Connection entre le corps et l'esprit.

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Connection entre le corps et l'esprit.

#1 Message par cléa » lundi 4 novembre 2019 à 14:54

Bonjour à tous.

Je me pose cette question par ce que cela faisait un long moment que j'avais constaté comme une déconnexion entre mon esprit et mon corps. ( il s'agit bien sûr d'une vue d'esprit si on considère la vie comme purement physique )

C'est une façon de dire que je me perçois parfois comme en dehors de moi, comme une Entité. Déconnectée de son instinct et ce a tous les étages.. Sauf rares moments, et alors je perçois ces sensations comme étrangers a moi et mécaniques, organiques. ( contrairement a la plupart des gens qui disent avoir faim ou soif par exemple )

Je ressens quand même les émotions primaires mais le degré semble moindre.

Je pense que peut-être ça tient en partie à mon hypo sensibilité, sans en être certaine.

Cependant, ça n'a pas toujours été ainsi.

Je me demande alors comment c'est pour ceux qui sont en hyper sensibilité ?

Je m'explique : Je mange et boit sans faim, sans envie de manger ni boire : mécaniquement. ( sauf exception )
Cependant, je sais apprécier ce que je bois ou mange. ( dans la mesure de mon hypo sensibilité cependant )

C'est à peu près la même chose pour d'autres aspects de ma vie.
J'agis en fonction de nécessités ( pas toujours quand-même lol ), de façon généralement utilitaire.

Beaucoup de choses sont symbolisées, intellectualisées, avec une pensée dominante. ( mais QI dans la norme )

Aujourd'hui, je me rappelle que souvent j'étais vue comme robotique par les autres. Mais avec le temps et l'observation, je me demande si en réalité, même leur comportement l'était tout autant lol.

Je me demande si vous aussi présentez ce type de fonctionnement ou autre singularité ?
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5713
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#2 Message par Bubu » mardi 5 novembre 2019 à 16:31

Anglais : connection.
Français : connexion.

C'est des salauds les mecs de l'Académie Française : ils aiment bien pinailler.

Tu n'as pas vu la prise mini usb sous la nuque : il faut la brancher et miracle ! Le corps et l'esprit sont connectés.
C'est la magie de la technologie.

Car on est des "Robots après tout". Album de Catherine qui se fout de la gueule des Daft Punk avec leur album "Human after all".
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Ellendë
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : samedi 20 juillet 2019 à 13:49

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#3 Message par Ellendë » mardi 5 novembre 2019 à 19:07

Coucou,

@Bubu: Je n'ai pas trop compris ton message, c'est du sarcasme, moquerie ou juste de l'humour décalée ? :crazy: Je m'excuse j'ai un peu de mal à te suivre et comprendre tes différents messages :innocent:

@Cléa: Je me reconnais dans ton message. Parfois mon corps me parait étranger et même mes proches et mon enfant… Cet enfant qui a pourtant grandi dans mon corps… C'est un mal-être difficile à décrire, comme si on s'observe de loin, tout parait étranger à soi.

Jusqu'à ce que je m'intéresse à l'autisme, je ne comprenais pas certains comportements que j'avais sans forcément m'en apercevoir. Par exemple, me ronger les ongles en permanence (je ne m'apercevais pas que je le faisais sauf quand je commençais à saigner ou avoir mal), il m'arrive aussi a être irritable et avoir envie de pleurer sans raison apparente (je me rends compte seulement maintenant que c'est peut-être dû aux stimulis et la fatigue) etc. Quand je suis avec beaucoup de personnes je ne comprenais pas non plus pourquoi j'avais besoin de m'isoler.
Pré-diagnostiqué sans TSA ni HPI,QI hétérogène, besoin de trouver où est ma place, - TCC en cours - Profil INFJ-T au MBTI

2N3055
Forcené
Messages : 989
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#4 Message par 2N3055 » mardi 5 novembre 2019 à 21:23

cléa a écrit :… je me perçois parfois comme en dehors de moi, …
Oui, ça m'arrive aussi, j'ai l'impression que mon corps physique est à environ 50 cm en arrière et à ma droite.
J'en rigole parce que ça me fait penser à l'expression "marcher à côté de ses pompes"

J'arrive parfois à me mettre volontairement dans cette situation quand une douleur émotive ou physique m'est devenue trop difficile à supporter,
et effectivement, ça me la rend plus facile à gérer puisque je me vois souffrir de l'extérieur
et suis donc plus disponible (vu que la souffrance maximum est à côté) pour trouver parfois comment me sortir de cette situation.

