Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10471
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#31 Message par Lilette » lundi 26 février 2018 à 10:33

Tugdual a écrit :Lu ce jour :
Yep :bravo:
TSA.

neigeetlumières
Passionné
Messages : 494
Enregistré le : samedi 21 octobre 2017 à 0:40

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#32 Message par neigeetlumières » lundi 26 février 2018 à 10:37

Cool je n'avais même pas vu qu'il y avait un topic sur les chevaux (merci à toi Lilette qui l'a créé ).
Je lirai l'article plus tard je dois m'occuper de mon fils qui est souffrant.
Mariée, TSA diagnostiqué en 2017, maman d'un petit garçon avec TSA encore non spécifié

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4398
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#33 Message par Flower » lundi 26 février 2018 à 10:48

Comme quoi... Dire que j'ai raconté trois jours avant de lire cet article à quelqu'un aux écuries que les derniers chevaux sauvages étaient les Przewalski et que sinon il y avait eu des tentatives de recréer le Tarpan. :oops: :lol:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

neigeetlumières
Passionné
Messages : 494
Enregistré le : samedi 21 octobre 2017 à 0:40

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#34 Message par neigeetlumières » mardi 27 février 2018 à 0:41

Super article :D

Robe léopard primitive, je n'aurais jamais cru ça auparavant.
Mariée, TSA diagnostiqué en 2017, maman d'un petit garçon avec TSA encore non spécifié

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10471
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#35 Message par Lilette » mardi 27 février 2018 à 10:11

Un message d'Hélène Roche, Ethologue, à ce sujet :
Hélène Roche
"Si vous vous intéressez aux chevaux sauvages, vous n'avez pas pu passer à côté du buzz du moment: le cheval de Przewalski serait en fait féral! C'est à dire un cheval domestique retourné à l'état sauvage! On va en reparler dans les prochaines semaines, car différents scientifiques contestent cette conclusion assez péremptoire. Le cheval de Przewalski est tout de même très différent du cheval domestique à la fois sur le plan physique, physiologique et il n'a pas le même nombre de chromosomes. S'il a vécu sous le contrôle humain comme le révèle l'article de Science publié ce mois-ci, rien n'atteste à coup sûr qu'il s'agisse d'un usage comme aujourd'hui (équitation, attelage par exemple, contesté par des spécialistes). De plus, cette vie proche de l'homme n'a peut-être pas été assez longue pour le changer et il ne s'agirait alors que d'apprivoisement? Pourquoi n'obtenons-nous pas de chevaux domestiques à partir du Przewalski et cherchons-nous encore l'ancêtre de tous les domestiques actuels (ce qui est dit dans l'article de Science)? Une difficulté à familiariser le Przewalski à l'homme pourrait l'expliquer. N'oublions pas que les Mongols, peuple cavalier par excellence, quand ils le côtoyaient encore, croisaient leurs chevaux domestiques avec des Przewalski et montaient les hybrides issus de ce croisement seulement à la seconde génération... ce n'était donc pas simple "d'utiliser" cet animal, donc la "domestication" supposée, impliquant une sélection, aurait eu peu d'effet ou pas durable sur cet équidé. Vous pouvez vous faire votre opinion en lisant le communiqué de presse du CNRS (en français, contrairement à l'article original).
Tugdual a écrit :Lu ce jour :
TSA.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22295
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevau

#36 Message par Tugdual » mardi 27 février 2018 à 11:58

C'est le lot de la science, que les études nouvelles soient discutées ...

Quelques liens pour les amateurs :
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 22295
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#37 Message par Tugdual » mercredi 14 août 2019 à 23:22

Relaxez-vous :
Spoiler : ▮▶ : 
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10471
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#38 Message par Lilette » mercredi 14 août 2019 à 23:38

Haha, pas besoin de vidéo moi, je m’assoies au milieu du pré et .. pouf je m'endors :lol:
TSA.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4398
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#39 Message par Flower » jeudi 15 août 2019 à 17:50

J'ai fait pareil aujourd'hui... Une chilienne à l'ombre avec vue sur mon cheval qui broute, au bout d'un moment mes yeux se fermaient tout seuls. :yawn: :love:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#40 Message par Alpha » jeudi 15 août 2019 à 18:33

Flower a écrit :
jeudi 15 août 2019 à 17:50
J'ai fait pareil aujourd'hui... Une chilienne à l'ombre avec vue sur mon cheval qui broute, au bout d'un moment mes yeux se fermaient tout seuls. :yawn: :love:
Oh le rêve...

