Pour parler de cinéma ...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Cinéma : intérêt particulier

#16 Message par Mizton » jeudi 9 mai 2013 à 22:40

Haha oui je viens de lire partout que c'est la meilleure série de tous les temps! Je sais ce que je vais ajouter à ma liste :p (je suis sur betasérie, site-base-de-donnée qui permet de répertorier les séries que l'on suit, et de cocher les épisodes au fur et à mesure qu'on les voit. Un outil sympa, ça pourrait vous plaire :mrgreen: )

Pareil il parait que les sopranos c'est super, mais les histoires de mafieux j'aime pas du tout, du coup je doute la regarder mais apriori elle est bien coté.
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: Cinéma : intérêt particulier

#17 Message par zad » jeudi 9 mai 2013 à 22:46

il y a aussi "black mirror" à ne pas rater (encore les anglais ! :bravo: )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Black_Mirr ... télévisée)
http://www.imdb.com/title/tt2085059/combined
TSA :mryellow:

Avatar du membre
malala
Forcené
Messages : 731
Enregistré le : mardi 17 janvier 2012 à 11:10

Re: Cinéma : intérêt particulier

#18 Message par malala » jeudi 9 mai 2013 à 23:44

Mizton a écrit : mais j'aime bien quand à la fin tu crois avoir compris le film et qu'en fait ben non tu t'es fait balader lol (c'est assez rare qu'un film/série me surprenne, c'est pour ça que j'apprécie particulièrement quand c'est le cas).
Tu l'as probablement déjà vu mais au cas où... ce film devrait te plaire: "sixième sens"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sixi%C3%A8 ... m,_1999%29

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19712
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Cinéma : intérêt particulier

#19 Message par Jean » jeudi 9 mai 2013 à 23:55

Mizton a écrit :Pareil il parait que les sopranos c'est super, mais les histoires de mafieux j'aime pas du tout, du coup je doute la regarder mais apriori elle est bien coté.
Histoires de mafieux et de psychanalystes : pour l'instant, je n'ai pas accroché. Et ce n'est pas la faute de la psychanalyse ...
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22059
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Cinéma : intérêt particulier

#20 Message par Tugdual » vendredi 10 mai 2013 à 9:08

Mais comment faites-vous pour trouver le temps
de regarder toutes ces séries, qui représentent
des dizaines et des dizaines d'heures de visionnage ?

:shock:
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tonks
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 3 avril 2013 à 10:06

Re: Cinéma : intérêt particulier

#21 Message par Tonks » vendredi 10 mai 2013 à 12:09

Oh un sujet sur le cinéma :D
J'adore regarder des films mais en revanche je suis incapable d'aller au cinéma, trop de monde, une pièce fermée ect... Et le son quelle horreur ce que ça peut hurler dans certaines salles.
Les deux derniers films que j'ai vu dans ce contexte étaient silent hill (le premier, ça date) j'ai aimé le film mais les gens parlaient, j'avais envie de les tuer et les sons stridents au volume max étaient affreux.
Et le dernier Harry Potter, pour celui là c'était presque facile, c'était un petit cinéma de village, on devait être dix dans la salle, j'avais tout prévu: un peu d'eau et de quoi grignoter (même si je n'y ai pas touché, savoir que c'était là m'a calmé), une place pas trop loin de la porte avec personne entre moi et la dite porte, toilettes facilement accessibles, bref tout pour pouvoir profiter du film sans plus avoir à penser à tout ce qui pourrait potentiellement ne pas aller. Résultat j'ai adoré le film. Bon j’admets que je suis assez fan d'Harry Potter alors forcement... Par contre j'ai été drôlement triste à la fin vu que c'était le dernier...

