[Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Lilette
Forcené
Messages : 10312
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#31 Message par Lilette » dimanche 31 décembre 2017 à 11:22

Mais on s'en moque complément de cette nana !
C'est toi qui la.prétend autiste, elle n'a pas de diagnostic, si ça se trouve elle est aussi autiste que ma chienne, faut arrêter un peu.
C'est SAOULANT que tu ramènes toujours ça à tout, elle n'est pas reconnue autiste, elle n'est même pas inscrite ici, tu n'as donc pas à nous gonfler avec elle sans arrêt à chaque message !
Ce n'est PAS parce que TOI tu la.penses autiste qu'elle l'est, et tu n'as PAS à nous parler de ça à longueur d e temps !
Va donc jouer ailleurs bon sang, toi & ta conception de l'autisme à 2 sous :evil:
TSA.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3791
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#32 Message par WinstonWolfe » dimanche 31 décembre 2017 à 12:21

Modération (Winston) : Merci de s'en tenir au sujet, les considérations personnelles sont superflues ici.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#33 Message par MrsJack » samedi 13 janvier 2018 à 10:33

J'ai emprunté ce livre hier à la BU et j'en ai lu la moitié (en discontinu, en gros j'ai lu des passages qui m'accrochaient et dans le désordre ; normalement je ne fais ça que pour les bouquins scientifiques en me concentrant sur les thématiques qui m'intriguent, mais vu que son livre n'est pas organisé chronologiquement il se prête bien à cette méthode de lecture)

Franchement je le trouve bof...
Ce n'est pas très bien écrit, certes elle connait des mots compliqués mais la prose n'est pas belle. J'ai eu en plus l'impression de lire un brouillon de son blog, c'est de l'écriture du web, pas de la littérature.

Comme c'est une auto biographie elle ne parle que d'elle, tout le temps (et un peu de son fils) et à force c'est pénible.
Je commence à avoir mes habitudes sur ce forum (lire les témoignages de différentes personnes dans une seule journée) et en plus j'ai emprunté d'autres livres hier ("Le syndrôme d'Asperger" de Tony Attwood, "Les nombreux visages du syndrôme d'Asperger" de Maria Rhode (dir) et "L'Asperger au féminin" de Rudy Simone), or j'ai commencé par lire des chapitres de Tony Attwood avant de passer sur le livre de Reynaud et ça a été le jour et la nuit avec le bouquin d'Alexandra Reynaud qui paraît du coup très superficiel et mal rédigé.

L'auteure sait que l'autisme est un spectre, elle le répète tout au long de son livre, mais elle se concentre sur son cas personnel (vu que c'est celui qu'elle connait le mieux). Ce n'est pas complètement inintéressant à lire, loin de là, mais c'est lassant et "pénible", en tout cas c'est le sentiment que ça m'a donné.
Malgré les difficultés qu'elle évoque, elle n'attire pas la sympathie, ni même la compassion, ce qui est étrange (par exemple quand je lis des témoignages ici, je ressens par empathie la douleur ou la colère de ceux qui postent, dans le livre d'Alexandra Reynaud rien - que d'al). J'ai eu l'impression qu'elle était vraiment très prétentieuse ("fière") mais du coup ça ne donne vraiment pas envie de s'adapter (d'adapter le monde) aux autistes. Elle, elle se débrouille très bien toute seule et en plus le reste du monde semble la gaver donc autant ne pas s'en soucier.

En fait, quand je l'ai lu j'avais plus l'impression d'être face à mon pote HQI non autiste qui a un problème d'égo, qu'à un témoignage d'Asperansa.
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

pimpoline
Passionné
Messages : 405
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#34 Message par pimpoline » samedi 13 janvier 2018 à 12:13

Toujours pas lu ce bouquin mais vu vos retours, c'est pas demain que ça va arriver!
A vrai dire je ne suis pas trop fan du blog... mais c'est avant tout une question d'ergonomie (je suis très exigeante quant à la facilité de lecture : choix des polices etc).
Je pense que c'est inévitable que certains fassent leur beurre sur l'autisme, comme pour des tas d'autres thèmes, on peut pas échapper à cette dérive. Il faut voir si au final ça sert plus que ça ne dessert la cause en question.
Est-ce que son livre peut être plus parlant pour les gens qui n'y connaissent rien, que la BD de Julie Dachez par exemple? Je me souviens que certains ici avaient que les illustrations de situations pénibles étaient presque prises à la rigolade par des personnes extérieures.
MrsJack a écrit : En fait, quand je l'ai lu j'avais plus l'impression d'être face à mon pote HQI non autiste qui a un problème d'égo, qu'à un témoignage d'Asperansa.
Marrant, ou curieux, étant toi-même HQI et Aspie... ça confirme juste le bon sens qui veut que c'est pas parce qu'on a un même diagnostic qu'on va avoir le même profil. Ouf!!
Et du coup je me demande aussi ce qui pourrait rendre cette personne plus sympathique. Simplement ne parler que de son cas? Qu'est-ce qui fait que quand tu lis les messages du forum tu les trouves plus intéressants ou agréables à lire?
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 150
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#35 Message par FidjiTiwi » samedi 13 janvier 2018 à 13:58

