Accueil forumAccueil site

Nous sommes le Lundi 23 Juillet 2018 à 2:10

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
MessagePosté: Dimanche 15 Avril 2018 à 19:54 
Hors ligne
Passionné
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 29 Mars 2018 à 7:16
Messages: 418
Localisation: PACA
Oui, merci de le préciser.

Mais l'édition du Syndrome d'Asperger : Guide complet date de 2010 donc il cite le DSM IV

Si elle fait référence à Attwood, c'est alors plutôt dans la démarche, je te l'accorde - ou dans ce qu'il recommande, à partir du moment où tout n'aurait pas été adopté par le DSM-V.
Autre possibilité : elle est dans une contestation plus globale de toute normalisation (y compris celle des Aspergers).

Cependant, c'est toujours paradoxal et ça ne change rien aux hypothèses (que ce soit celle selon laquelle elle a déjà défini ce qu'était pour elle "être Asperger", selon laquelle le lecteur devrait s'informer, selon laquelle elle rejette toute normalisation y compris dans la "pathologie", ou selon laquelle il devrait y avoir des aides pour les difficultés avant tout)

_________________
Diagnostiqué SA et HPI


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 16 Avril 2018 à 12:16 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 14 Novembre 2016 à 1:21
Messages: 73
Bon alors, j'ai fini le livre.

Je dois dire que j'en ai un avis mitigé. Pour ce qui est des témoignages, je dois avouer que j'ai à plusieurs reprises failli verser ma petite larme, et je me suis reconnue dans un certain nombre de passages.

Mais alors pour le côté militant, je dois avouer qu'elle m'a un peu perdu là. Si effectivement certaines injustices me révoltent, ses passages sur le féminisme, l'intersectionnalité etc...m'ont un peu endormi (ne me jetez pas la pierre svp). De plus, elle utilise beaaaucoup d'anglicismes, ce qui a tendance à me rebuter sérieusement. Cela ne veut pas dire que j'en utilise jamais, ça arrive comme tout le monde, mais ouhlala à ce point...

J'ai aussi remarqué certaines fautes d’orthographes, même si ce n'est pas si grave. De plus, elle utilise plusieurs fois le verbe "initier" pour dire "commencer", et ce n'est pas correct. En effet, on initie quelqu'un à quelque chose, mais on n'initie pas quelque chose, c'est un anglicisme (bon oui je suis un peu chiante mais bon...)

Elle utilise aussi beaucoup d'expressions que je n'ai même pas comprise, suis-je la seule? Sortir du placard?

Bon désolé, ma critique est un peu brouillon. En tout cas, pour ma part je donne un petit 5/10 au livre. C'était sympa, certains passages m'ont touchés, mais sans plus.

_________________
Syndrigast

Les personnes les plus difficiles à aimer sont celles qui en ont le plus besoin

TOC / Cyclothymie / TSA


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 16 Avril 2018 à 15:57 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 16 Septembre 2012 à 11:31
Messages: 2723
Oui, comme je disais plus haut, je suis moi aussi mitigée.
Cet aspect "militant" m'a dérangée comme toi.

Citation:
Sortir du placard?

Apparemment, c'est ce qu'utilisent les québécois pour parler de "coming out".

_________________
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 16 Avril 2018 à 19:37 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3592
Meddio a écrit:
Après il y a un double message dans ce livre à la fois adressé aux SA et aux non SA :

En te lisant je me demande si ce n'est pas ce qui m'a troublée... J'ai eu l'impression de lire plein d'infos et plein de morceaux de choses mais je n'arrive pas à comprendre vraiment à qui ça s'adresse ni dans quel but, je pense. C'est comme des éléments dont certains me semblaient pertinents et d'autres moins, mais je n'arrive à rien relier et j'ai eu une sensation de confusion importante.

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Lundi 16 Avril 2018 à 22:06 
Hors ligne
Occasionnel

Enregistré le: Jeudi 24 Décembre 2015 à 16:19
Messages: 27
freeshost a écrit:
J'en suis au tiers environ, et j'aime déjà.

Bon, je n'ai pas tout de suite compris tous les mots de la préface de Josef Schovanec. J'ai dû en chercher pas mal. :lol:

Je termine jeudi.