Sinon en général je suis très pénible dans mes gouts, même si je passe un bon moment devant un film, il y a toujours des points qui me déplaisent.
Par exemple puisqu'il a été question des films avec twist final qui change tout, souvent ça m'agace un peu (même si la qualité est présente), j'ai toujours l'impression qu'ils font semblant de faire un truc compliqué pour que les gens se sentent intelligents en comprenant. C'est dur à expliquer parce que dans le fond je ne vois pas en quoi c'est un soucis mais j'y peux rien ça me stress.
Mon autre soucis c'est le traitement des femmes dans le cinéma, elles ne sont bien souvent que des faire-valoir du héros. (il y a d'ailleurs un test que je trouve tout à fait pertinent à ce sujet c'est le Test de Bechdel ce qui signifie que pour réussir, un film doit comporter au moins deux personnages féminins qui entrent en contact ensemble et qui parlent d'un sujet autre que les hommes. Bien peu de films réussissent, ce qui en dit assez long sur le rôle des femmes).
Sinon j'aime beaucoup les films d'horreurs et/ou gore, mais une fois de plus pas tout. La plupart de ce qui se fait depuis une bonne dizaine d'années ne me dit pas grand chose. Et puis j'ai bien choisi mon registre vu le rôle qu'ont généralement les femmes dans ces films, je suis mal barrée ^^.

Récemment j'ai quand même trouvé deux films (non horrifique car je n'aime pas que ça non plus), que j'ai aimé sur tous les points. C'était fucking amal et boys don't cry. Les deux sont sur l’homosexualité féminine donc forcement passent le test dont j'ai parlé plus haut. Le premier est suédois et se concentre sur l'adolescence. Il est léger et touchant à la fois.
Le second par contre est plus dure et basé sur une histoire vrai. Je conseil vraiment ces films.

Je vais faire une petite pause vu que c'est déjà assez long, et je passerais un peu plus tard parler de série vu que ça a un peu dévié dessus.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Cinéma : intérêt particulier

#22 Message par Mizton » samedi 11 mai 2013 à 11:24

malala a écrit : Tu l'as probablement déjà vu mais au cas où... ce film devrait te plaire: "sixième sens"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sixi%C3%A8 ... m,_1999%29
Oui, déjà vu ^^

Pour le temps passé devant des séries, ben perso c'est un besoin pour moi, pour me ressourcer, de regarder des séries régulièrement. Le soir avant de se coucher on se regarde un épisode ou deux selon les jours, moi quand je finis à 15h, je m'en regarde un dans l'aprem si je peux... Ma soeur (pour prendre l'exemple de quelqu'un qui bosse bcp plus et qui a une vie super remplie), regarde des épisodes le soir, entre 23h et 1h du mat.. ça l'endort lol.
Pour moi ce n'est pas du temps perdu :)

Tonks a écrit :Par exemple puisqu'il a été question des films avec twist final qui change tout, souvent ça m'agace un peu (même si la qualité est présente), j'ai toujours l'impression qu'ils font semblant de faire un truc compliqué pour que les gens se sentent intelligents en comprenant. C'est dur à expliquer parce que dans le fond je ne vois pas en quoi c'est un soucis mais j'y peux rien ça me stress.
Pourquoi "faire semblant que c'est compliqué ?" Pourquoi "se sentir intelligent" ? Au contraire, quand tu te rends compte que tu t'es fait balader jusqu'au bout, tu te sens pas particulièrement intelligent ! :lol:
Et quand il s'agit de films à plusieurs lectures, là aussi t'as pas à te sentir intelligent ou quoi vu que les gens n'en font pas tous la même interprétation, c'est ça qui est chouette.
Crois-moi j'ai déjà parlé de films avec des gens qui n'avaient absolument pas compris la fin... Du coup, parfois c'est pas "faire semblant d'être compliqué" ^^
Moi ça me fait ce genre d'effet quand c'est des trucs à la con, genre dans les séries CSI, coldcase etc, où là généralement tu vois venir le retournement dés le départ (c'est toujours celui qui a l'air le plus innocent le coupable, dans coldcase par exemple. Celui qui est le plus proche ou le plus amoureux de la victime -_-)

