[Index] Sexualité : L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27020
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#76 Message par Tugdual » lundi 25 novembre 2019 à 14:06

Modération (Tugdual) : Des messages ont été déplacés ici.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1835
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#77 Message par Siobhan » lundi 25 novembre 2019 à 15:11

2N3055 a écrit :
samedi 23 novembre 2019 à 20:45
Bubu a écrit :Et les avis différents …
Dans un fil de discussion avec un titre pareil,
Mr P. Desproges n'aurait pas manqué de dire que :
Les avis divergent (et dix verges, c'est énorme)…
Ce topic part en sucette... :geek: :mrgreen:
homme, diagnostic TSA.

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 413
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#78 Message par ブノワ » lundi 25 novembre 2019 à 15:18

A l anis je suppose?
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5671
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#79 Message par Bubu » lundi 25 novembre 2019 à 15:26



7/7 est dans la suggestion. Mais il faisait référence à ça.
Moi je suis dans la provocation ! :lol: Donc je balance carrément la vidéo.
Et encore : il y a deux clips différents de cette chanson, dont l'une montre des jeunes femmes sucer des sucettes démesurées tout en dansant.
Cette chanson a fait un scandale.

[EDIT], D'autant que France Galle, qui la chantait, n'avait pas compris le second degré …. libidineux ! :mrgreen:
Elle en a souffert.

En gros, pour démystifier le mythe, c'est l'Histoire D'Annie, qui aime sucer des grosses queues noires pour de l'argent.
Emouvant non ?
(J'avoue, j'ai pleuré à la fin. :hotcry: )

Après ce n'est pas le premier a avoir déguisé des propos salaces l'air de rien.
Il suffit de voir une partie de la correspondance entre Georges Sand et Alfred de Musset. :innocent:

Notamment la première lettre de Georges Sand à de Musset, une écrivaine que vous connaissez forcément qui a choisi un nom de plume masculin à cause du machisme de son époque, est terrifiante d'humour. C'est un joyau de la littérature du XIX, et c'est franchement trash. :kiss:
Et ça, on ne l'étudie pas à l' école ! :mrgreen: Figurez-vous !

Après, pas besoin d'être Champollion ou d'avoir la machine Enigma de nos chers amis nazis ! Il suffit de lire une ligne sur 2. Et c'est un délire total.
Ou comment transformer une lettre d'amour en apparence, en appel au viol !
http://5ko.free.fr/fr/sand.html

Après les complotistes y vont bon train. Cette lettre était-elle vraiment destinée à de Musset, ou Chopin, ou Liszt ?
La vérité est qu'on s'en fout copieux jusqu'au fond. :twisted:

L'écrivaine Georges Sand a été en couple avec F. Chopin (pianiste et compositeur pour Piano, du XIX) pour info.

Après la fidélité était une notion abstraite. On aimait bien se refourguer la syphilis entre nous.

Après au XIXème, c'est pas compliqué. Ils avaient tous la syphilis. C'était un cadeau qu'ils se refilaient entre eux.
Si t'avais pas la syphilis, t' étais has been.
D'ailleurs Guy de Maupassant n'aurait jamais pu écrire le Horla s'il n'avait pas eu la syphilis ! Le respect s'impose !

[EDIT] De tout le XIXème siècle, c'est Guy de Maupassant que je préfère.
Apparemment c'était normal de faire des descriptions verbeuses tout le temps chez ses contemporains.
Ce que j'aimais beaucoup chez Maupassant, c'est qu'il avait toujours le mot juste, il était concis et précis.
J'ai lu des nouvelles, des petits romans de lui, et j'ai aimé, et j'ai adhéré à cette façon de raconter des histoires.
Et j'ai été captivé.

A l'opposé de Balzac ou Zola ou Hugo.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1835
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#80 Message par Siobhan » lundi 25 novembre 2019 à 22:49

Attention aux H.S. sur ce sujet tout le monde (moi compris...).
homme, diagnostic TSA.

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#81 Message par cléa » mardi 26 novembre 2019 à 10:26

Ça ne m'étonne pas que de telles chansons soient chantées innocemment.Il y a longtemps, des dames me la chantaient, visiblement sans en comprendre la teneur! :lol:

Je voulais ajouter que pour ceux qui rencontrent des difficultés qu'ils soient seuls ou pas, en parler à un spécialiste peut répondre à certains troubles et questions.
Il y a l'avantage d'être dans un espace neutre avec un expert du sujet.

