Entomologie, La passion des insectes !

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.
Message
Auteur
Avatar du membre
Winona
Adepte
Messages : 283
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: Entomologie, La passion des insectes !

#541 Message par Winona » dimanche 23 juin 2019 à 1:26

Une femme reconstruit l’aile d’un papillon pour la première fois avec un talent remarquable

Vous connaissez peut-être le Monarque, un papillon particulièrement grand et très beau. Il peut vivre entre 2 mois en été et plus de 7 mois en hiver.

Romy McCloskey est une véritable amoureuse des papillons. Et elle a une raison pour cela. En effet, peu avant son décès, sa maman lui a dit cette phrase qui restera à jamais gravée dans sa mémoire : « Romy, à chaque fois que tu verras un papillon, sache que je suis ici avec toi et que je t’aime. »
01.jpg
Depuis Romy prend particulièrement soin de ces insectes et lorsque qu’elle trouve des chenilles dans son jardin, elle les emmène chez elle à l’abri des prédateurs et autres menaces pour qu’elles puissent grandir puis se transformer en jolis papillons.

Mais cette fois-ci, l’un des papillons qui est sorti de son cocon avait une aile supérieure et une aile inférieure complètement abîmées. Cela était dû à une blessure subit pendant la chrysalide et non pas à un parasite.

Alors Romy, qui est une créatrice de costumes professionnels et une couturière exceptionnelle, a décidé de lui recréer une aile.

Elle a eu besoin d’une serviette, de la colle, d’un cintre, d’un coton de tige, d’une pince à épiler, d’un cure-dent, de ciseaux et de talc. Elle a aussi récupéré une aile sur un papillon mort il y a quelques jours.

Puis elle a commencé son travail. Pour information, les papillons ne ressentent pas de douleur au niveau des ailes. C’est un peu comme nous quand nous nous coupons les cheveux ou les ongles. Elle n’a donc pas eu besoin de l’endormir.

Voici donc le papillon blessé.
03.jpg
Romy a utilisé cette panoplie pour cette chirurgie un peu spéciale.
04.jpg
Avec le cintre, elle a empêché le papillon de bouger puis lui a enlevé l’aile abîmée (toujours sans lui faire de mal).

Et avec beaucoup de précision voici le résultat !
06.jpg
Même si l’on peut voir que l’aile n’est pas complètement naturelle, l’important est là. Le papillon peut voler !
07.jpg
Le petit papillon a repris des forces, il temps de s’envoler maintenant.

Le voilà dans la nature, prêt à vivre sa courte vie et à émerveiller les yeux de ceux qui auront la chance de le croiser.
09.jpg
Source : Bored Panda / The Dodo
Diagnostiquée autiste Asperger en mai 2019 dans un centre expert.
Diagnostic tardif après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
Annuaire Autisme

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Entomologie, La passion des insectes !

#542 Message par Alpha » vendredi 19 juillet 2019 à 14:21

Bonjour,

Je suis l'heureuse propriétaire d'un lombricomposteur. L'ironie c'est que j'ai la phobie de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un insecte, un vers ou un reptile. :oops:
C'est à ma demande que nous nous sommes équipés d'un lombricomposteur (tant que les vers sont dans l'environnement qui leur est dédié, j'arrive à prendre sur moi).
Sauf que depuis 1 mois, nous avons découvert des larves de mouches soldat à l'intérieur. Donc mon conjoint a vidé tout le bac infesté et nous sommes repartis avec un bac contenant un peu de compost et un bac vide.
Sauf que 1 mois plus tard, de nouveau l'invasion. J'avais pourtant bien suivi les recommandations que l'on m'avait donné à la remise du bac (couvrir le lombricomposteur d'un linge, laisser le robinet fermé, ne pas laisser les déchets en attente d'aller dans le lombricomposteur sans couvercle, ne pas laisser le bac ouvert sans surveillance, etc.)
Mais visiblement c'est insuffisant. Je me suis renseignée un peu sur internet et il semblerait que la chaleur favorise la prolifération de ces larves.

Du coup je suis un peu désemparée. Est-ce que je stoppe nos velléités compost jusqu'à ce que les températures baissent ? Mais dans ce cas, que faire des quelques vers qui ont survécus au milieu hostile créé par ces larves (trop acide pour eux) pendant la période ? (aujourd'hui ils sont massés dans le compost, mais à priori mon conjoint m'a dit qu'il restait des larves de mouches soldat qu'il n'arrive pas à atteindre... :cry: )
Je me sens vraiment nulle parce que ma phobie de ces bêtes là m'empêche de pouvoir les enlever une à une, comme préconisé. Mais rien que quand mon conjoint m'a demandé de l'aider hier, comme il a un peu insisté, il m'a retrouvé tétanisée au milieu du balcon, en pleurs.. Bref, je me sens vraiment incapable d'élever correctement mes petits lombric qui pourtant font un boulot formidable..
Auriez vous des suggestions ?

En plus, il parait que ces larves sont très prisées des pécheurs ou des poules mais personne dans mon entourage n'est pêcheur ou n'a des poules et encore moins quelqu'un qui voudrait venir les récupérer.. :innocent:

Merci !
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA

Répondre