Parlons de (science) physique !

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4585
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#91 Message par Ixy » jeudi 25 février 2016 à 18:38

Généralement non mais il y a des exceptions ex : thermochimie, oxydoréduction.

Par contre la chimie organique je ne considère pas ça comme de la physique.
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#92 Message par Alone3545 » jeudi 25 février 2016 à 19:11

D'accord avec toi Ixy! Et la chimie organique commence à quitter le monde de la physique pour se rapprocher de la biologie bien que tout ce qui existe repose plus ou moins directement sur de la physique. Idem pour notre forme du visage, la couleur des fleurs, leur odeurs et formes dépendent des phénomènes physique (science je parle). Ma is voilà faut poser une frontière (coté langage courant) et je la pose au même endroit que toi
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4585
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#93 Message par Ixy » jeudi 25 février 2016 à 19:31

En effet la chimie et la biologie se rapprochent de plus en plus. L'étude de l'ADN et des protéines on peut aussi bien voir ça comme de la biologie que de la chimie. :bravo:
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#94 Message par Alone3545 » jeudi 25 février 2016 à 19:33

C'est ça! moi je m'arrête aux acides aminés, je suis en chimie et je ne touche pas à l'ADN! Mais peut être un jour saura t'on crée de la vie à parti de la chimie!
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4585
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#95 Message par Ixy » jeudi 25 février 2016 à 19:36

Est-ce que tu as vu cette vidéo ?

http://www.youtube.com/watch?v=yKW4F0Nu-UY

C'est notre prof de biologie en école d'ingé qui nous l'a montré :)
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#96 Message par Alone3545 » jeudi 25 février 2016 à 20:05

Oui mais pas comprit totalement, il v falloir que je me remette à l'anglais ce weekend. Vidéo sous titré anglais ça aide mais français aurait été plus facile. Merci quand meme, je vais de ce pat m'entrainer dessus pour mon anglais! :bravo:
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
calande
Forcené
Messages : 1000
Enregistré le : samedi 30 août 2014 à 10:56
Localisation : Nantes

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#97 Message par calande » mercredi 4 mai 2016 à 12:13

À tous les physiciens: Comment percevez-vous les formules employées en Physique ? Les utilisez-vous bêtement sans en comprendre le sens, un peu comme une interface mystérieuse avec des entrées et des sorties, ou bien comprenez-vous toujours ce qui se passe dans cette formule ?

Moi, je suis mitigé sur ce point...Parfois c'est limpide, comme par exemple: la formule de la puissance électrique P=U×I, je comprends tout de suite en pensant à l'analogie où une personne puise de l'eau avec une corde et un seau pour ramener l'eau d'un puits ; en associant la tension exercée sur la corde et la taille du seau, on obtient une certaine quantité d'eau à l'arrivée.

Par contre, certaines formules comme la loi d'Ohm R=U/I, j'ai du mal à m'imaginer une analogie, du coup je retiens la formule et l'applique bêtement mais c'est moins fun :innocent:

Et vous ? Comment voyez-vous toutes ces formules ? C'est du charabia ? C'est clair comme de l'eau de roche ? :D
Présentation - Aspie | HPI | TDA/H | TOC | Fibromyalgique (maladie de Lyme, stade 2)

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4585
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#98 Message par Ixy » mercredi 4 mai 2016 à 13:31

J'ai de l'intuition pour beaucoup de formules, en revanche quand on calcule on calcule pas le temps de penser à que l'on fait, en tout cas pas dans le détail.
Etudiant en doctorat maths&info, 26ans. Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26725
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#99 Message par freeshost » jeudi 5 mai 2016 à 10:43

Si on ne comprend pas le "comment ça se fait ? d'où vient cette formule ?" on peut rechercher, demander sur des forums de science. :)

C'est marrant, juste hier matin, j'ai dû aider un élève à appliquer : (les débuts de la physique :mrgreen: )

Epot = mgh
Ecin = mv²/2

Et comme la somme des deux est constante, on peut alors montrer que v croît au fur et à mesure que h décroît.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26725
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#100 Message par freeshost » vendredi 15 juillet 2016 à 14:58

Just for fun :

Image
Hmmm... I think I will use Schrödinger's cat's strategy : to play dead in two places at the same time. I believe in the decohrence.
Hmmm... je pense que je vais utiliser la stratégie du chat de Schrödinger : faire le mort à deux endroits en même temps. Je crois en la décohérence.