Pour la place des femmes dans les films, c'est clair.... Par contre le test de voir quand les femmes parlent d'un autre sujet que les hommes, tu parles de "sujet autre que celui dont parle les hommes" ? Ou "sujet autre que "Les Hommes"" ? Parce que c'est assez à double tranchant, dans le sens où ben... si t'as un film avec des femmes et des hommes qui luttent contre un incendie par exemple, ben t'as de grandes chances que les hommes parlent aussi du même sujet que les femmes lol. C'est réciproque quoi dans ce cas là. Mais bon oui c'est évident que ya pas mal de films où la place des femmes est plus qu'anodine.
Cependant, dans bien des trucs, les femmes sont carrément plus importantes qu'elles n'y paraissent... Regarde, dans le SdA, ya quasi que des hommes hein. Sauf que les quelques femmes qui sont là, sont loin d'être des faire-valoir. Ce sont des guerrières ou des femmes de pouvoir, qui ont un rôle hyper important.
Mais encore trop peu de femmes sont des héroïnes.... Quand tu vois Indiana Jones, c'est atroce comme les femmes ne sont que de faibles donzelles effarouchées qu'il faut sauver... (à part dans un, et encore -_-)
Tonks a écrit :boys don't cry. Les deux sont sur l’homosexualité féminine donc forcement passent le test dont j'ai parlé plus haut. Le premier est suédois et se concentre sur l'adolescence. Il est léger et touchant à la fois.
Le second par contre est plus dure et basé sur une histoire vrai. Je conseil vraiment ces films.
Alors permets-moi de rectifier quelque peu ce qui concerne Boys don't cry. Ce n'est malheureusement pas un film sur l'homosexualité féminine.... Y___Y La réalisatrice l'a fait dans ce sens, effectivement, sauf que Brandon Teena a vraiment existé (comme tu le souligne, histoire vraie) et était un garçon trans... Il s'agit d'un film sur une histoire d'amour hétéro entre un garçon trans et une fille... et sur la transphobie qui a couté la vie à Brandon Teena.
Le film est extrêmement critiquable en tant que film trans (mais également en tant que film lesbien du coup, car il en devient carrément transphobe... vu que la transidentité de Brandon est totalement niée si on le prend sous l'angle "film lesbien") mais il a tout de même permis des déclics considérable dans la population de "jeunes trans" (pas jeunes en âge, mais jeune dans leur transition), c'est certain...
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Tonks
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 3 avril 2013 à 10:06

