Discutons ici du Covid-19 !

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1156 Message par Flower » jeudi 4 juin 2020 à 11:32

Lilette a écrit :
lundi 1 juin 2020 à 15:16
Flower a écrit :
dimanche 31 mai 2020 à 19:27
@Bubu: Ces annonces, c'était évidemment pour MON anniversaire en premier lieu! :mrgreen: (Qui est... Le 2 juin. :mryellow: )

Blague à part: Quelqu'un a-t-il des expériences avec une attestation médicale pour déroger au port du masque? Est-ce que c'est vraiment accepté? Je suis totalement incapable d'avoir un truc sur le nez qui en plus bloque la respiration... (Même pas une écharpe quand il fait -15℃.)
Un peu comme tout le monde ...
Je ne connais personne qui supporte ce genre de chose à longueur de temps, même (& surtout) chez les soignants.
Mais quand il n'y a pas le choix.
Moi, je ne peux juste pas. Je me l'arrache au bout de 5 minutes, donc les lieux qui imposent le port du masque me sont inaccessibles. J'ai vu mon médecin hier et il m'a fait un certificat de dérogation du coup... Mais je ne sais pas si ce sera vraiment accepté.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Carapa
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1157 Message par Carapa » jeudi 4 juin 2020 à 22:12

Tugdual a écrit :
lundi 1 juin 2020 à 11:07
Qu'une publication soit "accueillie de manière très hétérogène", voire critiquée par d'autres experts, n'a rien d'anormal, c'est une controverse entre scientifiques, et je ne m'estime ni compétent ni légitime pour y participer.
Certes, mais il ne s’agit pas ici d’une querelle méthodologique entre experts : on est, en fait, sur un soupçon très sérieux de fabrication de données :
http://freerangestats.info/blog/2020/05 ... -data-firm
https://www.the-scientist.com/news-opin ... aset-67605

L’article vient d’ailleurs d’être rétracté : https://www.thelancet.com/lancet/articl ... 3620313246

Et l'OMS a annoncé le redémarrage des essais, nous verrons ce que ça donne
https://www.who.int/dg/speeches/detail/ ... -june-2020

(Rien entendu, par contre, du côté du ministère de la Santé...)
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1158 Message par misty » vendredi 5 juin 2020 à 9:21

Image
Au total, Ali Djemoui verra près de 1 400 patients en un mois, à raison d’une soixantaine par jour, six jours sur sept. "Sans gants, ni gel, ni masque, précise son épouse. On a eu recours au système D. La pharmacie nous a fabriqué du gel, et on a eu quatre masques chirurgicaux. Trois pour lui et un pour moi, alors qu’il faut en changer toutes les quatre heures. Mais de FFP2 [les plus protecteurs], on n’en a jamais eu. Il n’a pas arrêté d’envoyer des mails à la Sécurité sociale pour dire ' aidez-nous, on n’a pas de masques'."

Cette pénurie aura des conséquences : "Le 27 mars, il est rentré à la maison, il n’était pas bien, il vomissait, poursuit sa veuve. Il est allé à l’hôpital. Il a été testé positif." Le docteur Djemoui décèdera cinq jours plus tard. Il a été enterré au carré musulman de Thiais, laissant quatre enfants qui ont entendu, émus, l’hommage des habitants du quartier applaudissant leur père depuis leur balcon.
Image
"Mon père a voulu se faire tester, mais on lui a refusé, parce qu’il n’avait pas de symptômes. Les jours qui ont suivi, il a eu une petite toux. Il a fait un test qui a été positif. Il a été transféré rapidement à l’hôpital Lariboisière. Ses poumons étaient très attaqués. Son état s’est dégradé rapidement et il est mort après trois semaines en réanimation."

