérapages. La sexualité reste un enjeu majeur concernant l'autisme SDI, et pour moi ce type de sujet a tout à fait sa place ici + c'est un truc que j'encourage pour les raisons que je viens d'évoquer.

Après, libre à chacun de lire ou pas, participer ou pas, mais à partir du moment où l'intitulé est explicite (et là je trouve que c'est le cas), je ne vois pas où est le souci. J'ai du mal avec la quasi-totalité des discussions actuelles sur le forum, sans doute parce que derrière les mots employés je ne mets pas du tout les mêmes choses que les gens qui échangent, mais pour autant ça reste de l'échange d'expérience donc si c'est la leur tant mieux pour eux. Ce n'est pas parce qu'un sujet (ou la façon de le traiter) me dérange que je vais reprocher à quelqu'un de ne pas faire du sur-mesure pour ma pomme. Et si ça m'énerve trop je ne lis pas et c'est tout.

Précisément sur la masturbation, le fait est que certaines personnes en ont parlé d'eux-même sur d'autres sujets: c'est bien que le besoin est là. Sans vouloir forcément participer je suis donc contente que ce topic ait été crée. :)
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26511
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#22 Message par freeshost » samedi 20 juillet 2019 à 15:52

Oui, les appétits sensuels, sexuels, orgasmiques varient d'une personne à l'autre. Les hommes ne se masturbent pas tous de la même manière, les femmes non plus. Les besoins en fréquence varient d'une personne à l'autre.

Bon, la masturbation exhibitrice peut poser des problématiques sociales, éthiques, juridiques. :mrgreen: As-tu besoin de le montrer ? Est-ce que montrer est pathologique ? 😏 Quid de la masturbation pornographique ?

Quid du besoin de certaines personnes - pas toutes, de loin - de regarder du porno pour se stimuler sexuellement ? L'imagination ne suffit-elle pas ?

Avantages de la masturbation en solo : pas de responsabilité envers autrui, pas besoin de s'adapter à autrui, pas besoin de lubrifiants. Juste ne pas trop être sous l'effet de substances psycho-actives. Enfin, je crois. À part l'alcool, je n'ai pas trop essayé cannabis, cocaïne, héroïne, café, EPO, etc. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Freija
Régulier
Messages : 57
Enregistré le : lundi 22 janvier 2018 à 21:06
Localisation : Ailleurs

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#23 Message par Freija » samedi 20 juillet 2019 à 16:49

D'accord, merci d'avoir répondu à mes questions. C'est donc un sujet "ouvert".

Pas que le sujet me dérange mais je n'ai pas grand chose à en dire, spontanément.
J'aurais plus de difficultés sur ce que j'appellerais "l'interaction sexuelle" mais ce n'est pas le sujet ici.

En outre, je me permets de rebondir sur "l'effet tabou" de la sexualité qui a été abordé plus haut. Ce qui me contrarie, ce sont les personnes qui font de l'humour sur cela. À chaque fois, ça me met mal à l'aise car j'ai l'impression - peut-être erronée - que l'humour effectue une sorte de "ferméture" au sujet et que la pulsion sexuelle (et la sexualité) est de facto catégorisée comme un sujet qu'il ne faudrait pas prendre au sérieux. Cela, sans oublier les sous-entendus, comme si la chose allait de soi pour tout le monde.
Diagnostiquée autiste en Mars 2019.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1515
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#24 Message par Siobhan » samedi 20 juillet 2019 à 17:07

misty a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 15:17
Personnellement je trouve que c'est une super idée (courageuse) d'avoir crée ce sujet,
(...)
Merci ! :kiss:
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26511
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#25 Message par freeshost » samedi 20 juillet 2019 à 17:36

Ce qui me fait rire jaune, c'est le fait que ce soit sacralisé.