Re: Cinéma : intérêt particulier

#23 Message par Tonks » samedi 11 mai 2013 à 12:33

Mizton a écrit : Alors permets-moi de rectifier quelque peu ce qui concerne Boys don't cry. Ce n'est malheureusement pas un film sur l'homosexualité féminine.... Y___Y La réalisatrice l'a fait dans ce sens, effectivement, sauf que Brandon Teena a vraiment existé (comme tu le souligne, histoire vraie) et était un garçon trans... Il s'agit d'un film sur une histoire d'amour hétéro entre un garçon trans et une fille... et sur la transphobie qui a couté la vie à Brandon Teena.
Le film est extrêmement critiquable en tant que film trans (mais également en tant que film lesbien du coup, car il en devient carrément transphobe... vu que la transidentité de Brandon est totalement niée si on le prend sous l'angle "film lesbien") mais il a tout de même permis des déclics considérable dans la population de "jeunes trans" (pas jeunes en âge, mais jeune dans leur transition), c'est certain...
J'aime bien les rectifications, je trouve ça intéressant souvent.
J'avais mis le film dans homosexualité féminine car comme tu le dis la réalisatrice l'a fait dans ce sens même si Brandon était trans en vrai. Disons que dans le film c'est plus son homosexualité qui lui a couté la vie.
Je n'avais jusque là pas vu l'aspect transphobe du film et ça m’embête drôlement du coup.
De ce que j'en avais retiré c'était plus des questions sur le genre en fait, que n'importe qui peut aspirer à des traits que la société n'a pas attribué à son sexe biologique. (ou plutôt ne peut pas à cause de la pression des autres humain-e-s un peu bas du front).
C'est déjà un grand pas si il a pu permettre des déclics je trouve.
Sinon, "mon" copain avec qui je l'ai regardé, qui avait déjà une conscience féministe et anti discriminations (là, ça devient dur à exprimer question vocabulaire et concept, dans le sens de: est ce qu'on peut se dire être pro telle ou telle chose et/ou comment ne pas être involontairement maladroit quand on est pas le-a- premier-e- concerné-e-), a prit plus conscience de certaines réalités. Par exemple au sujet du viol, même si il était déjà au courant de certaines vérités et contre vérités à ce sujet, le fait de le voir présenté dans le film comme une sorte d'action punitive et puis le traitement par les flics l'a complétement retourné.
Mizton a écrit : Par contre le test de voir quand les femmes parlent d'un autre sujet que les hommes, tu parles de "sujet autre que celui dont parle les hommes" ? Ou "sujet autre que "Les Hommes"" ?
J'ai peut être mal formulé, c'est dans le sens ou les femmes parleraient d'autre chose que le sujet "Les hommes". Qu'elles parlent du même sujet qu'eux me semble une bonne idée, ça voudrait montrer que tout le monde pourrait s’intéresser aux mêmes choses, ça serait déjà pas mal.
Mizton a écrit :Regarde, dans le SdA, ya quasi que des hommes hein. Sauf que les quelques femmes qui sont là, sont loin d'être des faire-valoir.
Sda c'est pour silence des agneaux ? :mryellow: .En dehors de la blague ce qui me gène c'est quand les femmes dites importantes n'ont qu'un second rôle. On reste dans une représentation ou les femmes ne peuvent être influente qu'à "leur façon à elle", Pour l'instant j'ai du mal à bien formuler ma pensé à ce sujet, j'essayerais peut être un peu plus tard.
Mais ça aurait été sympa que chez Tolkien (ou Peter Jackson)pour reprendre l'exemple, au moins une aurait pu être aussi héroïne et premier rôle que les hommes.
Mizton a écrit : Pourquoi "faire semblant que c'est compliqué ?" Pourquoi "se sentir intelligent" ? Au contraire, quand tu te rends compte que tu t'es fait balader jusqu'au bout, tu te sens pas particulièrement intelligent ! :lol:
Et quand il s'agit de films à plusieurs lectures, là aussi t'as pas à te sentir intelligent ou quoi vu que les gens n'en font pas tous la même interprétation, c'est ça qui est chouette.
Crois-moi j'ai déjà parlé de films avec des gens qui n'avaient absolument pas compris la fin... Du coup, parfois c'est pas "faire semblant d'être compliqué" ^^
Peut être que j'ai tout simplement pas vu les bons, ou que je n'en discute pas avec les bonnes personnes après tout. Par contre j'aime bien quand il y a plusieurs interprétations possibles.
Mais en fait, il s'agit chez moi vraiment d'une sensation, du coup c'est pas évident à retranscrire avec des mots et du coup il n'y a pas forcement d’explication "logique".
Par exemple j'avais bien aimé lost highway de Lynch parce que pour le coup on se pose des questions, il y a plusieurs pistes à fouiller et chacun peut y voir quelque chose qui lui est propre. En revanche vu qu'il a déjà été cité j'ai pas aimé sixième sens.

(Encore et toujours une question smiley, il veut dire quoi celui ci: Y___Y ?)

