Accueil forumAccueil site

Nous sommes le Vendredi 20 Juillet 2018 à 18:19

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 125 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 8:56 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 17 Mars 2017 à 16:06
Messages: 1632
Acheter les droits c’est une chose, mais quand un titre est publié il faut aussi annuellement, pour chaque vente, reverser les droits d’auteur, à l’auteur et aussi une petite partie à l’éditeur original. Ensuite il faut avoir des réseaux de diffusion (couplé à un réseau de distribution si le livre existe en papier) sinon le livre n’existe que pour une petite poignée de connaisseurs. Je ne dis pas qu’une association ne peut pas le faire, mais c’est une gestion importante et toute la partie commerciale / communication n’est pas forcément la spécialité des personnes autistes. Ce n’est pas moi qui le dis, je cite J. Schovanec : « Si vous voulez que votre entreprise coule, confiez moi la com’ ».

_________________
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont deux jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 16:30 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3587
hazufel a écrit:
La plupart des journalistes ne lisent pas les livres, et s'arrêtent à ce qui est "particulièrement exceptionnel", comme le nombre de langues qu'il parle (je ne pense pas qu'ils sachent d'ailleurs les citer), ou son QI, ou qu'il ait fait SP. :(

C'est exactement de ça que je voulais parler, oui. Au bout du compte je trouve qu'il reste souvent comme un "nuage de connaissances" au sujet d'un phénomène étrange dont on ne sais pas trop quoi faire ni quoi penser. Rien qui me semble concrètement moteur pour la cause dont il est question.
Bien sûr, lui n'y est pour rien et je suis tout à fait consciente de ce qu'il fait à côté de ça, de son investissement précieux. Sans compter que ses conférences, passages radio et télé et autres manifestations publiques sont autant de choses dont je serais incapable donc l'idée n'est vraiment pas de remettre en question l'individu mais plutôt la forme que prend sa médiatisation. :wink:

Benoit a écrit:
Est-ce que ça serait pas le moment de créer un fil dédié à l'organisation du projet pour recueillir les idées et participations ?

Proposition de rubriques :

[Traduction] Pas commencée, proposée par Misty
[Contact Auteur] S. Silberman intéressé par la question, en contacts avec son éditeur.
[Editeur Francophone]
[Promotion Academique]
[Promotion "Communauté de l'autisme"]
[Préface française]
[Promotion généraliste / publicité]
[Associations Générales francophones] A impliquer ou non ?
[Contats spécifiques]

Vaste bonne idée oui, parce que je commence à m'y perdre là... :?

Concrètement, je réfléchis au nouveau mail à Silberman: en plus de lui demander le contact direct de son éditeur, je pensais lui parler de notre projet de pétition et de noms qu'on pourrait éventuellement contacter pour préfacer ou appuyer le projet.
Qu'en pensez-vous? D'autres idées?

Au sujet de la pétition, j'ai discuté hier avec une de mes connaissances intéressée et elle va en parler dans l'école de son fils et aux autres intervenants qui le prennent en charge. Je n'y avais pas pensé mais ce serait peut-être bien d'impliquer aussi ce genre de personnes en plus des autistes et des parents, non? Tout ce qui est AVS également...

Ton idée me semble bonne, Alexis, mais je ne sais pas trop rapport à ce que dit hazufel... Après, reste peut-être la solution de le rendre dispo uniquement sur le net pour ne pas avoir les frais de publication "physique", non?
Bien sûr, je préfèrerais un vrai livre si c'est possible mais dans le cas de l'auto-édition, je crois que beaucoup d'ouvrages ne sortent pas en version papier (certains ont sûrement plus d'infos que moi là-dessus...)

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 16:40 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 17 Mars 2017 à 16:06
Messages: 1632
misty a écrit:
Après, reste peut-être la solution de le rendre dispo uniquement sur le net pour ne pas avoir les frais de publication "physique", non?
ça ne change rien en terme de droits. Il s'agit alors de droit numérique, mais l'auteur les récupère également (et heureusement, c'est déjà peanuts les DA).

misty a écrit:
Bien sûr, je préfèrerais un vrai livre si c'est possible mais dans le cas de l'auto-édition, je crois que beaucoup d'ouvrages ne sortent pas en version papier (certains ont sûrement plus d'infos que moi là-dessus...)
L'autoédition est en vogue avec la facilité technique du print on demand, notamment fourni par des (truands) gens comme amazon. L'auteur doit quand même verser une somme de départ pour la mise en page, un tant soit peu de correction, et de maquette de couverture. Ensuite il faut payer les coûts de fabrication, qui sont au coup par coup, mais un coût à l'exemplaire en print on demand est plus élevé qu'un coût standard (puisqu'on en fait moins.). Si la version reste numérique, le coût de génération du fichier ePub est très faible par rapport à un coup de fabrication papier, mais là encore, le problème de diffusion / distribution apparait, et toujours celui des droits.
Si c'est pas clair, il faut me le dire, c'est un peu étrange les systèmes de l'édition.