Quand certains proches, inquiets, lui ont conseillé de fermer son cabinet pendant la crise, il a répondu : "Hors de question. Où vont aller mes patients si je ferme ?"
ENQUETE FRANCEINFO. "Sans gants, ni gel, ni masque" : la colère des médecins généralistes, sévèrement endeuillés par le coronavirus
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Rána
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2019 à 23:28
Localisation : Lyon

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1159 Message par Rána » vendredi 5 juin 2020 à 17:39

misty a écrit :
lundi 1 juin 2020 à 11:55
Il me semble que la carte du principe de précaution peut être jouable dans les 2 sens, étant donné que pour par exemple quelqu'un qui est très exposé au virus, voire contaminé à symptômes très légers, (ex personnel soignant avec un sac poubelle sur le dos en guise de blouse) et a dans son foyer des personnes à risque, il est éventuellement plus dangereux de se passer d'un médicament qui pourrait - bien que ce ne soit pas démontré - limiter le risque de propagation (via charge virale) dans son foyer. Prendre ce médicament pourrait certes s'avérer dangereux, mais il n'y a a pas eu plus d'étude pour démontrer ça que pour démontrer que ce serait efficace.
Je pense que c'est potentiellement une des raisons qui ont fait que tant de médecins ont pris et se sont prescris entre eux ce médicament qui est interdit pour la population. Enfin pardon: réservé aux cas où le risque est maximum (je n'ai pas vu non plus passer l'étude qui a justifié via charge de la preuve que ce soit prescrit à ce moment là dans ces conditions).
Il n'y a eu aucune étude sérieuse montrant une quelconque efficacité de l'hydroxychloroquine.
Je cite un tweet du médecin Gilbert Deray :
Gilbert Deray a écrit : Une cinquantaine d’études dans le monde pour tester l’efficacité de l’hydroxychloroquine est la plus grande absurdité scientifique que j’ai connue en 30 ans de vie médicale. Cette perte de temps et d’argent freine la recherche de molécules efficaces.
Homme
Après deux consultations d'une heure
Moi : Puis-je dire que je suis autiste ?
Psychiatre : Oui
Moi : Pouvez-vous l'écrire si nécessaire ?
Psychiatre : Oui. Avec des réserves ...
Moi : OK
Je n'ai pas besoin de plus.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1160 Message par misty » vendredi 5 juin 2020 à 18:37

Ràna a écrit :Il n'y a eu aucune étude sérieuse montrant une quelconque efficacité de l'hydroxychloroquine.
Je cite un tweet du médecin Gilbert Deray :
Tu les as toutes lues, les études?
Si tu veux le faire je veux bien que tu viennes m'en reparler après, et ré-employer le terme "aucune".
Tu pourras éventuellement y apprendre aussi ce qu'on sait sur l'action précise de cette molécule et l'évolution rapide de la maladie (désormais assez bien cernée), ce qui te permettra de ne pas t'étonner de l'absence d'efficacité sur des patients hospitalisés (beaucoup d'études).

D'autre part je n'ai jamais dit que c'était efficace (que certaines études montrent une "quelconque efficacité" n'en fait pas un traitement efficace).

Concernant Gilbert Deray, je n'ai manifestement pas la même perception que lui de la notion de "sérieux" (il a été parmi les nombreux à se distinguer de manière fracassante par sa "clairvoyance" et sa "rigueur" sur la fameuse étude de Mehra, par exemple). Donc bon si tu as un tweet de Pamela Anderson sur le sujet je prends aussi, tant qu'à faire. Ca ne changera pas grand chose pour moi.

Spoiler : 
Désolée si je ne réponds plus à un moment, faudra pas mal le prendre mais la loi de Brandolini c'est épuisant: c'est le principe même...
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Rána
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2019 à 23:28
Localisation : Lyon