J'ai lu qu'il fallait au moins 1Ha pour qu'un cheval soit bien dans un pré. Si on y ajoute un autre équidé, la surface doit donc être plus grande.
Savez vous si cette superficie idéale est identique pour des vieux chevaux (à la retraite par exemple) ?
Et je suppose que cette superficie ne prend pas en compte une superficie fermée pour que la terre puisse se renouveler sans avoir été piétinée. Comment gérez vous ?
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10471
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#41 Message par Lilette » jeudi 15 août 2019 à 22:46

Flower a écrit :
jeudi 15 août 2019 à 17:50
J'ai fait pareil aujourd'hui... Une chilienne à l'ombre avec vue sur mon cheval qui broute, au bout d'un moment mes yeux se fermaient tout seuls. :yawn: :love:
Je crois que c'est un truc de propriétaire/cavalier, il ya peu de bruit aussi apaisant qu'un cheval qui mange/broute.
Puis faut bien avouer que vu qu'ils mangent en marchant, ils ne vont pas très vite, s'ils n'interagissent pas entre eux c'est vite monotone, tout ce qu'il faut pour s'endormir :lol:
Alpha a écrit :J'ai lu qu'il fallait au moins 1Ha pour qu'un cheval soit bien dans un pré. Si on y ajoute un autre équidé, la surface doit donc être plus grande.
Savez vous si cette superficie idéale est identique pour des vieux chevaux (à la retraite par exemple) ?
Et je suppose que cette superficie ne prend pas en compte une superficie fermée pour que la terre puisse se renouveler sans avoir été piétinée. Comment gérez vous ?
Oui, 1Ha en théorie, pour nourrir un cheval à l'année.
Donc oui, + tu as d'équidés + il faut de l'espace.
Encore que normalement ils sont biologiquement faits pour digérer des fibres pauvres, donc du foin (pauvre), mais même il faut de toute manière assez d'espace pour tous.
Sans parler nourriture.
C'est évidemment la même chose selon les âges.

Oui faire vivre des chevaux à l'année sur un terrain ça l'aime, épuise les ressources de la terre, favorise les refus etc.
Il faut donc soit compenser/complémenter avec du coin soit avoir la possibilité de faire des rotations de pâtures.
Je ne comprends pas la superficie fermée?
Un pré/parc est forcément fermé, à moins de parler d'estimer en montagne mais là c'est différent, sinon il n'y a guère que les chevaux sauvages (enfin feraux, sauf les Przewalski qui sont les derniers chevaux sauvages) qui sont réellement libres (& encore pas tous, cf les Mustangs).
Du coup le truc de l'Ha à l'année, c'est pour nourrir un cheval domestique forcément, les autres se nourrissent seuls ^^

Je ne gère pas personnellement, mon cheval est en pension.
Mais plus tard j'espère pouvoir lui offrir une vie en Paddock Paradise, je vous laisse faire des recherches, si j'ai les moyens.
TSA.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4398
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#42 Message par Flower » vendredi 16 août 2019 à 9:04

Lilette l'a bien expliqué, cette taille de 1Ha par cheval, c'est quand on n'apporte pas d'alimentation complémentaire de type foin. Dans la plupart des écuries, la surface disponible par cheval est largement inférieure, mais on nourrit les chevaux avec du foin (et parfois de la paille) au moins l'hiver. Cela ne signifie pas nécessairement que les chevaux y soient malheureux, tant qu'ils ont quand même de la place pour bouger. C'est sûr que s'il est enfermé toute la journée dans un box de 3x3m (taille minimum autorisée), un cheval ne sera pas vraiment bien.