Researchers blur the line between classical and quantum physics by connecting chaos and entanglement.

Bon, ce n'est pas ma spécialité.

Lire aussi ici en français :
Quand les physiciens font ronronner un chat à distance...dans un ordinateur

Le principe de superposition quantique, sur lequel repose l’expérience du chat de Schrödinger, a été combiné dans une expérience à l’intrication quantique, phénomène dans lequel interagissent deux particules à distance. Le but, faire calculer les ordinateurs plus vite

Coup double pour une équipe de physiciens de l’université de Yale (Etats-Unis) en collaboration avec l’Institut national de recherche en informatique et automatique (Inria) en France, comme elle l’expose dans «Science» du 27 mai. Pour la première fois, un mariage a été réussi entre deux effets spectaculaires de la mécanique quantique, cette théorie qui décrit le monde des particules au comportement contre-intuitif: le paradoxe du chat de Schrödinger et l’interaction à distance.
La superposition quantique ou le chat de Schrödinger

Le premier effet tire son nom d’une expérience de pensée, proposée dans les années 1930 par l’un des pères de la mécanique quantique, Erwin Schrödinger. Il imaginait un chat enfermé dans une boîte dans laquelle un marteau peut casser une fiole contenant un poison mortel pour l’animal. Le déclenchement a lieu lorsqu’un atome se désintègre. Le sort du chat est couplé à celui de l’atome.

Question: tant que la boîte n’est pas ouverte, le chat est-il mort ou vivant? Réponse quantique: les deux! Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette superposition de deux états discernables existe bel et bien. En 1996, deux équipes l’ont réalisée, en France et aux Etats-Unis, ce qui, ajouté à leurs réussites antérieures, vaudra à leurs auteurs, Serge Haroche et David Wineland, le prix Nobel de physique, en 2012.
Photons intriqués

Le second effet, baptisé également «intrication», est aussi le fruit d’une expérience de pensée remontant à 1935. Cette année-là, Albert Einstein et deux de ses collègues se demandent ce qu’il se passe si l’on sépare à très grande distance deux photons (des particules de lumière) préparés ensemble.

Finalement, caresser un chat dans le salon suscite un ronronnement chez un félin voisin dans la cuisine. Et, plus cruel, si on tue le chat du *salon, alors celui de la cuisine meurt instantanément.

Comment leur comportement est-il corrélé? Réponse quantique: instantanément! Mesurer une propriété d’un membre de la paire transforme aussitôt l’autre membre. «Aussitôt» signifiant même… plus vite que la *lumière. Là aussi, des expériences ont confirmé cette interaction à distance, comme celles réalisées par Alain Aspect en 1982 à Orsay.

Désormais, une nouvelle expérience, réalisée à Yale, vient de *marier les deux effets. «Nous avons fabriqué un gros chat mort et vivant et dans deux boîtes à la fois», explique Mazyar Mirrahimi, directeur de recherche à l’Inria. «Ou, ce qui est équivalent, nous avons intriqué deux chats chacun dans une boîte.»

Finalement, caresser un chat dans le salon suscite un ronronnement chez un félin voisin dans la cuisine. Et, plus cruel, si on tue le chat du *salon, alors celui de la cuisine meurt instantanément.
Chats photoniques

En réalité, les bestioles des chercheurs sont des champs électromagnétiques micro-ondes, ou photons, qui font des millions d’allers-retours dans une cavité aux parois réfléchissantes. Plus précisément, un «chat» est une superposition entre une onde et sa jumelle décalée de telle sorte que, dans le monde classique, la somme des deux devrait s’annuler. Mais pas dans le monde quantique: il y a à la fois des photons et pas de photons… Une *dizaine de photons sont concernés, et l’équipe a déjà fabriqué des «chats» dix fois plus gros.

Pour créer cet état si étrange, un second objet est nécessaire. C’est une sorte d’atome artificiel, baptisé «transmon», qui possède lui aussi deux états distincts. Il ressemble à une lamelle dont une extrémité, telle une antenne, communique avec la boîte. Il joue le rôle de l’atome se désintégrant dans l’expérience de Schrödinger. En l’excitant, les physiciens influencent les *micro-ondes jusqu’à réaliser la *superposition paradoxale.

