ils sont cons ou quoi ?

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

ils sont cons ou quoi ?

#1 Message par mathieu frank » jeudi 30 juillet 2020 à 11:59

a l heure ou on parle de covid et de nouveau virus je me demande si je suis le seul a penser que c est complétement con de faire ca
les scientifiques sont vraiment d une arrogance sans limite a croire qu ils peuvent tout contrôler
ca me rappelle un peu le film life tres bien fait et terrifiant

Une étude publiée dans Nature Communications révèle que, si les conditions le permettent, des microbes en dormance depuis 100 millions d’années peuvent “revivre” et se multiplier à nouveau.

Il y a 10 ans, des chercheurs de plusieurs institutions japonaises ont prélevé des sédiments sous-marins lors d’une expédition menée dans le gyre subtropical du Pacifique sud, entre l’Amérique du Sud et l’Australie. Ce gyre océanique, le plus grand de la Terre, est connu pour être très pauvre en éléments nutritifs.

« Notre principale question était de savoir si la vie pouvait exister dans un environnement aussi limité, explique Yuki Morono, l’un des auteurs de l’étude. Et si oui, nous voulions savoir combien de temps cette vie pourrait se maintenir avec cette quasi-absence de nourriture ».

Au cours de cette expédition, menée à bord du navire JOIDES Resolution, l’équipe a foré plusieurs carottes de sédiments à environ 100 mètres sous le fond marin, à près de 5 700 mètres sous la surface de l’océan.

Ces échantillons, récemment analysés, ont révélé que de l’oxygène était bel et bien présent dans toutes les carottes. Selon les chercheurs, cela suggère que les sédiments, constitués de débris organiques et de poussière transportés par les courants, se sont accumulés lentement sur le fond marin, à raison d’un mètre ou deux tous les millions d’années.

Ces conditions ont finalement permis à des micro-organismes aérobies – ceux qui ont besoin d’oxygène – de survivre très, très longtemps. Certains, vieux de plus de 100 millions d’années, étaient en état de dormance, mais les chercheurs ont réussi à les “réanimer”.
« Des spécialistes de la famine »

Ces sédiments, lorsqu’ils ont été enterrés pour la première fois, auraient pu contenir plus d’un million de cellules par centimètre cube. Aujourd’hui, il n’en reste qu’un petit millier. Ces “survivantes” ont vécu dans des conditions très difficiles pendant 100 millions d’années. Dans cet environnement pauvre en énergie, elles ont en effet été incapables de se développer et se diviser.

Cependant, lorsqu’elles ont été de nouveau nourries en laboratoire, ces bactéries déjà présentes au temps des dinosaures se sont révélées non seulement vivantes, mais elles étaient aussi capables de croître et de se multiplier, comme les bactéries normales.

« Au début, j’étais sceptique, admet Yuki Morono. Mais nous avons constaté que jusqu’à 99,1% des microbes présents dans les sédiments déposés il y a 101,5 millions d’années étaient réellement encore vivants et prêts à se nourrir. Cette étude montre que les sous-sols de la Terre sont un excellent emplacement pour explorer les limites de la vie ».

Comment ont-elles fait ? Pour l’heure, c’est un mystère. Quoi qu’il en soit, ces cellules ont survécu d’une manière ou d’une autre pendant de très longues périodes. « Ce sont des spécialistes de la famine », poursuit le chercheur.

Pour Steven D’Hondt, océanographe à l’Université du Rhode Island (États-Unis), qui n’était pas impliqué dans l’étude, ces bactéries « transgressent véritablement notre perception du monde microbien tel que nous le connaissons ».


Des microbes encore vivants sur Mars ?

Cette nouvelle capacité à pouvoir caractériser et manipuler des micro-organismes anciens pourrait être pertinente sur Terre, mais également sur d’autres mondes. Si cette vie est en effet aussi résiliente sur Terre, peut-être l’est-elle aussi dans d’autres environnements pauvres en énergie, tels que les océans souterrains des lunes Europe et Encelade, de Jupiter et Saturne.

