Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1501 Message par Siobhan » mardi 25 juin 2019 à 23:22

Tugdual a écrit :
dimanche 23 juin 2019 à 13:48
Intégrer ceux qui n’ont pas les codes en entreprise :
Comme quoi, il n'y a pas que dans le domaine informatique que ce genre de java semble tomber en désuétude... (HA.HA.HA :geek: :mrgreen: :lol: )

Javascript, l'informatique, toussa...

Ok je sors ===>[]
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1502 Message par Jean » jeudi 27 juin 2019 à 13:39

çà parle quand même d'autisme ...

letelegramme.fr
Rennes - Rennes. Plongée dans la communauté des Wikipédiens bretons
Maxime Gouraud, Le Mensuel de Rennes

Publié le 21 juin 2019 à 10h41
Des milliers d’internautes consultent chaque jour leurs articles, mais qui les connaît vraiment ? En Bretagne, certains contributeurs de l’encyclopédie en ligne Wikipédia se rencontrent « in real life ». Une singularité chez ces Diderot du web, explique le Mensuel de Rennes.

Quand fut inventée la souris informatique ? Où Ernest Hemingway a-t-il grandi ? Quel était le nom du premier préfet du Morbihan ? Toutes les réponses à ces questions – certes pas franchement vitales – se trouvent sur Wikipédia.

Quand il s’agit d’étancher sa soif de savoir, l’encyclopédie collaborative en ligne est devenue incontournable. Parfaitement référencée par les moteurs de recherche, elle est, avec près de 3,7 millions d’internautes quotidiens, l’un des sites les plus visités en France, derrière Google et Facebook mais devant Instagram ou encore Le Bon Coin.

Armée de bénévoles

Dix-huit ans après sa création, la version francophone propose plus de 2 millions d’articles, sur des sujets très variés. De la « Bataille de la Somme » aux « Toilettes japonaises », en passant par la « Question du rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne ».

Des pages créées, alimentées, modifiées et corrigées par une armée de contributeurs bénévoles, qui digèrent et synthétisent des sources glanées çà et là, de façon la plus neutre possible.

Dans leur majorité, note Le Mensuel de Rennes dans son numéro de juin, ces « wikipédiens » prennent part au projet « anonymement », « sous adresse IP », c’est-à-dire sans avoir de compte. Cette majorité silencieuse participe épisodiquement, souvent quelques fois par mois tout au plus. Connectés sous pseudos, les plus actifs peuvent, eux, intervenir toutes les semaines. Voire quotidiennement.

Nicolas Vigneron fait partie de la deuxième catégorie. Ce Rennais de 35 ans, tignasse rousse et petites lunettes sur le nez, est le « profil type » du wikipédien : un homme, « plutôt jeune » (même si de plus en plus de retraités s’y mettent) et diplômé. Il appartient à ces « 1 % » de contributeurs les plus zélés. Presque tous les jours, il apporte sa pierre à l’édifice Wikipédia. Aussi modeste soit-elle.

Son truc à lui ? Corriger les fautes d’orthographe dans le mot Ille-et-Vilaine, dès qu’il apparaît. « Bien souvent il manque les tirets », remarque-t-il. Un travail de fourmi, ingrat, chronophage, et totalement ignoré par l’immense majorité des utilisateurs du site.

« Wikipédia, c’est comme un musée. On ne va pas demander à être payés quand on va au Louvre » Un Wikipédien lorientais

Sorties photos


Des contributeurs assidus comme lui, il y en aurait une dizaine à Rennes. Peut-être une petite centaine à l’échelle de la Bretagne. À Lorient, Vannes, Auray, Brest, Josselin… Difficile de définir avec certitude leur nombre. Si elle est organisée en ligne, la communauté des wikipédiens n’est pas structurée IRL – in real life. « Nous sommes des vaisseaux qui se croisent dans la nuit », poétise Nicolas Vigneron.

Ces encyclopédistes 2.0 peuvent coopérer étroitement sur un même article sans jamais se rencontrer, ni même connaître leurs vraies identités. Les échanges et débats, parfois passionnés et passionnants, se font via le forum du projet, à la vue de tous les internautes.

En Bretagne, la communauté a tout de même pris corps en dehors de la toile. « Rennes a été la première ville et pendant longtemps la seule où les wikipédiens se retrouvaient régulièrement pour discuter autour d’un verre », souligne Benoît Evellin, alias Trizek sur l’encyclopédie.