Plus que le sujet, c'est la façon dont elle le traite qui ne la rend pas sympathique. J'en suis ressortie avec le sentiment qu'en dehors de son expérience tout était moins concluant. Que si je n'avais pas vécu exactement la même chose qu'elle, je pouvais arrêter tout de suite de me questionner. Que seule elle savait ce qu'étais de vivre Asperger.
Maman de R (18 ans, HPI, déscolarisé), N (16 ans, HPI, en attente de diag TSA) et A (6 ans, traits autistiques).

THPI, phobie sociale en 2017. Asperger évoqué par ma psy TCC et mon psychiatre.
RDV au CRA le 30/07/2019.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#36 Message par MrsJack » dimanche 14 janvier 2018 à 10:41

Pimpoline a écrit :Est-ce que son livre peut être plus parlant pour les gens qui n'y connaissent rien, que la BD de Julie Dachez par exemple
Ce n'est pas la même approche et personnellement j'aurais tendance à penser que la BD est mieux appropriée car mieux ordonnée. (Plus le fait que le personnage mis en scène dans la BD n'est pas arrogant comme Alexandra Reynaud).
Après la BD est loin d'être parfaite, mon compagnon a aussi lu la BD que je lui ai prêté et il a trouvé qu'elle était "bof". Selon lui ça ne raconte pas grand chose mais comme elle se lit vite ça passe. Il faut dire que c'est un passionné de BD, donc il en attend du divertissement, pas une leçon de psychologie pour savoir comment c'est d'être une femme autiste de haut niveau. Au moins il l'a lu, il n'ouvrira jamais le livre (sans image), d'Alexandra Reynaud.
Marrant, ou curieux, étant toi-même HQI et Aspie... ça confirme juste le bon sens qui veut que c'est pas parce qu'on a un même diagnostic qu'on va avoir le même profil. Ouf!!
Je suis HPI mais rien ne prouve que je sois aussi aspie. La psy ne sait pas quoi faire de mon cas.
En tout cas, même pour le côté "zèbre" je ne me retrouve pas souvent dans les propos d'A. Reynaud, mais c'est aussi le cas sur zebra crossing. Je trouve qu'il y a beaucoup d'arrogance chez les HQI sans autisme (pas chez tous loin de là mais sur les regroupements internet ça ressort vachement vu que les propos se concentrent). Je suppose que ça dépend des personnalités mais aussi des environnements dans lesquels les HPI ont grandi et aussi de la "lourdeur" des difficultés/comorbidités qu'ils ont dû affronter. De ce que j'ai compris en la lisant, Alexandra Reynaud a grandi dans un milieu aisé et confortable, ce qui a limité ses problèmes de confiance en elle malgré ses atypicités.

Il y a tout de même un passage qui m'a ému, c'est lorsqu'elle parle de sa mère. Elle lui a demandé pourquoi elle n'avait pas "vu" ses particularités alors qu'elle les a vu chez son petit fils. Sa mère lui raconte alors la réaction du pédiatre qu'elle a vu et qui l'a culpabilisé en lui expliquant que c'était elle qui avait un problème et qu'elle projettait ses désirs sur sa fille...
Franchement je me suis sentie mal à la lecture de ce passage. Je n'ose pas imaginer le malsaise de sa mère et toutes les difficultés non réglées d'Alexandra juste parce que ce con a mal fait son taf... Et surtout le nombre d'enfants et d'adultes qui ont été dans leur situation.
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

pimpoline
Passionné
Messages : 405
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#37 Message par pimpoline » dimanche 14 janvier 2018 à 11:14

Oups, pardon oui je me suis trompée sur ton diagnostic.
Pour l'arrogance des HQI, je crois surtout que c'est le fait qu'on ne voit sur internet que ceux qui veulent bien s'y montrer donc ça donne un aperçu totalement biaisé...
On ne peut pas se faire une idée d'une population d'après ce qu'elle veut uniquement montrer, comme si on réduisait les Aspies à ce qu'ils racontent ici. Donc, même si je comprends ce que tu veux dire, je crois qu'il y a un risque de généralisation auquel il est bon de faire attention.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#38 Message par MrsJack » dimanche 14 janvier 2018 à 12:28

Oui tout à fait.
Internet a une drôle d'influence sur les gens, à la fois ça libère la parole et en même temps les gens instaurent de nouveaux codes sociaux/moraux tacites comme dans la vraie vie, si bien que la parole n'est pas si libérée que ça.
Lorsque quelqu'un veut aller à contre courant, il s'expose à la solitude et à de violentes critiques, mais dès que deux personnes disent la même chose les retournements de vestes se multiplient et de nouveaux témoins apparaissent soudainement, de personnes rassurées par les premiers témoignages se lâchent. C'est parfois ce que j'appelle "l'effet mouton" mais ce n'est pas que ça, il y a parfois des vraies convictions derrières, c'est juste qu'avant de parler il faut se "rassurer" en vérifiant que d'autres personnes pensent de manière similaire.

Je m'égare :roll: , pour en revenir à Alexandra Reynaud, j'aime bien le contenu de son blog, il m'a été utile lors de mes premières recherche sur le syndrôme d'asperger (même si je partage ton avis sur l'ergonomie, je trouve son truc fouilli et mal aligné, en plus il y a trop de fenêtres pubs partout) mais quand je prends un livre je m'attends à quelque chose de plus étoffé et de scientifique, pas à un énième article de blog accessible facilement depuis n'importe quel ordi relié à internet.
Bon je suis surtout influencée par mes habitudes de lecture...
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

pimpoline
Passionné
Messages : 405
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#39 Message par pimpoline » dimanche 14 janvier 2018 à 13:16

Etre exigeant ou ne pas l'être! :wink:

Oui internet crée cesse de nouveaux codes liés aux entre-soi. Le panurgisme a de beaux jours devant lui, la tiédeur aussi.

Je m'égare de même, pour en revenir à Zébrounette (lol), je me dis que si les bénéfices pour autrui sont plus importants que les torts éventuellement causés, alors c'est tout ce qui compte.
Après tout, tout le monde n'a pas le talent de Superpépette. :P (bon j'avoue, je ne suis pas objective, je suis fan et je partage certains de ses intérêts)
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#40 Message par MrsJack » dimanche 14 janvier 2018 à 16:43

Je ne sais pas si c'est une histoire de talent entre Superpépette et Alexandra Reynaud, moi je vois ça comme le capital sympathie ; Superpépette est plus tendre, plus douce dans son humour, moins fière aussi. Elle a une façon d'exprimer sa colère moins hautaine qu'A. Reynaud.

A propos d'A.Reynaud, je suis tombée cet après-midi sur une référence d'article de Morgane Romand (doctorante en psycho) :
http://www.sciencedirect.com/science/ar ... 5517300634
Que personne ne peut lire car c'est publié par Elsevier et que ça coûte un bras et que même les universités ne peuvent pas s'abonner... mais qui fait jaser.

Chose dingue : sur "Planète surdoués", l'article est vu comme un danger pour les surdoués. Ça voudrait dire que la surdouance est une maladie et non une qualité intellectuelle (bah ouais on sait tous que les zèbres sont des êtres différents mais supérieurs contrairement aux autistes :crazy: ). A l'inverse, Alexandra Reynaud sur son blog est heureuse de voir des psychologues reconnaître qu'il est possible d'avoir un TSA et d'être HPI. Pour elle c'est un progrès.

Je résume :
Pour les surdoués, associer surdouance/asperger (enfin TSA) c'est être dévalorisé (et assimilé à des malades).
Pour les autistes, associer surdouance/asperger c'est être valorisé (pour son intelligence).

http://les-tribulations-dune-aspergirl. ... -spectres/

http://planetesurdoues.fr/index.php/201 ... -spectres/

Je trouve ça assez dingue cette divergence de ressenti qui n'est liée qu'à la perception que chacun a de sa vie et de son identité, surtout je me demande si finalement certains autistes et certains surdoués ne sont pas enfermés dans des clichés négatifs/positifs sur ces deux "groupes".

En ça, le bouquin d'Alexandra Reynaud est intéressant car il est ambigu : en fait elle dit être fière d'être asperger, mais en réalité elle est fière de ce qu'elle est, dans sa globalité, donc de son THQI et de son TSA et de tout le reste de sa vie et de son parcours. Elle est incapable de faire une différence qualitative entre la surdouance et l'autisme alors que pourtant ce sont deux choses très différentes en théorie. Mais le mélange des deux, pour elle, est une source de fierté.
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Anthea
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : samedi 20 janvier 2018 à 8:04

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#41 Message par Anthea » samedi 20 janvier 2018 à 9:19

J'ai lu le livre, mais je ne m'y suis pas reconnue (ou alors si peu, que j'ai oublié).

Par contre, quand elle parle de son fils, ça me parle beaucoup plus ses réactions. Mais son livre m'a fait sourire à certains passages parce que j'avais l'impression d'entendre une copine qui m'avait sorti les mêmes phrases (j'ignore si elle est Aspie ou HP ou les deux, elle se sait juste hypersensible, mais a certains traits pouvant faire penser à un TSA).

Après, chacun a sa personnalité et son vécu, ce qui peut influencer la manière dont les traits autistiques se manifestent. Je suis en train de lire le livre de Tony Attwood et lui me parle beaucoup plus.
En pleine démarche pour confirmer ou infirmer un SA

Mafalda
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : samedi 22 juillet 2017 à 14:38

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#42 Message par Mafalda » jeudi 1 mars 2018 à 21:29

Je n'ai pas particulièrement aimé le livre, je n'y ai pas trouvé d'info ni un vécu en profondeur de ce qu'est l'autisme.

Par contre j'ai vraiment aimé son point de vu sur le Continuum autistique qui rejoindrait le hpi.
Je suis diagnostiquée hpi, mais ne m'y reconnais pas totalement. Et si je tends vers les symptômes Asperger, je ne les ai pas tous ou en tout cas pas avec toute l'intensité qui émane des divers témoignage que je peux lire ici ou ailleurs.
Bref j'ai l'impression d'avoir ouvert une porte avec le diag d'hpi, mais que je dois encore creuser pour comprendre.
La frise qu'elle met dans son livre à ce titre a été vraiment bouleversante pour moi car elle relate mon vécu. Donc merci à elle pour cela. C'est tout ce que j'ai retenu du livre.
Non diagnostiquée SA, en questionnement.
HPI

Avatar du membre
Zengali
Adepte
Messages : 292
Enregistré le : dimanche 1 mai 2016 à 9:38

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#43 Message par Zengali » vendredi 2 mars 2018 à 17:41

J'ai des a prioris sur ce bouquin...
d'abord je pars du principe que c'est pas très aspie d'écrire un bouquin qui s'appelle "Asperger et fière de l'être". J'aimais déjà pas son blog que je trouve entaché de mumisme (néologisme que je viens de créer pour dire qu'elle a une posture de maman en grande majorité, ce contre quoi je n'ai rien en soi sauf quand ça en devient envahissant).

Bref tout ça pour dire que très malhonnêtement (puisque je n'ai pas lu le livre), je pense que c'est plutôt un point de vue HQI qu'aspie.
Déjà la notion de fierté d'être quelque chose qu'on n'a pas choisi... j'sais pas trop.
A moins qu'elle ait voulu reprendre une expression courante. Vendeuse. Bref.
Aspie et HPI,
et maman du même en pas pareil, il a 12 ans.

Mafalda
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : samedi 22 juillet 2017 à 14:38

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#44 Message par Mafalda » vendredi 2 mars 2018 à 18:05

On peut supposer aussi qu'elle n'a pas choisi le titre du livre .... Les maisons d'éditions aiment bien les titres tapageurs ...
Non diagnostiquée SA, en questionnement.
HPI

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 520
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: [Livre] Asperger et fière de l'être (Alexandra Reynaud)

#45 Message par Betta splendens » samedi 20 octobre 2018 à 9:54

J'ai aussi lut se livre

A la fois j'ai aimé et j'ai pas aimé

J'ai aimé car j'aime bien lire les expériences d'autre personne autistes, c'est toujours enrichissant.

Et j'ai pas aimé car en faite.....je n'ai rien apprit de nouveau sur cette particularité, bref j'ai un peu le sentiment d'avoir perdu mon temps en lisant ce livre.

Moi la fierté je la prend dans le sens ,ou malgré mes difficultés, je suis fière d'avoir réussit des choses qu'une personne normal ne réussirait pas.


Mais attention cette fierté est un leurre, elle cache aussi une souffrance énorme.
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Répondre