[Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Winona
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

[Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#1 Message par Winona » lundi 7 janvier 2019 à 12:44

Radio : France Inter
Emission : Grand bien vous fasse
L’autisme, une intelligence atypique (07/01/2019)


Qu’est-ce qu'est exactement le trouble du spectre autistique...
Quelques idées reçues,
Tu es vraiment autiste, sors de ton autisme, un comportement autiste…
Les termes péjoratifs sur le trouble du spectre autistique pullulent…

Je vous propose de découvrir l’intelligence atypique des autistes, particulièrement dans ses formes les moins sévères…
Saviez-vous par exemple que le célèbre naturaliste anglais Charles Darwin, souffrait sans doute d’une forme d’autisme, qui lui permit ces découvertes sur l’évolution de l’espèce humaine et qui changèrent le monde.
C’est ce que nous dirons nos invités…

Bien évidemment l’autisme est un handicap, mais nous verrons que leur manière de penser, de voir, de ressentir, le monde est hors-norme…
Dans le même temps, leur hyper-sensorialité, leur hypersensibilité, leur attention au micro-détail, le fait d’être des caméléons sociaux est une source de fatigue et de stress intense…
Il semblerait que ce soit le prix à payer pour leur intelligence atypique…

Comment vivre cette force et cette fragilité ?
Comment les aider à exprimer au mieux leur talent pour qu’ils ne souffrent plus à l’école, en famille, au travail, avec leurs amis, dans leurs couples ?
Y a-t-il une forte proportion d’autiste chez les surdoués, chez ceux qui sont doté d’un haut potentiel intellectuel ?
Nous verrons d’abord ce qu’est exactement le trouble du spectre autistique et combattrons quelques idées reçues ?

Invités : Afsané Sabouhi (journaliste à Ça m’intéresse), David Gourion (psychiatre) et Séverine Leduc (psychologue), auteurs de Éloge des intelligences atypiques : Pas comme les autres, plus que les autres !
À l'antenne également Aline Perraudin (Santé Magazine) et Baptiste Beaulie.


:arrow: Vous pouvez écouter cette émission en replay sur le site de France Inter :
https://www.franceinter.fr/emissions/gr ... nvier-2019


Image
Suspicion Asperger. En cours de diagnostic dans un centre expert.

Ma présentation

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4051
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#2 Message par misty » lundi 7 janvier 2019 à 14:36

J'ai tenu 4 minutes 30.
"Ce qui est intéressant, c'est d'aller regarder sur les blogs d'échanges entre personnes du spectre autistique (...) elles nous voient comme des gens extrêmement superficiels...avec des mémoires de poissons rouges...menteurs...manipulateurs...incapables de faire autre chose que de tchatcher pour ne rien dire..."
Ce qui serait intéressant, pour un psychiatre qui écrit un livre sur l'autisme, c'est d'arrêter de lire de la merde et d'aller dire de la merde à la radio.
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Lilette
Forcené
Messages : 10233
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#3 Message par Lilette » lundi 7 janvier 2019 à 14:59

En même temps avec des journalistes de "santé magazine" & "ça m'intéresse" en invités ça fait pas très sérieux.
C'est quoi leur rapport/connaissances de l'autisme à ces gens là ?
Je suis tjs ébahie du manque de liens av des invités sur certaines émissions radiophoniques ou même télévisuelles.
TSA.

Avatar du membre
Danse Avec Les TSA
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : vendredi 4 janvier 2019 à 11:21

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#4 Message par Danse Avec Les TSA » lundi 7 janvier 2019 à 15:30

Bon il ne faut pas attendre un débat informé et informatif sur l'autisme d'une émission comme celle-là ^^

Si ça peut sensibiliser le grand public sans dire d'aberrations pourquoi pas. Mais sur les 10 minutes que j'ai écoutées, je ne sais pas trop quoi en penser :?
Diagnostiqué TSA par un CRA

"Mieux vaut encore ne pas avoir l'air que d'avoir l'air de ne pas avoir l'air..." Pierre Dac

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2135
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#5 Message par lepton » lundi 7 janvier 2019 à 16:06

