Discutons ici du Covid-19 !

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#406 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 8:38

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#407 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 8:38

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

lulamae
Forcené
Messages : 3927
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#408 Message par lulamae » vendredi 27 mars 2020 à 8:45

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 87107.html

Conseils de mineurs chiliens bloqués dans la mine pendant 69 jours et des survivants du crash aérien dans les Andes.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#409 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 8:46

L'incroyable nombre de candidatures reçues :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 530
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#410 Message par Curiouser » vendredi 27 mars 2020 à 17:08

Visualisez les pays qui ont « aplati la courbe » de l’infection et ceux qui n’y sont pas encore parvenus.
Article mis à jour toutes les nuits : les données de cet article de suivi sont automatiquement mises à jour toutes les 24 heures avec les chiffres consolidés de la veille par l'université Johns-Hopkins. [...] Bien entendu, la politique de dépistage est différente selon les Etats et leurs moyens, mais les chiffres fournissent tout de même de bons indicateurs pour suivre l'évolution, toutes comparaisons entre pays mise à part.
Non diagnostiquée
Premier rdv avec spécialiste en mars 2020

EnHans
Forcené
Messages : 1721
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#411 Message par EnHans » vendredi 27 mars 2020 à 18:46

Les chroniqueurs tv devraient être confinés, leur activité n'étant pas (vraiment pas) essentielle...
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20553
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#412 Message par Jean » vendredi 27 mars 2020 à 19:11

jim.fr 26/03/2020
Hydroxychloroquine et Covid-19 : un essai randomisé chinois négatif

Quelques travaux menés en Chine, portant sur cent patients, jugés encourageants mais in fine peu convaincants ont été le point de départ d’un emballement médiatique planétaire autour de l’hydroxychloroquine (HCQ). A ces essais, s’est ajoutée une étude ouverte marseillaise portant sur 24 patients : ses auteurs ont conclu à l’efficacité de l’HCQ au point de juger opportun de débuter ce traitement chez les patients testés positifs et de déclencher ainsi des mouvements de foule peu souhaitables voire choquants à l’entrée de leur institut…

Un essai randomisé qui a fait peu de bruit


Face à la confusion actuelle, il convient de rapporter les résultats d’un essai randomisé pilote mené en Chine et publié en ligne le 6 mars 2020 dans la revue J Zhejiang Univ (Med Sci). L’article est demeuré jusqu’à ce jour inaperçu.

Ont été inclus dans cette étude approuvée par le comité d’éthique de Shanghai (enregistrée en ligne sous le code NCT04261517), 30 patients atteints d’un Covid-19 confirmé par PCR et jugé suffisamment sévère pour justifier une hospitalisation dans une unité de soins normale. Deux groupes ont été constitués par tirage au sort. Dans le groupe traité, en plus de la prise en charge thérapeutique standard a été instauré un traitement par l’HCQ à raison de 400 mg/jour pendant 5 jours. Dans le groupe témoin, seul le traitement standard a été mis en œuvre : repos au lit, oxygénothérapie, médicaments antiviraux recommandés dans le "protocole de traitement" tels que la nébulisation d'interféron alpha, le lopinavir/ritonavir oral ou encore antibiotiques si nécessaire.

Le critère de jugement primaire était strictement biologique, en l’occurrence la disparition du mARN viral dans les écouvillonnages nasopharyngés effectués au 7ème jour après le tirage au sort.

Les deux groupes étaient comparables à l’état basal sur tous les plans : démographique, clinique, biologique et tomodensitométrique.

Résultats identiques dans les 2 groupes


Dans le groupe HCQ, un patient a développé une forme grave de la maladie en cours de traitement au point d’être hospitalisé en réanimation. Au 7ème jour, l’ARN viral avait totalement disparu chez 13 patients du groupe HCQ (86,7 %), versus 14 patients du groupe témoin (93,3 %) (p > 0,05). Le délai médian avant la négativation des prélèvements a été identique dans les 2 groupes, soit 4 jours (1-9) (HCQ) versus 2 jours (1-4) (témoins) (test U de Whitman, p > 0,05).

La disparition de la fièvre s’est faite dans les mêmes délais dans les 2 groupes, soit une journée, avec des extrêmes de respectivement (0-2) et (0-3). Sur le plan radiologique, les lésions pulmonaires évaluées par tomodensitométrie se sont aggravées dans un premier temps chez 5 patients du groupe HCQ (33,3 %) et 7 patients de l’autre groupe (46,7 %). Par la suite, elles se sont améliorées chez tous les participants, sans différence intergroupe significative. Une diarrhée, associée ou non à des perturbations du bilan hépatique, a été constatée chez 4 malades du groupe traité (26,7 %), versus 3 cas dans l’autre groupe (p > 0,05).

D’autres études contrôlées sont attendues

Cet essai randomisé n’a inclus que des formes du Covid-19 suffisamment sévères pour justifier une hospitalisation, cependant sans signes de gravité. L’évolution a été rapidement favorable chez tous les participants, à l’exception d’un (sous traitement testé) qui a été hospitalisé en unité de soins intensifs.

