affection / mère

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Dehlynah
Passionné
Messages : 446
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: affection / mère

#271 Message par Dehlynah » dimanche 12 juillet 2020 à 22:53

Mais pourquoi vouloir absolument que ta mère ou d'autres te reconnaisse Asperger ou je ne sais quoi??
En fait je remarque juste que rare sont les personnes qui m'acceptent comme je suis, mais avec celles- ci justement pas besoin de parler des TSA, pour expliquer des particularités, vu qu'elles les acceptent faisant partie intégrante de moi, ce qu'elles sont, de même que je les accepte, alors parfois, on s'interroge, on parle, ces personnes connaissent mon parcours, elles ne l'ont jamais jugé dans sa légitimité (elles savent par quoi je suis passé, par quoi je passe, elles ne le nient pas, l'une d'elle a même témoigné, et elle est très particulière -enfin j'ai cette sensation de temps à autre quand je prends de la distance), bref tout ça pour dire qu'une personne t'accepte ou ne t'accepte pas, tu peux lui parler des TSA pendant 10 ans chaque jour, si elle ne t'aime pas vraiment pour ce que tu es, il n'y a rien à faire, il faut faire ce deuil-là je pense.

Et puis alors les autres, les personnes lambdas qui gravitent autour, c'est pas la peine, même si elles vont s'étonner de certaines choses chez moi, voire me juger ( ça a toujours été comme ça avant le diag de toute façon), ben je vais pas leur dire , comme sorti d'une pochette surprise : "Tatin, j'ai des TSA, c'est pour ça!! " .
C'est se justifier, c'est quémander une bienveillance qu'elles n'ont pas,et ce serait naïf de croire que devant des TSA (dont elles ne connaissent pas le 1/4 de leur réalité, sans parler des idées erronées) elles montreraient plus de bienveillance, faut arrêter avec ce mythe, cette illusion qui rend malheureux.
J'ai d'ailleurs coupé les ponts avec une soit-disant amie dont je me croyais très proche, qui m'a balancé des horreurs sur le fait que j'avais fait une demande de RQTH, tous mes questionnements, ma recherche sur les TSA, les causes de mes problématiques, la heurtaient je pense, et elle me balançait des horreurs (j'ai mis du temps à réaliser comme d'hab), bref j'ai dit STOP : soit ces gens arrêtent de juger et on reste en contact, sinon si quelque chose les heurte et que me retrouve avec leur frustration, leur mal-être dans la gueule, parce qu'ils ont décidé de mettre la poussière sous le paillasson, c'est leur problème, pas le mien, et je dis CIAO for ever.

Avec mes parents, je n'aborde même plus le sujet. Ils n'ont jamais intégré, ils ne veulent pas intégrer cette donnée, même si on a eu des discussions intéressantes avec mon père (qui a livré un témoignage assez contrasté mais parlant), ils sont aussi dans le " Ah mais comme tout le monde..." ( parce que du coup j'ai tendance à moins cacher ma fatigue, mes angoisses).
Sauf si des personnes s'avèrent à la longue sensibles, profondes, ouvertes, bref si je peux leur faire confiance, si on a des choses à partager, vraiment, alors peut-être j'aborderai le sujet.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: affection / mère

#272 Message par daphnée » lundi 13 juillet 2020 à 15:51

Au moins sur ce forum je sais à quoi m'attendre si je finis par avoir ce diagnostic :lol:

En gros je suis naive et je crois que ça va tout arranger alors que pas vraiment ... :innocent:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2904
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: affection / mère

#273 Message par olivierfh » lundi 13 juillet 2020 à 19:06

Tu restes toi, mais plus les évaluations objectives t'en apprennent sur toi et tes capacités, plus ça peut t'aider à adapter tes stratégies pour avoir une vie satisfaisante (en théorie, et de préférence aidée par des gens compétents, qui sont plutôt rares).
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Dehlynah
Passionné
Messages : 446
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: affection / mère

#274 Message par Dehlynah » mardi 14 juillet 2020 à 15:24

daphnée a écrit :
lundi 13 juillet 2020 à 15:51
Au moins sur ce forum je sais à quoi m'attendre si je finis par avoir ce diagnostic :lol:

En gros je suis naive et je crois que ça va tout arranger alors que pas vraiment ... :innocent:
ouais c'est pas FB là ...
Style "j'ai mon diag, je plane...Trop cool"
Nous on te fait atterrir direct.
C'est surtout avec cette histoire de coming out qui ferait s'ouvrir les portes et les esprits comme par magie...
Ton diag va pas rendre les gens plus intelligents et bienveillants.