Par contre, pour faire écho à ce qui se dit en ce moment sur un autre fil, le psychiatre démonte bien la croyance d'un lien entre TSA et HPI (à 10:00 environ...)
Je n'ai pas été plus loin, parce que je n'ai pas trouvé ça passionnant... :innocent:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4051
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#6 Message par misty » mardi 8 janvier 2019 à 12:22

DanseAvecLesTSA a écrit :Si ça peut sensibiliser le grand public sans dire d'aberrations pourquoi pas.
Tout dépend de ce qu'on entend par "sensibilisation". Je ne vois pas comment faire évoluer l'acceptation d'un type de population par un autre type de population en commençant par leur dire "ils vous méprisent" :shock:
Tu imagines le gars TSA qui fait écouter cette émission à ses collègues et à sa hiérarchie? Bonjour le capital sympathie, non? :?

Le grand public c'est justement le nerf de la guerre, parce que la vulgarisation des connaissances pointues et leur assimilation par un max de personnes représente la clé de l'inclusion. Quelle inclusion peuvent espérer des enfants en milieu scolaire et des adultes milieu pro si on prend un état d'esprit "élitisto-fascisant" qui concerne 3 abrutis et qu'on l'attribue sans aucune nuance à l'ensemble du spectre autistique? Et ce dès le début de l'émission?

Je ne comprends pas du tout qu'on puisse entendre ça alors même que le dernier plan autisme insiste sur l'inclusion, justement. Je ne saisis pas la démarche du tout: ces personnes pensent-elles sincèrement aider les autistes en s'exprimant de la sorte?
J'essaie de n'y voir que de la maladresse, mais vu le ton léger ça semble les amuser pas mal. La majorité de ma problématique niveau interactions sociales c'est de m'épuiser à prouver aux gens que je ne suis pas une pétasse méprisante capricieuse vide d'émotions; donc forcément ça me fait moins rire qu'eux... Parce que je suis vraiment fatiguée.

Après, bien sûr chacun s'amuse comme il veut, mais bon à ce train là autant dépenser directement les budgets attribués à l'inclusion des personnes TSA dans des cartes Pokémon... :|
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

bézèdach44
Forcené
Messages : 1239
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#7 Message par bézèdach44 » mardi 8 janvier 2019 à 13:46

misty a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 12:22
Je ne vois pas comment faire évoluer l'acceptation d'un type de population par un autre type de population en commençant par leur dire "ils vous méprisent" :shock:
En même temps comment leur en vouloir, tu vas faire un tour sur des réseaux sociaux comme twitter, au bout de 10 min tu te rendras vite comte combien d'autistes (enfin, de pseudo autiste car pour la plupart ils ne sont que auto-diag) méprisent totalement les neuro-typiques, font une réelle guerre aux valides etc. Ces personnes font tellement de mal à la cause, ils ne s'en rendent même pas compte. Et le pire c'est que la plupart d'entre eux ne sont certainement pas autistes, mais parle en notre nom :? :? :crazy:
Autiste.

Avatar du membre
Danse Avec Les TSA
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : vendredi 4 janvier 2019 à 11:21

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#8 Message par Danse Avec Les TSA » mardi 8 janvier 2019 à 14:21

misty a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 12:22
DanseAvecLesTSA a écrit :Si ça peut sensibiliser le grand public sans dire d'aberrations pourquoi pas.
Tout dépend de ce qu'on entend par "sensibilisation". Je ne vois pas comment faire évoluer l'acceptation d'un type de population par un autre type de population en commençant par leur dire "ils vous méprisent" :shock:
Tu imagines le gars TSA qui fait écouter cette émission à ses collègues et à sa hiérarchie? Bonjour le capital sympathie, non? :?
Oui je suis d'accord, et comme je l'ai dit, je n'ai pas écouté l'émission en entier et très attentivement. En principe, quelque chose de vulgarisant et permettant déjà de lutter contre certains préjugés néfastes (du genre "c'est la faute de la mère", ou "autiste = génie en maths") me contenterait déjà un peu, même s'il y a beaucoup plus encore à faire.

