Page 6 sur 6

Re: [Film] Hors normes (Olivier Nakache, Éric Toledano)

Posté : jeudi 30 avril 2020 à 15:52
par EnHans
J'ai eu plus de patience que toi @EnHans, je me suis tapé la totalité, mais j'avoue que c'était histoire de dire quoi.
Tout seul, je pense que je l'aurais terminé (histoire d'être sûr de "mon avis" sur ce film) mais les enfants n'en pouvaient plus.

Re: [Film] Hors normes (Olivier Nakache, Éric Toledano)

Posté : jeudi 30 avril 2020 à 17:10
par Tugdual
Cardamome a écrit :
jeudi 30 avril 2020 à 15:48
Je dis que dans mon entourage, on n'y a vu qu'un film sur les autistes. C'est très réducteur des problèmes soulevés et des handicaps montrés dans le film!
J'entends bien.

D'habitude, ce sont les parents d'autistes sévères qui font ce reproche, car les œuvres de fiction parlent plus facilement d'autisme de haut-niveau que d'autisme sévère.

Ça me semble un reproche qu'on peut faire à toute œuvre de fiction, qui par principe n'est pas une conférence prétendant présenter toute l'étendue d'un trouble tel que l'autisme...

Re: [Film] Hors normes (Olivier Nakache, Éric Toledano)

Posté : jeudi 30 avril 2020 à 17:37
par pimpoline
Cardamome a écrit :
jeudi 30 avril 2020 à 15:48

Ça lance des sujets qui auraient pu s'avérer intéressants s'ils avaient été (mieux) développés. Par exemple, comment les jeunes qui sont un peu paumés, un peu laissé de côté par le système, rebelles, impulsifs, pas trop de formation et qui après s'être pris des coups, réussissent si bien à devenir des éducateurs hors pairs ?
Comment ils en arrivent à devenir responsable d'eux mêmes en étant responsable de ces jeunes au handicap très lourd ?
Ça aurait été intéressant de le développer, c'est très raccourci on le devine dans le film... Idem pour les progrès des jeunes accompagnés... La lenteur, les régressions, les progrès...
Je te rejoins là-dessus, mais hélas ce film n'avait pas pour ambition de faire réfléchir; c'est lui qui a le nez collé sur une vision à un moment donné, et qui veut retransmettre ce cliché sans mettre le spectateur en position active. L'angle choisi est très réducteur, pour moi c'est du cinéma pauvre. Et ça n'a rien à voir avec le sujet traité, encore une fois.

Re: [Film] Hors normes (Olivier Nakache, Éric Toledano)

Posté : vendredi 1 mai 2020 à 7:07
par Ogam
Je pense que la démarche d'Eric Toledano et d'Olivier Nakache est de se rapprocher au plus près de ce que vivent Stéphane Benhamou et Daoud Tatou. D'ailleurs, les deux réalisateurs sont des amis de longue date de Stéphane Benhamou. Quand on regarde le documentaire "On devrait en faire un film", on se rend compte que le film se rapproche beaucoup de ce que l'on voit dans ce documentaire.
par pimpoline » jeudi 30 avril 2020 à 17:37
Cardamome a écrit : ↑
jeudi 30 avril 2020 à 15:48
Ça lance des sujets qui auraient pu s'avérer intéressants s'ils avaient été (mieux) développés. Par exemple, comment les jeunes qui sont un peu paumés, un peu laissé de côté par le système, rebelles, impulsifs, pas trop de formation et qui après s'être pris des coups, réussissent si bien à devenir des éducateurs hors pairs ?
Comment ils en arrivent à devenir responsable d'eux mêmes en étant responsable de ces jeunes au handicap très lourd ?
Ça aurait été intéressant de le développer, c'est très raccourci on le devine dans le film... Idem pour les progrès des jeunes accompagnés... La lenteur, les régressions, les progrès...
Je te rejoins là-dessus, mais hélas ce film n'avait pas pour ambition de faire réfléchir; c'est lui qui a le nez collé sur une vision à un moment donné, et qui veut retransmettre ce cliché sans mettre le spectateur en position active. L'angle choisi est très réducteur, pour moi c'est du cinéma pauvre. Et ça n'a rien à voir avec le sujet traité, encore une fois.
Il est sûr que le film n'est pas parfait et qu'il se focalise entre autre sur les combats que mènent Bruno (Vincent Cassel) et Malik (Reda Kateb) et on voit beaucoup d'autistes dits "sévères". Je pense que c'est un parti pris des réalisateurs mais qui me semble nécessaire au vu de la complexité du sujet.
D'ailleurs je pense que si on voit de vrais acteurs autistes (accompagnés notamment par de vrais accompagnants), c'est pour coller au mieux à la réalité du terrain (du point de vue des association, des hôpitaux ...). Ce parti-pris ne laisse, bien-sûr, pas indifférent.

Après, rien n'empêche, la réalisation d'un film documentaire (ou d'un film tout simplement) sur les autres thèmes comme la formation des éducateurs. Ces thèmes seraient ainsi traités beaucoup plus en profondeur.

Re: [Film] Hors normes (Olivier Nakache, Éric Toledano)

Posté : vendredi 1 mai 2020 à 14:10
par Lilette
Ogam, :bravo: bien expliqué merci.