Amoureuse d'un asperger

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Djems
Fidèle
Messages : 160
Enregistré le : mercredi 16 octobre 2013 à 22:25
Localisation : Dunkerque

Re: Amoureuse d'un asperger

#151 Message par Djems » vendredi 18 octobre 2013 à 10:16

J'avoue avoir bien rigolé sur "vouloir se faire monter" :lol: :lol:
(je crois qu'il prend ses désirs pour des réalités :o )

Fuis moi je te suis, c'est une maladie autant SA que NT ça non ? J'y ai pas mal joué à celui-là mais seulement avec des gens pour qui j'avais pas vraiment de sentiments, juste pour m'accompagner dans la vie. Ici je suis avec qqun mais je me suis forcée à aller au delà de moi-même pour le garder, ce qui n'a pas été sans facilité...

Je partage l'avis de philippe1100, j'ai parfois aimé quelqu'un mais j'osais même pas le lui dire par peur du rejet. Là où d'autres vont tenter et si ça va pas tant pis.
Certainement HP - TDA

http://www.asperguette.wordpress.com Mon blog à propos du SA/HP

Avatar du membre
Etienne
Passionné
Messages : 426
Enregistré le : jeudi 29 mars 2012 à 18:52

Re: Amoureuse d'un asperger

#152 Message par Etienne » vendredi 18 octobre 2013 à 12:42

Il est tout à fait possible d'avoir été amoureux de NT et de NAT (autistes ou non), et je suis convaincu qu'il existe des NTs super intéressants et faciles à vivre, ainsi que des autistes très cons et inintéressants et avec qui la vie de DarkAngel serait juste un enfer. Donc bon, autant éviter les généralisations qui sortent de nulle part, non ?
Faire preuve de tant de radicalité envers quelqu'un n'est pas une marque de franchise, d'honnêtement et de 'vérité'... Au contraire, ça m'apparait davantage comme la marque d'un aveuglement centré sur soi et ce qu'on aimerait être la réalité...
Non c'est sûr...J'ai eut une première relation assez éphèmère avec une jeune fille rencontrée sur facebook.Beaucoup de mots d'amour,quelqu'un de très douce,caline.Seuleument pour continuer,il aurait fallu que je déménage dans sa ville très rapidement.Bon comme ce n'était pas possible(je ne connaissais personne sur la ville et la recherche d'emploi aujourd'hui passe beaucoup par le "réseau) et que mes ressources allaient fondre,d'autant que bon j'ai sentit beaucoup de pression de sa maman pour qu je vienne vite.pas poser de question,pas prendre le temps:"l'attente est insupportable pour elle.Elle ne va pas t'attendre eternellement,c'est tout de suite ou jamais".

J'ai pris la décision de rupture et ca c'est terminné en harcelèment ou il a fallu l'intervention de la police judiciaire.

Non jamais de généralités,jamais.
monted a écrit :
chawacee a écrit :J'ai vécu un an et demi avec un garçon violent, probablement atteint de schizophrénie (j'aurais de quoi étayer mes propos sur le sujet mais ici ce n'est pas le propos).. Penses-tu que j'ai choisi consciemment ?
Non tu n'as pas choisi du tout car l'attirance n'est pas un choix. Tu as enduré l’inacceptable (tout comme darkangel d'ailleurs) car tu n'as pas pu vaincre ton propre sentiment d'attirance pour lui. Tu étais genre prise au piège par tes propres émotions.
cosima a écrit :Monted je trouve que tu y vas fort aussi. C'est un peu violent ton speech là, ça fait un peu leçon de morale... ou alors tu nous donnes le mode d'emploi pour agir avec toi?
Ma mère (NT) me disait que toute vérité n'était pas bonne à dire. Mais c'est justement en vous fourvoyant et en jouant à l'autruche que vous faites perdurer une telle situation. Je ne suis pas asperger mais autiste de haut niveau. C'est une autre forme d'autisme et je me souviens, quand j'étais jeune, je ne comprenais pas pourquoi il fallait être diplomate et ne pas dire la vérité sans devoir prendre des gangs blancs. La diplomatie n'avait aucun sens et n'était que caprices. Aujourd'hui je réalise que c'est pour protéger les NT de leur innombrables blessures et insécurités. Mais c'est dommage car ça nous amène à vivre dans le mensonge et la tromperie. MMTT - Mensonge, Manipulation, Tricherie, Tromperie. Mais pour répondre à ta question j'avoue que je t'ai donné la marche à suivre pour un autiste comme moi.
cosima a écrit :Pour ma part je suis NT et amoureuse d'un SA. Je ne l'ai pas choisi pour ça car je ne l'ai pas su pendant longtemps (et je crois que lui non plus ne le sais pas, mais c'est un autre sujet).
Ce que tu dis est intéressant. Car cela confirme que la femme perçoit des signaux autistiques de la part de l'homme et qu'elle y est sensible sans qu'elle sache forcément ce qu'il a. Donc pour certaines femmes (pas toutes), les difficultés sociales sont un trait de caractère très attirant.
cosima a écrit :mais là aussi aucun effet ou seulement un "bon ben fait comme tu veux"
Tant qu'à moi, ton SA n'est pas prêt pour une relation mais le chantage n'est pas ce que je proposais. C'est de lui faire comprendre que c'est difficile pour toi et pour te protéger, si son amour pour toi n'est pas réciproque ou s'il ne s'intéresse pas à toi (du moins pas assez pour que tu cesses de souffrir de son manque d'amour), alors il faut mieux pour toi que tu t'éloignes. Je suis certain que ton SA ne voudrait pas te savoir malheureuse. Mais il faut qu'il COMPRENNE car tant qu'à moi il ne comprends pas et prends probablement tes requêtes pour des caprices féminins. Laisse moi te dire que s'il t'aime vraiment il va essayer de mettre de l'eau dans son vin comme tout bon autiste devrait le faire et essayer de faire des efforts. Une relation, ça se construit à deux. Et s'il ne t'aime pas ou qu'il n'est pas prêt à cesser de te faire souffrir, alors tu sais ce qu'il te reste à faire.