J'ai lu plus haut que le sujet de la circoncision a été abordé et ça se comprend bien que dans certains cas, cela peut altérer le rapport à son propre corps, à son image.

Je pense que l'âge auquel cette intervention est faite à un lien avec cette souffrance.
Il est peu probable qu'un nourrisson ait une trace consciente de ce geste. Alors que pour un enfant de 4 ou dix ans, ça sera souvent un traumatisme. Surtout si il est conscient. En plus de l'ablation d'un organe et de la douleur, il peut y avoir de d'humiliation. Surtout si ce n'est pas justifié. Plus tard, (rites initiatiques) ou autres, c'est différent. A noter toutefois que des hommes n'ont pas retrouvé le même contact avec eux-mêmes ensuite. Il faut vraiment qu'il y ait une raison forte.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#82 Message par cléa » dimanche 1 décembre 2019 à 18:08

Autre point intéressant, peut-être même important à explorer lors des stimulations : La respiration !

Si vous n'êtes pas totalement "déchargé" ou avez des tensions désagréables après les caresses, pensez à votre souffle.

Respirer a fond et jouer avec votre respiration pendant la stimulation peut vraiment donner davantage de plénitude, de lâcher-prise. Un élément clef de la "cascade" sensitive.

On en entend peu parler en cette matière, peut-être cela se fait-il habituellement naturellement?

Ce n'est pas toujours le cas.
J'ai mis longtemps à le savoir et donc pense que d'autres pourraient aussi profiter de moduler leur respiration.

Il s'agit d'une expérience féminine mais peut-être que cela pourrait concerner les hommes également ?

La respiration consciente, associée aux bons mouvements / contractions peut donner davantage de stimulation et satisfaire les muqueuses, diffuser davantage de "récompense" au moment de la décharge.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#83 Message par cléa » samedi 7 décembre 2019 à 2:29

J'ai lu quelques articles concernant l'apaisement des douleurs pelviennes et contractions utérines mensuelles grâce a la stimulation du "bourgeon"

Il y a des femmes qui chassent efficacement leur douleur de cette façon.
Et d'autres pour qui cela l'est moins, voir désagréable..

Il s'agit donc d'une méthode à essayer.
Qui souvent présente l'avantage d'un anti douleur naturel et disponible.

En s'installant confortablement et avec de quoi absorber le flux chassé par les contractions, stimulant le "bourgeon" abordé indirectement, bien protégé. (surtout dans cette période sensible) afin de voir si ce soin donnera de l'apaisement a l'utérus qui se manifeste douloureusement et autres congestions menstuelles inconfortables.

C'est plutôt un côté technique/utilitaire de ces organes que leur fonction "habituelle" mais si cela permet de mieux passer ces périodes, c'est un plus.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27020
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#84 Message par Tugdual » samedi 7 décembre 2019 à 9:36

cléa a écrit :
samedi 7 décembre 2019 à 2:29
J'ai lu quelques articles concernant l'apaisement des douleurs pelviennes et contractions utérines mensuelles grâce a la stimulation du "bourgeon"
Précise tes sources, que tout le monde en profite.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5671
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#85 Message par Bubu » lundi 9 décembre 2019 à 12:32

cléa a écrit :
samedi 7 décembre 2019 à 2:29
J'ai lu quelques articles concernant l'apaisement des douleurs pelviennes et contractions utérines mensuelles grâce a la stimulation du "bourgeon"

Il y a des femmes qui chassent efficacement leur douleur de cette façon.
Et d'autres pour qui cela l'est moins, voir désagréable..

Il s'agit donc d'une méthode à essayer.
Qui souvent présente l'avantage d'un anti douleur naturel et disponible.

En s'installant confortablement et avec de quoi absorber le flux chassé par les contractions, stimulant le "bourgeon" abordé indirectement, bien protégé. (surtout dans cette période sensible) afin de voir si ce soin donnera de l'apaisement a l'utérus qui se manifeste douloureusement et autres congestions menstuelles inconfortables.

C'est plutôt un côté technique/utilitaire de ces organes que leur fonction "habituelle" mais si cela permet de mieux passer ces périodes, c'est un plus.
Est-ce que ça fait des cloques ?
Car j'en ai marre de m'auto-masturbationner.
J'ai des cloques qui se transforment en croutes. :hotcry:
Et ça fait rudement mal ! :hotcry:
Croyez-moi car je ne plaisante pas ! :naugty:
C'est tout rugueux, tout plissé, et ça fait vachement mal ! :hotcry:
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5671
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#86 Message par Bubu » lundi 9 décembre 2019 à 18:03

Mesdames, mes demoiselles, messieurs.
Un minimum de bienséance est de rigueur, merci.