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Cinéma : intérêt particulier

#24 Message par Mizton » samedi 11 mai 2013 à 21:45

Tonks a écrit : J'aime bien les rectifications, je trouve ça intéressant souvent.
J'avais mis le film dans homosexualité féminine car comme tu le dis la réalisatrice l'a fait dans ce sens même si Brandon était trans en vrai. Disons que dans le film c'est plus son homosexualité qui lui a couté la vie.
Je n'avais jusque là pas vu l'aspect transphobe du film et ça m’embête drôlement du coup.
De ce que j'en avais retiré c'était plus des questions sur le genre en fait, que n'importe qui peut aspirer à des traits que la société n'a pas attribué à son sexe biologique. (ou plutôt ne peut pas à cause de la pression des autres humain-e-s un peu bas du front).
Ben le soucis est justement que la réalisatrice ait pris une histoire vrai concernant un garçon trans assassiné à cause de sa transidentité (les mecs le violent quand ils comprennent ce qu'il a dans le pantalon et sous sa chemise...et font ce que les agresseurs transphobes font : "t'as un vagin = t'es une fille. Tu dis le contraire ? On va te violer tu vas voir si t'es pas une fille!"), et elle interprète ça comme "une fille qui vivait son homosexualité en se faisant passer pour un mec parce qu'il aurait été inconcevable de vivre au grand jour une relation fille-fille". Or l'aspect transphobe c'est que ça fait circuler le message que les gars trans ne sont que des filles n'assumant pas leur homosexualité..... Ce qui nie d'ailleurs l'existence des garçons trans gays. (ben oui, si tu deviens un gars, c'est bien pour coucher avec des filles nan ? Si c'est pour en plus te taper des mecs, c'était plus facile de rester une fille voyons !" .... ces propos sont véridiques...)

En tout cas je ne vois pas pourquoi il faudrait être une femme pour être féministe (ou gay pour défendre l'égalité pour tous, ou noir pour se battre contre le racisme! ^^) la maladresse on peut l'avoir même en étant directement concerné je pense, et après quand on se familiarise, on renforce ses convictions etc :)

Tonks a écrit : J'ai peut être mal formulé, c'est dans le sens ou les femmes parleraient d'autre chose que le sujet "Les hommes". Qu'elles parlent du même sujet qu'eux me semble une bonne idée, ça voudrait montrer que tout le monde pourrait s’intéresser aux mêmes choses, ça serait déjà pas mal.
Dans ce cas, il faut invalider tous les films où les hommes parlent des femmes nan ? lol
Tonks a écrit :En dehors de la blague ce qui me gène c'est quand les femmes dites importantes n'ont qu'un second rôle. On reste dans une représentation ou les femmes ne peuvent être influente qu'à "leur façon à elle", Pour l'instant j'ai du mal à bien formuler ma pensé à ce sujet, j'essayerais peut être un peu plus tard.
Mais ça aurait été sympa que chez Tolkien (ou Peter Jackson)pour reprendre l'exemple, au moins une aurait pu être aussi héroïne et premier rôle que les hommes.
Dans Game of Thrones, c'est moitié moitié, il y a autant de femmes héros que d'hommes :D Et ce sont pas que des femmes qui "soutiennent" etc. Mais des femmes qui gouvernent, des femmes chevaliers, des enfants filles comme il y a des enfants garçons, etc :D *j'adore cette série xD* Oh et ya des femmes qui se rebellent de devoir être reléguées au rôle d'usine à bébé. Car oui elles évoluent aussi dans une société ultra sexiste.
Par contre j'aime bien quand il y a plusieurs interprétations possibles.
Mais en fait, il s'agit chez moi vraiment d'une sensation, du coup c'est pas évident à retranscrire avec des mots et du coup il n'y a pas forcement d’explication "logique".
Par exemple j'avais bien aimé lost highway de Lynch parce que pour le coup on se pose des questions, il y a plusieurs pistes à fouiller et chacun peut y voir quelque chose qui lui est propre. En revanche vu qu'il a déjà été cité j'ai pas aimé sixième sens.
Idem pour le sixième sens (aime pas les gosses déjà, et calculé la fin bien avant qu'elle n'arrive). Je n'ai pas vu Lost Highway par contre, du moins je crois.... Je vais me pencher sur la question du coup ^^ Mais Lynch en soi c'est bien tordu.
(Encore et toujours une question smiley, il veut dire quoi celui ci: Y___Y ?)
Ha pardon. Euh c'est un bonhomme qui pleure, les yeux vers le bas. Une variante du T_T ou du TT_TT (c'est du manga en fait, les "fontaines de larmes" Je le trouve plus triste que le T_T)
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Tonks
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : mercredi 3 avril 2013 à 10:06

