Page 9 sur 9

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : mardi 4 septembre 2018 à 15:10
par minicil
Merci Jean d'avoir copié cet article
:kiss:

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : dimanche 9 septembre 2018 à 13:42
par Lilette
Julie Dachez, une incarnation de l’autisme au féminin
bah voyons ... :roll:

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : vendredi 14 septembre 2018 à 16:50
par Grisha
Et voilà, je l’ai acheté ! :D J’adore le ton, le style... Quel charisme, Julie Dachez ! :o J’aime beaucoup ce qu’elle fait sur YouTube et sur son blog.

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : jeudi 13 décembre 2018 à 22:41
par Geogaddi
J'ai été surprise en lisant les avis, j'avais tellement lu d'excellents commentaires ça et là que je pensais qu'ici aussi il ferait l'unanimité, mais c'est très intéressant de voir qu'autant de personnes ne s'y reconnaissent pas ou peu !

Pour ma part, ma mère l'a emprunté après que le médecin m'ait fait part d'un potentiel TSA et m'a invitée à faire de nouvelles démarches, j'ai osé en parler à ma mère, qui n'a pas du tout été surprise et a donc emprunté le livre le lendemain pour en savoir plus, ça a été pour elle une claque, elle a eu l'impression de lire une description de ma vie.

Il est vrai que j'ai énormément de points communs avec Julie Dachez à en croire ce qu'elle écrit: notamment le fait que je me prédestinais à une carrière dans la recherche moi aussi, mais je me retrouve globalement dans 95% de ce qu'elle raconte, cet ouvrage a clairement boosté mon sentiment de légitimité à me faire diagnostiquer, et il a donné des clefs de compréhension très utiles pour mes parents qui étaient assez déconcertés par certains de mes comportements depuis toujours.

Après, je comprends qu'il ne parle pas à tout le monde, dans le fond comme dans la forme (que j'ai moi aussi trouvé parfois un peu simpliste avec des détails perso, l'histoire de Tinder etc qui ne m'intéressaient pas trop, et étant écrit par une spécialiste, j'aurais aimé avoir plus d'infos plus "scientifiques", mais j'imagine que ce n'était pas le but premier recherché).

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : vendredi 14 décembre 2018 à 0:41
par freeshost
Geogaddi a écrit :
jeudi 13 décembre 2018 à 22:41
Après, je comprends qu'il ne parle pas à tout le monde,
Surtout que nous constituons un spectre, une constellation de constellations de constellations de ... :lol: Chaque personne a son propre vécu, sa propre suite d'expériences. :mrgreen:

Et sa pensée évolue, ses représentations, ses ressentis, ses sources de motivation...

Un point n'est pas le référentiel. :mrgreen:

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : vendredi 14 décembre 2018 à 19:52
par SanGoku
Geogaddi a écrit :
jeudi 13 décembre 2018 à 22:41

Après, je comprends qu'il ne parle pas à tout le monde, dans le fond comme dans la forme (que j'ai moi aussi trouvé parfois un peu simpliste avec des détails perso, l'histoire de Tinder etc qui ne m'intéressaient pas trop, et étant écrit par une spécialiste, j'aurais aimé avoir plus d'infos plus "scientifiques", mais j'imagine que ce n'était pas le but premier recherché).
Il faut le voir comme un ouvrage introductif grand public, pour déciller les yeux à qui de droit. Il est clair que sa destination n'est pas scientifique, même si elle s'appuie grandement sur les travaux de sa thèse en psychologie sociale, que je suis en train de lire ( j'ai dépassé le premier tiers ). À mes yeux Julie est militante activiste, son livre est donc au service de sa cause.

Si tu veux des références scientifiques, là - avec sa thèse - tu seras servi ! ( Si besoin je te donnerai le lien en MP pour la télécharger )

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : dimanche 6 janvier 2019 à 12:36
par Manfromnowhere
Bonjour à tous,

je viens de finir ce livre et j'ai bien aimé dans l'ensemble et si j'avais une âme (lol) j'aurais pleuré à la toute fin du livre.
Un petit mélange entre biographie et référence documentaire (à la même manière que le film documentaire 'le cerveau d'Hugo')J'ai surtout aimé les passages biographiques, à la vérité c'est ce que je recherchais quand on m'a offert ce livre pour noël, et ce que j'adore par-dessus tout ce sont les moments où on expose que la personne a un parcours scolaire incroyable alors que tous ces profs voulaient les descolariser, ca prouve que la France est passée à côté de son système éducatif et s'est privée de personnes aux richesses incroyables !
J'ai moins aimé certains passages qui se veulent plus donneurs de leçon notament sur la sexualité, je n'ai pas trop compris ce que ça venait faire dans ce livre.
Mais bon : livre intéressant, c'est à lire !

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : lundi 11 février 2019 à 20:34
par Christotophe
Elle est surtout la seule à avoir proposé dans un sujet de thèse, que j'ai lu, un approche psychosociale de l'autisme. J'ai eu beau chercher sur le portail theses.fr, qui regroupe l'ensemble des thèses réalisées en France ou bien étant en cours de réalisation, elle est bien la seule à proposer cette approche. Pour celles et ceux qui seraient intéressés elle est en téléchargement libre.

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : lundi 11 février 2019 à 22:30
par olivierfh
Christotophe a écrit :
lundi 11 février 2019 à 20:34
proposé dans un sujet de thèse, que j'ai lu, un approche psychosociale de l'autisme.
Sujet lancé ici: "L'autisme autrement: l'approche psychosociale de Julie Dachez" (voir aussi "Neurodiversité").

Re: [Livre] Dans ta bulle (Julie Dachez)

Posté : vendredi 15 février 2019 à 16:56
par Christotophe
Geogaddi a écrit :
jeudi 13 décembre 2018 à 22:41

Après, je comprends qu'il ne parle pas à tout le monde, dans le fond comme dans la forme (que j'ai moi aussi trouvé parfois un peu simpliste avec des détails perso, l'histoire de Tinder etc qui ne m'intéressaient pas trop, et étant écrit par une spécialiste, j'aurais aimé avoir plus d'infos plus "scientifiques", mais j'imagine que ce n'était pas le but premier recherché).
Si tu veux lire quelques choses de plus scientifiques, il faut lire Laurent Mottron ou Tony Attwood, tu peux aussi lire sa thèse, la bibliographie est fournie mais le problème qui peut se poser, c'est l'accès au sources (C'est pas évident de se procurer ces ouvrages si l'on est pas dans le milieu de la rechercher) et il y a une condition sine qua none, c'est la maîtrise de l'anglais ou dans bien des domaines, selon moi, la langue anglaise surpasse le français par sa limpidité et sa fluidité. Dans le cadre de mes études, j'ai été pas mal dans un parcours recherche et je sais de quoi je parle... Ou alors, si tu veux gerber, tu peux lire le psychanalyste Bernard Golse entre autre ! Parenthèse fermée.

Ce que je veux dire, c'est que le passage dont tu parles est loin d'être futile selon moi. Elle y expose l'extrême vulnérabilité des femmes asperger face à de potentiel "prédateurs sexuels" et c'est pas rien... En général, ce qui reviens souvent chez les hommes, c'est la difficulté à trouver une petite copine ce qui est tout de même moins "grave".

Après, c'est un ouvrage qui n'est pas présenté comme ayant valeur scientifique. Il est présenté comme un roman et c'est écris noir sur blanc. Ce que je pense, c'est que ces différentes littératures se complètent utilement. Personnellement, j'ai commencé a aborder le thème des TSA Avec Attwood, c'était plus naturel pour moi au vu de mon cursus universitaire. Aujourd'hui, je recherche beaucoup plus de livres témoignages qui m'aident à avancer et à mettre des mots sur ce que je ressens, parce que c'est pas toujours évident.

Il m'est arrivé souvent de regardé dans le vague en ne pensant à rien. A l'époque, c'est à dire il n'y a pas si longtemps puisque je ne me suis découvert Asperger que très tard, lorsque je racontais ça à un psychiatre, ou même seulement mon généraliste, le mot qui revenait systématiquement, c'est dépression. Avec un peu de recul, je crois que c'est plutôt une stratégie mise en place par mon cerveau pour m'aider à faire le tris dans ma tête quand c'est le bordel.

Je m'éloigne du sujet dangereusement... recentrons-nous ! J'adhère totalement au mouvement de la neurodiversité que défend Julie Dachez ce qui ne signifie pas que je reconnaisse pas la détresse immense qui entoure d'autres autistes en particulier non verbaux qu'on a vite fait de classer dans la case "débile mental"...