On peut rire de tout. :lol:

Donc osons en rire et en parler. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Uciel
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#26 Message par Uciel » samedi 20 juillet 2019 à 20:06

Freija a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 16:49


En outre, je me permets de rebondir sur "l'effet tabou" de la sexualité qui a été abordé plus haut. Ce qui me contrarie, ce sont les personnes qui font de l'humour sur cela. À chaque fois, ça me met mal à l'aise car j'ai l'impression - peut-être erronée - que l'humour effectue une sorte de "fermeture" au sujet et que la pulsion sexuelle (et la sexualité) est de facto catégorisée comme un sujet qu'il ne faudrait pas prendre au sérieux. Cela, sans oublier les sous-entendus, comme si la chose allait de soi pour tout le monde.
Ton point de vue m'intéresse beaucoup. De mon point de vue un peu fermé (et , avouons-le, coincé) à la base sur le sujet (je ne pratique pas. Mais je le vis bien :mrgreen: ), l'humour a constitué le point d'entrée qui me permet aujourd'hui de parler de sexe très librement, au point que lorsque je suis arrivé dans mon école de REP et que j'ai constaté que le programme n'était pas appliqué (la partie reproduction, en fait), je l'ai prise en charge en décloisonnement sans le moindre souci, alors que mes collègues évoquaient la gène qu'ielles auraient eu à en parler devant les élèves. L'humour permet de désacraliser le sujet, surtout avec les jeunes.

C'est vrai que le côté "allant de soi pour tout le monde" est naze, mais en fait, il est surtout faux. En prendre conscience lors d'une discussion revient à imaginer les gens tous nus : c'est décomplexant et rigolo.
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2674
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#27 Message par lulamae » samedi 20 juillet 2019 à 20:13

Je me recite, pour qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit :
lulamae a écrit : Mais sur ce sujet, @Siobhan annonce la couleur dans le titre, donc on n'est pas obligé(e) de lire, ça peut être considéré comme un "espace" autorisé.
J'ai moins l'impression de subir des images ou liens dans un sujet dédié, que quand ça tombe sur n'importe quel fil sans aucun rapport.
Je n'ai pas eu l'intention d'être insultante ou dénigrante, @Siobhan, peut-être trop brutale dans l'expression de mes conviction, auquel cas je suis désolée.

Je voulais justement dire que le sujet était clair et qu'en tant que tel il n'y avait pas d'obligation de lire. Bon, voilà, je ne reviendrai pas déranger, sorry !
Diagnostic d'autisme le 31/07/2019
Prochain RV pour le SED avec fille aînée 13 janvier 2020 ; HPI en 2016.


"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26511
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#28 Message par freeshost » samedi 20 juillet 2019 à 20:14

Le roi est nu. :mrgreen:

Tout nu sur la plage ! :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2674
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#29 Message par lulamae » samedi 20 juillet 2019 à 20:18

Uciel a écrit : C'est vrai que le côté "allant de soi pour tout le monde" est naze, mais en fait, il est surtout faux. En prendre conscience lors d'une discussion revient à imaginer les gens tous nus : c'est décomplexant et rigolo.
D'accord avec ça, et j'en blague souvent IRL, avec des gens avec qui je suis à l'aise.

Dans la communauté LGBTQIA+, il y a aussi des asexuel(le)s, donc à respecter comme tout sous-groupe de la communauté. Ou faudra-t-il inventer la catégorie "asexuelophobe" ?
Qu'on n'empêche pas d'en parler, soit, mais on peut quand même exprimer qu'on est gêné(e) par rapport à ça sans se faire vilipender, non ?
Diagnostic d'autisme le 31/07/2019
Prochain RV pour le SED avec fille aînée 13 janvier 2020 ; HPI en 2016.


"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Uciel
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#30 Message par Uciel » samedi 20 juillet 2019 à 20:30

lulamae a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 20:18

Qu'on n'empêche pas d'en parler, soit, mais on peut quand même exprimer qu'on est gêné(e) par rapport à ça sans se faire vilipender, non ?
Tu as bien raison. Je me reconnais un travers à vouloir "dé géner" tous le monde :roll: :wink:
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:

Répondre