Michel Onfray

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26492
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#31 Message par freeshost » jeudi 25 juillet 2019 à 22:49

Mais il y a le risque tentateur et tant tâteur de devenir philosophiste. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#32 Message par Alpha » vendredi 26 juillet 2019 à 8:47

Merci pour les articles.
Je suis sidérée par le mépris de certains vis à vis de cette ado. De plus, pourquoi toujours mettre en avant les TSA, le handicap ? Elle en a fait une force, tant mieux, même si ça ne doit pas être simple tous les jours. Mais de là à écrire que si ces parents sont devenus écolo, c'était pour qu'elle aille mieux, comment dire... ça ne peut pas être juste pour du bon sens ?
Je serai curieuse de voir comment auraient réagi ces mêmes personnes si Greta n'avait pas eu de handicap.
Ils auraient très certainement trouvé autre chose pour écrire autant de débilités.
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3218
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#33 Message par hazufel » vendredi 26 juillet 2019 à 9:04

Tugdual a écrit :
jeudi 25 juillet 2019 à 22:49
lepton a écrit :
jeudi 25 juillet 2019 à 22:07
Avant d'écrire ce genre d'ânerie pompée on ne sait où, il aurait peut-être dû jeter un oeil aux publications du GIEC, justement.
Ça démontre qu'un philosophe peut manquer cruellement de culture scientifique...
Il a pourtant su s’entourer d’astrophysiciens quand il a eu l’idée de sa trilogie Cosmos, et de spécialistes des sciences cognitives lorsqu’il a fait un mois d'émission et surtout un ouvrage énorme CONTRE Freud. (Le crépuscule d’une idole).
Mais là, s’agissant d’une ado, fille et handicapée, ça n’a pas suffit à susciter son intérêt à apprendre quelque chose.

Winston a raison, il devrait prendre sa retraite, là il vire vieux schnock, à hauteur des vieux reacs contre lesquels il se battait jadis.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22295
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#34 Message par Tugdual » vendredi 26 juillet 2019 à 9:34

hazufel a écrit :
vendredi 26 juillet 2019 à 9:04
Il a pourtant su s’entourer d’astrophysiciens quand il a eu l’idée de sa trilogie Cosmos, et de spécialistes des sciences cognitives lorsqu’il a fait un mois d'émission et surtout un ouvrage énorme CONTRE Freud. (Le crépuscule d’une idole).
Mais là, s’agissant d’une ado, fille et handicapée, ça n’a pas suffit à susciter son intérêt à apprendre quelque chose.
Ça met justement en évidence le problème du personnage : il sait aller chercher et utiliser des experts scientifiques quand il en a besoin pour étayer son propos, mais pas pour analyser une situation de façon neutre.

Autrement dit : tout philosophe qu'il est, il se comporte souvent comme le premier clampin venu, qui fait passer son opinion avant les connaissances solides.

Ça craint...

Spoiler : 
J'ai commencé à regarder Onfray d'un œil franchement critique justement à partir de sa trilogie Cosmos. Pendant sa promotion, il avait raconté avec une grande assurance des choses douteuses sur le plan scientifique : il m'était alors apparu clairement qu'il était capable de parler avec assurance de choses qu'il ne maîtrisait absolument pas...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4230
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#35 Message par misty » vendredi 26 juillet 2019 à 9:56

Que ce soit Bruckner ou Onfray, à mon avis ils sont juste dans la pure démagogie. Leur démarche s'adresse à un public qui, que ce soit à gauche (caviar) ou à droite, n'a absolument pas envie de revoir son mode de vie ni de renoncer à une once de confort. Raconter des âneries sur Greta T reste donc la meilleure manière de continuer à ne pas voir la responsabilité de ces modes de vie et de course au confort dans les enjeux climatiques avérés. C'est précisément ce que les gens veulent faire et les discours qu'ils veulent entendre (sinon on n'en serait pas là, on aurait avancé sur ces questions depuis un bail).

