Page 3 sur 3

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : dimanche 14 avril 2019 à 14:46
par user5754
J'étais a une reunion syndicale un jour et la nana a coté de moi , une collègue de longue date quianimait la reunion a dit "mais si la direction arrêtait de faire les autiste" puis une 2 eme fois, je bouillais, la 3emme elle sepreaitun coup de coude dans les cotes…

Pour le "on est tous un peu", j'ai souffert de ça avec mon fils ainé THPI, toutes les mamans ont aussi des gosses hyperintelligents ensuite ce fut le TDHA, tous les momes sont turbulents… Aujourd'hui c'est mon benjamin qui a un diagnostic TED sans nécessité de suivi… 20 ans le bac en juin dernier, ne cherche pas de boulot, ne sort pas, n'ouvre pas ses volets, joue à l'ordi et n'est pas inquiet pour son avenir qu'il doit imaginer a la Tanguy.
Et onme dit"tous les jeunes sont comme ça". La psy qui m'a fait passer les tests m'a dit que non son comportement n'était pas du tout normal vu son age et le handicap que ça lui donne pour avoir une vie autonome…


Comme on dit, les consillers ne sont pas les payeurs et ce film ne va pas dans notre sens..

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : lundi 15 avril 2019 à 9:48
par TiZ
J'ai regardé en replay, et je suis assez d'accord avec l'analyse de Lilas.

De toute façon, dans un film (ou une série), les personnages sont toujours (au moins un peu) "exagérés", pour permettre au spectateur d'identifier le personnage mais aussi parce que le cinéma induit une distance (contrairement au théâtre par exemple).

Je me suis retrouvée dans certaines situations (par exemple, lorsqu'elle a noté le contenu de la conversation avant d'appeler Raphaëlle, c'est ce que je fais mentalement avant de passer un appel).

Et puis, elle adore les casses-têtes alors... :mryellow:

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : lundi 15 avril 2019 à 9:58
par Benoit
J'aimerais bien qu'il en existe une version STEN ou mieux EN, juste pour pouvoir la soumettre à d'autres contacts.

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : lundi 15 avril 2019 à 12:22
par Ailurine
Il y a 2 ans quand j'ai commencé à me poser des questions, j'avais fait lire la liste des particularités des HP (sans dire ce que c'était), sachant que beaucoup correspondaient à l'asperger. Ils m'ont reconnue dedans sans problème, ils ont même ajouté des trucs que je ne soupçonnais pas. Quand je leur ai parlé de la douance : j'ai eu leur bénédiction pour les tests. Mais quand je leur ai parlé de lasperger... "Ben non, tu peux pas être autiste, tu ne ressembles pas aux films ni au petit garçon autiste qu'on connaît, ça sert à rien de pousser plus loin".

On en a plus reparle. Jusqu'à il y a quelques jours, car mon père a regardé un épisode de cette série. Résumé de la conv : "Tu as des difficultés, c'est sûr, mais pas au point de la fille dans la série !" Bon ben c'est pas gagné pour en parler lol

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : lundi 15 avril 2019 à 13:45
par PetitNuage
D'après ce que j'ai pu lire, les scénaristes et l'actrice sont allés à la rencontre d'autistes pour construire le personnages d'Astrid.

Et effectivement, dans le générique de fin, dans la partie remerciements sont cités:
- Natalia Pedemonte
- Vaincre l'autisme
Spoiler : 
J'avoue que le terme de "vaincre" l'autisme me gêne un peu et leurs "revendications" sur la page d'accueil également.
Mais je pense que c'est dû au fait qu'il s'agisse d'une association de parents d'enfants autistes
et que leur vision des choses est donc très différente de celle que l'on peut trouver ici ...
Cependant je me demande si ce type d'élocution, qui me fait penser à Rain Man, est aussi marqué chez les femmes ?
(dans les différents reportages où j'ai vu des femmes autistes s'exprimer, leur élocution était bien plus fluide). :?:

Par ailleurs j'ai bien aimé le fait qu'une personne du groupe de paroles dise qu'à faire trop d'efforts d'adaptation, on risque le burnout. :D

Re: [Série] Astrid et Raphaëlle (France 2)

Posté : lundi 15 avril 2019 à 13:52
par Benoit
Vaincre l'autisme
Vivement la saison 1 avec tous les méchants aspies défenseurs de la neurodiversité terroriste.
Et le final où l'héroine et ses potes se suicident pour restaurer la pureté du genre humain.
Spoiler :  : 
(Sérieusement, c'est plus qu'une association, les éléments de langage et les références scientifiques sont à la limite de l'eugénisme, façon "il faut expurger les gènes de l'autisme et tant pis si on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs".)
Ce qui n'empêche qu'individuellement, il puisse s'y trouver des gens convenables (plutôt pas en haut de l'échelle).
Thread (entre autres)
viewtopic.php?f=6&t=5319&p=137446