Avec Nicolas Vigneron et d’autres, ce trentenaire fait partie de ce noyau de wikipédiens bretons à s’être réunis, à la faveur de collaborations répétées sur certaines pages. D’abord en petit groupe à la bibliothèque des Champs libres, pour leurs recherches. Jusqu’à organiser aujourd’hui des sorties photos une à deux fois par an dans le grand Ouest, à Carnac ou en Mayenne par exemple.

Tribu

Objectif ? Alimenter en illustrations le site, mais aussi fédérer la tribu. « On sait que les gens s’investissent plus activement et plus longtemps quand ils échangent en vrai », expose le Lorientais Florian Faucheux, connu sous le pseudo XIIIfromTOKYO. « Ça permet aussi de lancer des dynamiques ». Et de citer en exemple le projet Monuments historiques, destiné à mettre en valeur les édifices français sur Wikipédia. Une initiative à la base de la communauté rennaise.

Monuments historiques, mais aussi universités japonaises, chemin de fer, cours d’eau… La participation des encyclopédistes bretons ne se borne pas aux sujets régionaux. « Il y a des articles que l’on ne peut faire qu’en étant sur place, parce qu’ils nécessitent des sources qui ne seront disponibles que dans telle bibliothèque ou telle mairie.

Mais sinon, il n’y a pas de règle. C’est très éclectique », renseigne la Josselinaise Amélie Tsaag Valren. Cette dernière alimente par exemple des articles liés à l’autisme, un trouble qui la touche. Pigiste pour des revues équestres, c’est également elle l’experte cheval du Wikipédia français.

« Rennes a été la première ville où les Wikipédiens se retrouvaient régulièrement » Le Rennais Trizek

Un loisir avant tout

Ce qui passionne les wikipédiens pour la plupart ? Fouiller, potasser un sujet, en débattre avec la communauté, pour enfin présenter une page chiadée. « Quand on regarde son article à l’écran, après des jours de recherches et d’écriture… C’est un sentiment assez génial », sourit Trizek. Ce dernier l’assure : Wikipédia a carrément « changé (sa) vie ».

À force de parcourir de la documentation, de sauter de page en page, l’encyclopédie a aiguisé son esprit critique et lui a ouvert l’esprit sur de nombreux sujets. C’est « une porte vers le savoir », dit-il.

Paradoxalement, ce n’est pourtant pas l’envie de partager des connaissances avec le plus grand nombre qui anime les contributeurs. S’ils passent parfois plus d’une heure par jour sur l’encyclopédie, c’est pour eux un loisir avant une mission.

Rien d’anormal pour eux, donc, à ce qu’ils ne soient pas rémunérés pour leur abattage. Le Lorientais Florian Faucheux : « Wikipédia, c’est comme un musée. On ne va pas demander à être payés quand on entre au Louvre ». Amélie Tsaag Valren n’est pas fermée, elle, à l’idée de toucher un petit pécule, selon les cas. Une opinion encore très minoritaire.

Détracteurs


Wikipédia est libre. C’est même un de ses principes fondateurs. C’est aussi ce qui donne du grain à moudre à ses détracteurs. Enrichie par des « amateurs », elle serait pour certains truffées d’erreurs et partiale. Des critiques qui ont le don de fatiguer les Wikipédiens, même si ces derniers ne nient pas des failles : difficulté d’aborder un sujet en l’absence de sources écrites, biais occidental…

L’encyclopédie est surtout vulnérable face aux manipulations, tout particulièrement sur les sujets d’actualité ou les biographies de personnalités encore en vie. Du vandalisme des « petits malins du CDI », le mercredi après-midi, aux tentatives plus insidieuses de lobbyistes. L’attention et la maintenance doivent être permanentes.

Au départ, une simple expérimentation

Contributeur depuis 2005, Pierre-Yves Mevel rappelle que Wikipédia n’était à son lancement en 2001 qu’une expérimentation. « Pour qu’elle existe encore aujourd’hui, c’est qu’elle fonctionne plutôt bien dans l’ensemble. Depuis, le niveau d’exigence a même augmenté. Elle a acquis ses lettres de noblesse, même auprès des chercheurs ».

