Page 21 sur 50

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 3:57
par Siobhan
(je précise, ce qui suit est une critique de l'article scientifique que le site psychomédia évoque, je trouve très agréable de lire les missives de presse que tu partages Tugdal : )


0,5% de décès en plus avec des médecin hommes, avec des statistiques de décès tournant autour des 13%, et un effectif de 582 000 cas de crise cardiaque, même si excel renvoie que c'est "statistiquement significatif", ça ne fait pas une taille d'effet délirante non plus...

En récupérant une base de donnée comportant beaucoup beaucoup de patients, c'est facile de faire resortir des tests de différences (t-test dans ce cas je suppose, sans être certaine) positifs.

Il me semble qu'on puisse sortir des dizaines d'articles scientifiques bidons (i.e. non reproductibles) soit-disant positifs avec une très grosse base de donnée, en collant une interprétation ad hoc sur chaque différence "statistiqument significative" observée.


edit (ajout) : D'ailleurs, cet article pourrait presque être un cas d'école à inclure dans un des sujets "statistiques" du forum. Si je trouve le courage, je mettrai peut-être ça en forme...

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 10:03
par Tugdual
MudBloodKnowItAll a écrit :0,5% de décès en plus avec des médecin hommes, avec des statistiques de décès tournant autour des 13%, et un effectif de 582 000 cas de crise cardiaque, même si excel renvoie que c'est "statistiquement significatif", ça ne fait pas une taille d'effet délirante non plus...
En matière de santé, des petits pourcentages appliqués à
de grandes populations finissent par concerner du monde.

Ici, c'est significatif, et c'est à mettre en rapport avec le fait
que "l'effet de « biais masculin » diminuait aussi lorsque les
médecins masculins avaient traité plusieurs patientes
", ce
qui va dans le sens qu'on est face à un phénomène bien réel ...

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 11:10
par Siobhan
Tugdual a écrit :
MudBloodKnowItAll a écrit :0,5% de décès en plus avec des médecin hommes, avec des statistiques de décès tournant autour des 13%, et un effectif de 582 000 cas de crise cardiaque, même si excel renvoie que c'est "statistiquement significatif", ça ne fait pas une taille d'effet délirante non plus...
En matière de santé, des petits pourcentages appliqués à
de grandes populations finissent par concerner du monde.

Ici, c'est significatif, et c'est à mettre en rapport avec le fait
que "l'effet de « biais masculin » diminuait aussi lorsque les
médecins masculins avaient traité plusieurs patientes
", ce
qui va dans le sens qu'on est face à un phénomène bien réel ...
En fait, ma remarque porte sur le protocole de l'article, et sur un biais de "validation statistique par le petit p", qui permet souvent il me semble de voir des différences "statistiquement significatives" mais ridiculement faibles entre les deux situations comparées, pour peu que l'étude comprenne beaucoup de sujets.

Si ce que je dis est erroné selon vous, n'hésitez pas à me le faire remarquer.

edit ajout : quand je dis que
MudBloodKnowItAll a écrit :ça ne fait pas une taille d'effet délirante non plus...
Je précise que je parle d'une taille d'effet particulière, le "d de cohen", qui rapporte la différence de deux moyennes et l'écart-type associé au paramètre des deux groupes comparé.

Ce qui m'anène à constater, après quelques calculs rapides et brouillons, que je me suis peut-être complètement planté dans mon analyse, et que la taille d'effet de type d de cohen en rapport avec cette étude n'est probablement pas ridicule du tout, comme je le croyais, et comme je l'ai écrit. :mrgreen: :oops:

Mea culpa...