Ces travaux sont également pertinents dans le cadre de l’exploration martienne. On imagine alors des micro-organismes extraterrestres bien vivants, qui pourraient être ravivés et étudiés. Après tout, nous savons en effet que la planète rouge était potentiellement habitable il y a environ 3,5 milliards d’années. Si des microbes peuvent survivre plus de 100 millions d’années sur Terre, alors peut-être pourraient-ils survivre encore plus longtemps sur une autre planète ?

Cela paraît tout de même très improbable, admet le chercheur. Selon lui, il arriverait forcément un moment où même les plus vaillants finiraient par épuiser leurs réserves de nourriture.
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: ils sont cons ou quoi ?

#2 Message par ブノワ » jeudi 30 juillet 2020 à 12:29

Ce que je lis dans ces travaux, c est l assurance que la vie trouvera toujours un chemin, même si une espèce particulière (a laquelle appartiennent les auteurs) fait tous pour rendre une planète terre brûlée.

Ça illustre le fait qu un tel événement aurait très bien pu se produire par le passé, l espece coupable totalement disparaître, sans que la vie ne cesse.
Bref je trouve ça tres instructif.

Ni arrogance ni contrôle la dedans. :innocent:
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: ils sont cons ou quoi ?

#3 Message par mathieu frank » jeudi 30 juillet 2020 à 12:37

et le fait de se dire on va réveiller un virus de plusieurs millions d années dont on ne sait rien en étant sur qu il ne peut pas nous échapper ne te pose pas de problème ?
mais ce que tu dis est juste mais la façons qu ils utilise pour le justifier me semble irresponsable

pour moi c est de la meme veine que les échantillons ramenés de mars ou d ailleurs
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: ils sont cons ou quoi ?

#4 Message par ブノワ » jeudi 30 juillet 2020 à 12:59

Qui t'as dit que les échantillons ramenés de Mars allaient l'être sur Terre ? Ils peuvent tout aussi bien être confinés à vie dans un endroit sans atmosphère, comme un satellite naturel.

Il y a des centaines de documents qui illustrent et détaillent scientifiquement comment traiter ces échantillons.

Et si le fait que des objets extra-terrestres entrent dans notre atmosphere pose problème, c'est un fait très fréquent qui intervient régulièrement sans aucune intervention humaine d'aucune sorte. Le prochain "gros" impact pourrait avoir lieu très bientôt d'ailleurs.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: ils sont cons ou quoi ?

#5 Message par mathieu frank » jeudi 30 juillet 2020 à 13:09

il y a deja des échantillons qui ont ete ramenés de la lune donc me fais pas d illusions
pour les objets entrants pour moi le passage par l atmosphère et la chaleur limite fortement les choses

tu parles de l’astéroïde 2011 ES4 ?
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Clovis
Forcené
Messages : 706
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: ils sont cons ou quoi ?

#6 Message par Clovis » jeudi 30 juillet 2020 à 13:26

Notre capacité à générer des problèmes par manque de recul n'a d'égal que notre confiance en nos possibilités de les résoudre par la science et la technologie. La capacité de l'humain à maîtriser son environnement - au moins en apparence - nous fait perdre toute humilité...

Il y a d'ailleurs un drôle de paradoxe dans ce que nos sociétés s'investissent infiniment plus dans une course à la prévention des plus petits risques - tenez la rambarde quand vous descendez un escalier, faites attention à l'intervalle entre le quai et le marchepied, interdiction de fumer dans les lieux publiques, portez un casque quand vous faites du vélo, etc. - tandis qu'elles nous font courir les plus gros risques au niveau global (nucléaire, risque de dérapages d'expériences scientifiques, changement climatique...). Bon, ça témoigne sans doute simplement qu'à tous les niveaux on a plus facilement une vision individualiste et court-termiste en matière de gestion des risques.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: ils sont cons ou quoi ?

#7 Message par mathieu frank » jeudi 30 juillet 2020 à 13:30

Clovis a écrit :
jeudi 30 juillet 2020 à 13:26
Notre capacité à générer des problèmes par manque de recul n'a d'égal que notre confiance en nos possibilités de les résoudre par la science et la technologie. La capacité de l'humain à maîtriser son environnement - au moins en apparence - nous fait perdre toute humilité...