Je vous donnerai une autre piste en parlant de mon expérience personnel dans un autre post mais pour l'instant, j'ai des choses à faire alors je vous reviens ultérieurement.
Mizton a écrit :
chawacee a écrit :Il s'avère que parfois, de rares chanceux de NT parviennent à faire un choix rationnel en mettant leur émotion de côté...)
Et il arrive aussi que les choix dits rationnels soient loin d'être les meilleurs ni les plus judicieux :wink:
Je repense à certaines discussions sur doctissimo:le forum célibat et vie solo.Ce genre de "vérité" trainne.C'est très habile et facile aussi d'aller chercher un coupable .Mais ceci dit comportement de certaines feministes me gênent tant pas leur idéologie assez proche du délire de percussion par le sexe masculin que par leurs soutiens trop proches de certaines associations plus ou moins financés par le PS et cie.

Faire un choix rationnel c'est impossible malheureusement en raison de "rationalité limité":

cf herbert simon et la rationalité limitée.
http://aspitoyendefrance.over-blog.com/

Mon blog personnel

je fais mon nid petit à petit...

thetania
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : dimanche 23 mars 2014 à 13:42

Re: Amoureuse d'un asperger

#153 Message par thetania » dimanche 23 mars 2014 à 13:53

bonjour,

J'ai vraiment besoin de conseils.
Je soupçonne un syndrome asperger chez mon ami, il a 42 ans, personne ne s'en ai jamais douté, ni même lui. Tout le monde a toujours mis ses comportements "différents" sur le compte "d'un humour particuliers", sur son côté "geek", "c'est un homme, il a du mal à montrer ses sentiments, sur un accident qu'il a eu étant petit (15 jours de coma)...
Depuis le début, depuis le 1er jour je savais qu'il avait quelque chose de différent, mais j'étais incapable de mettre le doigt dessus.
C'est en faisant des recherches sur le net, que tout s'est illuminé et que cela m'est apparu comme une évidence, il est asperger. Je ne suis pas psy, je ne suis pas spécialiste, mais j'en suis absolument certaine. Il a rdv en avril pour un diagnostic.
En attendant, cette découverte n'a pas été une révolution, certes maintenant je comprends, mais au quotidien ça n'est pas moins difficile pour autant. La communication est difficile, au moindre accrochage il se ferme (mutisme, éloignement), il se focalise sur certaines choses jusqu'à l'obsession tellement la peur de l'échec est grande, il me met ainsi à l'écart de ces choses si importantes qu'il entreprend et auxquelles j'aimerais participer. La liste pourrait être encore longue, mais bcp des "symptomes" sont anodins et sont plutôt des qulités que des défauts. Le principal problème c'est ce sentiment de ne pas réussir à comprendre ce qu'il ressent, ce qu'il pense, ce qu'il vit, et tous ces malentendus dus à une communication très différente entre lui et moi.
Je suis au bord de la rupture. Tout avis, ou expérience est la bienvenue...
Merci.
T.

cosima
Forcené
Messages : 1037
Enregistré le : mardi 8 octobre 2013 à 21:25
Localisation : Vaucluse

Re: Amoureuse d'un asperger

#154 Message par cosima » dimanche 23 mars 2014 à 18:21

Bonjour Thétania. Tu aurais peut être du ouvrir un fil spécial pour ton problème avec ton ami.
Si un modo peut le faire?