Je ne sais pas si ça corresponds à ce que tu décris dans ton message.

J'ai aussi souvent besoin qu'on me rappelle de manger ou dormir, sinon, j'oublie de le faire,
et je ne sais plus très bien si j'ai mangé à midi ou le soir quand je fais un bilan avant de m'endormir.
Asperger diagnostiqué

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5713
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#5 Message par Bubu » jeudi 7 novembre 2019 à 14:49

@Ellendë :
Non ce n'est pas sarcastique ni une moquerie. C'est juste un délire.
En lisant ton message j'ai pensé à la série scandinave (suèdoise ? … Almost Humans je crois) où les androïdes ont une prise USB dans le cou pour se recharger.
J'aime bien dire des absurdités, c'est tout. Rien de personnel. :kiss:

Pour être sérieux, pendant longtemps j'ai distingué corps et esprit, en en faisant deux entités distinctes.
L'âme immortelle, le corps terrestre, éphémère. Juste une enveloppe.
Maintenant (grâce à une de mes profs d'orgue), j'ai compris que les deux sont indissociables.

Car parfois l'esprit veut faire quelque chose, mais le corps ne le peut pas.
Quand on est organiste, on joue sur plein d'instruments à la fois.
Le problème c'est l'entretien. Certains sont injouables car les touches sont trop dures pour appuyer dessus.
Le pire c'est l'accouplement pourri sur certains orgues. (Par une touche, on actionne les touches des claviers au dessus)
Du coup on est obligé de crisper les mains pour pouvoir actionner les touches. C'est comme marcher dans la boue.
Et c'est le pire. Car on ne doit pas crisper les mains. C'est le début de la débauche, et cela peut engendrer des tendinites.
J'ai des mains faibles. Elles n'ont pas beaucoup de force. Après les muscles des doigts sont dans l'avant bras.
On peut faire de la musculation, en utilisant des bidules à deux poignées reliées par un ressort. On sert, on relâche …. etc.
Même pour les touches de clavecin, j'ai parfois du mal.
L' esprit dit de faire quelque chose, et le corps refuse …. :crazy:

J'en ai fait le deuil. Un bozo bien tapé qui a la sensibilité de la musique pourra jouer ce que je ne peux pas jouer. J'ai une bonne sensibilité, et un amour pour la musique, mais cela ne suffit pas.
Rien à faire avec mes mains pourries et faibles.
La musique est un domaine élitiste.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 724
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#6 Message par daphnée » jeudi 7 novembre 2019 à 23:28

Moi je ressens aussi quelque chose qui se rapproche de ça.
C'est le genre de moments où, tout d'un coup, j'ai l'impression d'être déconnectée de ma personne habituelle.
J'ai comme du recul sur mes opinions, sur mes émotions.
C'est déstabilisant.
En effet, cela m'arrive aussi dans des périodes de stress / souffrance…
Je crois bien que chez moi aussi, dans ces périodes, j'ai encore moins d'appétit (déjà que j'en ai rarement), de rythme, etc...
C'est comme si je n'étais plus "dans la vie" comme d'habitude… Comme si j'étais en train de changer.
Et là je me demande pourquoi, qu'est-ce qui a déclenché ça, pour combien de temps…
Je ne sais pas si on parle de la même chose :roll:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#7 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 9:13

Bubu a écrit :
mardi 5 novembre 2019 à 16:31
Anglais : connection.
Français : connexion.

C'est des salauds les mecs de l'Académie Française : ils aiment bien pinailler.

