Pour parler d'écologie, d'environnement

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#541 Message par lulamae » vendredi 26 juillet 2019 à 9:33

Le livre de Cyril Dion que je lis (Petit manuel de résistance contemporaine) s'interroge sur la possibilité de concilier gestes personnels pour l'environnement et mouvements collectifs. Il cite deux sites intéressants, celui des Colibris (mouvement de Pierre Rabhi) :
https://www.colibris-lemouvement.org/pa ... -quotidien

Ainsi que Deep Green Resistance, dont les textes sont intéressants, mais qui part dans des délires sur la clandestinité que je trouve bien inutiles et exagérés (ça me rappelle des copains adhérents du PCI à la Fac - dont le fils d'un grand avocat à Poitiers :lol: , qui avaient des noms de code au cas où ils devraient entrer dans la clandestinité), comme "ne jamais parler à un policier", etc...

https://www.deepgreenresistance.fr/oubl ... ck-jensen/

(Avec la vidéo de Derrick Jensen, "Oubliez les douches courtes")
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 158
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#542 Message par Alpha » vendredi 26 juillet 2019 à 10:37

misty a écrit :
vendredi 26 juillet 2019 à 9:56
Dans 50 ans tous ces ânes seront morts et enterrés depuis longtemps alors que Greta et les autres "enfants rois/donneurs de leçons en grenouillère" devront gérer les conséquences de comportements irrationnels et individualistes au possible.
C'est hyper insultant pour les ânes... Pardon, mais j'aime trop les animaux pour les abaisser à ce niveau :?
misty a écrit :
vendredi 26 juillet 2019 à 9:56
Je crois que ces "pseudo-étonnements/réactions outragées" au sujet de l'âge des militants sont vraiment ce que j'ai entendu de plus débile depuis très longtemps.
:bravo:
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA
Tests en cours chez neuropsy

Tea Bo
Fidèle
Messages : 161
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#543 Message par Tea Bo » samedi 3 août 2019 à 13:56

Bolsonaro licencie le directeur de l’institut divulguant les données sur la déforestation

Ricardo Galvão était accusé par le président brésilien d’exagérer l’ampleur de la destruction de la forêt amazonienne pour faire le jeu des ONG.

https://www.lemonde.fr/international/ar ... 6pJCKqntOc
Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22779
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#544 Message par Tugdual » samedi 24 août 2019 à 11:42

La crise de la biodiversité, par "Les Contes des 1001 Terres" :


Spoiler : ▮▶ (1) : 
Spoiler : ▮▶ (2) : 
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2926
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#545 Message par TiZ » samedi 31 août 2019 à 13:16

Pour ma part, j'essaye de faire quelques trucs individuellement, "à mon échelle" :

- Je suis végane depuis un peu plus d'un an (même s'il m'est arrivé quelques fois de consommer des produits laitiers/des oeufs, parce que pas d'autres choix sur le moment)
- Je fais la plupart de mes trajets en vélo/à pieds/en bus/en train
- J'ai malgré tout la nécessité d'avoir une voiture, pour certaines activités (les transports en commun ne fonctionnant pas le soir) : je viens de remplacer celle que j'avais avant (donnée par mes parents) par une voiture plus petite, donc plus adaptée à mon mode de déplacement, et plus récente donc (un peu) moins polluante.
- Je ne vais plus en grande surface : J'achète mes fruits et légumes au marché ou au magasin de producteurs, et le reste en magasin bio.
- Pour les produits cosmétiques, j'utilise le minimum : un savon pour le visage, un savon pour le corps. Je n'achète plus de gel douche, et je vais aussi passer au shampoing solide quand j'aurai terminé celui qu'il me reste. Il faut aussi que je me mette aux cotons lavables pour le visage.

Malgré cela, je suis encore bien loin du "zéro déchet", mais je m'y mets petit à petit (j'ai acheté des sacs en tissu pour acheter en vrac, il faut juste que je réussisse à ne pas les oublier quand je vais faire les courses... :lol: ). Pour les produits ménagers, je vais essayer de faire de la lessive, et j'utilise déjà un peu le vinaigre blanc.

Prendre conscience et agir individuellement est une chose, mais depuis quelques mois, je m'informe davantage sur ce qu'il existe comme associations/actions/initiatives (près de chez moi ou non), car je pense que si l'on veut vraiment faire changer les choses, cela doit se faire collectivement.
J'ai commencé à faire quelques actions avec des assos pour les animaux, et j'ai rejoint l'antenne locale de Youth for climate, pour essayer de faire bouger les choses avec des gens qui ont les mêmes convictions.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#546 Message par lulamae » samedi 31 août 2019 à 17:13

Merci pour ces indications @TiZ : j'ai l'impression d'être plus lente à bouger (difficulté à faire les démarches pour trouver de nouvelles adresses - fournisseurs locaux, par exemple, ou pour faire des commandes comme les sacs pour le vrac… alors que j'habite ici depuis 3 ans maintenant), mais j'ai les mêmes objectifs que toi.

Je fais pareil pour la voiture : je la garde pour l'instant, mais nous prenons le plus possible les transports en commun (bus et tram). Pour 3, sur les grands déplacements par contre, c'est plutôt voiture que train, sauf si je voyage seule, mais nous commençons à expérimenter les voyages en car (Flixbus et autre). J'essaierai de prendre plus le train pour partir à 3 quand j'aurai récupéré un vrai salaire.

Etre entièrement vegan, je ne pourrais pas, et puis ma fille cadette étant anorexique, je dois faire attention aux apports recommandés par le CHU, on a des contraintes alimentaires. Toutefois, un seul repas par jour comprend de la viande, c'est déjà ça.

Pour les cosmétiques on n'est pas trop au point : on en utilise peu, mais les filles ont des peaux hyper sensibles, et je prends les gels douche en pharmacie, par exemple. Sinon, au lieu de crèmes, les huiles sont bien, et on s'amuse maintenant à se faire des masques maison (on peut en faire avec quasiment tout, et c'est ludique).

J'hésite aussi sur l'association à rejoindre, le Parti EELV ne m'intéresse pas, je vais rechercher du côté urgence climatique, voir si je trouve quelque chose.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2926
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#547 Message par TiZ » samedi 31 août 2019 à 19:54

@lulumae : je crois qu'il n'y a pas à se culpabiliser d'être plus ou moins avancé dans la "processus" que le voisin, chacun évolue à son rythme, avec ses moyens, ses envies, etc.

C'est vrai que à 3, la voiture est déjà plus "rentabilisée". Je suis seule, et la conduite est une grande source de stress pour moi, mais des fois je n'ai pas le choix (spectacles ou réunion en soirée notamment).

Pour les assos, il en existe plusieurs, à toi de voir s'il y a des groupes locaux et si ce qu'ils proposent t'intéressent : Alternatiba, Les amis de la Terre, etc. N'hésite pas si tu as des questions :wink:
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#548 Message par lulamae » samedi 31 août 2019 à 20:08

TiZ a écrit :
samedi 31 août 2019 à 19:54
Pour les assos, il en existe plusieurs, à toi de voir s'il y a des groupes locaux et si ce qu'ils proposent t'intéressent : Alternatiba, Les amis de la Terre, etc. N'hésite pas si tu as des questions :wink:
Merci, je vais regarder ce qu'il y a par chez moi. :)
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Marisol
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#549 Message par Marisol » dimanche 1 septembre 2019 à 14:24

Bonjour,

Voiture : je n'ai pas le choix, car aucun moyen de transport possible.
J'ai une vieille twingo mais, visiblement celle-ci pollue (presque) moins que les gros SUV récents...
ou que les véhicules avec filtres à particules mal recyclés par des garagistes pas équipés (ou flemmards).
Intox ?


Pour les films plastiques qui doivent aller à la poubelle "normale" : c'est soit l'enfouissement soit la crémation ; ça m'agace car ainsi ils disparaissent (et hop là !).

Donc, j'ai décidé de les mettre dans le bac "emballages et plastiques à trier". Je me dis, qu'une fois arrivés à l'usine de tri ce sera trié et visible, en espérant que ça remonte aux fabricants (et qu'ils se décideront à (ré)agir, un jour).

Je sais, si je suis la seule à le faire, ça ne sert à rien... :innocent:
maman d'un ado TED

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2926
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#550 Message par TiZ » dimanche 1 septembre 2019 à 21:17

Rána a écrit :
dimanche 1 septembre 2019 à 14:57

Je le vois autour de moi, beaucoup ne veulent pas changer de mode de vie. Ils veulent pouvoir continuer à manger de la viande à tous les repas, à prendre la voiture pour des petits trajets, ...

J'ai du mal à comprendre ce comportement. Les indices indiquant la réalité du réchauffement climatique sont flagrants, les changements à effectuer ne sont pas si important que cela, en plus ils ont des enfants qui vont prendre de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique et ils ne veulent pas ajuster leur mode de vie ! Après on dit que c'est les autistes qui ont du mal à changer leur habitude !

La probabilité du réchauffement climatique est très élevé, les conséquences d'une inaction sont catastrophiques. Ils préfèrent ne rien faire en espérant que le problème se résoudra tout seul...
Je suis tout à fait d'accord avec toi, Rana. J'essaye, sans pour autant avoir une position culpabilisatrice, d'en parler autour de moi (avec ma famille), mais ils ne prennent pas ça très au sérieux, et je me demande ce qu'il manque pour qu'ils réagissent...
C'est pour cela aussi que j'ai décidé de m'engager plus, de rejoindre des assos et de participer à des actions, concrètes, parfois "chocs", pour faire prendre conscience aux gens des problématiques qui nous attendent.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#551 Message par lulamae » dimanche 1 septembre 2019 à 22:16

Ce n'est pas idéal, mais en allant au concert cet aprèm, nous avons rencontré la représentante d'une asso sur notre ville, les Déconsomm'Acteurs. Peut-être qu'on essaiera, s'il n'y a pas trop de monde et que ce n'est pas stressant.
Je mets en spoiler le "programme".
Spoiler : 
Son ambition est d’amener les habitants de la ville à prendre conscience que des gestes simples, écologiques, solidaires, économiques et faciles à mettre en place, peuvent permettre de freiner la surconsommation dans laquelle bon nombre de personnes sombrent sans même en avoir conscience. Et cela commence par apprendre ou ré-apprendre à faire soi-même : produits ménager, cuisine, accessoires ou même cosmétiques.
Respect de l’environnement, respect de soi et de sa santé, et respect de l’Homme sont des clés pour améliorer le bien-être collectif.
Consommer moins, tendre vers le minimalisme, produire moins de déchets, valoriser le « fait main ».
Tout cela est possible sans privation, sans changer ni radicalement ni brutalement son mode de vie.
Comme l’a si bien véhiculée Pierre Rabhi, c’est l’image du colibri : chacun peut participer à faire évoluer la ville, les mentalités, le monde, en faisant « sa part ». Les Déconsomm’Acteurs ne se veulent pas militants. L’association met l’accent sur la bienveillance et salue chaque initiative individuelle ou collective, quelle que soit son importance. Parce qu’en matière de déconsommation, il n’y a pas de règle : chacun va à son rythme, avec les valeurs et choix de vie qu’il porte. En somme, chacun est acteur de sa déconsommation !
Sous le terme en apparence effrayant de « déconsommation » se cache en réalité un jeu extraordinaire : repousser ses propres limites ! Consommer moins ne doit pas être vu comme une contrainte. Bien au contraire, c’est un jeu très amusant, fait des défis aussi satisfaisants pour la curiosité que pour la planète, sans oublier pour le porte-monnaie.
Chez les Déconsomm’Acteurs, nous avons la certitude que l’on n’arrive pas par hasard vers la déconsommation. C’est bien souvent une étape très naturelle à laquelle nous amènent l’introspection et le développement personnel, même si, bien entendu, consommer moins et mieux n’est pas sans impact positif sur l’environnement et … les finances !
Les Déconsomm’Acteurs cherchent à créer une émulation, et pourquoi pas à faire naître des vocations ? C’est pourquoi, chaque personne pourra proposer d’intervenir afin de partager avec les habitants ses « trucs et astuces », ses savoirs et savoir-faire. Egalement, des connexions pourront être faites avec des associations déjà en place, dont les domaines d’activités et thématiques se rejoignent (Repair Café, Jardins Partagés, Run Eco Team…)
Déconsommation, minimalisme, développement durable, écologie, économie, bien-être… Autant de notions qui ont amené à la création de l’association Les Déconsomm’Acteurs.
Nos mots clé : convivialité, bienveillance, partage, humilité et simplicité !
Il manque l'aspect politique, ou au moins global, de la lutte pour le climat, et pour une société plus juste et moins inégalitaire, je vais encore réfléchir.

J'aime bien quand le hasard place sur mon chemin la réponse à une question du moment. :)
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2926
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#552 Message par TiZ » lundi 2 septembre 2019 à 9:41

@lulumae, ça a l'air pas mal effectivement, au moins pour avoir des idées sur la modification de ses habitudes de consommation, connaitre des adresses d'endroits où tu ne serais pas allée de toi-même, etc.
lulamae a écrit :
dimanche 1 septembre 2019 à 22:16
J'aime bien quand le hasard place sur mon chemin la réponse à une question du moment.
Un peu comme quand on "rencontre" une notion, un mot pour la première fois, et que le jour suivant, on y est à nouveau confronté, ça me fait toujours rire :D
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#553 Message par lulamae » lundi 2 septembre 2019 à 10:15

TiZ a écrit :
lundi 2 septembre 2019 à 9:41
@lulumae, ça a l'air pas mal effectivement, au moins pour avoir des idées sur la modification de ses habitudes de consommation, connaitre des adresses d'endroits où tu ne serais pas allée de toi-même, etc.
lulamae a écrit :
dimanche 1 septembre 2019 à 22:16
J'aime bien quand le hasard place sur mon chemin la réponse à une question du moment.
Un peu comme quand on "rencontre" une notion, un mot pour la première fois, et que le jour suivant, on y est à nouveau confronté, ça me fait toujours rire :D
Oui, et ma fille apprécie le côté atelier concret, bricolage… Comme elle ne peut plus faire la cuisine, ça doit la défouler un peu de faire des préparations, produits, etc.. :) On fera au moins les ateliers ensemble, sans doute pas toutes les réunions (pour autant, elle est très concernée par ce genre de choses).
Et oui pour le hasard de croiser une notion, pour moi c'est une forme de synchronicité, ça m'arrive souvent avec un livre ou une chanson, ou émission de radio.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 158
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#554 Message par Alpha » lundi 2 septembre 2019 à 12:36

Marisol a écrit :
dimanche 1 septembre 2019 à 14:24
Pour les films plastiques qui doivent aller à la poubelle "normale" : c'est soit l'enfouissement soit la crémation ; ça m'agace car ainsi ils disparaissent (et hop là !).

Donc, j'ai décidé de les mettre dans le bac "emballages et plastiques à trier". Je me dis, qu'une fois arrivés à l'usine de tri ce sera trié et visible, en espérant que ça remonte aux fabricants (et qu'ils se décideront à (ré)agir, un jour).

Je sais, si je suis la seule à le faire, ça ne sert à rien... :innocent:
Je crois que certains centres de tri les acceptent et les recyclent. Info à vérifier..

Pour ta voiture, je ne sais pas trop. Mais je pars du principe que vu que tant que quelque chose fonctionne, pourquoi le jeter ? A moins bien sûr de le revendre mais bon..

Pour moi, être plus regardante sur ce que j'achète m'a permis de ne plus passer par l'épreuve du supermarché, et ça, ça vaut tout l'or du monde. (même si ça ne plait pas à ma belle mère :evil: )
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA
Tests en cours chez neuropsy

Rawoonie
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 15 août 2019 à 11:56

Re: Pour parler d'écologie, d'environnement

#555 Message par Rawoonie » lundi 2 septembre 2019 à 12:47

La voiture, je crois qu'il ne faut pas généraliser.

D'après ce que j'ai entendu (des spécialistes de la question), le diesel pollue...à froid.
Donc un diesel qui va rouler principalement en ville....il va principalement polluer.
Par contre, dans mon cas, en campagne, par rapport au nombre de kms que je peux faire, il y a peu de pollution. Je roule à froid que les routes de campagne, pas d'arrêts donc le moteur chauffe assez vite, et quand j'arrive en ville mon moteur et bien chaud, donc ne pollue (presque) plus.

La voiture électrique, je suis pas convaincue.
Déjà réservée à ceux qui vivent en ville, en plus l'électricité n'est pas produite par l'opération du Saint-Esprit.
Si on ajoute le problème des batteries (produites avec des terres rares :? - et en fin de vie, où elles vont ? :? ) je doute que ce soit une solution d'avenir.

Il semble que le moins polluant ce soit les voitures qui roulent avec de l'hydrogène.
Par contre, c'est encore très très cher.
La voiture de l'avenir peut-être ?

------------------------
les plastiques j'avais appelé la boîte qui collecte les sacs de tri chez moi, pour demander exactement.
On m'avait répondu que c'était une histoire de densité de plastiques. En gros les plastiques bien rigides se recyclent, pas les autres.

En fait il semblerait que ce ne soit pas si simple, il existe des centaines de types de plastiques différents, et on ne sait en recycler qu'un petit nombre.

Il faudrait donc, en effet, obliger l'émetteur, les fabricants, à utiliser uniquement des plastiques qui se recyclent.
Et ça, c'est juste une volonté politique. A notre niveau, à part tenter de faire pression sur nos élus, on ne peut pas y faire grand chose malheureusement.
en cours de diag CRA

Répondre