Tu as parlé de ton ami mais peux-tu te présenter un peu plus?

Les relations amoureuses NT/SA sont parfois très compliquées... mais cela dépend aussi de la personnalité de chacun, les problèmes rencontrés ne sont pas tous à mettre sur le dos du SA.
Neuro pas du tout typique, diagnostiquée hqi, ne souhaite pas faire de diagnostic SA

thetania
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : dimanche 23 mars 2014 à 13:42

Re: Amoureuse d'un asperger

#155 Message par thetania » dimanche 23 mars 2014 à 18:26

cosima a écrit :Bonjour Thétania. Tu aurais peut être du ouvrir un fil spécial pour ton problème avec ton ami.
Si un modo peut le faire?

Tu as parlé de ton ami mais peux-tu te présenter un peu plus?

Les relations amoureuses NT/SA sont parfois très compliquées... mais cela dépend aussi de la personnalité de chacun, les problèmes rencontrés ne sont pas tous à mettre sur le dos du SA.

merci du conseil, effectivement je vais créer une discussion, merci! ;-)

Hok-asiafan
Adepte
Messages : 233
Enregistré le : dimanche 14 octobre 2012 à 23:16

Re: Amoureuse d'un asperger

#156 Message par Hok-asiafan » vendredi 11 avril 2014 à 11:45

Darkangel j'aime bien ton récit une histoire d'amour comme ça voilà ce que j'aimerai bien vivre, mon amie :)

Clem'
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : dimanche 10 mai 2020 à 10:32
Localisation : Lausanne

Re: Amoureuse d'un asperger

#157 Message par Clem' » dimanche 10 mai 2020 à 11:19

Bonjour!


Ha, ce fil date beaucoup… mais les questions soulevées, et les réponses données, c'est toujours d'actualité!

Plus de six ans ans ont passé. Où en est Darkangel?

De tout ce que j'ai lu, je retiens cet essentiel: oui ça demande énormément de temps et d'investissement pour s'approcher amoureusement d'un Aspie (dans toutes les définitions et les acceptions usuelles du mot "amour"…), ou de quiconque en présente les particularités sans qu'on ait forcément de diagnostic sous la main.

C'est mon cas: neurotypique, je rame depuis quelques mois avec un garçon croisé sur un site de rencontre, et qui présente énormément de traits de caractère "aspie"... un hacker "white hat", aux approches en montagnes russes (je compare son comportement en virtuel à une comète de Halley qui passe au ras de la Terre, puis file très loin sur son orbite).

On a flashé et désiré la rencontre autant l'un que l'autre, ses approches se ciblent autant sur les valeurs fortes que nous avons en commun, que sur un lancer de projectiles "sexuels" dont il ne voyait pas l'incongruité.

Ma stupéfaction de voir à quel point il pouvait switcher d'un extrême à l'autre, je ne vous raconte pas… on en a "parlé", débroussaillé quelques pelotes… mais ses mises à distance me donnent à penser qu'il a besoin que ce soit lui qui demande la rencontre, quand il se sent en sécurité: à chaque fois que j'en parlais, un prétexte ou un autre était évoqué. Ou alors, silence pesant.

Je dois avouer que moi aussi j'ai mis des freins successifs, pour des raisons liées à une opération qui demande ensuite rééducation, et une formation continue très prenante.

Tout ça sur un peu plus de 3 mois.


Puis quand il aurait été possible que cela se fasse, voilà que le coronavirus s'en mêle.

Bref, tout ce temps (bientôt 5 mois) m'a donné de quoi moudre du grain, digérer ma colère et à un moment donné poser une mesure d'éloignement de 6 semaines; et ne pas me décourager de le relancer pour comprendre son fonctionnement - qu'il m'a expliqué. Et comprendre que pour l'approcher, je devais venir sur son terrain de dadas, MAIS là et seulement là où ce terrain se recoupe avec le mien.

Pas question en effet de faire la fille qui adopte les intérêts du gars qu'elle calcule, et s'oublie dans l'histoire, j'ai une vie riche et pleine, heureusement. Et des projets ultra-importants à suivre et développer, donc je m'occupe de moi, d'abord. C'est indispensable, pour repérer mes attentes inconscientes, pour ne pas le traiter d'enfoiré affectif, me charger et recharger les batteries pour disposer de l'élan nécessaire à poser des jalons de retrouvailles.

En effet, comment être bien avec quelqu'un si on n'est pas déjà bien tout seul? Histoire de replacer la rencontre dans la perspective de l'envie, et non pas du besoin, à combler.

