[Index] Musique : L'oreille absolue

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#346 Message par Bubu » vendredi 6 décembre 2019 à 17:46

Aucun rapport.
Il faut demander à un mec ou à une Femme de chanter le la au réveil.
Si c'est juste, la personne a l'oreille absolue.
Modifié en dernier par Bubu le vendredi 6 décembre 2019 à 22:40, modifié 1 fois.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#347 Message par Bubu » vendredi 6 décembre 2019 à 20:24

Ce sujet n'a pas lieu d'être.
C'est pas compliqué, les personnes ayant l'oreille absolue ont toutes les notes en mémoire, c'est tout. Dans leur diapason, ce qui engendre des difficultés quand on change le diapason.

Si au moins une personne ayant l'oreille absolue pouvait témoigner …. Mais c'est une condition rare
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'oreille absolue

#348 Message par cléa » vendredi 6 décembre 2019 à 23:42

Dac, compris
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#349 Message par Bubu » samedi 7 décembre 2019 à 20:36

Quand on a l'oreille relative, on a pas la mémoire des fréquences à long terme. On me demande de chanter un la au réveil : avec un peu de chance c'est un fa. :mrgreen: . Si et seulement si j'ai bien dormi.
Quand on a l'oreille absolue, on a en mémoire toutes les notes, gravées pour toute la vie. Ce qui est rarissime.
On a besoin qu'on nous donne le la. Et c'est adjugé. Amen. La difficulté pour l'oreille absolue est que le diapason donné n'est pas forcément le diapason qu'ils ont en mémoire.
Un diapason (l'objet), la note sur le clavier.

Ensuite on établit les intervalles de manière déductive. Et on a les notes de cette manière.
On me donne le la. Cette nouvelle note est une tierce mineure au dessus donc c'est un do …. Et ainsi de suite.

L'oreille relative est l'oreille la plus souple. On peut entonner n'importe quel chant sur n'importe quel la. Il suffit juste de le donner.
Pour cela, et c'est inhérent à l'oreille relative qui fonctionne sur les intervalles, on peut chanter ou jouer dans n'importe quel diapason.
Sans faire l'effort de transposer, ou moduler. N'importe quel la convient à cette oreille.

Les oreilles absolues reconnaissent les notes directement. C'est fantastique. Impressionnant. Tant qu'on est dans leur diapason. C'est extrêmement rare.
Les oreilles relatives reconnaissent les intervalles. Pour vous dire, on peut reconnaître un intervalle sans connaître les notes qui le constituent.
Si on veut savoir quelles sont les notes, il faut nous donner le la.

Après c'est étrange.
Les oreilles absolues arrivent à mémoriser sur le long terme les notes, les fréquences. Et rien ne perturbera cela. Comment ils font ? J'ai la réponse : ce sont des OVNIs.
Les oreilles relatives mémorisent les analyses comparatives des fréquences sur le long terme, les intervalles. Bien. Mais pas les fréquences (on les oublie, on ne les mémorise pas). On est des OVNIs nous aussi.

Laissez-moi conclure.
Quand on est face à une oreille absolue, on ne doute pas.
On voit tout de suite qu'elle a un fonctionnement différent, c'est flagrant.
De toute ma vie d'élève en Musique, je n'en ai rencontré que deux.
Et on ne se trompe pas.
Après j'espère pour elles qu'elles n'ont pas pour projet de se lancer dans la Musique Ancienne... :innocent:
Car le la est fluctuant. 415 si on utilise Valotti (et encore …. a peu près), la 380 pour les intégristes, etc... Elles ne peuvent pas accepter ces tempéraments et ces changements du la. :hotcry:

Après loin de moi de donner une comparaison. C'est pas vraiment comparable.
Si on laisse tranquille les oreilles absolues à 440 tranquilles, elles font des merveilles en musique moderne.

Mais elles sont nulles en musique ancienne. Ça se comprend, aucune note n'est juste pour elles.
Alors que les oreilles relatives font des merveilles !

Je n'arriverai jamais à avoir le mot juste. J'abandonne.
Pourtant c'est simple.

Les personnes ayant l'oreille absolue ont en mémoire la fréquence de toutes les notes, dans leur diapason. C'est rarissime.
Les personnes ayant l'oreille relative ont en mémoire tous les intervalles. C'est commun. Ce qui est totalement possible après quelques mois d'apprentissage.


Mais ne demandez jamais à une personne ayant l'oreille relative de chanter un la ! :kiss:
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 918
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'oreille absolue

#350 Message par cléa » mardi 10 décembre 2019 à 20:14

Dac, si j'ai bien compris il y a avantages et inconvenants dans l'oreille absolue comme dans la relative.

Et pourtant, on dit que tout est relatif.

C'est un peu complexe pour la profane que je suis (béotiennement s'entend :) ) mais je trouve le sujet intéressant, malgré que je ne fasse partie ni de l'une ni de l'autre.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#351 Message par Bubu » jeudi 19 décembre 2019 à 17:37

Désolé de te répondre si tard, mais je n'arrive pas à montrer, de manière patente, la différence entre les deux oreilles.
C'est difficile et important pour moi car c'est un sujet sensible.

Rien que pour toi.
Imagine qu'on est devant une classe de primaire. Et qu'on veut qu'elle chante la souris verte.
On donne la première note. Imaginons en Do Majeur, donc le Do.
Les oreilles relatives chanterons à merveille la chanson.

Alors que les oreilles absolues, s'il y en a, ne chanteront pas disant que le do était faux. Bien.