Non mais sinon dans ton parcours, ton chemin, si tu trouves effectivements des gens compétents pour t'aider dans tes difficultés particulières, alors que tu patauges seule dans la gadoue (pour être polie), évidemment que c'est bénèf...Mais ça, c'est valable pr d'autres diags en fait, même si J.D dit que le diag de TSA se distingue des autres diags (effroi, angoisse versus diag TSA = soulagement, joie etc.), je suis pas d'accord, il peut y avoir 1 effet de sidération à l'annonce du diag TSa (même quand on va plus ou moins le chercher) et pr ts les diags il est tout aussi important et vital d'être bien accompagné.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

CSLP_
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : dimanche 6 octobre 2019 à 22:05

Re: affection / mère

#275 Message par CSLP_ » mardi 14 juillet 2020 à 18:40

Quand j'étais plus jeune et que je pensais avoir une phobie sociale, pour justifier mes comportements je disais au gens avoir cette phobie.
Je croyais sincèrement que les gens seraient plus sympas, plus ouverts, me jugeraient moins vite, bref que ça m'aiderait.

Que nenni !

Les gens s'en foutaient royalement voir même pire, ça me desservait.

Je ne pense pas du coup qu'avec un diag TSA ou TCS ou que sais-je ça ira particulièrement mieux...
Diagnostic en cours chez médecin spécialisé.
L'ADOS me place sur le spectre. Trouble de l'intégration sensoriel. Trouble des fonctions exécutives suspecté.
En attente d'investigations supplémentaires avant de conclure à l'autisme.

Dehlynah
Passionné
Messages : 446
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: affection / mère

#276 Message par Dehlynah » mardi 14 juillet 2020 à 19:26

CSLP_ a écrit :
mardi 14 juillet 2020 à 18:40
Quand j'étais plus jeune et que je pensais avoir une phobie sociale, pour justifier mes comportements je disais au gens avoir cette phobie.
Je croyais sincèrement que les gens seraient plus sympas, plus ouverts, me jugeraient moins vite, bref que ça m'aiderait.

Que nenni !

Les gens s'en foutaient royalement voir même pire, ça me desservait.

Je ne pense pas du coup qu'avec un diag TSA ou TCS ou que sais-je ça ira particulièrement mieux...
voire pire, les vrais connards te diront que tu te cherches des excuses et qu'il faut faire des efforts
les sympas ( peu très peu, des pairs en fait), dans tous les cas, avec diag ou pas, ça passe...
Par contre, ça peut changer le rapport qu'on a aux pas sympas, on les envoie balader, et on arrête de se justifier et de quémander leur bienveillance. Mais même sans diag c'est possible de faire ce boulot. Juste pas se laisser emmerder, juger.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Glaciell
Adepte
Messages : 293
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Re: affection / mère

#277 Message par Glaciell » mardi 14 juillet 2020 à 19:40

CSLP_ a écrit :
mardi 14 juillet 2020 à 18:40
Quand j'étais plus jeune et que je pensais avoir une phobie sociale, pour justifier mes comportements je disais au gens avoir cette phobie.
Je croyais sincèrement que les gens seraient plus sympas, plus ouverts, me jugeraient moins vite, bref que ça m'aiderait.

Que nenni !

Les gens s'en foutaient royalement voir même pire, ça me desservait.