_________________
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont deux jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 16:49 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7897
Localisation: トゥールーズ
Je reste persuadé qu'il serait plus simple de suivre la voie classique que de se substituer à un éditeur. Du moins tant que toutes les pistes possibles n'auront pas été suivies pour cette piste là.

_________________
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 17:36 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Lundi 21 Janvier 2008 à 20:17
Messages: 237
Localisation: Lille
hazufel a écrit:
Acheter les droits c’est une chose, mais quand un titre est publié il faut aussi annuellement, pour chaque vente, reverser les droits d’auteur, à l’auteur et aussi une petite partie à l’éditeur original. Ensuite il faut avoir des réseaux de diffusion (couplé à un réseau de distribution si le livre existe en papier) sinon le livre n’existe que pour une petite poignée de connaisseurs. Je ne dis pas qu’une association ne peut pas le faire, mais c’est une gestion importante et toute la partie commerciale / communication n’est pas forcément la spécialité des personnes autistes. Ce n’est pas moi qui le dis, je cite J. Schovanec : « Si vous voulez que votre entreprise coule, confiez moi la com’ ».


Le cas le plus courant et moins risqué pour un éditeur dont l'objectif est de faire des bénéfices est de rémunérer les droits d'auteur en pourcentage des ventes, car ça lui permet de contrôler ses charges de fabrication et de s'assurer qu'il sera toujours rentable quelques soit le nombre d'exemplaires vendus.
Mais il est tout-à-fait possible à la place de négocier avec l'auteur de rémunérer ses droits d'auteur de manière forfaitaire, en un seul paiement initial, qui ne variera pas quelques soit le nombre d'exemplaires vendus ou non (ce qui est intéressant pour une association militante qui voudrait le mettre en libre accès, gratuitement). Le montant à payer est fixe et définit suivant une estimation des ventres ou utilisation qu'on souhaite en faire. Dans ce cas, faut surtout être crédible sur la démarche associative quand on essaie de convaincre l'auteur original. C'est à dire que c'est pas pareil si la demande de traduction pour utilisation libre vient d'une association de psykk (qui en interdirait l'accès une fois les droits acquis), ou asso de parents qui veulent éradiquer l'autisme, ou asso d'autistes à vocation loisirs, ou asso d'adultes autistes qui défend l'autodétermination et qui mène divers projets dans ce sens.

en fouillant sur net on peut trouver des exemple de contrats, ex: voir celui-là paragraphe 3/ formules de rémunération http://www.alliance-editeurs.org/formation/IMG/pdf_5-_Kit_juridique_-_Contrat_de_cession_de_droits.pdf

_________________
entrepreneur, hpi, hyper-sélectivité alimentaire sévère depuis bb, Mottron friendly :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 19:27 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7897
Localisation: トゥールーズ
Et sinon, lequel d'entre vous qui avance ces fameux droits ? Je ne crois pas que Misty ait une cassette de Louis d'or sous son lit. :mrgreen:

_________________
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Décembre 2017 à 19:56 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 17 Mars 2017 à 16:06
Messages: 1632
alexis a écrit:
Le cas le plus courant et moins risqué pour un éditeur dont l'objectif est de faire des bénéfices est de rémunérer les droits d'auteur en pourcentage des ventes, car ça lui permet de contrôler ses charges de fabrication et de s'assurer qu'il sera toujours rentable quelques soit le nombre d'exemplaires vendus.
ce n’est pas moins risqué, il ne sait jamais combien de livres il va vendre. De plus un à valoir à la signature du contrat est toujours avancé, et si les ventes sont faibles, l’éditeur ne gagne rien, voire il perd de l’argent si l’à valoir ou le coût de traduction étaient élevés. Il ne peut jamais garantir qu’il sera rentable, même si en théorie il est censé l’être (dans un système d’entreprise standard, mais toutes les maisons d’édition ne fonctionnent pas sur ce modèle.)
De plus pour ce genre de livre, la garantie de rentabilité est encore plus précaire.