Mais j'avoue que certains passages et leurs voix mielleuse m'ont rendu extrêmement sceptique.
bézèdach44 a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 13:46
misty a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 12:22
Je ne vois pas comment faire évoluer l'acceptation d'un type de population par un autre type de population en commençant par leur dire "ils vous méprisent" :shock:
En même temps comment leur en vouloir, tu vas faire un tour sur des réseaux sociaux comme twitter, au bout de 10 min tu te rendras vite comte combien d'autistes (enfin, de pseudo autiste car pour la plupart ils ne sont que auto-diag) méprisent totalement les neuro-typiques, font une réelle guerre aux valides etc. Ces personnes font tellement de mal à la cause, ils ne s'en rendent même pas compte. Et le pire c'est que la plupart d'entre eux ne sont certainement pas autistes, mais parle en notre nom :? :? :crazy:
Je confirme qu'il y a parfois des dérives militantes contre-productives. Promouvoir la neurodiversité est louable, mais cela ne doit pas se faire dans le rejet de la neurotypie. Je pense que vous avez déjà lu les critères du syndrome neurotypique :
Spoiler : 
Définition : Le syndrome neurotypique est un trouble neurobiologique caractérisé par un souci de préoccupations sociales, des délires de supériorité, et l'obsession de conformité.
https://spectredelautisme.blogspot.com/ ... pique.html

Au départ c'était une boutade, mais j'ai lu certaines personnes (dont on n'est pas sûr qu'elles soient autistes en effet) qui prennent cela très au sérieux, par exemple : "Le non-autisme est une maladie, ce sont eux qui devraient se faire soigner ...". C'est très pervers car cela contribue à renforcer la mythification, l'idéalisation du SA (et du AHN) en faisant fi des difficultés, des souffrances inhérentes aux TSA.
Diagnostiqué TSA par un CRA

"Mieux vaut encore ne pas avoir l'air que d'avoir l'air de ne pas avoir l'air..." Pierre Dac

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2785
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#9 Message par Lilas » mardi 8 janvier 2019 à 14:36

"Ce qui est intéressant, c'est d'aller regarder sur les blogs d'échanges entre personnes du spectre autistique (...) elles nous voient comme des gens extrêmement superficiels...avec des mémoires de poissons rouges...menteurs...manipulateurs...incapables de faire autre chose que de tchatcher pour ne rien dire..."
misty a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 12:22
Je ne vois pas comment faire évoluer l'acceptation d'un type de population par un autre type de population en commençant par leur dire "ils vous méprisent"
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça.
Même si tout le monde n'est pas tout ça, il y a effectivement des gens superficiels, menteurs, manipulateurs, ou qui perdent un temps considérable à parler pour ne rien dire (ayant moi-même une mémoire de poisson rouge, je ne permettrai pas de juger ce point).

Mais je ne suis pas persuadée que les dites personnes considèrent être jugées ainsi comme un signe de mépris.
J'en connais beaucoup (à mon travail), pour qui tous ces points sont des qualités dont ils se vantent ou qu'ils louent chez les autres.

Ils appellent ça être sociables, débrouillards, beaux parleurs, en gros, être à l'opposé de la pire des tares qui serait d'être autiste.

Bon, cela n'empêche que c'est stupide de catégoriser les gens en neurotypique/neuroatypique et attribuer des trais de caractères communs à chacune de ces catégories.
Mais ce qui parait être des défauts pour nous et donc relever du mépris peut en fait être jugé comme des qualités dans un autre système de valeurs.

Par exemple, beaucoup de personnes cultivent une superficialité de façade pour entretenir des relations non conflictuelles sur des sujets légers. Cela leur permet d'être bien mieux intégrées au groupe, et est valorisé par celui-ci.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25624
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#10 Message par freeshost » mardi 8 janvier 2019 à 21:32

Malheureusement, beaucoup de personnes se contentent de courts messages et de vidéos au lieu de lire des ouvrages (livres, fichiers pdf ou epub) conséquents et relativement exhaustifs. Et pas mal préfèrent se pavaner à des jeux audiovisuels à longueur de temps libre.