Il est par exemple complètement absurde de s'interroger sur le facteur âge: concernant les enjeux climatiques c'est le temps qui représente le facteur clé. Dans 50 ans tous ces ânes seront morts et enterrés depuis longtemps alors que Greta et les autres "enfants rois/donneurs de leçons en grenouillère" devront gérer les conséquences de comportements irrationnels et individualistes au possible. Je crois que ces "pseudo-étonnements/réactions outragées" au sujet de l'âge des militants sont vraiment ce que j'ai entendu de plus débile depuis très longtemps.

edit: ajout lien Haine anti-Greta Thunberg : “Les gardiens du système climaticide ne trouvent plus d'arguments”
Derrière ces attaques, y a-t-il aussi du mépris pour les personnes atteintes du syndrome d’Asperger, comme Greta Thunberg ?

C'est difficile à dire, mais il y a sans doute quelque chose d’un peu méprisant derrière ce refus d'entendre la voix d'une jeune femme qui ne correspond pas à leurs critères habituels de représentativité sociale et politique. La force de Greta Thunberg, c'est justement qu'elle ne tient pas compte de l'opinion que les gens peuvent avoir d'elle. Son syndrome la maintient, comme certains autres personnages similaires dans l'Histoire, dans une dimension un peu parallèle, où ce qu'elle estime être l'essentiel lui apparaît plus fortement, plus pressant, plus nécessaire. Ses difficultés à socialiser dans la vie de tous les jours sont compensées par sa faculté à aller de l'avant, à suivre un chemin qu'elle s'est choisi, quel qu’en soit le prix ou les conséquences pour son image, son ego, qui est très différent de celui de ses détracteurs.

D'ailleurs, beaucoup de spécialistes estiment que ce syndrome d'Asperger devrait être mieux étudié pour nous apprendre des choses sur notre condition habituelle d'êtres humains en société. D'une certaine façon, cette jeune femme vient aussi nous dire avec un sérieux étonnant et parfois glaçant que le temps de la pusillanimité et du relativisme des valeurs est révolu. Et c'est sans doute ce qui choque et agace beaucoup les thuriféraires du relativisme, du libéralisme intégral et autres nostalgiques d'un Age d’Or révolu, qui n'a jamais existé.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Gianna
Fidèle
Messages : 110
Enregistré le : jeudi 31 août 2017 à 23:43

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#36 Message par Gianna » vendredi 26 juillet 2019 à 12:19

Onfray n'a que l'apparence de l'érudition, je ne l'ai jamais aimé. Il se trouve que je connais particulièrement bien le sujet autour duquel il s'est forgé sa formidable aura médiatique lors de ses premières publications et je peux vous dire que déjà à ses débuts ses écrits n'étaient ni plus ni moins qu'un tissu de lieux communs, d'aberrations et d'approximations mal assimilées. Il est vrai qu'il est très habile dans la prouesse littéraire, ce qui le rend redoutable, mais dès qu'on regarde d'un peu plus près, le vernis intellectuel s’effrite très vite pour laisser place à des poncifs et des inepties sans aucun fondement.

Ensuite, lorsque, avec raison, il s'en est pris à la psychanalyse, c'était encore d'après moi pour de mauvaises raisons et avec de mauvais arguments, en particulier son mépris assumé de la morale. En puis il faut bien dire qu'il n'a pas inventé la roue, bien des auteurs avaient auparavant démasqué la supercherie de la psychanalyse avec bien plus de sérieux, avec moins de répercussion médiatique ceci est bien vrai, mais c'est sans doute la célébrité qui importe le plus à ce monsieur.

Après, il a comme voulu se faire ermite et se refaire une virginité, et je ne sais pas si cela lui a réussi car j'ai mieux à faire que de gâcher mon temps à lire de ses publications.