Pour en rajouter une couche : désolé, j'ai peut-être conspué cette étude (y-a-t-il un lien décernable entre taux de survie à un arrêt cardiaque, et sexe du médecin qui traite ce même patient ?) à tort :oops:

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 11:51
par Ixy
Oui tu as raison MudBloodKnowItAll, c'est la galère d'interpréter des résultats statistiquements significatifs pour des tailles d'effet petits. Je vous conseille de vous procurer le Pour la Science N°98 pour en savoir plus sur ce problème. La taille d'échantillon est très grande mais le nombre de déces est déjà moins grand. Est-ce que les données sont équilibrées pour médecins hommes/femmes ? Est-ce qu'il n'y a pas d'autres effets qui ajoutent un biais ? (on peut imaginer beaucoup d'effets avec une petite influence de l'ordre de 0.5%, surtout si le nombre de médecins H/F n'est pas très grand). Est-ce qu'ils ont fait du multiple testing ? Une autre approche est de se donner une taille d'effet plus raisonnable ex 1% et de voir si les données obtenues sont plus probables que si l'on a aucun effet (approche bayésienne). Et oui c'est dur les statistiques :crazy: .

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 12:11
par Siobhan
Ixy a écrit :Oui tu as raison MudBloodKnowItAll, c'est la galère d'interpréter des résultats statistiquements significatifs pour des tailles d'effet petits. Je vous conseille de vous procurer le Pour la Science N°98 pour en savoir plus sur ce problème. La taille d'échantillon est très grande mais le nombre de déces est déjà moins grand. Est-ce que les données sont équilibrées pour médecins hommes/femmes ? Est-ce qu'il n'y a pas d'autres effets qui ajoutent un biais ? (on peut imaginer beaucoup d'effets avec une petite influence de l'ordre de 0.5%, surtout si le nombre de médecins H/F n'est pas très grand). Est-ce qu'ils ont fait du multiple testing ? Une autre approche est de se donner une taille d'effet plus raisonnable ex 1% et de voir si les données obtenues sont plus probables que si l'on a aucun effet (approche bayésienne). Et oui c'est dur les statistiques :crazy: .
Merci beaucoup pour ton éclairage Ixy ! :kiss:

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 9 août 2018 à 12:39
par Tugdual
Merci Ixy, pour les précisions ...

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : vendredi 10 août 2018 à 22:49
par Tugdual

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : dimanche 12 août 2018 à 12:19
par Tugdual

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : dimanche 12 août 2018 à 18:09
par Siobhan
Tugdual a écrit :
MudBloodKnowItAll a écrit :0,5% de décès en plus avec des médecin hommes, avec des statistiques de décès tournant autour des 13%, et un effectif de 582 000 cas de crise cardiaque, même si excel renvoie que c'est "statistiquement significatif", ça ne fait pas une taille d'effet délirante non plus...
En matière de santé, des petits pourcentages appliqués à
de grandes populations finissent par concerner du monde.

Ici, c'est significatif, et c'est à mettre en rapport avec le fait
que "l'effet de « biais masculin » diminuait aussi lorsque les
médecins masculins avaient traité plusieurs patientes
", ce
qui va dans le sens qu'on est face à un phénomène bien réel ...
Pour finir de rebondir sur tes remarques :

Je suis tombé sur un article de "sciences-pseudosciences", sur la science qui entoure le débats sur la présence ou l'absence de différences physiologique entre un cerveau masculin moyen, et un cerveau féminin moyen, qui met en avant un exemple (le passage sur la comparaison des extrèmes d'agressivité) où malgré une petite taille d'effet visible lorsque l'on compare le groupe masculin au groupe féminin, il y a possiblement des conséquences sociétales non négligeables à tirer de l'observation "avec une faible taille d'effet" :

Dossier Masculin - Féminin : la « méthode Vidal » - Afis

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : jeudi 16 août 2018 à 10:04
par Tugdual

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : lundi 20 août 2018 à 13:34
par Tugdual

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : mardi 21 août 2018 à 13:36
par Tugdual

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : mercredi 22 août 2018 à 9:40
par Tugdual
Inquiétante recrudescence de la rougeole en Europe :

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : mercredi 22 août 2018 à 12:40
par lepton

Re: Ici, nous parlons de médecine !

Posté : dimanche 2 septembre 2018 à 9:00
par Tugdual
Vu sur le Huffington Post :
Faculté de Lille a écrit : La Faculté de Médecine de Lille décide de suspendre son Diplôme d'Université d'homéopathie pour l'année universitaire débutante dans l'attente de la position de la H.A.S. et d'échanges nationaux sur l'encadrement de cette pratique et de son enseignement.