Je ne pense pas du coup qu'avec un diag TSA ou TCS ou que sais-je ça ira particulièrement mieux...
Moi aussi je disais à une époque que j'avais une phobie sociale ! :shock: :oops: (je devais être jeune ado, je disais pas ça pour "mentir", j'avais pas non plus conscience d'être dans l'autodiagnostic en disant ça, en fait je voyais pas comment expliquer mes "blocages" et j'avais lu un truc sur la phobie sociale, je m'étais dit "ça correspond et ça justifie que certaines personnes aient des comportements comme le mien, si je dis ça aux gens, ça permet de tout expliquer/simplifier pour eux comme pour moi").
Effectivement ça ne m'a rien apporté. Au contraire, j'ai l'impression que des fois ça motive les gens à te pousser encore plus pour te montrer que "tu vois, tu peux le faire comme tout le monde, c'est pas sorcier".
Finalement, à l'heure actuelle, ce qui m'apporte un peu de compréhension et de sympathie, c'est éventuellement de m'excuser un peu de ma nouillitude en disant "désolée, c'est que je suis un peu timide en fait..." (bon, pareil, on va me dire "mais naaaann" "mais vieeeens", mais ça passe mieux).
Après, j'imagine que ça dépend aussi des gens et de leur volonté de s'informer...
Dehlynah a écrit :
mardi 14 juillet 2020 à 19:26
voire pire, les vrais connards te diront que tu te cherches des excuses et qu'il faut faire des efforts
Ah oui c'est vrai, je l'avais oublié mais on me l'a dit souvent (et j'ai toujours été persuadée qu'effectivement je ne faisais jamais assez d'efforts...).
Pas de diagnostic. Actuellement en tout début de réflexion et de cheminement...
Des doutes également concernant ma fille de 11 ans, HPI et TAG.

Mylie
Adepte
Messages : 280
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: affection / mère

#278 Message par Mylie » mardi 14 juillet 2020 à 20:16

Personnellement, je dis souvent être associale. Je passe donc pour une "con**sse" (pardon pour ce terme grossier, mais ça résume très bien), mais au moins, on ne m'embête pas trop. Je m'en fiche de plaire ou non aux autres, et mes amis proches me comprennent, cela me suffit (en fait on est un petit groupe de "bizarres" qui n'aiment pas trop socialiser, pour diverses raisons mais entre nous ça passe bien).
En questionnement - début de parcours au CRA
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28355
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: affection / mère

#279 Message par freeshost » mardi 14 juillet 2020 à 20:42

Ta mère pourrait diversifier ses investissements sociaux, non ? Ne pas tout miser sur une seule carte (toi). :)

Remarque que tu n'es pas obligée de lui raconter ta vie, tout ce que tu fais. Tu as le droit de peu - et même très peu - lui en dire. :mrgreen: En lui racontant tes épisodes de vie, tu lui tends des perches. :lol:

Et qu'elle - pas seulement elle ! - arrête de diaboliser l'autisme au point de nier la réalité, l'univers des possibles.

Rappelle-lui qu'aucune personne n'est parfaite, omnisciente, omniconsciente ou omnipotente, qu'aucune personne ni aucun groupe ne peut tout contrôler. Le hasard, sous ses différentes formes, fait partie de nos réalités, de nos subjectivités. :mrgreen:

Et que, malgré l'autisme ou toute autre particularité, on peut avancer, continuer d'observer la réalité, de s'y adapter, de faire évoluer nos représentations et nos pratiques. :P [Si elle ne veut pas s'adapter à toi telle que tu es, tu peux la traiter de paresseuse pour lui rendre la pareille. :lol: ]

Ou tu coupes les ponts, tu ne nourris pas la trollesse, tu n'entres pas dans son jeu (ses pieds-dans-la-porte), surtout si tu es autonomes et peux vivre sans elle. :twisted:

Si elle se calque sur toi, elle devrait s'intéresser au spectre autistique, ne pas en avoir peur, mettre brûler de curiosité, de soif s'apprendre. :P

Il faut voir aussi si ça ne devient pas du harcèlement, hors des sentiers légaux. :geek: Ce n'est pas parce qu'on est "en famille" que les actes illégaux sont impossibles. Mais, souvent, c'est la peur de la fin de la relation et des représailles ou l'idéalisation qui empêche de couper les ponts, de prendre les armes (légales, pas létales :lol: ).

Comme d'autres l'ont dit, il ne suffit pas d'avoir lu et compris un livre ou un article scientifique pour devenir scientifique d'un coup (et d'être la personne qui connaît la Covid-19 mieux que toutes les autres, par exemple). :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 723
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: affection / mère

#280 Message par daphnée » mardi 14 juillet 2020 à 21:52

Très juste Freeshost, très juste :wink:
Mais ça, c'est valable pr d'autres diags en fait, même si J.D dit que le diag de TSA se distingue des autres diags (effroi, angoisse versus diag TSA = soulagement, joie etc.), je suis pas d'accord, il peut y avoir 1 effet de sidération à l'annonce du diag TSa (même quand on va plus ou moins le chercher) et pr ts les diags il est tout aussi important et vital d'être bien accompagné.
D'après mes recherches il peut même y avoir des "stades" dans la réaction au diagnostic (différentes réactions dans le temps).

