Les Aspies et les chats

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Cerifel
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : jeudi 3 janvier 2019 à 21:10

Re: Les Aspies et les chats

#2506 Message par Cerifel » mardi 29 janvier 2019 à 19:20

Ce qui est affligeant est on message Bubu. Tu méconnais ton sujet et tu ne te renseignes pas. Tu restes sur tes prejugés et ignore la realité des faits. On a fourni les arguments et on t'a dit de te renseigné.
Le débat s'arrête donc là. Tu provoques des morts et des êtres en souffrance que tu veuilles le voir ou pas.
Ce n'est pas notre vision du monde qui fait la vérité sur lui.
Il est temps de te remettre sérieusement en question et apprendre à parler d'un sujet en connaissant lesdit sujet.
Non diagnostiqué

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4789
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Les Aspies et les chats

#2507 Message par Bubu » lundi 4 février 2019 à 13:53

Cerifel a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 19:20
Ce qui est affligeant est on message Bubu. Tu méconnais ton sujet et tu ne te renseignes pas. Tu restes sur tes prejugés et ignore la realité des faits. On a fourni les arguments et on t'a dit de te renseigné.
Le débat s'arrête donc là. Tu provoques des morts et des êtres en souffrance que tu veuilles le voir ou pas.
Ce n'est pas notre vision du monde qui fait la vérité sur lui.
Il est temps de te remettre sérieusement en question et apprendre à parler d'un sujet en connaissant lesdit sujet.
Je crois qu'on aura du mal à se comprendre.
Ce n'est pas de l'anthropomorphisme que de considérer que mutiler les chats en les stérilisant, avec les problèmes aux reins (sous réserve de leur donner une alimentation adaptée) que ça leur crée soit naturel, soit pour leur bien. Et les euthanasier dans les refuges (le comble) car ils sont surnuméraires et non adoptés soit pour leur bien.
Tu as fait du bénévolat dans des réfuges, c'est très respectable. Mais cela ne donne pas à ta parole ou aux témoignages que tu évoques une quelconque véracité ou légitimité.
J'ai un chat stérilisé, vacciné, pucé, suivi par mon véto.
Et un autre non stérilisé. Mais il ne sort pas. Il ne risque pas d'engendrer la fameuse courbe alarmiste de prolifération que vous évoquez.
Le problème n'est pas le sien mais le mien : il marque son territoire chez moi. J'ai l'intention de le faire stériliser mais c'est pour mon bien-être égoïste et de confort et non pour le sien.
Lui ne souffre pas de ses hormones. Mais seulement moi.

Toute cette politique de stérilisations massives et d'euthanasies ne sont que la conséquence de leur adoption par l'être humain. Ils étaient bien dans leur coin quand ils étaient encore sauvages. Sauf que l'homme l'a domestiqué en l'adaptant à ses besoins propres. Ils n'ont rien demandé aux humains. On les transforme pour notre confort sociétal. Castrés, pucés (comme s'ils étaient des objets, des propriétés).

Donc (je suis opiniâtre), c'est à contre-coeur que je vais faire stériliser mon petit, et pour mon unique petit confort personnel et égoïste vu qu'il ne sort pas et vit très bien heureux dans mon appartement. Juste pour ne pas avoir à laver mes couettes toutes les semaines.
C'est un peu dommage, non ?
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Répondre