Je ne continue plus sur ce sujet car je suis épuisé, je n'arrive pas à transmettre le message pourtant simple.
Espérons qu'on ait un jour un(e) membre ayant l'oreille absolue, il ou elle l'expliquera forcément mieux que moi.

Bye.
[EDIT]
Cela vaudra bien mieux que de spéculer sur l'oreille absolue.
Personnellement je sais très bien et comprends bien ce qu'est l'oreille absolue. Mais je n'ai pas le vécu de ces personnes.
Il faudrait plutôt que des personnes ayant l'oreille absolue témoignent.
D'accord c'est rarissime. Mais il y en bien qui trainent ici et là, d'autant que le forum est ouvert à tous….
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#352 Message par Bubu » jeudi 19 décembre 2019 à 18:02

J'en ai marre.

J'essaie de vous expliquer comment fonctionne l'oreille relative,

J'essaie de vous expliquer comment fonctionne l'oreille absolue.

Mais non rien à faire. J'abandonne. (sur un cuisant échec).

Peut-être faudrait-il définir ce qu'est un intervalle en musique ? Je suis paumé. C'est la distance fréquentielle entre deux notes.
Et toutes les oreilles du monde sont capables de les reconnaître. C'est la façon normale d'intégrer les sons !

Il y a une des membres qui me dirait que je radote et elle aurait raison.

Ceux qui ont l'oreille absolue reconnaissent directement les notes. Tu joues une note elle te dit laquelle c'est.
Ceux qui ont l'oreille relative en sont incapables. Les oreille relatives ont besoin d'une base, un la donné de l'extérieur, pour reconnaitre la note jouée.

End. Je vais devenir fou. :hotcry: :hotcry: :hotcry:
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Autiste ou surdoué ?
Forcené
Messages : 1238
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2016 à 14:07
Localisation : Bretagne

Re: L'oreille absolue

#353 Message par Autiste ou surdoué ? » jeudi 19 décembre 2019 à 18:46

Il me semble que tu as tout très bien expliqué et que j'ai compris ce qu'il y avait à comprendre.
Quelqu'un qui a l'oreille absolue à la capacité de reconnaître les notes en fonction de notre système de référence. Il a la permanence de la fréquence de référence en lui en permanence. Il peut donc dire toutes les notes et les altérations par rapport à ce système de références, alors que l'oreille relative à besoin de s'appuyer sur une référence.
Un "relatif" à qui l'on donne un "la" faux sera capable de faire sa musique à partir de ce "la" sans forcément s'apercevoir du décalage.
Un "absolu" dans ce cas là, dira "votre la est faux , je ne joue pas".
Et comme le "la" a varié au fil des âges et des cultures, l'oreille absolue ne l'est que dans ses références.

Voilà ce que j'ai appris sur ton fil, j'espère avoir bien compris et si c'est le cas j'aurais appris des choses. (Et si ce n'est pas le cas dis le moi pour que je ne colporte pas de c***ries.)
Diagnostic CRA en cours
Attente de la restitution pour février: cela aura fait 4 ans d'attente !
Relations sociales rares et difficiles.
HQI.

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5608
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: L'oreille absolue

#354 Message par Bubu » jeudi 19 décembre 2019 à 19:20

Autiste ou surdoué ? a écrit :
jeudi 19 décembre 2019 à 18:46
Il me semble que tu as tout très bien expliqué et que j'ai compris ce qu'il y avait à comprendre.
Quelqu'un qui a l'oreille absolue à la capacité de reconnaître les notes en fonction de notre système de référence. Il a la permanence de la fréquence de référence en lui en permanence. Il peut donc dire toutes les notes et les altérations par rapport à ce système de références, alors que l'oreille relative à besoin de s'appuyer sur une référence.
Un "relatif" à qui l'on donne un "la" faux sera capable de faire sa musique à partir de ce "la" sans forcément s'apercevoir du décalage.
Un "absolu" dans ce cas là, dira "votre la est faux , je ne joue pas".
Et comme le "la" a varié au fil des âges et des cultures, l'oreille absolue ne l'est que dans ses références.

Voilà ce que j'ai appris sur ton fil, j'espère avoir bien compris et si c'est le cas j'aurais appris des choses. (Et si ce n'est pas le cas dis le moi pour que je ne colporte pas de c***ries.)
C'est fabuleux, c'est exactement cela. Mais je n'ai pas réussi à le formuler, ai trouvé le mot juste.
Définition parfaite

Juste un détail cependant : le la donné n'est pas forcément faux ou décalé.
Les la 380, 415, 440, 445 Hz ne sont pas faux. Il sont différents. Ils sont tous parfaitement justes. Et c'est ça le problème avec l'oreille absolue, car elle n'est pas d'accord.

Je rebondis, pour l'oreille absolue, une note est juste ou non. Alors que pour l'oreille relative, ce sont les intervalles qui sont justes ou faux.
Par exemple, tu joues une note sur un piano moderne. L'oreille absolue (sur 440) va pouvoir dire si elle est juste ou non. Comme ça, sans référence (a part la leur).
L'oreille relative reconnaitra la justesse d'une note via la reconnaissance d'un intervalle. "La tierce est trop haute donc baisse la note d'un chouya."

Comme les énergumènes comme moi, soit 99.9% de la population, tu me chantes un Mib 440 et tu me dis que c'est un la, je chanterais un mib alors que sur la partition c'est un la.
Car j'ai l'oreille relative. :hotcry:

Je n'interviens plus dans ce sujet.

[EDIT] : Pour accorder un instrument on raisonne par intervalles.
Renseignez-vous, mais les tempéraments sont tous exprimés sous forme d'intervalles. Quintes, quartes. Pures ou simplement justes, etc...
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Répondre