alexis a écrit:
Mais il est tout-à-fait possible à la place de négocier avec l'auteur de rémunérer ses droits d'auteur de manière forfaitaire, en un seul paiement initial, qui ne variera pas quelques soit le nombre d'exemplaires vendus ou non (ce qui est intéressant pour une association militante qui voudrait le mettre en libre accès, gratuitement). Le montant à payer est fixe et définit suivant une estimation des ventres ou utilisation qu'on souhaite en faire. Dans ce cas, faut surtout être crédible sur la démarche associative quand on essaie de convaincre l'auteur original. C'est à dire que c'est pas pareil si la demande de traduction pour utilisation libre vient d'une association de psykk (qui en interdirait l'accès une fois les droits acquis), ou asso de parents qui veulent éradiquer l'autisme, ou asso d'autistes à vocation loisirs, ou asso d'adultes autistes qui défend l'autodétermination et qui mène divers projets dans ce sens.
Tant que l’editeur original détient les droits, c’est lui qui peut céder les droits de traduction (pour un montant fixe) puis il touche des royalties sur les ventes de l’édition traduite à hauteur de 50% des droits d’auteur. Il faudrait aussi négocier ça avec lui, et là c’est pas gagné. Après le délai passé du contrat original, l’auteur peut faire ce qu’il veut de ses droits, s’il les reprend...

alexis a écrit:
en fouillant sur net on peut trouver des exemple de contrats, ex: voir celui-là paragraphe 3/ formules de rémunération http://www.alliance-editeurs.org/formation/IMG/pdf_5-_Kit_juridique_-_Contrat_de_cession_de_droits.pdf
La propriété intellectuelle est un domaine complexe de droits. Beaucoup d’auteurs se font avoir, sous prétexte d’être trop content d’être publié. Un tel contrat doit être bordé par un juriste, je ne me fierais pas à un contrat chargé sur le net.

Enfin comme dit Benoit, qui a sa cassette enfouie dans son jardin ? Qui peut estimer le montant de ces droits en fonction d’exemplaires vendus ou cédés gratuitement ? Après, un auteur propriétaire de ses droits peut faire ce qu’il veut, mais à partir du moment où un texte est dans la nature sans cadres, que reste-t-il de sa véracité ? il aura pu être modifié sans son accord, tronqué, etc.

_________________
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont deux jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.


Modifié en dernier par hazufel le Lundi 18 Décembre 2017 à 16:50, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 18 Décembre 2017 à 16:29 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 15 Juillet 2013 à 15:09
Messages: 24221
Localisation: CH
On devrait encourager à mettre les œuvres dans le domaine public. Ce serait plus simple. :mrgreen:

_________________
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 18 Décembre 2017 à 18:05 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3587
Benoit a écrit:
Je ne crois pas que Misty ait une cassette de Louis d'or sous son lit. :mrgreen:

Je confirme: rien de tel ni sous le lit ni ailleurs... :mryellow:

Je réfléchis au mail pour Silberman que je pense poster demain ou mercredi dernier délai, donc si quelqu'un a des idées je suis preneuse. Je pense lui demander déjà un contact direct avec le service concerné chez son éditeur, quitte à voir ça avec eux au lieu de trop lui prendre la tête à lui. Je crois que ce serait la première étape, il sera temps d'aviser après pour la suite.

hazufel a écrit:
Je ne dis pas qu’une association ne peut pas le faire, mais c’est une gestion importante et toute la partie commerciale / communication n’est pas forcément la spécialité des personnes autistes.

Je voulais revenir là-dessus parce que ça me semble très important. Pour démarcher les maisons d'édition et convaincre du potentiel d'un tel projet, je crois que les chances sont multipliées si la plante verte/pin up à vendre avec le bouquin est comprise dans le lot de départ. Autant je suis à 200% prête à m'investir "dans l'ombre", autant tout ce qui est public, com et cie est hors de question en ce qui me concerne. Je crains que ce ne soit un facteur très défavorable, d'où l'intérêt de creuser l'idée de la "tête d'affiche" qui ferait au minimum interface.
Impliquer d'autres associations me paraît pouvoir un peu remédier à ça, mais d'un autre côté il y a les risque de voir le truc se dénaturer lors du processus...