Et d’insister sur les vertus de l’intelligence collective. Amélie Tsaag Valren met d’ailleurs au défi quiconque de comparer la fiabilité de ses contenus avec ceux d’encyclopédies sur les chevaux.

Principes fondateursDepuis sa création, les principes fondateurs de Wikipédia sont globalement restés les mêmes. C’est d’abord une encyclopédie : tous les contenus ne sont pas légitimes. Elle recherche la neutralité de point de vue et est libre. Ses contributeurs doivent respecter les règles élémentaires de savoir-vivre. Dernière règle ? Wikipédia ne saurait avoir d’autres principes fondateurs que ceux précédemment cités.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1503 Message par Flower » mardi 9 juillet 2019 à 9:07

Je ne pense pas qu'il s'agit d'autisme, du coup je poste ici, mais c'est une histoire sympa: http://www.leparisien.fr/societe/nice-l ... 111445.php
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Cardamome
Forcené
Messages : 797
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1504 Message par Cardamome » mardi 9 juillet 2019 à 9:50

Merci Flower.
c'est une belle histoire qui donne un peu d'espoir.
Spoiler : 
"un peu" car c'est assez rare ce genre de parcours; à la fois, il ne faut pas se faire trop d'illusion, tout en se disant que ça peut arriver à notre enfant.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1505 Message par Flower » mardi 9 juillet 2019 à 10:06

Oui, ma première réaction en lisant était que c'était vraiment bien qu'ils aient accepté de le prendre... Si ça indique une vraie ouverture d'esprit, c'est vraiment super parce que ça peut être une belle piste pour d'autres aussi.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

ブノワ
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1506 Message par ブノワ » mardi 9 juillet 2019 à 11:30

Il y a quand même des bémols :
Il n'est « peut-être pas prêt pour la confrontation avec les concitoyens », estime le responsable, et il « gère mal le stress », selon son père. Pas de quoi perturber Léo Barbati : « Je préfère rester au centre équestre.
Clairement, il y a un gros volet "adaptation de poste" sous jacent (= ne pas être en confrontation avec le public, je ne pense pas qu'il le sera jamais, prêt, en tout cas pas dans le sens qu'ils attendent.
L'initiative est en tout cas très intéressante, et ça souligne l'intérêt de mettre les gens en situation plutôt que leur faire passer des entretiens idiots, ce qui ne vaut pas que dans le domaine du recrutement autistique.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1507 Message par Flower » mardi 9 juillet 2019 à 11:45

D'après ce que je comprends dans l'article, il y a déjà des postes sans contact avec les citoyens au sein des brigades équestres. En gros, il n'est pas policier, "seulement" palefrenier, mais il n'est apparemment pas le seul. Après, je ne sais pas si ses collègues ont des perspectives d'évolution vers le travail de policier qu'il n'aura peut-être pas. Ce n'est peut-être pas le plus important pour lui non plus.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10533
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1508 Message par Lilette » mardi 9 juillet 2019 à 13:08

Tiens c'est un job que je voulais faire pendant un temps, ado, faire partie d'une brigade équestre en forêt, la "Brigade verte" ça s'appelait à l'époque.
Un peu comme un garde forestier mais à cheval.
Bon ça n'a pas été possible finalement mais ça m'aurait plu !

& sinon, ça fait plaisir de voir des chevaux enrôlés dans une structure officielle comme celle-ci & .. pieds nus :love:
TSA.

ブノワ
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1509 Message par ブノワ » mardi 9 juillet 2019 à 13:58

Flower a écrit :
mardi 9 juillet 2019 à 11:45
D'après ce que je comprends dans l'article, il y a déjà des postes sans contact avec les citoyens au sein des brigades équestres. En gros, il n'est pas policier, "seulement" palefrenier, mais il n'est apparemment pas le seul. Après, je ne sais pas si ses collègues ont des perspectives d'évolution vers le travail de policier qu'il n'aura peut-être pas. Ce n'est peut-être pas le plus important pour lui non plus.
De ce que je comprends, c'est son statut "en formation" (non diplomé) qui implique son poste à mon avis, comme indiqué il doit intégrer officiellement les équipes à la rentrée, une fois diplomé.