Je m'attache à lui dire les choses clairement, factuellement; il apprécie ma franchise, qu'il trouve inestimable.

Ce qui l'a fait flasher, ce sont mes compétences sociales et de communication. Ce qui lui manque, de son propre aveu.

Au passage je remarque que l'effort continu pour se comprendre ne relève pas que des rencontres de cet acabit - avec n'importe qui, c'est le cas - mais s'il est donné de pouvoir faire cette démarche d'introspection de ses propres compétences d'approche d'autrui en la compagnie d'un Aspie, alors on dispose d'un sacré bagage pour approcher ses congénères, en général.
Diagnostic : HP neurotypique

Carpe Diem!

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 3147
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Amoureuse d'un asperger

#158 Message par olivierfh » lundi 11 mai 2020 à 7:28

Clem' a écrit :
dimanche 10 mai 2020 à 11:19
Et comprendre que pour l'approcher, je devais venir sur son terrain de dadas, MAIS là et seulement là où ce terrain se recoupe avec le mien.
S'il y a un recoupement, une passion commune, c'est déjà important dans la vie car c'est quelque chose de vécu ensemble.
Ce qui l'a fait flasher, ce sont mes compétences sociales et de communication. Ce qui lui manque, de son propre aveu.
Ça aide d'avoir une compagne plus douée pour ça, c'est sûr.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Clem'
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : dimanche 10 mai 2020 à 10:32
Localisation : Lausanne

Re: Amoureuse d'un asperger

#159 Message par Clem' » mercredi 13 mai 2020 à 1:14

Et je suis très prudente, le risque de faire un syndrome transfuseur-transfusé est gros.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_ ... -transfusé

En gros, suivant le domaine de discussion, les rôles s'échangent, mais le problème est le même: il y en a un qui se fatigue à traiter "trop", et l'autre qui devient exsangue à force d'envoyer du jus.
Diagnostic : HP neurotypique

Carpe Diem!

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29023
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Amoureuse d'un asperger

#160 Message par freeshost » mercredi 13 mai 2020 à 8:57

On voit ça avec certaines personnes spectro-allistes pour les travaux de groupes comme les exposés. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Coralie78
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : vendredi 29 mai 2020 à 20:43
Localisation : 78

Re: Amoureuse d'un asperger

#161 Message par Coralie78 » dimanche 29 novembre 2020 à 20:29

Je me demande moi aussi où en est Darkangel.

J'ai lu son histoire comme les romans qui me passionnent. Je ne sais pas pourquoi j'adore ce genre de suspens :mrgreen: et donc il faut pas que je commence ce genre d'histoire avant de dîner ou de me coucher.

Chose faite, j'ai lu la majorité de ce topic avant de me faire à manger rapidement (en retard). D'habitude, je mange 1 heure plus tôt.

Ces choses qui me font oublier ma routine... :crazy:
Suspicion de TSA.
Je suis épileptique depuis mes 14 mois suite à une mutation génétique du gêne PCDH19.

Amy
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : lundi 15 février 2021 à 16:49

Re: Amoureuse d'un asperger

#162 Message par Amy » lundi 15 février 2021 à 17:32

Je fréquente depuis plusieurs mois un homme Asperger et même si c'est parfois compliqué franchement ca se passe pas mal, je le prends comme il est et pour moi le fait qu'il ait un TSA c'est juste un trait de lui...comme la couleur de ses yeux! Pour autant j'aimerais savoir si vous pensez que je peux lui communiquer le fait que je l'aime beaucoup sans qu'il ne prenne peur, sachant que je dis toujours la vérité dans mes rapports de couple.

Je voulais aussi savoir si pour Clem son histoire avait avancé?
HP/ non autiste

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1682
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Amoureuse d'un asperger

#163 Message par Curiouser » lundi 15 février 2021 à 17:42

Bonjour Amy,

Afin d'être en accord avec notre charte, peux-tu mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une petite présentation dans la section dédiée serait aussi bienvenue.

Merci par avance, et bienvenue ici.
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29023
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Amoureuse d'un asperger

#164 Message par freeshost » lundi 15 février 2021 à 21:46

Bienvenue ! Amy !

Si tu veux en savoir plus sur le spectre autistique, dévore ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Amy
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : lundi 15 février 2021 à 16:49

Re: Amoureuse d'un asperger

#165 Message par Amy » mardi 16 février 2021 à 10:06

Merci Freeshots!
Dans cette liste aurais-tu un ouvrage à me conseiller qui traite plus spécifiquement des rapports de couple avec une personne Asperger?
J'ai déjà lu "Aspergers in love"
HP/ non autiste

Répondre