:kiss:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: ils sont cons ou quoi ?

#8 Message par mathieu frank » mercredi 5 août 2020 à 13:11

Selon une étude britannique, le système immunitaire des mammifères, dont les humains, pourrait éprouver de grandes difficultés face à d’éventuels micro-organismes provenant d’autres planètes. Les difficultés seraient relatives à l’identification de ces microbes et donc, à la défense de l’organisme face à leurs attaques.
Théoriser des formes de vie extraterrestres

La conquête de l’espace pose des questions de santé. En effet, les humains que l’on enverra coloniser la Lune et Mars devront notamment faire face aux changements de gravité et aux rayonnements cosmiques. Citons également certaines études suggérant qu’un voyage longue durée dans l’espace pourrait affecter profondément le cerveau ou encore les intestins.

Dans une étude parue dans la revue Microorganisms le 17 juillet 2020, des chercheurs de l’Université d’Exeter (Royaume-Uni) s’intéressent également à une potentielle exposition à des micro-organismes venus d’une autre planète où la vie se serait développée.

La principale auteure de l’étude, Katja Shaefer, rappelle dans un communiqué que la vie sur Terre repose sur 22 acides aminés essentiels. Or, l’intéressée indique que ces recherches ont permis de théoriser des formes de vie ayant évolué dans un environnement avec des acides aminés différents. Les scientifiques évoquent donc des exo-peptides contenant des acides aminés rares sur notre planète.

Une conclusion plutôt inquiétante

Surtout, les meneurs de l’étude ont affirmé avoir testé la capacité du système immunitaire d’un mammifère à les détecter. Il s’agissait également de comprendre comment l’organisme pourrait se défendre face à une éventuelle attaque de microbes extraterrestres. Afin d’évaluer cette capacité, les chercheurs ont utilisé des souris, dont le système immunitaire est très proche de celui des humains.

Ainsi, les chercheurs ont exposé les cellules immunitaires des souris à deux exo-peptides. Ces derniers imitaient la structure d’exo-peptides fréquemment retrouvés sur le corps des météorites. Après l’exposition, les scientifiques ont bien noté le déclenchement d’une réponse immunitaire. Cependant, celle-ci était d’une intensité assez faible par rapport à ce qui est observable en temps normal.

La conclusion de l’étude n’est encore qu’une hypothèse mais cette dernière est assez préoccupante. En effet, les chercheurs estiment qu’un contact humain avec des micro-organismes extraterrestres pourrait représenter un risque immunologique. Il s’agit d’un risque pour les astronautes en mission mais également pour la Terre. En effet, certaines missions spatiales ont pour objectif de ramener des échantillons de Mars et autres exoplanètes !


:lol:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: ils sont cons ou quoi ?

#9 Message par ブノワ » mercredi 5 août 2020 à 13:47

C'est un risque connu de longue date de tous les astronautes candidats à la mission, le risque de NE PAS être autorisé à remettre les pieds sur Terre, JAMAIS.
C'est en partie pour cela que des implantations robotiques sur la Lune sont à l'étude.

Ce risque n'a JAMAIS arrêté aucun ou aucune candidat.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: ils sont cons ou quoi ?

#10 Message par mathieu frank » mercredi 5 août 2020 à 13:54

mathieu frank a écrit :
mercredi 5 août 2020 à 13:11
. En effet, certaines missions spatiales ont pour objectif de ramener des échantillons de Mars et autres exoplanètes !


:lol:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
ブノワ
Passionné
Messages : 415
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: ils sont cons ou quoi ?

#11 Message par ブノワ » vendredi 7 août 2020 à 22:59

D apres des sources locales, quelqu un a été vu "faire une soudure" pour empêcher le vol de 2700 t de nitrate d d'ammonium à Beyrouth quelques instants avant le feu qui a précédé l explosion.

Ca, c est de la connerie.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Répondre