J'avais surtout vu des reportages sur les gendarmes à cheval, qui font eux-même les deux tâches (s'occuper des chevaux et patrouiller), je suppose que ça peut être différent suivant les structures.
Après trois ans de labeur et de sueur, Léo Barbati, du haut de ses 18 ans, fera officiellement partie le 1er septembre prochain de l'équipe d'une dizaine de personnes en charge des patrouilles quotidiennes de police montée. Soit en tant qu'agent technique, soit comme ASVP.
Si effectivement la police municipale locale inclue des profils "strictement techniques", c'est sûrement le mieux.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1510 Message par Tugdual » vendredi 12 juillet 2019 à 10:04

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Uciel
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1511 Message par Uciel » vendredi 12 juillet 2019 à 10:59

Tugdual a écrit :
vendredi 12 juillet 2019 à 10:04
Sans grande surprise :
C'est marrant parce que en faisant mes courses sur Carrefour Drive, je remarque que les formats dits familiaux (donc avec a priori moins d'emballage) coûtent pareil voir plus cher au kg...
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1512 Message par Tugdual » dimanche 14 juillet 2019 à 9:30

Uciel a écrit :
vendredi 12 juillet 2019 à 10:59
C'est marrant parce que en faisant mes courses sur Carrefour Drive, je remarque que les formats dits familiaux (donc avec a priori moins d'emballage) coûtent pareil voir plus cher au kg...
Ce sont deux contextes différents.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Uciel
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1513 Message par Uciel » dimanche 14 juillet 2019 à 12:31

Tugdual a écrit :
dimanche 14 juillet 2019 à 9:30
Ce sont deux contextes différents.
Tout à fait. Cependant, l'idée préconçue qu'on finit par avoir, c'est que tout est beaucoup plus cher pour les personnes seules et donc, si on le peut, on se tourne vers les pack et les offres "familiales" (que ce soit effectivement en famille ou avec des amis). Du coup j'ai l’impression que parfois ils jouent là dessus pour se faire du blé à nos dépends.

Du coup, certes :
Tugdual a écrit : ↑
vendredi 12 juillet 2019 à 10:04
Sans grande surprise :

Partir en vacances seul(e) coûte beaucoup plus cher que pour une personne en couple...
...mais ça vaut le coup de vérifier au cas par cas pour éviter les arnaques. ^^

En tant qu'instit, je me suis aussi aperçu (et j'ai râlé) que les "classpacks" de crayons par exemple, font que l'unité revient 2 à 3 fois plus cher que dans les tout petits conditionnements :innocent:
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1514 Message par Jean » dimanche 14 juillet 2019 à 13:20

ladepeche.fr
Psychologues remboursés : c'est un grand succès

Depuis un an, la Haute-Garonne et trois autres départements expérimentent le remboursement de séances chez le psychologue. Le but ? Faire baisser la consommation d'antidépresseurs, trop prescrits par les médecins, pour des pathologies qui souvent, peuvent être soignées chez un psychologue ou un psychothérapeute (diplômés et conventionnés).

En avril 2018, la Caisse primaire d'assurance maladie de Haute-Garonne a donc lancé l'expérimentation. C'est un succès, puisque près de 90 % des médecins du département ont orienté au moins un patient vers un psychologue, dans ce dispositif. Et 338 psychologues et psychothérapeutes, sur 420 environ référencés par la CPAM, ont déjà reçu un patient, qui s'est ensuite fait rembourser.

Pour bénéficier du dispositif, il faut d'abord vous rendre chez votre médecin traitant. Il délivre une prescription comportant une séance d'évaluation de 45 minutes, à destination d'un psychologue conventionné, dont il vous fournit la liste. Un bilan est adressé par le psychologue en retour. S'il s'avère que les troubles mentaux constatés sont d'intensité «faible à modérée», une seconde prescription de 10 séances de psychothérapie de soutien de 30 minutes est adressée. Elle pourra être complétée, le cas échéant, par 10 séances de psychothérapie structurée de 45 minutes. Le dispositif représente 20 séances maximum. Aucune avance de frais n'est demandée. La CPAM règle directement le professionnel. Seules les personnes âgées de 18 à 60 ans, nouveaux patients et assurées de la CPAM de Haute-Garonne, sont concernées.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3502
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Articles divers à partager sur... autre chose que l'autisme!

#1515 Message par Lilas » vendredi 19 juillet 2019 à 8:04

Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Répondre