Tu n'as pas vu la prise mini usb sous la nuque : il faut la brancher et miracle ! Le corps et l'esprit sont connectés.
C'est la magie de la technologie.

Car on est des "Robots après tout". Album de Catherine qui se fout de la gueule des Daft Punk avec leur album "Human after all".
Bonjour Bubu. Merci pour ce rappel orthographique.

Et pour avoir cité katerine. Celui la, avec son univers si décalé que je ne sais pas si c'est de l'art ou du cochon. Bluf ou non, il a osé en tout cas. :D

C'est certain que la vie est robotique, ça me parle lorsque tu parles Usb.
Notamment par ce que je me souviens avoir eu une sorte d'excroissance que j'ai perdu. Et que je ne sentais plus après.

Ou encore, en voyant les machines de plus en plus complexes qui sont conçues.

Et l'électricité qui intervient aussi dans les processus biologiques.

Cependant, quand je n'ai ni faim ni soif alors que je vois une tablée "transfigurée" par un repas, je me sens d'un autre monde.

Peut-être que certains atypismes interfèrent avec les " circuits imprimés " biologiques et que ça bloque certains signaux.

Moi aussi, j'ai longtemps pensé que corps et esprit étaient séparés, mais parfois je suis en conflit avec moi-même à ce sujet.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#8 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 9:32

Ellendë a écrit :
mardi 5 novembre 2019 à 19:07
Coucou,

@Bubu: Je n'ai pas trop compris ton message, c'est du sarcasme, moquerie ou juste de l'humour décalée ? :crazy: Je m'excuse j'ai un peu de mal à te suivre et comprendre tes différents messages :innocent:

@Cléa: Je me reconnais dans ton message. Parfois mon corps me parait étranger et même mes proches et mon enfant… Cet enfant qui a pourtant grandi dans mon corps… C'est un mal-être difficile à décrire, comme si on s'observe de loin, tout parait étranger à soi.

Jusqu'à ce que je m'intéresse à l'autisme, je ne comprenais pas certains comportements que j'avais sans forcément m'en apercevoir. Par exemple, me ronger les ongles en permanence (je ne m'apercevais pas que je le faisais sauf quand je commençais à saigner ou avoir mal), il m'arrive aussi a être irritable et avoir envie de pleurer sans raison apparente (je me rends compte seulement maintenant que c'est peut-être dû aux stimulis et la fatigue) etc. Quand je suis avec beaucoup de personnes je ne comprenais pas non plus pourquoi j'avais besoin de m'isoler.
Bonjour @Ellendë

Ça me donne la même sensation. La ou d'autres construisent des liens particuliers ou dans la reconnaissance de soi-même, je me sens "détachée"

Vu les quelques réponses ici, il y a de quoi se demander est-ce inhérent à l'autisme ou du moins aux atypismes.

Lorsque tu parles de tes ongles, ça me rappelle mon skin-picking appelé aussi excoriation.
Depuis l'âge de 10 ans et toujours actuellement même si je suis beaucoup moins "compulsive"
Mais je n'arrive pas à comprendre ce qui fait mon attrait pour ce geste que je regrette lorsque il est trop tard.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#9 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 10:08

2N3055 a écrit :
mardi 5 novembre 2019 à 21:23
cléa a écrit :… je me perçois parfois comme en dehors de moi, …
Oui, ça m'arrive aussi, j'ai l'impression que mon corps physique est à environ 50 cm en arrière et à ma droite.
J'en rigole parce que ça me fait penser à l'expression "marcher à côté de ses pompes"

J'arrive parfois à me mettre volontairement dans cette situation quand une douleur émotive ou physique m'est devenue trop difficile à supporter,
et effectivement, ça me la rend plus facile à gérer puisque je me vois souffrir de l'extérieur
et suis donc plus disponible (vu que la souffrance maximum est à côté) pour trouver parfois comment me sortir de cette situation.

Je ne sais pas si ça corresponds à ce que tu décris dans ton message.

