Dans quel type de logement vivez vous ?

Pour les gens qui ont simplement envie de discuter sans souhaiter faire passer d'information particulière.

Votre mode d'habitation ?

Dans une maison à la campagne
10
15%
Dans une maison en périphérie urbaine
6
9%
Dans une maison en ville
4
6%
Dans un appartement seul
26
40%
Dans un appartement en couple
11
17%
Dans un appartement en colocation
2
3%
En chambre d'étudiant dans un campus universitaire
2
3%
Dans une structure type F.A.M ou M.A.S
0
Aucun vote
Autres...
4
6%
 
Nombre total de votes : 65

Message
Auteur
Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2614
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#16 Message par lepton » jeudi 19 janvier 2017 à 19:36

Rem 82 a écrit :Quoi que si ! Tu vis en partie dans le train ! :mryellow:
:lol: :lol: :lol: :bravo:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#17 Message par Rem 82 » jeudi 19 janvier 2017 à 23:08

Spoiler :  : 
"Notre train va s'arrêter en gare d'Asperansa ! Prochain arrêt : Asperansa ! Veuillez vérifier que vous n'avez rien oublié à votre place !" :mryellow:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

philippe1100
Forcené
Messages : 820
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#18 Message par philippe1100 » jeudi 19 janvier 2017 à 23:48

j'ai voté maison en campagne .

Quoi que catégorie Maison mobile sur mon truc de notaire . Même si la maison n'est plus vraiment mobile . elle en a le format . 12,5 pied par 35 pied .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Avatar du membre
Samfelsouth
Forcené
Messages : 796
Enregistré le : vendredi 5 août 2016 à 14:38
Localisation : Plein sud
Contact :

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#19 Message par Samfelsouth » vendredi 20 janvier 2017 à 1:01

J'ai voté "Appartement seul" parce qu'il n'y avait pas l'option "appartement avec chat-te" :love:
Asperger, THPI (diagnostiqué.e en 2016 à 36 ans)
Syndrome d'Elhers-Danlos hypermobile
Agenre et racisé.e


Mon blog Le Journal de Sam

"Don't leave home without your sword : your intellect" Alan Moore

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#20 Message par Rem 82 » vendredi 20 janvier 2017 à 2:41

Il était pas facile à faire ce sondage mais merci de l'info Sam !

Ahh la chance de vivre avec un chat ! :love:

Moi hors saison hivernale j'ai des mouches , araignées et papillons nocturnes qui se baladent ! Mais c'est tout mais me suffit moi qui aime les insectes a me rendre heureux !! ^^

Ceci dit commencer par un rat ou cochon d'Inde pour commencer avant de me prendre un chat dans mon nouvel appartement très spacieux ! ;)
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5248
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#21 Message par Bubu » vendredi 20 janvier 2017 à 19:20

Ai voté : dans un appart seul.
Enfin j'ai 2 chats.
L'un est mûr, l'autre est un gamin qui gesticule dans tous les sens ..... et surtout il gueule et il gueule .... incroyable.
Il hurle à la mort tout le temps et pour un rien ..... (en même temps, c'est grâce à ça que je l'ai sauvé ....).
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#22 Message par Rem 82 » lundi 23 janvier 2017 à 2:37

Dans "autres" il peut y avoir :

- Mobil-home (J'aimerais !!! :love: )
- Caravane / Camping-car
- Péniche au bord d'un cours d'eau (Seine , Tarn ... )
- Tipis , Yourtes ou autres tantes

Etc ...
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Thomas
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : samedi 6 juillet 2019 à 23:56
Localisation : Rouen

dans quoi habitez vous ?

#23 Message par Thomas » vendredi 12 juillet 2019 à 22:40

bonjour :-)

je me pose cette question :
autistes, dans quoi habitez vous ?

j'imagine qu'on doit avoir pas mal de maisons individuelles, pour ceux qui en ont les moyens (d'ailleurs, est ce que c'est cher ?),

sinon je me demande un peu, par exemple, si on se sent mieux dans un immeuble de n'importe quelle construction, au dernier étage,
ou plutôt dans un immeuble de construction récente, respectant des normes d'isolation phonique, en étant situé à n'importe quel étage

(pour ceux qui vivent chez leur parents ca m'intéresse un peu moins, puisque j'imagine que le choix de l'habitat dépend surtout des parents)

Modération (Lepton) : Fusion des sujets
TSA diagnostiqué

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3009
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#24 Message par lulamae » vendredi 12 juillet 2019 à 23:14

J'ai voté "appartement seule" mais en fait, je vis avec mes deux grandes ados de filles et ma chienne, dans un petit T3 (ma chambre c'est le salon - où ma bestiole a aussi son petit coin), dans une résidence collective (4 bâtiments, un parc), à la périphérie de Nantes, avec transports en commun possibles, même si j'ai une voiture - j'essaie de ne pas la prendre tout le temps.