Re: Cinéma : intérêt particulier

#25 Message par Tonks » dimanche 12 mai 2013 à 12:23

Mizton a écrit : Ben le soucis est justement que la réalisatrice ait pris une histoire vrai concernant un garçon trans assassiné à cause de sa transidentité (les mecs le violent quand ils comprennent ce qu'il a dans le pantalon et sous sa chemise...et font ce que les agresseurs transphobes font : "t'as un vagin = t'es une fille. Tu dis le contraire ? On va te violer tu vas voir si t'es pas une fille!"), et elle interprète ça comme "une fille qui vivait son homosexualité en se faisant passer pour un mec parce qu'il aurait été inconcevable de vivre au grand jour une relation fille-fille". Or l'aspect transphobe c'est que ça fait circuler le message que les gars trans ne sont que des filles n'assumant pas leur homosexualité..... Ce qui nie d'ailleurs l'existence des garçons trans gays. (ben oui, si tu deviens un gars, c'est bien pour coucher avec des filles nan ? Si c'est pour en plus te taper des mecs, c'était plus facile de rester une fille voyons !" .... ces propos sont véridiques...)
Dit comme ça c'est effectivement plus flagrant. Je vais y réfléchir plus posément maintenant. Je suis contente de cette discussion, ça permet d'ouvrir les yeux sur des points qui ne m'avaient pas sauté aux yeux.
Après dans ma première interprétation du film, je l'avais plus ressenti comme queer que comme fille qui se fait passer pour un mec pour pouvoir vivre une relation avec une fille.
Pour la phrase entre parenthèse ça ne m’étonne pas vraiment dans le sens de tout ce qu'on peut entendre sur le sujet LGBT, mais ça m'attriste toujours.
(après j'avoue que quand j'étais enfant et donc peu informée, c'est le genre de question que j'aurais pu me poser :oops: , bon faut dire que l'influence familiale joue quand on est petit)
Mizton a écrit : En tout cas je ne vois pas pourquoi il faudrait être une femme pour être féministe (ou gay pour défendre l'égalité pour tous, ou noir pour se battre contre le racisme! ^^) la maladresse on peut l'avoir même en étant directement concerné je pense, et après quand on se familiarise, on renforce ses convictions etc :)
C'est plutôt une bête question de vocabulaire je pense, j'ai le souvenir de débats avec d'un coté celleux qui soutiennent qu'un homme ne sera pas féministe mais pro féministe et d'autre le contraire par exemple.
Et aussi le fait le fait que les personnes directement concernées par des discriminations sont plus "légitimes" pour en parler. Par exemple en tant que femme je comprend facilement les enjeux du féminisme et j'ai pas trop peur d’être maladroite sachant ce qui peut être maladroit et/ou vexant. En revanche en tant que non noire ou non trans, ce que je peux en lire et/ou discuter ne remplacera pas le vécu. Je pourrais avoir des idées des difficultés mais jamais le comprendre aussi bien. Ce qui ne veut évidement pas dire qu'il ne faut pas militer pour des sujets dont on est pas directement concerné, c'est juste plus délicat je trouve.
En plus n'étant pas sur un forum sur le SA pour rien, ça ne m'est déjà pas évident de "bien formuler" les choses tout ça tout ça...

