[Télé] Autistes Asperger : une vie presque comme les autres (Ça commence aujourd'hui, France2)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
comptasp
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : lundi 25 février 2019 à 19:04

Re: [Télé] Autistes Asperger : une vie presque comme les autres (Ça commence aujourd'hui, France2)

#16 Message par comptasp » mercredi 1 mai 2019 à 7:35

Je suis tombé sur l'émission hier et l'ai vue d'une traite.

Je la trouve, étonnamment, extrêmement bien faite.

Je m'explique:

D'abord la présentatrice et l'expert:
ils n'en font pas trop ni pas assez. La présentatrice semble montrer une réelle empathie et volonté de comprendre les particularités des invités. L'expert prend la parole de temps en temps, en précisant/rectifiant ce qui doit l'être mais sans prendre trois plombes à étaler sa science. C'est concis et salutaire. Alors certes il y a quelques petites bourdes ici et là, mais rien de bien méchant comparé à ce qu'on aurait pu subir.

Ensuite les invités:
1) La famille d'Aspies:
Il y a beaucoup d'éléments très intéressants dans cette famille (insupportable, certes). Déjà l'aspect "familial" du problème, le message derrière est qu'on peut comprendre qu'il y a un facteur génétique.
Ensuite, il ne s'agit pas d'une famille avec 100% d'autistes: le mari ne l'est pas. Il dit avoir d'autres particularités mais ce point est intéressant. Ca permet d'avoir un témoignage de ce que c'est que de vivre avec un (ou en l'occurence plusieurs) Aspie(s) chez soi.
Enfin les 3 Aspies: la mère insupportable qui fait des généralités, est obsédée par les bocaux et les "études" (oui, elle n'est pas "Bac +15", ca m'a titillé aussi). Le plus jeune qui a du mal à l'école avec ses camarades mais qui s'en fiche et l'aîné qui est dans son monde virtuel, et qui reste dans son monde durant l'émission.
Oui, ils ne sont pas spécialement agréables à regarder/écouter. Mais ... c'est exactement ce qu'il faut y voir! Certains reprochent à l'émission de ne pas parler des difficultés que rencontrent les Aspies. C'est juste faux, ils en parlent à de nombreuses reprises et c'est évoqué de façon indirecte par le comportement de cette famille.

2) Le jeune homme littéraire:
J'ai été gêné par son poème à la fin: on s'en fiche un peu. Cependant son témoignage est intéressant parce qu'il montre qu'on peut ((très) bien) s'en sortir malgré/grace au syndrome, pour peu que l'on tombe sur les bonnes personnes et/ou le bon métier. Ici, je trouve que le "relecteur/correcteur" de bouquins c'est juste le top du top. J'ai personnellement déjà fait de la relecture/correction d'ouvrages, c'est en effet des métiers où on vient plus en aval, pour chercher la petite bête mais là on nous le demande explicitement. Que demander de mieux?

3) La jeune femme artiste:
L'intérêt c'est d'avoir le témoignage de sa famille (mère et soeur) ainsi que le sien où elle parle au départ de déni. Elle était dans le déni alors que le reste de sa famille était convaincue.

Au global, on retrouve beaucoup d'informations utiles pour comprendre le syndrome d'Asperger. Sans complaisance ou apitoiement.
HPI (octobre 2018) - Diag Asperger en libéral (mars 2019)

Répondre