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1161 Message par Rána » vendredi 5 juin 2020 à 19:24

misty a écrit :
vendredi 5 juin 2020 à 18:37
Spoiler : 
Désolée si je ne réponds plus à un moment, faudra pas mal le prendre mais la loi de Brandolini c'est épuisant: c'est le principe même...
De toute façon, tu ne réponds jamais aux arguments et balaie d'une remarque méprisante tous ceux avec qui tu n'est pas d'accord.
Et puis, es-tu médecin pour te permettre de référer tes contradicteurs aux études scientifiques ? Vu tes propos si loin de la science, j'en doute.
Homme
Après deux consultations d'une heure
Moi : Puis-je dire que je suis autiste ?
Psychiatre : Oui
Moi : Pouvez-vous l'écrire si nécessaire ?
Psychiatre : Oui. Avec des réserves ...
Moi : OK
Je n'ai pas besoin de plus.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1162 Message par misty » vendredi 5 juin 2020 à 19:51

De toute façon, tu ne réponds jamais aux arguments
Toi c'est les questions auxquelles tu ne réponds pas. Je te demande si tu as lu les études, parce qu'"aucune étude sérieuse" venant de quelqu'un qui les a toutes lues (ou un très très grand nombre) ça m'intéresse, mais de la part de quelqu'un qui ne les lit pas non, ça ne m'intéresse pas. C'est tout.
Et puis, es-tu médecin pour te permettre de référer tes contradicteurs aux études scientifiques ?
Je pense vraiment que surtout en ce moment, renvoyer les gens en général (ceux qui me contredisent et les autres) directement aux études qui sortent est la meilleure chose à faire (avec deepL s'il faut). Donc je me permets de le faire, oui. Et je ne pense pas qu'il y ait besoin d'être médecin pour faire ça. Les individus peuvent ainsi juger par eux même de ce qu'il y a dedans, comme celle récente du Minnesota sur la prise en prophylaxie (qui derrière le "randomisé vs placebo" nous parle en gros d'automédication puis de diagnostic par téléphone car manque de tests PCR - c'est tout écrit dans la publi). Ou de comparer le taux de mortalité du groupe contrôle de Recovery avec les taux qu'on trouve dans les autres études (et les données générales émanant des hôpitaux).

Si tu penses que c'est mieux d'encourager le recours aux médias (surtout français) et au twitter de Deray, vu les constats qu'on a pu faire récemment à leur propos, libre à toi. Je fais ce qui me semble le mieux et rien ne t'empêche d'en faire autant. Rien ne t'empêche non plus de douter de ce que tu veux à mon propos: je m'en tape complètement j'ai personne à convaincre ni à impressionner. Juste j'accorde une très grande importance à la précision, la rigueur, l'honnêteté, et tout un tas de denrées que je trouve très rares ces derniers temps (ce qui m'a déclenché un besoin de m'exprimer).
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1163 Message par lulamae » vendredi 5 juin 2020 à 20:23

Je traduis autre chose, un article sur l'inversion des mutations de SHANK3 pour l'autisme, et je tombe sur ce passage intéressant :
L’équipe a administré à une partie des souris l’antibiotique doxycycline pour supprimer l’expression de la Cre, dans l’espoir de tester aussi les effets de la correction de SHANK3 au stade adulte. Mais la méthode a échoué, pour des raisons inconnues.

« Il est important aussi de publier des expériences qui ne réussissent pas exactement comme c’était prévu », déclare Craig Powell.
L’ouverture de l’équipe au sujet des insuffisances de l’étude pourrait aider les autres à concevoir leurs propres études ou à ré-évaluer des études antérieures, signale Yong-Hui Jiang, directeur du département de génétique médicale à l’Université de Yale.

« Les gens apprendront de leurs difficultés et de leur expérience », commente Yong-Hui Jiang.

Source : https://www.spectrumnews.org/news/rever ... ke-traits/
Reconnaître une/des erreur(s) serait correct de la part des auteurs de l'étude du Lancet. Ca commence à arriver :
https://www.nature.com/articles/d41586-020-01695-w

C'est un peu le merdier parce que ça jette le discrédit sur le système même de la publication d'études et du traitement des données dans les recherches, mais il vaudrait mieux que cette affaire constitue un tremplin pour gagner en honnêteté et en transparence.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Jiheu
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : samedi 25 août 2018 à 9:02

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1164 Message par Jiheu » dimanche 7 juin 2020 à 13:12

Une autre question à se poser:
Notre très cher gouvernement sera-t-il capable de tirer les leçons de cette catastrophe sanitaire pour éviter que cela se reproduise ?
Vu les branquignols que nous avons... j'en doute !