Pour en revenir à Greta, le texte qu'il lui a consacré est absolument révoltant de bout en bout, mais ce qui m'a le plus choquée c'est ceci :
Les journalistes nous font savoir avec moult précaution, presque en s’excusant, qu’elle est autiste - il faut le dire, sans le dire, tout en le disant quand même. Dont acte. Je laisse cette information de côté. L’usage métaphorique de ce mot est interdit par la bienpensance, mais on découvre également qu’il l’est aussi dans son sens premier. Donc on le dit, mais on n’a rien dit.

Quelle âme habite ce corps sans chair? On a du mal à savoir…
Comme s'il s'agissait d'une évidence, son autisme est invoqué comme LA raison indéniable de jeter un discrédit définitif sur ses propos et ses comportements. Et c'est même son humanité qui lui est déniée comme si elle n'avait ni chair ni âme, et là je trouve ça vraiment très très grave. :arrow:
Diagnostiquée TSA

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1506
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#37 Message par Siobhan » vendredi 26 juillet 2019 à 17:18

WinstonWolfe a écrit :
jeudi 25 juillet 2019 à 18:54
(...)
Onfray semble devenu boiteux, sortir de son petit enclos lui est devenu pénible. Qu'on lui donne sa retraite !
Gérontocratie mon amour...
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

Tea Bo
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#38 Message par Tea Bo » samedi 3 août 2019 à 19:00

Sinon, Onfray.....une fois que l'on a regardé cette vidéo ou il en est réduit à venir donner son grain de sel sur les rumeurs (de son propre aveu) entourant le couple Johnny/Laetitia,peut on encore accorder un grand crédit à ces propos ?

Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Tea Bo
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#39 Message par Tea Bo » samedi 10 août 2019 à 15:55

De plus en plus de vacanciers embarquent sur ces colosses des mers, pourtant responsables d’importantes nuisances. Néanmoins, les autorités imposent des normes et l’industrie cherche des innovations pour limiter l’impact sur l’environnement
https://www.liberation.fr/planete/2019/ ... us_1744655
Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Avatar du membre
Anty28
Passionné
Messages : 365
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2012 à 19:27
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#40 Message par Anty28 » jeudi 15 août 2019 à 12:16

Onfray aggrave son cas répond aux critiques :

https://michelonfray.com/archives/greta ... x-critique
http://ineakis.blogspot.fr/

Non encore diagnostiqué. Entamera peut-être des démarches d'ici quelques mois, suivant l'état de mes difficultés.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3283
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#41 Message par Lilas » jeudi 15 août 2019 à 12:24

Je ne suis pas allée plus loin que :
A seize ans, personne ne dispose d’une pensée propre.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#42 Message par WinstonWolfe » jeudi 15 août 2019 à 12:24

Michel Onfray a écrit :DW: Avez-vous pensé que son autisme puisse être un atout?

MO: Quelle question! Si j’ouvre mon dictionnaire, qui est pour moi un juge de paix bien plus fiable que la veulerie des réseaux dits sociaux, je constate que l’autisme est un terme qui relève de la psychologie et qui définit "un détachement de la réalité". Lisez Le Robert. Pour le philosophe que je suis, le détachement de la réalité n’est pas la meilleure carte de visite pour parler de la réalité.
On en reste là : pour un philosophe, tirer toute sa connaissance du monde du Robert (fût-il le grand et non le petit) est un petit peu juste, non ?
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

mikkel
Forcené
Messages : 843
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#43 Message par mikkel » jeudi 15 août 2019 à 12:28

Il a pété un cable ?!
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3283
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#44 Message par Lilas » jeudi 15 août 2019 à 12:33

J'ai regardé par curiosité dans mon vieux dictionnaire (2000).
Aucune entrée pour Asperger.
Et pour autisme : repliement pathologique sur soi-même, accompagné de perte de contact avec la réalité extérieure. V. schizophrénie
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2458
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#45 Message par lepton » jeudi 15 août 2019 à 12:43

Et c'est elle, qui tue une seconde fois Socrate ???

Bon, il est visiblement fatigué. Ça fait toujours ça, quand on passe trop de temps dans les cycles cosmiques.

Allez Michel. Une petite tisane, et au lit !
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Répondre