Il est évident que ces résultats ne sauraient mettre un terme à la bataille médiatique déclenchée par l’HCQ. D’autres études contrôlées menés sur une plus grande échelle (testant éventuellement d’autres posologies dans des formes sévères du Covid-19, encore que la dose de 400 mg/jour soit jugée thérapeutique dans les autres études publiées) sont nécessaires pour conclure, mais il faut souligner qu’elles sont en cours et que leurs résultats seront rapidement accessibles.

En attendant, cet essai randomisé qui répond aux critères scientifiques actuels et qui a fait peu de bruit peut être mis en parallèle avec l’étude ouverte du Pr Raoult qui, pour sa part, a été retentissante. Il est vrai que les études négatives font rarement la une des médias, à la différence des études positives où la méthodologie fantaisiste (soulignée par la communauté scientifique) est volontiers négligée par le grand public qui ne retient que les signaux forts.

La suite de l’histoire appartient aux études contrôlées multicentriques en cours, mais d’ores et déjà, il est licite de s’interroger sur l’opportunité et l’efficacité d’un traitement par l’HCQ chez les patients testés positifs ou atteints d’une forme peu sévère du Covid-19, compte tenu des résultats négatifs de cette étude qui, pour être pilote, n’en est pas moins randomisée.

Dr Philippe Tellier

Référence
CHEN Jun et coll. : A pilot study of hydroxychloroquine in treatment of patients with common coronavirus disease-19 (COVID-19).J Zhejiang Univ (Med Sci) 2020: publication avancée en ligne le 6 mars.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#413 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 19:39

J'en avais parlé ici.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#414 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 19:40

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#415 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 19:51

Coronavirus en France :
Extrait :
La prolongation du confinement, évoqué par l’exécutif depuis plusieurs jours sans être officialisé, vient d’être actée. Le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé vendredi 27 mars le renouvellement du confinement en France pour deux semaines à compter de mardi, soit jusqu’au 15 avril, précisant que cette période pourrait encore être prolongée.

« Avec l’accord du président de la République, j’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires » dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l’issue d’un conseil des ministres, avant d’ajouter : « Cette période pourra évidement être prolongée si la situation sanitaire l’exige. »
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#416 Message par Tugdual » vendredi 27 mars 2020 à 19:56

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28180
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#417 Message par freeshost » vendredi 27 mars 2020 à 21:16

Autisme et confinement : «Je suis aidante 90 % du temps», confie une maman.
Spoiler : Citation : 
Stéphanie a trois enfants, dont Aymeric, atteint d’autisme. Elle témoigne des difficultés induites par le confinement.

Comme beaucoup d’autistes, Aymeric, huit ans, a besoin de repères sur le plan temporel, sans quoi le petit garçon se retrouve en proie à un stress énorme. Mais ces repères sont mis à mal en cette période d’épidémie, avec la fermeture des écoles et le confinement imposé.
Afin de limiter ses angoisses, «il a donc fallu structurer les journées», explique Stéphanie, sa maman. «On le lève plus ou moins à la même heure qu’à l’accoutumée et, avec les exercices envoyés par la maîtresse, on lui prépare tous les jours un planning. On prévoit des pauses bien sûr, mais à aucun moment on n’ignore ce qu’on va faire.»
Une routine essentielle au bien-être d’Aymeric qui, sous le coup du stress, a tendance à se réfugier dans la stéréotypie et devenir obsédé par les machines et les chiffres. «Nous avions déjà essayé de le laisser sans emploi du temps pendant les vacances scolaires, mais c’est un facteur de stress énorme pour lui. Du coup, on savait qu’il fallait absolument s’organiser pendant le confinement.»

Des précautions qui n’empêchent toutefois pas le petit garçon d’être «à fleur de peau sur le plan émotionnel», comme le constate Stéphanie : «C’est une éponge, il angoisse quand on angoisse, et il va avoir peur si son père ou moi sortons de la maison. Mais si tout le monde reste à la maison, ça se passe plutôt bien.»
Ses parents, et les maîtresses avant la fermeture des classes, lui ont longuement expliqué la situation. «Il comprend un peu ce qui se passe, mais le concept d’école à la maison reste compliqué», précise la jeune femme.

«La charge mentale est très lourde»

Un confinement qui n’est pas moins compliqué pour les parents et l’ensemble de la fratrie, les relations conflictuelles étant exacerbées entre Aymeric et ses grandes sœurs, âgées de onze et douze ans, qui ont des difficultés à accepter le handicap de leur petit frère.
«La charge mentale est lourde, car c’est du non-stop. Aymeric a un autisme léger, donc les gens ne se rendent pas forcément compte de ce que ce trouble implique, mais il m’appelle constamment. Dès que je quitte une pièce, il veut savoir où je vais. Il a besoin que je sois en permanence à ses côtés. Je sais que je fais aussi partie de ses repères, mais avec le confinement, je n’ai absolument pas de répit. En ce moment, je suis 90 % du temps aidante et seulement 10 % maman, et ce n’est pas facile.»