Vu les contraintes et désagréments que cela nous aura occasionné, alors nous aurions le droit de dire... PLUS JAMAIS CA !!!
Fils de 12 ans dont le diagnostic est confirmé.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1165 Message par lulamae » dimanche 7 juin 2020 à 16:21

Misty a écrit : D'autre part, s'ajoutant au fait qu'il y a eu grosse limitation de prescription sans qu'aucune étude formelle ne vienne le justifier (ça non plus, pas plus que l'efficacité), cette limitation a non seulement empêché les personnes qui auraient (ou pas on n'en sait rien) pu réduire le nombre d'hospitalisations via prise en charge précoce en médecine de ville, mais aussi rendu de fait impossible toute étude observationnelle rétrospective (enfin sérieuse et honnête, j'entends...) dans notre pays.
Je remets le lien vers l'article récent de Nature (05 juin) que j'ai traduit ci-dessous :
https://www.nature.com/articles/d41586-020-01695-w

Je ne fais pas partie des gens qui diraient que parce que cette étude contre la chloroquine est hors-jeu, cela prouve que la chloroquine a une efficacité comme traitement contre le COVID-19. Il faudra d'autres essais pour pouvoir en décider, mais il faudrait que ces essais puissent avoir lieu sereinement, que les acteurs de santé publique décident ensuite en connaissance de cause.
Je trouve intéressante en revanche ce que cet article dit en creux des intérêts derrière tout ça, des personnages qui tirent les ficelles, avec un aplomb atmosphérique (Sapan Desai). Cette affaire autour de l'ivermectine en Amérique latine est également inquiétante.

Je cite ci-dessous des passages d'un long article de la cellule de France Info, qui a enquêté sur Surgisphere :
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 93379.html
Il rêve aussi d'humanité augmentée et lance une campagne de financement participatif sur Indiegogo* pour son projet baptisé "Flux neurodynamique". Son bonnet à électrodes censé stimuler le cerveau – "une révolution dans l'évolution humaine" – récolte trois soutiens et 311 dollars. Surgisphere disparaît ensuite des écrans radar pendant plus de sept ans.
Comment Surgisphere, qui ne revendique que onze employés et dont aucun des experts interrogés en France comme à l'étranger n'avaient entendu parler jusqu'à ce scandale, aurait-elle réussi à bâtir un tel réseau planétaire ? Là encore, le mystère demeure. Sans oublier que parmi les employés que franceinfo a pu retrouver, aucun n'a le bagage scientifique nécessaire à ce genre de travaux.

Les deux personnes présentées comme vice-présidents viennent ainsi du marketing. La rédactrice scientifique, qui a signé quelques communiqués sur le site, est une autrice de fantasy dont les livres auto-édités sont vendus sur Amazon et dont la chaîne YouTube laisse apprécier ses talents d'illustratrice. Quant à l'éphémère directrice du marketing, elle a débuté sa carrière dans l'entreprise comme hôtesse dans des salons professionnels.