Nous sommes au 1er étage donnant sur le parc. :)
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

AlexKain
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#25 Message par AlexKain » samedi 13 juillet 2019 à 15:33

Je sais pas trop si je dois voter ou non.
J'habite chez ma mère, dans une maison à la campagne.
Jusqu'à il y a peu, c'était même très calme et reposant. Malheureusement, ça construit un peu partout dans le village et y a des voisins qui ont fait construire juste à côté, couple 2 enfants, qui viennent de prendre un chien. Donc pour le calme, c'est plus trop ça surtout que ma chambre donne juste sur leur maison... (même si ça doit rester largement plus calme que la ville)
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Avatar du membre
Matou
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : mardi 11 septembre 2018 à 11:37

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#26 Message par Matou » samedi 13 juillet 2019 à 16:25

Je vis dans un studio avec mes animaux en banlieue comme on dit.
Je suis sur la partie haute de ma ville donc c'est plutôt calme, et je n'entend pas trop mes voisins.

C'est petit, mais rien que pour la tranquillité que j'ai je n'ai pas envie de prendre le risque de déménager.
2017 début d'un suivi psy pour syndrome anxio-depressif qui court depuis l'adolescence
2019 et un Syndrome cliniquement isolé pour la route (neuro)
objectif 2020 lettre du psy pour rdv en centre de diag TSA + rdv en libéral

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5248
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#27 Message par Bubu » samedi 13 juillet 2019 à 17:44

Quel type ? Réfléchissons ... :roll:
Type boîte à chaussures.
Vu qu'il n'y a pas de place, je dors debout !
Mon lit est contre le mur. Et me penche dessus.
On fait avec l'espace qu'on a.

Sérieusement, je vis seul dans un T1 bis, avec mes 2 chats.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Rána
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2019 à 23:28
Localisation : Lyon

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#28 Message par Rána » vendredi 26 juillet 2019 à 20:47

Je vis dans un appartement seul.

Après avoir vécu l'enfer dans un appartement mal isolé et avec des voisins dessus bruyant, le calme était un critère primordial lors de la recherche d'un nouvel appartement. Dernier étage obligatoire. Lorsque j'ai trouvé un appartement avec juste un voisin en dessous et un voisin à côté avec uniquement le mur d'une chambre inoccupée en commun, je n'ai guère hésité.

Je n'ai pas voulu d'une maison en raison des tracas de l'entretien qui sont tout de même plus réduit en appartement. Et puis, cela me permet d'habiter dans la ville et comme je me suis mis à la marche à pied, cela me permet de ne plus prendre les transports en commun.
Homme, diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2622
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#29 Message par KoaKao » samedi 27 juillet 2019 à 5:46

Il y avait pas mon choix.
C'est un peu compliqué. J'ai vécu dans un appartement seul un an en ville avec des voisins horrible j'ai fini en dépression j'ai déménagé dans une petite maison dans un bourg de campagne et ça m'a fait vraiment du bien. Même si c'est techniquement une maison, cela ressemble plus à un appartement duplex de deux piece pas très grande fait depuis la dépendance d'une ancienne ferme, donc entouré de gros mur, personne devant, ni derrière juste sur un des coté mais avec un gros mur donc tranquille, ce qui est dommage c'est que la maison est un peu pourri au sens propre du therme... Mais c'est tranquille. Mais pas de jardin :( ...
Bon ce que j'ai peur maintenant c'est que je vais devoir redéménager en ville... Bon une ville de 15000 habitants mais quand même... J'ai un peu peur des voisins que je risque d'avoir... Mais c'est que pour un an...

Je rêve tellement d'avoir une vrai maison à la campagne avec un grand terrain et un bois... Pouvoir enfin avoir un chien...
loup autiste

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 591
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Dans quel type de logement vivez vous ?

#30 Message par cléa » samedi 27 juillet 2019 à 8:15

J'ai coché autre parce-que je vis avec ma fille. Mon appartement actuel est un T2 de 35m2

J'ai habité un studio de moins de 16m2 en couple et enfant non loin de Rouen. (faute de moyens) ce à peu près deux ans.

En T2 bis de 50m2 non loin de Barentin. Longtemps, plus de 8 en couple puis seule avec notre fille.

Puis nous y avons encore habité quelques temps dans un apparemment dispos par mon ex.

J'ai aussi habité chez ses parents
et chez mes parents avec notre fille.

Près de mon frère.

Près de mes parents.

Près d'autres de mes proches.

-J'ai trouvé notre premier appartement exigu, bien qu'il y régnait une bonne ambiance. L'absence d'insonorisation était un souci quotidien. Le coin de centre-ville était commode grâce a la proximité de toutes choses, mais bien trop "effervescent" pour moi qui apprécie l'espace et le calme.