Le domptage de la préface m'a pris plus de temps que la lecture de l'ouvrage :mrgreen:

_________________
Autiste de haut niveau et HPI


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 17 Avril 2018 à 17:12 
Hors ligne
Adepte
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 28 Août 2017 à 10:22
Messages: 202
Localisation: Pyrénées-Atlantiques
Bonjour

Je me sens moins seule pour la compréhension de la préface. :D

_________________
Pré-diagnostique confirmant le SA


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 17 Avril 2018 à 17:20 
Hors ligne
Régulier

Enregistré le: Mardi 17 Mai 2016 à 23:27
Messages: 55
Déjà que j'avais envie de m'abstenir n'ayant que très peu apprécié la bande dessinée; puis bon j'avoue que la course à la visibilité de l'autisme invisible a le don de m'agacer. En tout cas, je me conforte à peu de frais dans mon choix.

_________________
- Diagnostiqué TSA au centre expert de Créteil 07/2015


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 17 Avril 2018 à 22:49 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 15 Juillet 2013 à 15:09
Messages: 24223
Localisation: CH
Meddio a écrit:
Après il y a un double message dans ce livre à la fois adressé aux SA et aux non SA :
1) Non SA, voilà qui nous sommes, entendez-nous
2) SA, faites entendre votre voix, militez, et faites changer les choses**


Il me semble bien que Julie Dachez essaie de s'adresser à la fois aux personnes non autistes et aux personnes non autistes.

Cela pas forcément dans le but de se créer le plus de clientèle ou d'élargir son marché-cible ( :mrgreen: ), mais dans le but de montrer aux plus de personnes qu'il y a du chemin à faire d'un bord comme de l'autre. Il s'agit de prendre position et faire face (témoigner, attester, witness, ne pas se cacher [litote]).

jpeg a écrit:
puis bon j'avoue que la course à la visibilité de l'autisme invisible a le don de m'agacer


J'avoue avoir plutôt envie de la faire connaître. [Pas de la faire montrer du doigt, mais de mieux la comprendre, à l'instar des autres différences, visibles comme invisibles. De plus, encourager la recherche des différences invisibles peut aller de pair avec encourager les personnes à aller au-delà des apparences.]

Comme quoi, nous n'avons pas forcément les mêmes buts. :mrgreen:

_________________
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 4 Juillet 2018 à 2:39 
Hors ligne
Régulier

Enregistré le: Lundi 26 Mars 2018 à 1:03
Messages: 35
Bonjour,

je viens de lire le livre de Julie Dachez,

mon avis est très mitigé.

Son expérience est très éclairante et son combat est noble ; elle cite de nombreuses auteurs passionnants (dont Erwing Goffman "Stigmate").
C'est son style qui m'a mis très mal à l'aise.

J'ai eu l'impression qu'elle essayait de se mettre "au niveau" du lecteur, et que ce "niveau" était jugé si médiocre que le récit devient
par moment pénible de vulgarité. A t-elle voulu se mettre au niveau du grand public NT? Ou bien d'un public "jeune"?
J'ai eu l'impression de lire...un blog pas très travaillé sur le plan stylistique. Pas un livre.

_________________
Présentation Saperli

Diagnostic en chantier.
Piste bipo s'éloigne
Piste SA s'éloigne aussi!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 4 Juillet 2018 à 2:50 
Hors ligne
Régulier

Enregistré le: Lundi 26 Mars 2018 à 1:03
Messages: 35
hazufel a écrit:
J’ai lu 120 pages, je continuerai plus tard. J’ai adoré la préface :mryellow: Josef Schovanec est exceptionnel, j’ai hâte de commencer son livre.
Sinon j’avoue être un peu déçue. :? Je n’achète pas un livre pour lire un blog, surtout quand l’auteur est docteur en sociologie. Je trouve le niveau de langage très hétérogène et trop souvent familier. Je suis sûrement un vieux dinosaure mais le langage « à la mode » qui met des mots d’anglais à chaque page, le tutoiement du lecteur, l’humour familier, j’aime pas :?


Bonjour,

voilà, c'est exactement mon impression, je n'avais pas vu ton message.

_________________
Présentation Saperli

Diagnostic en chantier.
Piste bipo s'éloigne
Piste SA s'éloigne aussi!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 11 Juillet 2018 à 18:12 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 21 Mars 2018 à 0:54
Messages: 592
*********************************

_________________
Diagnostiqué comme ayant un état appartenant au spectre autistique, en décembre 2017 .

Citoyen de la République Universelle des Dingues et des Paumés
(État imaginaire, mais pas artificiel)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 19 Juillet 2018 à 8:36 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 27 Avril 2018 à 19:58
Messages: 136
Je pense que je vais me l'acheter, j'ai regardé pas mal de vidéos de Juile Dachez sur Youtube, je trouve les contenus intéressants.

Puis en tant que femme, je me reconnais beaucoup plus dans son parcours que dans ceux d'hommes Asperger.

Je trouve ça positif qu'elle gagne en popularité, elle représente bien les Aspergers, elle propose des solutions pour faciliter leur intégration et leur place dans la société, comme ne plus rendre systématique les pauses autour de la machines à café ou les pause repas entre collègues, ce que je vis personnellement comme des moments assez fatigants en énergie.

De plus elle fait des études en sciences sociales, et milite pour le changement des mentalités et des préjugés sur l'Autisme, et en France on a énormément de lacunes à ce niveau là, autant dans l'intégration à l'école, que au travail, des personnes autistes.

_________________
Pas de diagnostique mais beaucoup d'éléments me font penser à un trouble Aspi, j'attends d'en savoir plus avant d'entamer une démarche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 19 Juillet 2018 à 21:20 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 21 Mars 2018 à 0:54
Messages: 592
Mélimélo5 a écrit:
Je pense que je vais me l'acheter, j'ai regardé pas mal de vidéos de Juile Dachez sur Youtube, je trouve les contenus intéressants.

Puis en tant que femme, je me reconnais beaucoup plus dans son parcours que dans ceux d'hommes Asperger.

Je trouve ça positif qu'elle gagne en popularité, elle représente bien les Aspergers, elle propose des solutions pour faciliter leur intégration et leur place dans la société, comme ne plus rendre systématique les pauses autour de la machines à café ou les pause repas entre collègues, ce que je vis personnellement comme des moments assez fatigants en énergie.

De plus elle fait des études en sciences sociales, et milite pour le changement des mentalités et des préjugés sur l'Autisme, et en France on a énormément de lacunes à ce niveau là, autant dans l'intégration à l'école, que au travail, des personnes autistes.


+1 :bravo:

_________________
Diagnostiqué comme ayant un état appartenant au spectre autistique, en décembre 2017 .

Citoyen de la République Universelle des Dingues et des Paumés
(État imaginaire, mais pas artificiel)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 20 Juillet 2018 à 18:41 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 27 Avril 2018 à 19:58
Messages: 136
J'attends qu'il soit disponible à la bibliothèque de ma ville.

Ils ont quelques bouquins sur le sujet du trouble Asperger mais ça reste restreint.

Enfin bref.. j'attends avec impatience de pouvoir lire son livre!

_________________
Pas de diagnostique mais beaucoup d'éléments me font penser à un trouble Aspi, j'attends d'en savoir plus avant d'entamer une démarche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Dimanche 22 Juillet 2018 à 11:45 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 13 Janvier 2012 à 15:18
Messages: 908
Localisation: Nantes
Meddio a écrit:
Ixy a écrit:
Comment ne pas adhérer à ce qui est une définition??! :innocent: pour la chercheuse en sciences sociales ça me surprend. A moins qu'elle choisisse une autre référence.


Peut-être est-ce pour faire référence à Attwood dans son Le Syndrome d'Asperger Guide complet, p. 38 sous chapitre : "a. Problèmes des critères actuels du DSM-IV"

hazufel,
Je comprends également l'idée selon laquelle il est délicat de s'adresser à un public de néophytes sans préalablement définir* clairement ce dont elle parle. Comme j'avais des connaissances sur le sujet, je ne m'étais pas posé la question.

*Ce qui est aussi paradoxal car, comme tu le dis, sans cette définition, il n'y aurait pas d'autisme ni de diagnostic. Peut-être que :
- Elle estime qu'elle l'a déjà défini dans sa BD ou sur le net
- Que le lecteur devrait faire un effort d'information personnel
- Que c'est une norme qui ne lui convient pas (chapitre intitulé "vous avez dit "normal"")
- Qu'elle ne veut plus qu'on parle d'autisme ou d'autre nom regroupant divers symptômes quels qu'ils soient mais qu'elle voudrait que la société s'adapte aux difficultés de chacun quelles qu'elles soient (peu importa à quoi elles seraient reliées), indépendamment de toute nomination


Et rappelons aussi que sérieusement, considérer le DSM comme la seule source valable pour définir l'autisme ou tout autre chose y figurant revient à oublier que bah, le DSM n'est PAS un document objectif. Et qu'il ne détient pas la Vérité. Est-ce que le fait que l'homosexualité y était inscrite comme une pathologie mentale en faisait justement "une pathologie mentale" ? (et je vous parle même pas de la transitude qui sort CETTE ANNÉE seulement de la catégorie des pathologies... pour aller dans les catégories de la santé sexuelle.... et entre temps l'intersexuation y fait son entrée fracassante, paye tes avancées).
Tout ça pour dire qu'il n'est pas du tout incohérent, y compris pour quelqu'un ayant fait des études de psycho, ou appartenant au milieu médical d'ailleurs, de remettre en cause le DSM et ses définitions.
Le fait d'avoir bénéficié de ces critères pour obtenir un 'diagnostic' ne les rend pas nécessairement justes, pertinents, objectifs ou quoi que ce soit... Je ne vois vraiment pas d'incohérence avec le fait qu'elle remette en cause la base utilisée pour le diag...

Je n'ai pas lu son livre, mais je trouve que c'est plutôt génial de faire de la vulgarisation scientifique, plutôt que de maintenir la distance paternaliste que le milieu médical (et notamment psy) entretient largement, et avant tout par l'usage d'un jargon inaccessible pour le grand public. (quand on réserve sa compréhension à une élite, ben on instaure et maintient un système de pouvoir...)
Tout le monde, qu'ils soient NT ou non, peut en bénéficier positivement. Quand, Saperli, tu parles de "vouloir se mettre au niveau des NT" ou "des jeunes", je suis vraiment en colère, parce que ça revient à considérer que les aspies seraient d'emblée plus à même de comprendre un langage compliqué (et/ou que les jeunes en seraient incapables...)....et à nier l'importance du rôle de la classe sociale d'appartenance dans l'accès ou non au langage soutenu....
Je trouve ça d'autant plus déplacé que certaines personnes dans ce fil disent que la préface de Schovanec n'était pas si accessible que ça et qu'iels ne comprenaient pas tout.... Donc cqfd en fait. Si on pouvait se passer de l'arrogance envers les personnes neurotypiques, les "jeunes", et toute personne n'ayant pas ton privilège de comprendre le langage élitiste ou quoi, ça serait super chouette nan ? D'autant que j'imagine que si ya des personnes autistes ici qui comprennent ou n'arrivent pas à suivre les bouquins médicaux etc, bah ton commentaire est plutôt vachement insultant quoi :/
Et perso, j'ai rien contre le langage précis et scientifique, mais clairement, si on est pas capable d'expliquer un truc compliqué avec des mots simples, c'est qu'on ne le comprend pas vraiment, donc on a absolument TOUT à gagner à parler de façon simple... ça ne veut pas dire prendre son lectorat/public pour des imbéciles... ça veut juste dire s'assurer qu'on parle au plus grand nombre, sans distinguer une soi-disant "élite" qui comprendrait, des "imbéciles" incapables de comprendre....

Parce que si tu comprends le langage universitaire et compagnie, tant mieux pour toi. Mais ça veut aussi dire que t'es capable de comprendre un langage familier. L'inverse n'est pas nécessairement vrai, donc en fait, à toi ça ne t'enlève rien alors que pour ciels qui ont moins de chance que toi, bah ça leur rend accessible un sujet qui peut les intéresser (et les concerner) grandement et qui est par ailleurs relativement peu abordé de manière simple...

Après c'est intéressant de pouvoir éventuellement lui faire un retour sur les anglicismes etc, parce que peut-être que ça nécessiterait des notes de bas de pages ou bien un lexique.. Ce serait plus constructif que de venir râler que ouais les anglicismes c'est moche (mais que quand elle utilise un terme français pour parler de coming-out, là ça pose aussi problème lol).

Pour ce qui est de l'intersectionnalité, je trouve ça vraiment intéressant et important aussi, parce que c'est sur que si à côté du fait d'être autiste on est blanc, hétéro, cis, un homme, dyadique, en bonne santé etc, bah on ne se rend pas forcément compte de l'ensemble des privilèges dont on bénéficie... Mais quand on est une femme, racisée, intersexe, pas hétéro, trans, malade, en fauteuil etc, bah c'est autre chose quoi.. Et penser l'intersectionnalité c'est aussi sortir de sa petite expérience personnelle en s'ouvrant aux différences, aux autres oppressions, à la façon dont elles peuvent se cumuler pour les personnes concernées et l'impact que cela a sur leur vie.
D'un regard extérieur, le côté militant m'apparait assez peu présent dans le milieu aspie (mais je peux me tromper !), alors perso je trouve plutôt ça chouette qu'une voix militante se fasse entendre. C'est tout l'inverse du misérabilisme justement, c'est une façon de promouvoir l'empowerment (désolé je n'ai jamais trouvé d'équivalent français correct pour englober cette notion de "reprendre le pouvoir sur sa vie et se renforcer personnellement pour se sentir mieux, plus fort-e, plus act-eur-rice de sa vie etc")...

Enfin bref, j'ai hâte de le lire pour voir de quoi il retourne. :)

_________________
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :)
Et Annihilator assumé :p


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com