La famille n’est heureusement pas laissée à l’abandon, le médecin et la psychologue qui suivent Aymeric appellent une fois par semaine pour s’assurer que tout se passe bien, et une permanence téléphonique est assurée en cas de besoin.
«On se sent soutenus», souffle Stéphanie, qui appréhende tout de même le retour à l’école : «Nous avons dû établir une certaine routine qu’il va falloir à nouveau casser pour recommencer autre chose. La transition va être compliquée, si transition il y a, puisqu’on ne sait pas quand l’école va reprendre.»

Tatiana Salvan
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

nouvo
Forcené
Messages : 1429
Enregistré le : dimanche 19 avril 2015 à 19:17

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#418 Message par nouvo » samedi 28 mars 2020 à 7:53

Jean a écrit :jim.fr 26/03/2020
Hydroxychloroquine et Covid-19 : un essai randomisé chinois négatif
[...]
Auteur : Dr Philippe Tellier
profil linkedin : Consultant imagerie médicale cardiologie communication médicale

sauf homonymie de personnes et fonctions proches..
cela laisse songeur quant à la pertinence possiblement envisagée.
Mais c'est le cas pour bcp d'intervenants médiatiques divers..
En attendant, cet essai randomisé qui répond aux critères scientifiques actuels et qui a fait peu de bruit peut être mis en parallèle avec l’étude ouverte du Pr Raoult qui, pour sa part, a été retentissante. Il est vrai que les études négatives font rarement la une des médias, à la différence des études positives où la méthodologie fantaisiste (soulignée par la communauté scientifique) est volontiers négligée par le grand public qui ne retient que les signaux forts.
Sur la mention que cette étude puisse être mise en parallèle, ce serait le cas si les écouvillons n'avaient été placés dans le nez mais dans les yeux, car il n'est quasi rien à voir entre les études.

Tout d'abord, la posologie n'est pas la même : 600 mg / jour d'hydroxycloroquine contre 400 ici.
Ensuite, il n'est fait usage de l'azythromicine alors que dès la pré-étude ont-ils ressortis un différentiel entre son apport cumulé et son non apport
https://www.mediterranee-infection.com/ ... -covid-19/

De plus, ils disent à qui veut l'entendre qu'il faut traiter en amont afin de baisser la charge virale (ce que la pré-étude suggère) et ce qui est fait dans cette étude sur cas sévères est déjà pour part trop tard.

:arrow: Qu'il s'agisse de la posologie, des médicaments en association utilisés, du stade clinique, il n'y a rien à voir entre les études, alors d'où certains vont-ils faire des raccourcis au pied de biche ?!?


Sur les études Discovery en cours, il me semble qu'ils tablent sur des atteintes sévères pour donner le double traitement.
Donc vont-ils faire de 'belles' séries et études randomisées mais avec un big biais de sélection.

C'est invraisemblable et totalement aberrant scientifiquement parlant alors que derrière les gens meurent 'à la pelle'.

Certains devront rendre des comptes ; cad tous ceux qui freinent et laissent faire et laissent mourir pour un traitement dont il est établi qu'il est quasi sans problème d'admission au vus des décennies d'usage et retours en conséquents.
Il en est même qui parlent de chloroquine au lieu de l'hydroxychloroquine et prêtant à la seconde les mêmes effets secondaires qu'à la première (quand ils savent qu'il est 2 produits distincts), c'est dire..
:innocent:


Sur des chiffres cliniques du moment : sur 701 patients traités ont-ils 1 mort.
https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

Ces données cliniques risquent d'être les seules vraiment pertinentes à suivre, étant donné que l'étude Discovery s'annonce fortement biaisée sur la sélection des patients.
En l'état elles ne sont encore très significatives, faudrait-il avoir les tableaux cliniques et les dates respectives.

A noter que sur panel large, et en partant sur des exemples comme la Corée du Sud et l'Allemagne – et sans rentrer ici dans les biais respectifs et chiffrages trop précis en les critiquant – est-on a minima sur du 0.7 – 0.8 % de létalité.
En évacuant aussi les tests actuels, trop sujets à l'imprécision ; selon les sources est-on sur du 30 ou 40 % de faux-négatifs avec les test PCR français par exemple.

Sur le mort sur 701 patients traités, faut-il attendre encore un peu et les cas éventuels qui évolueront vers le décès.

L'on pourrait tabler assez rapidement en cas de non évolution du chiffrage dans les jours à venir car le taux de létalité serait alors plusieurs fois inférieur aux minimas observés, en prenant les références Allemagne et Corée du Sud.
diagnostiqué asperger en 2015, à 38 ans

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26780
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#419 Message par Tugdual » samedi 28 mars 2020 à 8:19

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2835
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Discutons ici du Covid-19 !

#420 Message par olivierfh » samedi 28 mars 2020 à 8:20

Aussi visible ici: https://aatishb.com/covidtrends/
en log-log augmentation / nombre de cas, ce qui donne une droite de pente 1 si la progression est exponentielle, de sorte qu'on voit bien quand un pays commence à s'en écarter grâce aux mesures prises.
(Jusqu'ici seules la Corée du Sud et la Chine ont vraiment décroché de l'exponentielle, et en Italie un début d'amélioration est encore assez incertain à ce jour.)
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Répondre