Et le quotidien de Surgisphere semble loin de celui d'une entreprise high tech, comme le décrit à franceinfo une personne qui y a travaillé jusqu'en octobre 2019. Le siège de la société se trouvait alors au domicile de Sapan Desai, assure cette source. "Il disait qu'il allait le déménager dans un vrai bureau, dans le centre de Chicago", ajoute-t-elle. L'entreprise a désormais pour adresse un gratte-ciel emblématique de la ville. Mais QuartzClinical est, elle, domiciliée dans une maison cossue de Palatine, en périphérie de Chicago.
L'entreprise aurait-elle tendance à s'attribuer des mérites qui ne sont pas les siens ? Sur son site internet, bourré d'images prétextes, les mentions de collaborations avec des chercheurs de nombreuses universités réputées, dont Harvard ou Stanford, ont subitement disparu, note une journaliste de The Scientist*. Un grand ménage a également été fait sur le compte YouTube de la société. Il n'y avait jusqu'à présent qu'une seule ombre dans la carrière de Sapan Desai. Il avait été cité en 2019 dans trois poursuites judiciaires pour faute professionnelle.
Pour finir, je vais traduire aussi cet article-là sur Surgisphere et l'ivermectine, parce que ça m'intéresse :
https://www.isglobal.org/en/healthisglo ... /2877257/0

étude retirée Lancet HDX.odt
(106.92 Kio) Téléchargé 3 fois
Modifié en dernier par lulamae le dimanche 7 juin 2020 à 22:54, modifié 3 fois.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1166 Message par lulamae » dimanche 7 juin 2020 à 22:42

J'ai commencé la traduction de l'article de Science sur l'essai paru le 3 juin, j'en mets un extrait, et le lien vers l'étude intégrale du NEJM, pour ceux/celles qui veulent regarder ça directement :
https://www.sciencemag.org/news/2020/06 ... vice-trump
Voici la traduction terminée :
nouvel essai hydroxychloroquine.odt
(114.52 Kio) Téléchargé 2 fois

Un extrait : "L’hydroxychloroquine est devenu un sujet tellement politique qu’aux Etats-Unis, on n’arrive plus à recruter des gens dans les essais pour ce médicament. C’est pourquoi la plupart des essais sont en difficulté." (page 3)

Je guetterai la sortie de l'essai Solidarity, ça mettra peut-être les choses à jour...
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1167 Message par misty » mardi 9 juin 2020 à 11:36

*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1168 Message par lulamae » mercredi 10 juin 2020 à 15:42

Dans le sillage des doutes sur la base de données Surgisphere de l'étude sur l'hydroxychloroquine retirée du Lancet, de curieuses données concernant deux pré-impressions sur l'ivermectine encore liées à la société Surgisphere, les politiques sanitaires au Pérou, en Bolivie, au Paraguay et en Colombie, où les gens prennent de l'ivermectine sur ordonnance vétérinaire (sans être sûrs de "la dose pour les humains" :shock: ) :

https://www.isglobal.org/en/healthisglo ... /2877257/0
Ces dernières semaines, nous avons pu constater l’intégration de l’ivermectine dans les recommandations thérapeutiques nationales pour le COVID-19 au Pérou, une distribution massive de l’ivermectine à 350 000 personnes, pour le traitement ou la prévention du COVID-19 en Bolivie, une limitation de l’ivermectine sur le marché au Paraguay et des groupes de défense en Colombie demandant une politique nationale pour l’ivermectine. Pourquoi ces événements ?
L’ivermectine est un médicament antiparasitaire utilisé contre la cécité des rivières, la filariose lymphatique et d’autres Maladies Tropicales Méconnues. On lui connaît également une action anti-virale contre les virus de l’ARN à souche unique comme la dengue et la fièvre jaune. Début avril, des chercheurs en Australie ont indiqué que l’ivermectine inhibe la réplication du SARS-CoV-2 in vitro. Ils ont eu recours à des concentrations auxquelles on ne parvient pas facilement dans le corps humain, mais ce caractère de vraisemblance a ouvert la voie à des essais cliniques, étant donné que ce médicament a un excellent profil de sécurité, et étant donné encore l’absence de traitement pour le COVID-19. Dans cet éditorial de collaboration spéciale à l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene, nous en appelons à la rigueur scientifique, et demandons à ce qu’un cadre soit instauré pour mener des essais.
Traduction ci-dessous :
essai Ivermectine Surgisphere.odt
(142.85 Kio) Téléchargé 2 fois
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4577
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1169 Message par misty » mercredi 10 juin 2020 à 20:49