J'ai aussi souvent besoin qu'on me rappelle de manger ou dormir, sinon, j'oublie de le faire,
et je ne sais plus très bien si j'ai mangé à midi ou le soir quand je fais un bilan avant de m'endormir.
Bonjour @2N3055

Je trouve très intéressante ta façon de gérer les désagréments par ta volonté.

Ça me rappelle aussi certaines expériences métaphysiques lues ou entendues.

Je ne sens pas la "séparation" corps / conscience de la même façon, mais il m'arrive de me dire -Ah, mon corps à mal, ou -Ah, mon corps me dit d'aller dans l'eau.. Etc

D'ailleurs, hormis la douleur, et parfois le sommeil, mon corps m'envoie très rarement autre signaux.

Alors que beaucoup d'autres diront -j'ai faim -j'ai soif, je suis fatigué et autres incitations.

Je me dis : ils se disent ainsi comme si cela faisait partie d'eux, mais est-ce vraiment le cas ? Ne serait-ce pas davantage des signaux qui s'imposent à eux ?

Après, c'est seulement depuis l'âge de 17 ans que je suis ainsi et ça à des inconvénients mais aussi probablement un grand bénéfice.

Moi aussi il m'arrive d'oublier de manger ou de boire. Je dois alors penser à me nourrir en raisonnant, en l'absence du signal de faim.
Ça peu être problématique, surtout d'oublier de s'hydrater.

Et ça semblait inconcevable à beaucoup. :)

Il m'arrive même de négliger les attentes gastronomiques des autres ( goûts/horaires ) plus ou moins impérieuses, et avec le temps, j'ai réalisé que c'était lié à ma perception déficiente.

Je trouve très utile ta façon d'être comme hors de ton corps, ça doit être un refuge utile. Peut-être est-ce une sorte d'auto hypnose ?
En tout cas ça requiert un certain contrôle de soi, intéressant.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

2N3055
Forcené
Messages : 989
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#10 Message par 2N3055 » vendredi 8 novembre 2019 à 10:16

J'ai d'abord constaté que je me trouvais parfois en dehors de mon corps, et c'est seulement après que je me suis dit que ce serait bien pratique pour pouvoir "prendre du recul" dans certaines situations.
Je crois que j'ai appris à faire ça depuis tout petit, pour pouvoir supporter la douleur de la maltraitance physique.
Asperger diagnostiqué

propane42
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#11 Message par propane42 » vendredi 8 novembre 2019 à 10:27

Pour ma part, et pour faire simple, je me considère comme une entité immatérielle qui habite un véhicule biologique.

Mon corps n'est pas "moi", et "moi" n'est pas mon corps. "Je" est quelque chose de différent de mon corps, mais il y est connecté plus ou moins fortement. Le corps et l'esprit ne sont pas déconnectable (pour le moment), ils sont en interaction constante mais ne sont pas non plus indissociable. Ce sont 2 choses distinct, différente, mais qui interagissent. Le simple fait de parler du corps et de l'esprit montre déjà que se sont 2 notions différentes, distinct.

Il y a la conscience, l’inconscient et le corps biologique.

Et "moi" réside dans la conscience, et doit faire avec l’inconscient et le corps, qui parfois n'en font qu'à leur tête ...
Modifié en dernier par propane42 le vendredi 8 novembre 2019 à 14:17, modifié 1 fois.
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Testé HP enfant
Pré-avis de diag SA décembre 2019, confirmé en février 2020.
viewtopic.php?f=5&t=13627

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#12 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 11:16

daphnée a écrit :
jeudi 7 novembre 2019 à 23:28
Moi je ressens aussi quelque chose qui se rapproche de ça.
C'est le genre de moments où, tout d'un coup, j'ai l'impression d'être déconnectée de ma personne habituelle.
J'ai comme du recul sur mes opinions, sur mes émotions.
C'est déstabilisant.
En effet, cela m'arrive aussi dans des périodes de stress / souffrance…
Je crois bien que chez moi aussi, dans ces périodes, j'ai encore moins d'appétit (déjà que j'en ai rarement), de rythme, etc...
C'est comme si je n'étais plus "dans la vie" comme d'habitude… Comme si j'étais en train de changer.
Et là je me demande pourquoi, qu'est-ce qui a déclenché ça, pour combien de temps…
Je ne sais pas si on parle de la même chose :roll:
Bonjour @Daphnée.