Et les divers biais cognitifs ne sont, de surcroît, pas encore enseignés à l'école obligatoire. Les sciences humaines et sociales (psychologie, philosophie, sociologie, économie, politique, droit, éthique, etc.) manquent cruellement. J'aurais bien aimé qu'on nous enseigne celles-ci à l'école obligatoire, ainsi que les problématiques sociétales (autant les prendre à bras le corps dès notre dixième année hors de la mère). :mrgreen:

Beaucoup de stimulation audiovisuelle et peu d'effort cognitif de réflexivité, de métacognition. :| Avarice cognitive quand tu nous tiens.

Attention ! Je ne dis pas que les sciences de la matière sont inutiles. :mrgreen:

Va falloir que je rédige des petits cours sur les biais cognitifs (adaptés à des 10-15 ans). :P

"Jean est une personne autiste.
Pierre est une personne autiste qui n'aime pas vraiment la foule.
Penses-tu qu'il y a plus de personnes comme Jean ou plus de personnes comme Pierre ?"

La plupart des personnes se diront qu'une personne autiste n'aime pas vraiment la foule, donc croiront qu'il y a plus de personnes comme Pierre.

Ce fut un exemple avec le biais de conjonction (favorisé par le biais de représentativité). :lol:

Il y a aussi la dictature du plein temps (favorisée entre autres par les loyers abusifs, les hausses excessives des primes d'assurance maladie, le paraître social (l'image, la réputation), etc.) qui empêche beaucoup de personnes d'avoir du temps à consacrer à ces thématiques.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Killashandra
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : mercredi 16 mai 2018 à 16:53
Localisation : 26

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#11 Message par Killashandra » mercredi 9 janvier 2019 à 6:55

freeshost a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 21:32

Va falloir que je rédige des petits cours sur les biais cognitifs (adaptés à des 10-15 ans). :P

"Jean est une personne autiste.
Pierre est une personne autiste qui n'aime pas vraiment la foule.
Penses-tu qu'il y a plus de personnes comme Jean ou plus de personnes comme Pierre ?"
Si jamais tu te lances dans ce projet, je suis intéressée.

Je partage ton avis concernant l'importance d'informer et de former les gens dès le plus jeune âge à ces problématiques / thématiques (la métacognition, l'autoapprentissage, l'esprit critique, les biais cognitifs et leur incidence sur notre perception du monde, et par extension sur la vie sociale ; le mentorat). Je m'efforce depuis plusieurs années de les intégrer à mon approche pédagogique et aux projets éducatifs que j'ai tentés de mettre en place (dont un projet de tutorat par les pairs), mais je suis loin de ce que j'aimerais faire.
Non diagnostiquée. En questionnement d'Aspietude (ou d'Apergirlitude).

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2785
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#12 Message par Lilas » mercredi 9 janvier 2019 à 8:11

Je viens de finir d'écouter l'émission, et j'ai trouvé ça plutôt pertinent pour ma part, et je trouve plutôt bien que ce soit sur France Inter qui est une radio de grande écoute.
En tout cas, je suis peut-être clichee mais j'ai trouvé que le portrait dressé me correspondait assez bien.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4051
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#13 Message par misty » jeudi 10 janvier 2019 à 13:03