@Lilette: Surtout que là, il était tout seul - il y a un terrain devant l'écurie où on laisse les chevaux brouter un peu après le travail, mais il ne fait pas vraiment partie des installations. Enfin, à un moment il a interagi avec moi, il s'est rapproché tout doucement puis a tendu le nez du genre "tu n'as pas une friandise pour moi?" :D (Il a eu sa friandise, je suis faible parfois.)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#43 Message par Alpha » vendredi 16 août 2019 à 10:51

En fait quand je parlais d'un espace fermé, je parlais d'une partie du terrain fermé au cheval, justement pour qu'elle puisse se renouveler. Par ex " 1 grand terrain divisé en 4 terrains. Le cheval a accès tout le temps au 3/4 du terrain (clôturé bien sur), et il ne peut pas accéder au 1/4 restant pour que la terre se renouvelle. Et régulièrement on change le quart interdit pour le cheval comme ça on assure une rotation de la terre.
Je me demandais donc si 1Ha par cheval préconisé contenait cette partie interdite au cheval ou s'il fallait le prévoir en plus. Mais ce n'était pas très clair, désolée.

Et si on prend la question en sens inverse : en apportant une nourriture complémentaire (type foin) pour subvenir à ses besoins, qu'elle est la surface minimum à avoir pour qu'un cheval y soit bien ?
Ma question s'oriente plutôt sur des chevaux à la retraite. La précision me semble importante du fait que les cheveux ne sont plus travaillés.

J'ai regardé ce qu'était les paddocks paradise et je comprends que tu veuilles ça pour lui ! Ca a l'air super pour les chevaux :D

Merci pour vos réponses en tout cas
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4398
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#44 Message par Flower » vendredi 16 août 2019 à 11:13

C'est difficile comme question, parce que ça dépend aussi un peu des chevaux. Prenons l'exemple des chevaux âgés, il y en a qui vont préférer être dans un box (spacieux si possible, 4x4m voire plus) pendant la nuit pour pouvoir manger tranquillement et se reposer. Il y a aussi la façon dont on aménage le terrain qui joue. Plus les chevaux sont incités à se déplacer, mieux c'est. Théoriquement on peut faire ça sur des surfaces assez réduites. L'important est d'éviter que le sol se transforme en marécage quand il pleut, donc moins il y a d'espace, plus il faut préparer/drainer le sol, de même là où les chevaux passent souvent (autour des abreuvoirs, des râteliers à foin, des aires de repos et à l'entrée du pré/paddock). Mais on peut avoir un groupe assez conséquent sur une surface largement inférieure à un hectare, si on s'y prend bien: souvent les prés/paddocks vont plutôt faire quelques centaines de mètres carrés pour des groupes de 5 à 10 chevaux.
En fait, les grandes prairies sont plus importantes pour les cheveux très jeunes, en croissance, qui ont besoin de beaucoup bouger et de jouer, alors que les chevaux âgés sont généralement plus calmes. Ces derniers ont surtout besoin de pouvoir marcher. Ils ont aussi besoin de plus de soins, de compléments alimentaires, de nourriture spéciale si les dents sont abîmées et qu'ils n'arrivent plus à manger du foin ou à brouter...

Pour l'histoire de l'hectare par cheval, c'est uniquement une histoire de nourriture, il n'y a pas de "prescriptions" sur comment gérer le terrain. C'est un cas d'espèce très rare dans la réalité, on aura quasi toujours un complément de foin au moins l'hiver, même sur des grandes surfaces. Mon cheval à une époque était sur un grand pré comme ça, d'environ un hectare voire un peu moins. Ceux qui restaient dehors tout le temps étaient 6, et il y en avait 15-20 autres qui ne sortaient qu'en journée. Même à 20, ils avaient largement la possibilité de rester à l'écart des autres s'ils le voulaient.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 174
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: Le cheval et l’empathie. (On parle d'autisme & de chevaux)

#45 Message par FidjiTiwi » vendredi 16 août 2019 à 13:07

Merci à mes chevaux hier soir qui ont su m'apaiser alors que j'étais dans une énorme crise d'angoisse :love: Rien que leur contact, pouvoir me serrer contre leur gros corps chaud, doux, odorant, sentir leur zénitude, marcher avec eux dans le pré, m'a aidé à tenir le coup.
Maman de R (18 ans, HPI, TDA ?), N (16 ans, Asperger) et A (6 ans, en cours de diag).

THPI. RDV au CRA le 01/08/2019 : phobie sociale et trouble de la personnalité obsessionnelle.

Répondre