Voilà, sous prétexte que l'on parle d'enculades entre amis, tout est permis. Non !
C'est pas parce que tout le monde encule tout le monde, que tout est permis. Non !
Si vous avez des difficultés pour conjuguer le verbe être à la troisième personne du pluriel, veuillez consulter le Bescherelle. Merci.
En plus, vous gagnerez une médaille. (Non, je déconne !)
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#87 Message par lulamae » lundi 9 décembre 2019 à 19:18

Bubu a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 18:03
Mesdames, mes demoiselles, messieurs.
Un minimum de bienséance est de rigueur, merci.

Voilà, sous prétexte que l'on parle d'enculades entre amis, tout est permis. Non !
C'est pas parce que tout le monde encule tout le monde, que tout est permis. Non !
Si vous avez des difficultés pour conjuguer le verbe être à la troisième personne du pluriel, veuillez consulter le Bescherelle. Merci.
En plus, vous gagnerez une médaille. (Non, je déconne !)
En tout cas @Bubu, tu as peut-être des cloques aux mains (ou ai-je mal compris ?), mais ça ne t'empêche pas d'user du clavier. :lol:

Et pour le verbe être, à quel temps ? Je n'ai pas dû comprendre le jeu de mots, si jeu de mots il y a.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5671
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#88 Message par Bubu » lundi 9 décembre 2019 à 19:43

lulamae a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 19:18
Bubu a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 18:03
Mesdames, mes demoiselles, messieurs.
Un minimum de bienséance est de rigueur, merci.

Voilà, sous prétexte que l'on parle d'enculades entre amis, tout est permis. Non !
C'est pas parce que tout le monde encule tout le monde, que tout est permis. Non !
Si vous avez des difficultés pour conjuguer le verbe être à la troisième personne du pluriel, veuillez consulter le Bescherelle. Merci.
En plus, vous gagnerez une médaille. (Non, je déconne !)
En tout cas @Bubu, tu as peut-être des cloques aux mains (ou ai-je mal compris ?), mais ça ne t'empêche pas d'user du clavier. :lol:

Et pour le verbe être, à quel temps ? Je n'ai pas dû comprendre le jeu de mots, si jeu de mots il y a.
J'ai mis des pansements.

Non non, il n'y pas de jeu de mots, je parlais du présent de l'indicatif du verbe être.
Je ête.
Tu êstes
Il ête.
Nous étioumes
Vous étiasses.
Ils étiarisse.

Enfin le verbe être, quoi.
Modifié en dernier par Bubu le lundi 9 décembre 2019 à 19:47, modifié 1 fois.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#89 Message par lulamae » lundi 9 décembre 2019 à 19:47

Bubu a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 19:43
lulamae a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 19:18
Bubu a écrit :
lundi 9 décembre 2019 à 18:03
Mesdames, mes demoiselles, messieurs.
Un minimum de bienséance est de rigueur, merci.

Voilà, sous prétexte que l'on parle d'enculades entre amis, tout est permis. Non !
C'est pas parce que tout le monde encule tout le monde, que tout est permis. Non !
Si vous avez des difficultés pour conjuguer le verbe être à la troisième personne du pluriel, veuillez consulter le Bescherelle. Merci.
En plus, vous gagnerez une médaille. (Non, je déconne !)
En tout cas @Bubu, tu as peut-être des cloques aux mains (ou ai-je mal compris ?), mais ça ne t'empêche pas d'user du clavier. :lol:

Et pour le verbe être, à quel temps ? Je n'ai pas dû comprendre le jeu de mots, si jeu de mots il y a.
J'ai mis des pansements.

Non non, il n'y pas de jeu de mots, je parlais du présent de l'indicatif du verbe être.
Ca n'est pas le plus dur à conjuguer. :)
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5671
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'auto-masturbation, pratique d'hygiène sexuelle et surtout pratique d'hygiène mentale

#90 Message par Bubu » lundi 9 décembre 2019 à 20:09

Je vais alors conjuguer le verbe avoir au présent de l'indicatif.
C'est moi que je vous le dit, ça va ruer dans les chaumières !

J'avois.
Tu avois.
Il avoit.
Nous avoinons.
Vous avouanez.
Ils avoient.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Répondre