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 18 Décembre 2017 à 18:11 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Septembre 2009 à 13:55
Messages: 7897
Localisation: トゥールーズ
misty a écrit:
Benoit a écrit:
Je ne crois pas que Misty ait une cassette de Louis d'or sous son lit. :mrgreen:

Je confirme: rien de tel ni sous le lit ni ailleurs... :mryellow:

Je réfléchis au mail pour Silberman que je pense poster demain ou mercredi dernier délai, donc si quelqu'un a des idées je suis preneuse. Je pense lui demander déjà un contact direct avec le service concerné chez son éditeur, quitte à voir ça avec eux au lieu de trop lui prendre la tête à lui. Je crois que ce serait la première étape, il sera temps d'aviser après pour la suite.

Qu'est-ce que tu comptes lui écrire en fait ?

Je ne pense pas que ça soit vraiment approprié de demander à contacter l'éditeur sans projet détaillé (d'achat de droits) derrière.

Ou alors comptes tu lui proposer un support associatif éventuellement + contact pour préface ?

_________________
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 20 Décembre 2017 à 14:04 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3587
Citation:
Qu'est-ce que tu comptes lui écrire en fait ?

Je pensais lui demander le contact de sa maison d'édition (je n'ai que le nom), et le prévenir de ce que je prévoyais de faire à savoir les contacter pour connaître un peu leurs conditions puis voir ainsi avec des maisons françaises susceptibles d'être intéressées.
Lui parler aussi du projet de pétition et du contexte pour lui montrer que "ça peut pousser derrière".

Citation:
Ou alors comptes tu lui proposer un support associatif éventuellement + contact pour préface ?

Ca aussi oui.

Toutefois, je t'avoue que je pense mettre le truc en stand-by le temps des fêtes car là je n'arrive plus à rien tellement je suis KO et de toute façon je suppose qu'il serait bien de laisser Silberman tranquille avec ça en cette fin d'année. Ca me laisse le temps de récupérer un peu et je trouve plus respectueux de tenir compte des congés souvent familiaux de cette période. Non?

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 5 Janvier 2018 à 17:47 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 23 Novembre 2016 à 22:00
Messages: 1573
Localisation: Toulouse
Ce livre de 2015 a été publié en hongrois en 2016 par Fogyatékos Személyek Esélyegyenlőségéért Közhasznú Nonprofit Kft. = SARL à but non lucratif et d'utilité publique "Pour l'égalité des chances des handicapés" - quelle efficacité pour la traduction!

_________________
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 8 Janvier 2018 à 2:40 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 15 Juillet 2013 à 15:09
Messages: 24221
Localisation: CH
Bon, on attend des associations d'utilité publique pour les autres langues, dont la langue française. :mrgreen:

Le mercantilisme, un frein au libre partage décentralisé ?

_________________
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 10 Janvier 2018 à 17:19 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3587
olivierfh a écrit:
= SARL à but non lucratif et d'utilité publique "Pour l'égalité des chances des handicapés"

C'est pas mal comme truc ça, tu as plus d'infos? Peut-être pourrais-je tenter un mail à une structure dédiée pour savoir s'il serait possible de créer la même chose chez nous (quelle structure, telle est la question... agefiph, CNSA, autre????)

As-tu toujours le contact avec L.Mottron? Si oui, pourrais-tu lui parler du projet?

Question générale: je pensais faire un peu le tour des associations (=envoyer des mails) concernant l'autisme mais aussi le secteur médical en général pour savoir lesquelles seraient susceptibles de "peser": avez-vous des noms à me conseiller en priorité (je sais que c'est compliqué) ou au contraire à me déconseiller (l'amicale des psychiatres psychanalytiques de France on va peut-être éviter, par exemple... :? )?

Je prépare aussi le fameux mail pour expliquer tout ça à S.Silberman, et lui demander s'il a des news + contact direct éditeur: si quelqu'un a des idées j'achète.

On m'a parlé de la pertinence éventuelle de créer une auto-entreprise aussi, pour donner un cadre officiel et structuré à mes travaux (en plus de la possibilité de ne plus travailler gratuitement :oops: que ça représenterait pour moi): si infos concernant ce genre de choses vous avez je prends aussi :)

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 10 Janvier 2018 à 20:25 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 28 Mai 2015 à 22:47
Messages: 934
Localisation: Rennes
J'ai rdv à la boutique de gestion d'ille et vilaine à la fin du mois pour avoir des infos sur l'auto entreprise justement, je te transmettrai les infos que j'aurai eu ! :)

_________________
TSA, TDA, Dyspraxie neuro-visuelle (08/12/15)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 125 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com