C'est différent mais ça y ressemble bien. La différence c'est que ça m'est arrivé d'un coup.

Il y a des moments que je regrettait et puis c'est devenu ma nature avec le temps.

Je trouve intéressant que tu aies parlé de périodes de souffrance par ce que ça me rappelle avoir fait une sorte de Burn Out dans la période ou s'est opéré ce changement.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#13 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 11:30

2N3055 a écrit :
vendredi 8 novembre 2019 à 10:16
J'ai d'abord constaté que je me trouvais parfois en dehors de mon corps, et c'est seulement après que je me suis dit que ce serait bien pratique pour pouvoir "prendre du recul" dans certaines situations.
Je crois que j'ai appris à faire ça depuis tout petit, pour pouvoir supporter la douleur de la maltraitance physique.
@2N3055 En lisant quelques témoignages, je vois qu'on à vécu des stress, même s'ils ne sont pas de même nature. Ce que tu as vécu est extrême.

Je viens de me souvenir que j'étais dépassée par ma formation. Burn out + contradictions métaphysiques difficiles à vivre dans le même moment.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#14 Message par cléa » vendredi 8 novembre 2019 à 11:34

propane42 a écrit :
vendredi 8 novembre 2019 à 10:27
Pour ma part, et pour faire simple, je me considère comme une entité immatérielle qui habite un véhicule biologique.

Mon corps n'est pas "moi", et "moi" n'est pas mon corps. "Je" est quelque chose de différent de mon corps, mais il y est connecté plus ou moins fortement. Le corps et l'esprit ne sont pas déconnectable (pour le moment), ils sont en interaction constante mais ne sont pas non plus indissociable. Ce sont 2 choses distinct, différente, mais qui interagissent. Le simple fait de parler du corps et de l'esprit montre déjà que se sont 2 notions différentes, distinct.

Il y à la conscience, l’inconscient et le corps biologique.

Et "moi" réside dans la conscience, et doit faire avec l’inconscient et le corps, qui parfois n'en font qu'à leur tête ...
Bonjour @propane42

Je trouve que ce que tu écris est très clairement exprimé.

J'ai souvent ce genre de perception.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 724
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: Connection entre le corps et l'esprit.

#15 Message par daphnée » vendredi 8 novembre 2019 à 13:00

cléa a écrit :
vendredi 8 novembre 2019 à 11:16
Je trouve intéressant que tu aies parlé de périodes de souffrance par ce que ça me rappelle avoir fait une sorte de Burn Out dans la période ou s'est opéré ce changement.
J'en ai parlé parce qu'une personne au-dessus a suggéré ça aussi.
Et c'est vrai que je ne me rappelle pas vivre ça dans des périodes où "tout va bien"... Quoi que ce genre de périodes est loin derrière moi.

Je ne sais pas si j'ai toujours eu ça. Ce que je sais, c'est que quand il se passe quelque chose de difficile à supporter, j'arrive à me couper de mes émotions et de la peur. C'est comme une sorte de sang-froid. Mais c'est plus que ça. C'est comme si quelque part j'arrivais à nier ce qui était en train de se passer, comme si j'étais observatrice et que ça pourrait très bien ne pas avoir eu lieu. C'est difficile à décrire. Par contre, je ne visualise pas mon corps 50cm derrière moi comme l'a dit une personne dans ce fil de discussion (c'est rigolo..)… Je ne sais pas si c'était "façon de parler", mais moi je n'ai pas ça.

Je n'y arrive pas dans toutes les situations. Il m'arrive quand même d'être paniquée ou de beaucoup souffrir. Cela dépend des cas.
2N3055 a écrit :
vendredi 8 novembre 2019 à 10:16
Je crois que j'ai appris à faire ça depuis tout petit, pour pouvoir supporter la douleur de la maltraitance physique.
Je suis désolée d'apprendre que tu as subi de la maltraitance physique.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Répondre