(Au hasard aurais tu vu le documentaire identités remarquables de Emmanuelle Vilain ?)
Mizton a écrit : Dans ce cas, il faut invalider tous les films où les hommes parlent des femmes nan ? lol
C'est quand même assez rare les films ou les hommes ne font apparition que pour parler des femmes ^^.
Après c'est pas un outil précis, c'est plus une sorte d’échelle utile pour se rendre compte à quel point les femmes sont absentes dans le cinéma, et quand elles sont présentes c'est juste pour mettre les hommes en avant (je généralise un peu mais pas tant que ça en fait).
Mizton a écrit : Dans Game of Thrones, c'est moitié moitié, il y a autant de femmes héros que d'hommes :D Et ce sont pas que des femmes qui "soutiennent" etc. Mais des femmes qui gouvernent, des femmes chevaliers, des enfants filles comme il y a des enfants garçons, etc :D *j'adore cette série xD* Oh et ya des femmes qui se rebellent de devoir être reléguées au rôle d'usine à bébé. Car oui elles évoluent aussi dans une société ultra sexiste.
On m'en a souvent parlé, faudrait que je regarde, j'ai juste à terminer Dexter avant (j'aime pas trop suivre plusieurs séries en même temps). En tout cas c'est la prochaine sur ma liste, ça a l'air chouette :D .
Mizton a écrit : Idem pour le sixième sens (aime pas les gosses déjà, et calculé la fin bien avant qu'elle n'arrive). Je n'ai pas vu Lost Highway par contre, du moins je crois.... Je vais me pencher sur la question du coup ^^ Mais Lynch en soi c'est bien tordu.
Je ne suis pas fan des enfants non plus^^
Après Lynch, j'aime pas tout. J'ai du mal avec ce qu'il a fait depuis Lost Highway. Mais ça fait longtemps que je n'ai pas revu ses films, je ne sais pas ce que j'en penserais aujourd’hui.
Par contre je reste fan de la série Twin Peaks que je re-regarde assez fréquemment.
Mizton a écrit : Ha pardon. Euh c'est un bonhomme qui pleure, les yeux vers le bas. Une variante du T_T ou du TT_TT (c'est du manga en fait, les "fontaines de larmes" Je le trouve plus triste que le T_T)
Ca m’énerve, j'ai beau essayer d'imaginer, de plisser les yeux, mais rien à faire je n'arrive pas à le visualiser.Mais merci de la précision en tout cas.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Cinéma : intérêt particulier

#26 Message par Mizton » dimanche 12 mai 2013 à 13:05

C'est clair que c'est toujours intéressant de voir les différents aspects d'un film quand on est confronté à ce qu'on ne connait pas. Comme genre intouchables, que j'avais trouvé pas si mauvais (je l'ai pas adoré non plus loin de là) mais qui, en en discutant avec un handi, m'est apparu sous un jour nouveau...

Concernant les phrases "clichés", quand on est pas concernés du tout c'est vrai qu'on a tendance à penser certains trucs sans trop y réfléchir, alors que dés qu'on est confronté à l'absurdité du truc on se dit "ha mais oui en fait, pourquoi ça me semblait aller de soi ?!"

Tonks a écrit :C'est plutôt une bête question de vocabulaire je pense, j'ai le souvenir de débats avec d'un coté celleux qui soutiennent qu'un homme ne sera pas féministe mais pro féministe et d'autre le contraire par exemple.
Et aussi le fait le fait que les personnes directement concernées par des discriminations sont plus "légitimes" pour en parler. Par exemple en tant que femme je comprend facilement les enjeux du féminisme et j'ai pas trop peur d’être maladroite sachant ce qui peut être maladroit et/ou vexant. En revanche en tant que non noire ou non trans, ce que je peux en lire et/ou discuter ne remplacera pas le vécu. Je pourrais avoir des idées des difficultés mais jamais le comprendre aussi bien. Ce qui ne veut évidement pas dire qu'il ne faut pas militer pour des sujets dont on est pas directement concerné, c'est juste plus délicat je trouve.
En plus n'étant pas sur un forum sur le SA pour rien, ça ne m'est déjà pas évident de "bien formuler" les choses tout ça tout ça...
C'est sur, c'est plus délicat, et je pense qu'on ne peut pas tenir les mêmes propos ni de la même façon que des gens directement concernés. Mais on peut toujours acter dans le sens des discriminations qu'on ne vit pas. Pour ton exemple de "pro féministe" vs "féministe", je comprends le cheminement qui pousse à dire qu'une personne non-femme ne peut être que "pro féministe", sauf que pour moi, au niveau du vocabulaire ça veut dire qu'on est "pour le féminisme"... Et je trouve qu'il y a une différence entre être "pour la paix dans le monde" et "agir pour promouvoir la paix dans le monde". Or je pense qu'une personne non-femme peut tout à fait agir dans les combats féministes, concrètement et dans ses paroles, pas uniquement "soutenir les féministes".
C'est marrant, j'avais un peu ce même genre de discussion sur un autre forum lol.