lulamae a écrit :de curieuses données concernant deux pré-impressions sur l'ivermectine encore liées à la société Surgisphere, les politiques sanitaires au Pérou, en Bolivie, au Paraguay et en Colombie, où les gens prennent de l'ivermectine sur ordonnance vétérinaire (sans être sûrs de "la dose pour les humains" :shock: ) :
En fait ce n'est vraiment curieux que dans des endroits où on peut (relativement) se permettre de polémiquer pendant 4 mois pour aboutir à rien du tout. Dans les endroits où (sur la même planète, pourtant...) on a déjà du mal à trouver de l'eau propre - pas forcément potable, hein, propre - pour pouvoir ne serait-ce que se laver les mains, on a peut-être des paramètres autres concernant ce qui est curieux...


How South America became the new centre of the coronavirus pandemic (New Scientist)

But much of the focus has been on large cities, such as Manaus, the state capital of Amazonas. A severe lack of testing may mean that the full extent of the outbreak in the Amazon isn’t fully captured by statistics. Many mid-sized and small towns are “lacking in support and critical care”, says Lotufo. “For many, it takes 2 to 3 hours to get to a larger town with a good hospital with critical care.”

(...)

Social isolation rules are in place in Peru until the end of June, making it one of the longest lockdowns in the world, but as 73 per cent of people work in the informal economy, selling goods in the streets or cleaning houses, for example, people continue to go out in order to be able to put food on the table.

“The secret [to managing the epidemic] is isolation and contact tracing,” says David Heymann at the London School of Hygiene & Tropical Medicine in the UK.


But South America has the highest inequality in the world, which exacerbates the region’s key challenge: getting the poorest and most vulnerable to stay at home to prevent the spread of infection. Enforcing lockdowns has been made more difficult as the coffers of many countries have been hit by a decline in oil revenues.

(...)

“There are far more people who cannot access appropriate, quality healthcare than those who can… and we are a region of underfunded, weak public health systems grappling with far more than covid-19. We are simultaneously dealing with malaria, measles, dengue fever and many other diseases,” said Etienne on 2 June.

(...)

Many countries in the region have vastly underfunded health systems, such as Peru, which has less than 1000 intensive care unit beds for its 32 million inhabitants. A lack of ICU beds and ventilators is common across the region.

The healthcare situation may be worst in Venezuela, where 64.2 per cent of hospital workers reported intermittent access to clean water between 27 February and 1 March, according to Human Rights Watch.

*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4098
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#1170 Message par lulamae » mercredi 10 juin 2020 à 21:47

misty a écrit :
mercredi 10 juin 2020 à 20:49
lulamae a écrit :de curieuses données concernant deux pré-impressions sur l'ivermectine encore liées à la société Surgisphere, les politiques sanitaires au Pérou, en Bolivie, au Paraguay et en Colombie, où les gens prennent de l'ivermectine sur ordonnance vétérinaire (sans être sûrs de "la dose pour les humains" :shock: ) :
En fait ce n'est vraiment curieux que dans des endroits où on peut (relativement) se permettre de polémiquer pendant 4 mois pour aboutir à rien du tout. Dans les endroits où (sur la même planète, pourtant...) on a déjà du mal à trouver de l'eau propre - pas forcément potable, hein, propre - pour pouvoir ne serait-ce que se laver les mains, on a peut-être des paramètres autres concernant ce qui est curieux...


How South America became the new centre of the coronavirus pandemic (New Scientist)
Oui, évidemment. C'est quand même choquant d'en arriver là. Comme la situation va être choquante en Inde, au Pakistan, au Bangladesh, dans les camps de Rohingyas où l'épidémie est arrivée.

Merci pour le lien. Pour l'eau, j'ai des souvenirs qui datent, mais je me souviens qu'à Rio l'eau était prélevée à la source dans la favela, partait dans la ville neuve et revenait en bout de course, chaude et souillée, dans la favela. Bien sûr... Et encore, c'était il y a 25 ans !
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Répondre