Notre fille autiste ne manifestait alors pas de particularités, du moins pas de visibles. Il est alors difficile d'avoir son avis mais elle semble nostalgique de ce studio.

-Notre 2ème apparemment présentait l'avantage d'un espace pour chacun, d'une bonne insonorisation et d'un environnement relativement éduqué. La grande ville offrait le nécessaire sur courte distance, ce qui est appréciable, un environnement tranquille, stable et respirable. Bien que je n'y ai pas trouvé de bien longues routes pour y flâner.

Mais, si l'insonorisation extérieure y était excellente, celle intérieure était inexistante.
Avec ces cloisons, j'avais le sentiment de vivre dans du carton. Bien que ce soit un bel apparemment, la cuisine ouverte sur le salon était peu commode, la moquette désagréable, le revêtement mural sujet à vite s'empoussierer. Bien que l'espace ne nous y manquait pas, nous nous y dérangions souvent mutuellement. Ce a cause du bruit et de la disposition des pièces qui n'était pas idéale.
Cette ville bien que grande n'était pas assez spacieuse et trépidante au goût de mon ex que cela usait. Un coin d'atelier y manquait aussi. Malgré ces inconvénients, c'était un logement vivable avec certaines qualités. Dont sa vue sur la nature.

C'est dans cette période que se sont révélées les particularités de notre fille. Et divers problèmes sociaux en partie dus à l'incompréhension de son comportement. Mais elle n'a été diagnostiquée qu'a huit ans.

-Suite à la rencontre de sa future femme, il nous a laissé les clefs. Nous avons ma fille et moi habité ensemble cet apparemment pour une courte période.
J'ai pu constater que c'était essentiellement le bruit qui m'y perturbait et aussi l'idée de déranger les autres à cause de ce bruit. ( ce qui me freinait souvent dans mes tâches ) Le fait de pouvoir y travailler sans ce souci a toute heure du jour ou de la nuit m'a été bénéfique.
Chacune bénéficiait de son espace.

-Nous avons habité environ un mois dans un apparemment mis a notre disposition par mon ex. C'était une période intéressante ou nous avons testé le minimalisme en terme d'énergies. C'est ainsi que j'ai constater que se caler sur un rythme naturel jour/nuit était bénéfique.

J'avais habité chez ses parents dans une commune que j'appréciais. Une maison remuante mais pleine de bonne ambiance.
J'appréciais d'y habiter et ma fille plus encore.
Ceci dit, je m'isolais souvent, cela m'était nécessaire et je participais peu aux activités de la maison. De plus, ils invitent très souvent et être séparés me freine dans l'idée de m'y installer. Aussi, j'ai besoin d'une certain espace et indépendance. Je ne saurai abandonner cela.

Mon ex craignant que je sois en situation de faiblesse en tant que mère isolée et particulière m'a suggéré de louer un apparemment non loin de mes proches.

A coté de mon frère, les appartements contigus n'étaient pas idéaux en insonorisation, ma fille étant souvent bruyante et lui son travail exigeant.

Au temps habité chez mes parents,cela ne pouvait être notre résidence à cause du bruit a cet âge. ( ils m'ont eue tardivement ) mais surtout à cause de l'absence d'aménagement, alors même qu'ils réclamaient notre présence depuis plusieurs mois.

[ Nous y avons pourtant habité un an et demi.
Et il se pourrait que nous y revenions prochainement, les coordonnées géographiques actuelles n'étant pas conformes aux besoins de spécialistes de ma fille. ]

Il est facile d'imaginer le désordre vécu ces 3 dernières années !

Avant ce périple, j'avais pensé à vivre en foyer spécialisé mais je ne correspondait pas au profil (sévérité) et je savais que ce n'est pas possible avec enfant. Mais j'ai classé cela dans les expériences que je souhaiterais vivre un jour. Et me pose cette question pour le futur de mon enfant.

La colocation serait également risquée dans ces conditions.

J'ai eu l'occasion de tester de nomadisme grâce à de courtes vacances et bien que j'ai besoin de stabilité, l'idée de mouvement et de liberté me plait. J'envisage donc de découvrir davantage ce mode de vie dans quelques années si ma condition me le permet, et que j'y sois en sécurité.

Aujourd'hui, je voudrais trouver un emploi, vivre entre nature et ville dans un environnement propre, respecté, tranquille, verdoyant, en sécurité. dans un apparemment écologique, moyen mais à l'espace bien organisé, insonorisé, à l'entretien facile, et proche de tout spécialiste. C'est beaucoup exiger mais cela me semble essentiel.

Accéder à la propriété et que ma fille y accède me tient aussi a coeur.

Je me demande même s'il existe des villes mieux adaptées, préférées des autistes! :)

Ceci dit, je pense que la plupart des soucis de logements des autistes tiennent davantage au manque de moyens que de la difficulté à trouver bon "nid"
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Répondre