Quant au documentaire dont tu parles... je viens de regarder la bande-annonce et non, je ne l'ai pas vu celui-ci ^^
Tonks a écrit : C'est quand même assez rare les films ou les hommes ne font apparition que pour parler des femmes ^^.
Sex and the city ? lol Nan mais oui tu as raison.
Mizton a écrit : Ha pardon. Euh c'est un bonhomme qui pleure, les yeux vers le bas. Une variante du T_T ou du TT_TT (c'est du manga en fait, les "fontaines de larmes" Je le trouve plus triste que le T_T)
Ca m’énerve, j'ai beau essayer d'imaginer, de plisser les yeux, mais rien à faire je n'arrive pas à le visualiser.Mais merci de la précision en tout cas.[/quote]
Voilà une illustration, ça t'apparait plus clairement ? Image
(la barre verticale du T (ou les deux barres des TT) forment la "rivière de larmes" (plus large si on met 2 T), le Y c'est juste que les yeux "tombent" ça fait plus défaitiste. en fait ce sont les yeux du v_v. Plus clair ? hihi
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

Re: Cinéma : intérêt particulier

#27 Message par Mars » dimanche 12 mai 2013 à 15:36

Mais comment faites-vous pour trouver le temps
de regarder toutes ces séries, qui représentent
des dizaines et des dizaines d'heures de visionnage ?
En regardant 2 à 3 h par semaine d'une série bien choisie, on arrive à en voir 4 ou 5 par an. Il n'y en a pas tant que ça qui méritent que l'on s'y attarde, en fait.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

newvie492
Passionné
Messages : 464
Enregistré le : mercredi 18 juillet 2012 à 23:42

Re: Cinéma : intérêt particulier

#28 Message par newvie492 » dimanche 12 mai 2013 à 18:54

Je viens d'aller voir mon 11ème film au cinéma "hôtel normandie", un film comique, et mon opinion, un bon film de dimanche après-midi, mais qui ne restera pas dans mes anals.

Sinon pour les séries, faut juste que je me remette à les regarder comme hier soir, ou tôt ce matin comme "Supernatural"^^

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22059
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Cinéma : intérêt particulier

#29 Message par Tugdual » lundi 13 mai 2013 à 21:34

Mars a écrit :En regardant 2 à 3 h par semaine d'une série bien choisie, on arrive à en voir 4 ou 5 par an. Il n'y en a pas tant que ça qui méritent que l'on s'y attarde, en fait.
Ces temps-ci, je n'arrive plus à consacrer du temps aux vidéos.
Ceci dit, regarder des vidéos sur l'ordinateur n'est pas l'idéal ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 910
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: Cinéma : intérêt particulier

#30 Message par Mizton » mardi 14 mai 2013 à 19:13

Tugdual a écrit :
Mars a écrit :En regardant 2 à 3 h par semaine d'une série bien choisie, on arrive à en voir 4 ou 5 par an. Il n'y en a pas tant que ça qui méritent que l'on s'y attarde, en fait.
Ces temps-ci, je n'arrive plus à consacrer du temps aux vidéos.
Ceci dit, regarder des vidéos sur l'ordinateur n'est pas l'idéal ...
Sauf quand comme moi, ton écran d'ordinateur est plus grand que celui de ta tv.... Perso je préfère mille fois regarder une série assis dans mon fauteuil ou allongé dans mon lit face à mon pc, plutôt que devant la tv !
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :) -> HPI confirmé
Et Annihilator assumé :p

Répondre