bézèdach44 a écrit :En même temps comment leur en vouloir, tu vas faire un tour sur des réseaux sociaux comme twitter, au bout de 10 min tu te rendras vite comte combien d'autistes (enfin, de pseudo autiste car pour la plupart ils ne sont que auto-diag) méprisent totalement les neuro-typiques, font une réelle guerre aux valides etc.
Justement: je n'y vais pas, et je trouve que cette personne pourrait faire pareil :mrgreen:
Je suis une petite bibliothécaire sans diplôme, lui un psychiatre reconnu qui écrit des livres (pas particulièrement mauvais pour ce que j'en ai lu), donc si j'arrive à trier un peu les sources d'information je pense que c'est dans ses cordes aussi... :?
Dans le cas où il aurait une appétence pour le raclage de fond de seau, genre numéro-spécial-cellulite des torchons people, je ne vois pas ce qui l'empêche de pratiquer ça tout seul dans l'intimé de sa chambre et de parler d'autre chose quand il est invité à la radio...
Lilas a écrit :Bon, cela n'empêche que c'est stupide de catégoriser les gens en neurotypique/neuroatypique et attribuer des trais de caractères communs à chacune de ces catégories.
Mais ce qui parait être des défauts pour nous et donc relever du mépris peut en fait être jugé comme des qualités dans un autre système de valeurs.
Je parlais en effet de lutter contre les préjugés au sujet d'une catégorie A en étalant des préjugés sur une catégorie B. Et justement, c'est bien de système de valeurs qu'il est question, et ce qui me gêne c'est la notion de moralité et en gros l'idée que le système de valeurs neurotypique vaudrait moins que celui des autistes (à supposer qu'il y en ait un commun et propre aux autistes).
Je pense voir de quoi tu parles, et il m'arrive souvent de souhaiter pouvoir mentir au moins un peu, en tout cas de déchiffrer suffisamment bien les contextes sociaux pour éviter de balancer franco une vérité toute crue à la tête de quelqu'un qui n'est manifestement pas en état de la recevoir. Pareil pour le fait de "parler pour ne rien dire": je trouve que dans une certaine mesure c'est positif de savoir initier ou entretenir des conversations légères.
Ces choses qui malgré mes efforts restent assez hors de ma portée me semblent surtout relever d'une certaine intelligence sociale, et pour cette raison je n'apprécie pas forcément qu'on grossisse le trait pour en faire des éléments négatifs, et parler de manipulation/superficialité à tout va. :wink:

Bon, cela dit tu m'as motivée à écouter l'émission en entier donc acte (en 2019, je vais me lancer des défis de ouf, ambiance berserker de l'autisme :mrgreen: ). C'est vrai que malgré cet uppercut au démarrage, le reste n'est pas trop mauvais. Je trouve en particulier très chouette qu'on puisse entendre des psys dire publiquement qu'ils apprennent beaucoup sur l'autisme en recevant des personnes autistes :)

edit: trouvé ça, sur le même sujet, mais pas encore eu le temps de l'écouter:
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -atypiques
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25624
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#14 Message par freeshost » vendredi 18 janvier 2019 à 9:24

Killashandra a écrit :
mercredi 9 janvier 2019 à 6:55
freeshost a écrit :
mardi 8 janvier 2019 à 21:32

Va falloir que je rédige des petits cours sur les biais cognitifs (adaptés à des 10-15 ans). :P

"Jean est une personne autiste.
Pierre est une personne autiste qui n'aime pas vraiment la foule.
Penses-tu qu'il y a plus de personnes comme Jean ou plus de personnes comme Pierre ?"
Si jamais tu te lances dans ce projet, je suis intéressée.
Va falloir vraiment m'y mettre. En l'espace de deux heures mercredi : dans le bus, une personne qui essaie de convaincre de l'existence de Dieu, du Saint-Esprit une autre personne (avec les pseudo-arguments habituels, dont le "ya pas de fumée sans feu") ; une personne élève qui me parle qu'on n'est pas sûr qu'ils seraient allés sur la lune, qu'on peut toujours penser le contraire, douter.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Christotophe
Régulier
Messages : 31
Enregistré le : lundi 11 février 2019 à 19:25

Re: [Radio] L’autisme, une intelligence atypique (autre émission)

#15 Message par Christotophe » lundi 11 février 2019 à 20:28

Tout d'abord, je précise que je n'ai fais que rapidement parcourir ce qui a été dit précédement. Je vourais donc seulement donner mon avis en ce qui concerne l'émssion de radio de FranceInter qui est ici le sujet principal. Pour ma part, j'ai l'ai suivi avec intention. La première chose qui m'a frappé, c'est un psychiatre puisse avoir un approche "positive" de l'autisme (et, pourtant, de par mon expérience, je ne les tiens pas en hautes estime). J'ai lu avec attention le livre que David Gourion a écrit avec Séverine Leduc, j'ai été plutôt agréablement surpris mais, toutefois, je note encore trop des formules malheureuse"atteint d'autisme" etc. Bref, l'ouvrage est parsemée à mon sens de formules maladroites, ce qui ne doit pas occulter l'objectif initial plus que des plus louable.
Asperger detecté sur le tard à 35 ans. Un enfant de 14 mois et en couple depuis bientôt 12 ans... déjà !

Répondre