En prenant un transmon en forme de Y, chaque branche pointant vers une boîte, l’intrication est réalisée entre les états des deux boîtes. «C’est une expérience originale et très bien faite. Elle constitue une étape remarquable car, pour la première fois, nous sondons cette notion de non-localité sur une plus grande échelle», salue Michel Brune (CNRS) du laboratoire Kastler Brossel de l’ENS, à Paris, et qui était dans l’équipe du premier chat de Schrödinger en 1996.

Pour savoir que le monstre mi-mort, mi-vivant délocalisé dans deux pièces est bien là, les chercheurs ont mis au point une technique qui photographie patiemment leur créature, sans ouvrir les boîtes.
L’ordinateur quantique en ligne de mire

A quoi bon torturer ces chatons? Pour compter plus vite! Depuis plusieurs années, les chercheurs ont réalisé que ces drôles de «bêtes» peuvent accélérer les ordinateurs. Jusqu’à présent, ces derniers utilisent des circuits à base de transistors à deux états, ou bits, soit 0, soit 1. Si au lieu d’un composant classique, on dispose d’un équivalent quantique, valant à la fois 0 et 1, alors, en théorie, on peut écrire un algorithme qui résout plus vite certains problèmes. Seul gros bémol, ces nouveaux transistors, ou qubits, ne durent pas longtemps, quelques dizaines de microsecondes.

«C’est insuffisant pour faire toutes les opérations nécessaires. D’où l’idée de corriger les erreurs… grâce à d’autres qubits», explique Mazyar Mirrahimi, dont les collègues ont déjà conservé la superposition quantique pendant une milliseconde. Il faut plusieurs dizaines de qubits pour en corriger un… «L’intérêt de cette expérience est d’ouvrir la voie à une nouvelle architecture de correction d’erreurs», estime *Daniel Esteve, chercheur au CEA en information quantique. En fait, les qubits américains sont plus gros que les ordinaires, ce qui permettrait de faire des corrections sans recourir à des composants supplémentaires. Dans un article à paraître, la même équipe estime avoir démontré son idée.

«L’intérêt est également fondamental: on espère toujours prendre en défaut la mécanique quantique et tomber sur des situations où elle ne marche plus, indique Michel Brune. Mais jusqu’à présent, elle résiste!»
Lire aussi ici.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26725
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#101 Message par freeshost » jeudi 1 septembre 2016 à 13:48

Les prises habituelles en Suisse sont du 220 volts.

Mais les prises pour machine à laver ont un voltage différent. Je crois.

Un de mes colocataire a branché l'aspirateur à une de ces prises. :shock:

L'aspirateur ne fonctionne plus.

On peut réparer ?

Va falloir mettre les bouchées doubles pour qu'ils apprennent en mathématique, physique et électricité.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#102 Message par Alone3545 » vendredi 2 septembre 2016 à 17:28

Faut qu'elle regarde L'amperage Max ainsi que le voltage Max que sa machine puisse supporter. En espérant qu'elle ne soit pas anglaise...oui la bas c'est du 110 volt

En France c'est du 230 volt

Question aérosol, pourquoi appuyer trop longtemps sur un aérosol le ferait physiquement exploser (ma mère me dit çela) et c'est marqué de procédé par petite pulsion...?
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26725
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#103 Message par freeshost » vendredi 2 septembre 2016 à 22:24

Un aspirateur survolté ne peut-il survivre ? Avoir droit à une deuxième vie ?

Du point de vue écologique, ce n'est pas le meilleur. :o

Mais je vais demander conseil à des locaux loquaces.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Alone3545
Forcené
Messages : 3165
Enregistré le : mercredi 11 novembre 2015 à 13:43

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#104 Message par Alone3545 » samedi 3 septembre 2016 à 0:41

Oui regarde les associations si il y en a qui veulent redonner vie à ron appareil. Ca c'est développé.
Diagnostiqué, 24 ans.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26725
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de physique, c'est par ici !

#105 Message par freeshost » samedi 3 septembre 2016 à 0:45

Please ! I want it to live again ! It's my Jesus !
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre