Jasons psychologie (cognitive, sociale...), psychiatrie...

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
rebecca
Forcené
Messages : 997
Enregistré le : mardi 5 août 2014 à 23:20

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#31 Message par rebecca » lundi 16 mars 2015 à 9:29

pour l exemple precedent ,l est possible que la fille handicapée ait été aimé et estimé chez elle par ses parents;
si ceux ci lui ont donné confiance en elle;elle pourra vaincre au contraire tout rejet exterieur et faire de son handicap une force ,
(il y a aussi des nains ou des obèses acteurs ecc ecc)
mais si ses parents ont honte de l handicap de leur enfant, s ils sont eux meme deprimés et renfermés et mal a l aise avec la difference
et l handicap, le petit aura ce poid supplementaire et l estime de soi sera encore plus degradée
tout est apprentissage:la non peur de sa propre difference et de celle des autres et l estime de soi en deca de la difference apparente

ca depend de la culture et de l epoque :chaque pays rejette certaine forme de differences,
une femme grosse ici est rejetée, a cuba ce sera une maigre
ce sont des opinions et des peurs rependuent par les croyances du pays
mais il y a toujours des exeptions et des gens tres ouvert a l interieur de chaque pays (des autistes par exemple)
pour equilibrer la masse....
diagnostiquée autiste hpi le 2 dec 2014,après 42 ans de survie et souffrance.

Vlady
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : dimanche 15 mars 2015 à 17:56

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#32 Message par Vlady » lundi 16 mars 2015 à 12:53

meï a écrit :
Lilas a écrit :J'ai l'exemple, vécu dans mon enfance, d'une situation opposée.

Il y avait dans mon école une élève handicapée par des difficultés à marcher.

Elle était plutôt leader d'un groupe de filles, et je l'ai vue plusieurs fois repousser d'autres filles qui voulaient se joindre au groupe, et tout le monde la suivait.
c'est exceptionnelquand même.(l exception qui confirme la règle..) car en effet, la difference est "rejeté" car elle fait peur, et comme parfois on ne veut pas avoir peur ni même la montrer, on devient alors agressif et on suit le mouvement général.(voir ds les collèges...les ecoles..)
"tu es different, donc tu es un danger pour moi, donc je vais t'éloigner, mais pas en te disant que j'ai peur, en me montrant agressif"c'est evidement inconscient et bien sur pas dit comme cela...mais en gros c'est ce qu'on m'a appris ds les qulques rudiments de psycho de base que j'ai eu.

à l'inverse il arrive que certain differents se servent d'autre chose (leur personnalité forte, etc) pour faire oublier celle ci, et à outrance (profit de leur pouvoir.)
Les personnes différentes sont rejetées d'un groupe parce qu'elles ont un fonctionnement différent et que ce fonctionnement du fait qu'il ne soit comme celui de la majorité des personnes compromet l'équilibre et le fonctionnement dudit groupe. En conséquence ils sont rejetés. Et cela se produira quels que soient les personnes composant la majorité dudit groupe.

Avatar du membre
kevin38
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 11:15

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#33 Message par kevin38 » mercredi 25 mars 2015 à 22:44

Je ne pense pas que la stigmatisation de la différence soit uniquement du fait de l’éducation, mais plutôt une réalité biologique. L’éducation peut en revanche la combattre.
Je connais des personnes d’une profonde gentillesse, qui n’ont rien à voir avec leurs parents, frères et sœurs, qui sont des tortionnaires scolaires et sont maintenant à tendance raciste. Ces personnes, non autistes, souffrent du décalage entre eux et leurs familles.

J’ai trouvé ce texte tiré d’un livre de psychologie sociale :
Le monde social se présente comme un environnement de prohibition et de coercitions. La socialisation permet l’adaptation des individus à leur société, à leur culture, en leur permettant d’acquérir les rôles et les normes nécessaires. Les enfants baignent dès la naissance dans un environnement culturel et socialisateur, la famille. L’école a aussi un rôle officiel socialisateur, la cour de récréation. Les enfants doivent y accepter la domination culturelle. Les individus tendent à répondre aux demandes implicites d’un groupe pour en rester le membre. L’intégration dans un groupe modifie les conduites. Les membres apprennent à respecter les normes en vigueur dans l’organisation. L’évolution au sein de celle-ci est conditionnée par la capacité à les adopter. La position de chaque membre de l’organisation s’accompagne de valeurs, de contraintes ou de désirs spécifiques.

Les Aspergers préfèrent utiliser leur propre approche particulière pour appréhender le monde. Alors que les NT cherchent l’approbation de leurs pairs. Le manque de réciprocité dans les règles sociales est perçu comme une provocation. Ils estiment donc légitime de punir le renégat.
Le harcèlement a donc une double fonction :
1. Assurer leurs évolutions et leur position au sein du groupe
2. Punir le réfractaire

Une fois adulte, cette danse sociale ne s’arrête pas. Elle devient plus subtile.
Malheureusement, on doit faire avec.
Aspie

Pupuce
Forcené
Messages : 5331
Enregistré le : vendredi 3 janvier 2014 à 3:44

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#34 Message par Pupuce » mercredi 25 mars 2015 à 22:54

kevin38 a écrit :Malheureusement, on doit faire avec.
:hotcry: :hotcry: :hotcry: :arrow:
Officiellement non-autiste

"J'aurais pas été besoin" Nikos Aliagas, philosophe grec des Lumières

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#35 Message par Benoit » mercredi 25 mars 2015 à 22:56

kevin38 a écrit : Malheureusement, on doit faire avec.
Et puis quoi encore. :evil:
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
kevin38
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 11:15

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#36 Message par kevin38 » mercredi 25 mars 2015 à 23:17

J’aurais dû ajouter : Cela ne nous empêchera pas de nous battre.
En tout cas, je ne baisse pas les bras. :x
Aspie

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#37 Message par Benoit » mercredi 25 mars 2015 à 23:28

rebecca a écrit : ca depend de la culture et de l epoque :chaque pays rejette certaine forme de differences,
Pas forcément, certains "pays" ont/ont eu suffisamment de jugeote pour accepter et promouvoir la mixité culturelle, et la plupart n'ont pas "perdu leur identité" en le faisant (vu que ça semble faire peur à beaucoup de monde cette histoire d'identité).

Ce n'est sûrement pas un hasard si beaucoup de cultures insulaires sont dans ce cas (à commencer par nos amis anglais), sans pour autant les exonérer d'une certaine forme de complexe de supériorité dans certaines régions (allez donc chercher un bar typique acceptant les étrangers à Taiwan).

Ce n'est probablement pas un hasard non plus si T. Attwood a des origines de ce côté là.
Comme il le disait lui même, certains "comportements de type collectionite" qui feraient l'objet d'un internement psychiatrique d'office sur "le continent", les anglais en font un documentaire sur la BBC.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23528
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Du nouveau chez les psys ...

#38 Message par Tugdual » lundi 25 mai 2015 à 9:47

Où l'on reparle d'Ellie :
-> Quand il est plus facile de parler à une machine qu’à un humain ...
[...] son but dans la vie est de détecter chez les militaires les signes d’un
syndrome post-traumatique ou de la dépression. Le but n’est pas de soigner,
comme la presse l’a dit au début de l’expérience il y a deux ans, mais d’établir
un diagnostic, les psys prenant la suite pour la cure si nécessaire.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27086
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#39 Message par freeshost » mardi 11 août 2015 à 22:46

Il y a une vidéo très intéressante :

La conscience de soi expliquée par les neurosciences sociales

En plus, elle est sous une licence Creative Commons. Je ne vais pas hésiter à la partager ! :P

Il y avait aussi cette vidéo sur certaines techniques de manipulation. :)

Sinon, je me répète :
freeshost a écrit :Dans le même sujet, il y a Petit Traité de Manipulation à l'intention des honnêtes gens (pdf que je ne me lasse d'indiquer, même s'il est scanné, même si ce n'est pas une vidéo).

Encore un autre petit pdf : Neuromarketing et neurosciences au service des publicitaires : questionnements éthiques

Ou encore celui-ci : La publicité : de l’action commerciale au modelage psychologique et social, qui est une partie du sixième numéro de la Revue Électronique de Psychologie Sociale (RePS), à l'aide de laquelle des spécialistes partagent au grand public les bases de la psychologie sociale.
Another interesting video I discovered just now. I'll watch it another day.

On peut encore s'intéresser à Stanislas Dehaene.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#40 Message par bidouille » mercredi 12 août 2015 à 8:21

Dans le harcèlement scolaire y'a un phénomène de groupe, l'enseignant a souvent sa part indirectement. L'enfant agace l'enseignant, les enfants de la classe le ressentent, se rendent compte qu'il sera moins protégé par l'adulte qu'un autre. Un enfant va commencer a se moquer ça va faire rire les autres enfants, alors il recommence... Les gamins sont avides de reconnaissance sociale de la part de leur camarades de classe et faire rire tout le monde sur le dos d'un autre ça marche très bien.
Se moquer se fait partie de l'humour, et rire un peu d'une personne en soi ça arrive, beaucoup rient quant une personne chute, parfois même la personne elle même. Le problème dans le harcèlement étant la répétition de la moquerie toujours sur la même personne qui ne s'observe que dans le phénomène de groupe. La moquerie entraîne un bénéfice social pour celui qui se moque, il recommence, et recommence... les moqueries augmente en puissance progressivement...
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27086
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#41 Message par freeshost » jeudi 13 août 2015 à 16:56

Mais la moquerie peut entraîner des "maléfices" notables pour la personne dont on se moque.

Un peu de retenue éthique avant de se moquer, voyons. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#42 Message par Loup » vendredi 14 août 2015 à 19:16

Ça se passe au Luxembourg....
La nouvelle loi sur les psychothérapeutes qui va être votée dans les prochains mois, devrait changer le paysage de la psychothérapie au Luxembourg en cadrant exactement la pratique de celle-ci tant au niveau de la formation, des techniques utilisées que de la déontologie.

Son exercice sera réglementé aux seuls thérapeutes possédant "un master en psychologie clinique ainsi qu'une pratique clinique d’au moins 500 heures dans le champ de la psychopathologie supervisée par un psychothérapeute, effectuée dans un établissement hospitalier doté d’un service de psychiatrie (...) comprenant la documentation d’au moins 10 cas supervisés dans le cadre de la formation“.
http://www.wort.lu/fr/politique/nouvell ... 6a8ce54385

(garanti plein de psychanalystes qui râlent dedans ^^)
29 ans, autiste cru 2013, Brest. AVS, artiste, diplômé des Beaux-Arts de Lorient. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27086
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#43 Message par freeshost » vendredi 14 août 2015 à 20:12

Pauvres petits psychanalystes ! De véritables caliméros ! :hotcry: :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#44 Message par bidouille » vendredi 14 août 2015 à 20:15

Pas sure que ca y change grand chose.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Pour parler de psychologie (cognitive, sociale, etc.)

#45 Message par Flower » vendredi 14 août 2015 à 23:16

Par rapport au petit résumé, j'ai l'impression que cela se rapprochera du système en Allemagne - où à ma connaissance la psychanalyse n'est pas tellement présente (ou alors dans une forme plus évoluée).
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Répondre