C'est vrai que je commence presque à vouloir faire marche arrière sur le diagnostic tellement le rapport coût (pas seulement financier mais en énergie, en temps) / bénéfice me semble assez discutable...
J'espère en effet tomber sur des conseils appropriés (déjà sur ce forum y'en a^^).
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Arcane
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: affection / mère

#281 Message par Arcane » mardi 14 juillet 2020 à 22:03

Ben après, pour monter un dossier MDPH (si tu en as besoin), un diag peut peut-être, simplifier la chose

Et peut-être que le diag ne résoudra pas tes problèmes, mais il pourrait éventuellement t'aider à mettre des mots sur certains maux....
TSA
HPI

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28355
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: affection / mère

#282 Message par freeshost » mardi 14 juillet 2020 à 22:15

Essaie de voir les rapports coûts/bénéfices à long terme et selon ta "consommation par période" (consommation de cuillères, par exemple).

Exemples :

1. Acheter une règle qui dure plus de vingt ans à 20 euros ou acheter au moins une règle par année à 1 euro ?

2. Acheter une imprimante à 50 euros et des cartouches à 20 euros pour 1'000 feuilles ou acheter une imprimante à 100 euros et des cartouches à 10 euros pour 1'000 feuilles ?

3. Renoncer au diagnostic à 500 euros - je ne connais pas les prix - et souffrir et cravacher le restant de sa vie ou opter pour ce diagnostic et avoir plus facilement accès à des allocations (comme l'AAH) et des aménagements (handicap à temps partiel ou plein, cours d'habiletés sociales, etc.) ?

:mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Dehlynah
Passionné
Messages : 446
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: affection / mère

#283 Message par Dehlynah » mardi 14 juillet 2020 à 23:22

Ben après, pour monter un dossier MDPH (si tu en as besoin), un diag peut peut-être, simplifier la chose
"un" diag, voilà, ici on m'avait conseillé de commencer à monter un dossier avec mon diag de bipolarité (il se trouve que le psychiatre qui m'a diagnostiqué les TSA a été hyper réglo et réactif, alors que l'autre m'avait donné un RV et il avait 1h30 de retard- en fait il n'était même pas encore arrivé à son cabinet :crazy: ça a été la goutte d'eau, je l'ai largué et j'ai préféré attendre, même si je ne savais pas si le Dr. G. confirmerait les TSA , dans tous les cas, je pensais avec lui pouvoir mettre des mots sur mes maux,TSA ou autre et me tenir à ce projet de dossier MDPH )...
Et comme ça peut arriver, le diag peut évoluer en route, les difficultés aussi, ton dossier MDPH aussi, donc Daphnée en gros ne pas renoncer complètement à tes pistes TSA,mais si là si t'as un bon psychiatre, et bien au vu des tes difficultés, de ton épuisement, il pourra monter le dossier avec toi, avec "un" diag, pas forcément TSA, concentre toi sur tes difficultés, tu les nommes, c'est bien pour avancer, connaître ses limites, tes forces, retrouve tes forces dans les 2 sens du terme...Courage...Et ta mère, pfui...Zappe-la gentiment mais fermement.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 709
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: affection / mère

#284 Message par Curiouser » mercredi 15 juillet 2020 à 0:25

Dehlynah a écrit :
mardi 14 juillet 2020 à 23:22
mais si là si t'as un bon psychiatre, et bien au vu des tes difficultés, de ton épuisement, il pourra monter le dossier avec toi, avec "un" diag, pas forcément TSA, concentre toi sur tes difficultés, tu les nommes, c'est bien pour avancer, connaître ses limites, tes forces, retrouve tes forces dans les 2 sens du terme...Courage...Et ta mère, pfui...Zappe-la gentiment mais fermement.
Entièrement d'accord.
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28355
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: affection / mère

#285 Message par freeshost » jeudi 16 juillet 2020 à 12:35

Au fait, tu peux proposer une personne psychologue pour ta mère aussi. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre