[Film] Monsieur Je-sais-tout (Stéphan Archinard, François Prévôt-Leygonie)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2851
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#61 Message par TiZ » dimanche 13 mai 2018 à 7:52

Je suis allée voir le film, et même si je l'ai trouvé mieux que ce que la bande-annonce laissait penser, ce n'était pas "le film du siècle". Par exemple, j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de "raccourcis", comme quand Léo est à l'hôpital et qu'il ne parle pas, et que d'un coup, il se remet à parler. J'avais du mal avec les changements d'ambiance, que j'ai trouvé assez brutaux.
Par contre, c'est vrai que l'hôpital psychiatrique en prend pour son grade :wink:
Et même si Arnaud Ducret dit que le film n'a pas été tourné en cherchant à s'inspirer d'autres films sur l'autisme, j'ai trouvé quand même de nombreuses idées qui semblent reprises de films...
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#62 Message par philigram » dimanche 13 mai 2018 à 8:43

Je pense que l'on ne peut pas traiter du sujet sans tomber dans la caricature. Le cinéma est avant tout un spectacle et là pour transporter des émotions.
Un autiste "ordinaire" qui souffre à vouloir être comme tout le monde ne se filme pas.
Perso, j'ai trouvé que Ready Player One traitait bien mieux le sujet sans s'afficher.
Un homme qui n'arrivant pas à communiquer avec les autres et à les comprendre se créé un monde virtuel pour échapper au réel. Il met en place des outils pour couper ses émotions et pour être réellement ce qu'il veut être ... dans ce monde virtuel.
N'est-ce pas ce que l'on cherche en se créant notre mondre imaginaire et en se construisant une vie intérieur ?
En tout cas ce genre de personnage me touche plus que le gamin qui sait tout. Mais il existe une forme d'autisme par autiste. Je suis un peu saturé des films montrant des autistes savants qui finissent par être soit guérit miraculeusement, soit ont réussi à faire de leur don un atout pour vivre heureux, soit sauver le monde.
Mais l'autisme invisible est difficile à médiatiser sauf si on envisage une fin tragique !
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2851
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#63 Message par TiZ » dimanche 13 mai 2018 à 11:42

Je suis d'accord avec toi philigram, c'est aussi ce qui donne un film "vendeur".

Pour ma part, je trouve que Crazy in love est beaucoup moins caricatural, en tout cas je me retrouve plus dans ces personnages.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1259
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#64 Message par Siobhan » dimanche 13 mai 2018 à 14:38

Je viens de voir le film

Avec la grille de lecture présentée par Misty d'un film comme film militant, j'ai trouvé "Monsieur je sais tout" très fin quasiment sur toute sa durée.

Je l'ai vu en famille, ça a plût aussi.
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

"Cría cuervos y te sacarán los ojos."
Élève des corbeaux, et ils t'arracheront les yeux.
Proverbe espagnol

Cardamome
Forcené
Messages : 670
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#65 Message par Cardamome » dimanche 13 mai 2018 à 15:57

Je suis allée voir le film.

En tant que maman, j'ai été touchée par les allusions à la fatigue de la grand-mère qui s'est beaucoup occupé du jeune, le couple vieillissant à son service, dont le mari n'arrive pas à convaincre l'entraîneur de prendre son neveu avec lui... Et sa femme qui craque et vient lui imposer, en expliquant que la grand mère y a laissé sa santé et qu'elle voit son mari prendre le même chemin. Ils ne parviennent pas à réveiller sa fibre familiale !
On devine que la vie n'a pas épargné la grand mère, sa fille qui est partie et "spéciale", son fils qui est parti brouillé pour vivre sa passion sportive...

L'ombre du grand père que l'on devine autoritaire rien qu'à voir son portrait et la coiffe militaire...

La joie de Léonard en train de faire du char à voile !
Spoiler :  : 
même si je suis capable de percevoir des émotions bien plus contenues chez mon fils, quand il éclate et rayonne de bonheur, ça me fait chaud au cœur. J'ai parfois peur de mal interpréter sa retenue d'émotions. Prendre un silence pour un "je vais bien" et me tromper.
Bien sûr il y a beaucoup de"raccourci", des passages "cousus de fil blanc", mais j'ai perçu aussi le reste.
J'ai souri, j'ai ri aussi...
J'ai passé un bon moment, rien d'extraordinaire, mais des choses plausibles.
Le jeu du jeune acteur m'a plu.

Mon fils n'a pas voulu venir le voir...mais a du regarder 5,6 fois la bande annonce :wink:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Universal.love
Habitué
Messages : 97
Enregistré le : dimanche 25 mars 2018 à 4:57

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#66 Message par Universal.love » dimanche 13 mai 2018 à 19:51

Bonsoir,
J'y suis allé Vendredi,j'ai passé un bon moment,j'ai beaucoup aimé même si le film met du temps à démarrer,je suis sorti de la séance apaisé d'être rentré dans cet univers où au final,la morale étant que chacun peut s'apporter beaucoup malgré les différences.
Diagnostiqué : Syndrome d'Asperger

mikkel
Forcené
Messages : 707
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#67 Message par mikkel » lundi 14 mai 2018 à 7:29

TiZ a écrit :Je suis d'accord avec toi philigram, c'est aussi ce qui donne un film "vendeur".

Pour ma part, je trouve que Crazy in love est beaucoup moins caricatural, en tout cas je me retrouve plus dans ces personnages.

Du coup, on a regardé "Crazy in love" hier soir. J'ai aimé les explications (scènes bien jouées aussi) suite aux dîners avec le patron et au restaurant.
Spoiler :  : 
"j'ai pas besoin qu'on me sauve, merde... j'ai juste besoin qu'on me foute la paix"
Décidément, c'est souvent le soir les disputes !
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#68 Message par Benoit » lundi 14 mai 2018 à 12:27

Un contre exemple à la représentation "basique" de l'autisme dans le film, avec cette série israëlienne sur l'autisme.



+100 points pour le premier personnage qui ne recherche pas "des consignes claires" au travail.

Malheureusement, ça ne devrait pas passer en France.

Désolé si quelqu'un en a déjà parlé, le titre de la série n'aide pas à faire une recherche.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4135
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#69 Message par misty » lundi 14 mai 2018 à 12:53

Benoit a écrit : +100 points pour le premier personnage qui ne recherche pas "des consignes claires" au travail.
Je comprends ça plus comme "je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire". Il faudrait voir en hébreu ce que ça donne, je pense que c'est subtil.

Même s'il y a un petit couac au niveau du sens aussi, j'aime beaucoup:
"Why does the outside scare you?" => "I don't go outside so I don't feel" :lol:

Pour la diffusion française, il y a un peu d'espoir quand même car elle a eu le Grand prix du festival Séries mania et a de super critiques dans les médias français. :)

Par contre, il y a une série américaine qui porte le même titre mais n'a rien à voir, même si un des héros a le SA.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#70 Message par Benoit » lundi 14 mai 2018 à 13:08

misty a écrit : Je comprends ça plus comme "je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire". Il faudrait voir en hébreu ce que ça donne, je pense que c'est subtil.
C'est bien ça, mais c'est également ça que comprennent les gens (nt) quand on parle de "consignes claires".
La première demande d'une entreprise à un coach pour un accompagnement de personne asperger, c'est comment la faire obéir.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4135
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#71 Message par misty » lundi 14 mai 2018 à 16:49

Ok oui... C'est toute la subtilité pour certains entre un "besoin de consignes claires" et l'autoritarisme pathologique type "pour me compter ces petits pois je veux absolument que vous commenciez par celui-là et pas un autre" :mrgreen:
Cardamome a écrit :En tant que maman, j'ai été touchée par les allusions à la fatigue de la grand-mère qui s'est beaucoup occupé du jeune, le couple vieillissant à son service, dont le mari n'arrive pas à convaincre l'entraîneur de prendre son neveu avec lui... Et sa femme qui craque et vient lui imposer, en expliquant que la grand mère y a laissé sa santé et qu'elle voit son mari prendre le même chemin. Ils ne parviennent pas à réveiller sa fibre familiale !
On devine que la vie n'a pas épargné la grand mère, sa fille qui est partie et "spéciale", son fils qui est parti brouillé pour vivre sa passion sportive...
J'ai été touchée par le personnage de la grand-mère également, je l'ai trouvée assez en retenue par rapport à d'autres films sur le sujet qui à force d'en rajouter sur les "aidants familiaux" me semblent avoir l'effet contraire à celui escompté (= ces personnages finissent par agacer alors qu'on devrait compatir).
Je trouve bien d'avoir laissé de la place à cette voix là, sans qu'elle ne nuise au reste. :)

Pour revenir sur les représentations "caricaturales", je pense qu'il faut garder à l'esprit que si l'autisme très invisible est difficile à porter (on est d'accord), il me semble encore plus urgent de sensibiliser à ces formes qui peuvent sembler stéréotypées mais concernant quand même plein de gens. Je pense notamment aux autistes verbaux très "percutants" qui sont très souvent mal jugés et sur qui il faudrait aider "les gens/l'opinion/la société" à porter un autre regard.
Spoiler :  : 
En bibli dernièrement, j'ai eu affaire à un jeune homme qui, après que j'ai gentiment mentionné que son choix de bd semblait chouette m'a répondu "ben oui j'ai eu beaucoup de mal à trouver quelque chose d'intéressant parce que ce que vous avez c'est très nul, quand même." :o Là-dessus, comme il semblait lancé, il continue en me disant qu'en temps normal il fréquente une autre bibliothèque parce que "là-bas ils sont quand même plus sympas que la dame qui est ici d'habitude (et donc que je remplaçais)" :?
J'ai cru que la collègue à côté allait tomber de son siège, mais perso j'ai juste eu un sourire amusé (en plus il m'a évoqué un peu à brûle-pourpoint toucher l'AAH, donc je pense avoir une petite idée du profil...)
C'est le genre qu'on va trouver "caricatural" au cinéma, pourtant ces personnes je les ai bel et bien en face de moi de temps en temps, et à moins d'être sensibilisé aux TSA il est facile de se dire "ah non mais quel connard celui-là"...
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#72 Message par Benoit » lundi 14 mai 2018 à 17:18

Instant HS :geek:
Continuons à taper autour du buisson, puisque c'est un sujet que je considère important.
misty a écrit :Ok oui... C'est toute la subtilité pour certains entre un "besoin de consignes claires" et l'autoritarisme pathologique type "pour me compter ces petits pois je veux absolument que vous commenciez par celui-là et pas un autre" :mrgreen:
Le problème dans cet exemple est que la personne autiste n'a pas forcément envie de compter les petits pois. Et qu'être autiste ne devrait forcer personne à accomplir ce genre de tâche merdique.

Le problème des "consignes claires" se rattache amha à la question des moyens, les autistes ayant souvent des difficultés à identifier et mettre en oeuvre les façons d'arriver à un objectif (qu'ils voient sans aucun problème, lui).

Et là non plus, personne ne les aidera sur ce point. Pour poursuivre l'analogie, personne n'expliquera à la personne autiste comment compter des petits pois si elle a envie de le faire, on lui prescrira un soutien psy pour "apprendre à se débrouiller".

Bref, de la question des objectifs et des moyens, on tire une double ou triple mauvaise façon de s'occuper de l'autisme.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4135
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#73 Message par misty » lundi 14 mai 2018 à 18:49

En fait j'ai pris cet exemple assez absurde un peu volontairement, dans le sens où les tâches qu'on distribue aux autistes sont effectivement souvent relou (parce que répétitives, analytiques ou autres type d'activités pas très plébiscitées par les non-autistes), mais en plus on leur impose des méthodes complètement nazes. C'est assez logique puisque personne ne le faisant, personne ne cherche l'efficacité ou la simplicité, ce qui compte c'est qu'il y ait une "procédure", et un contexte permettant au chef de "cheffer".
J'ai souvent mis en place des méthodes autres pour faire des trucs que personne ne faisait jamais (soit qu'ils n'y arrivaient pas car trop compliqué, soit que c'était trop pénible), et chaque fois il y a recadrage et courroux si tu ne suis pas les consignes faites pour personne par personne.

Dans le cas de "l'accompagnement", je pense que c'est une question de condescendance/paternalisme parce qu'on veut bien que les autistes parviennent à des résultats mais c'est à condition que quelqu'un d'autre qu'eux ait trouvé la solution. Je vois un peu moins ça systématiquement (aléluia Image), mais dans le social il faut bien avouer qu'il y a un paquet de gens qui choisissent ces carrières-là afin de pouvoir se sentir supérieurs face à des "déficients". Ré-équilibrer la balance suppose leur enlever la motivation première qui les fait venir bosser. :?
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1259
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#74 Message par Siobhan » lundi 14 mai 2018 à 19:00

misty a écrit : Dans le cas de "l'accompagnement", je pense que c'est une question de condescendance/paternalisme parce qu'on veut bien que les autistes parviennent à des résultats mais c'est à condition que quelqu'un d'autre qu'eux ait trouvé la solution. Je vois un peu moins ça systématiquement (aléluia Image), mais dans le social il faut bien avouer qu'il y a un paquet de gens qui choisissent ces carrières-là afin de pouvoir se sentir supérieurs face à des "déficients". Ré-équilibrer la balance suppose leur enlever la motivation première qui les fait venir bosser. :?
Ça me rappelle un passage de "Voyage au bout de la nuit" de Louis-Ferdinand Céline, où le narrateur dit
"La pitié, c'est le pire qu'on puisse faire à une personne.".
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral

"Cría cuervos y te sacarán los ojos."
Élève des corbeaux, et ils t'arracheront les yeux.
Proverbe espagnol

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4888
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: [Film] Monsieur Je-sais-tout - sortie le 9 mai 2018

#75 Message par Manichéenne » mardi 15 mai 2018 à 10:32

Benoit a écrit :Et là non plus, personne ne les aidera sur ce point. Pour poursuivre l'analogie, personne n'expliquera à la personne autiste comment compter des petits pois si elle a envie de le faire, on lui prescrira un soutien psy pour "apprendre à se débrouiller".
Spoiler :  : 
Heureusement que ce n'est qu'un analogie, parce que l'orthoptiste a appris à mon fils à compter les petits pois/jetons. Il n'avait pas de stratégie de recherche, se perdait dans l'espace, n'arrivait pas à prendre de repères.
(Je poursuis par une analogie sur mon cas personnel sur ma présentation, pour éviter un HS sur un film que je n'ai pas vu.)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Répondre