[Livre] Le syndrome d'Asperger et l'autisme ... (T. Attwood)

Livres, publications, films en rapport avec l'autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#16 Message par Murielle » mardi 15 juillet 2008 à 10:10

En effet, ça a dû être dur pour Florent.!
Ce qui est difficile pour eux, c'est qu'ils ont l'angoisse (que l'on perçoit très bien ) mais sans toujours savoir pourquoi car ils n'ont pas forcément les mots pour nous le dire.....
Un peu comme les gros chagrins qui surgissent et qu'ils ne sont pas en mesure de nous expliquer.... :(
A nous de décripter, ou de trouver les bonnes questions nous permettant d'en connaitre la cause.!Pas toujours évident, n'est-ce pas? :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#17 Message par Jonquille57 » mardi 15 juillet 2008 à 12:23

Tu as raison, Murielle, je crois qu'ils n'ont pas la capacité ( enfin, je parle pour Florent ) de relativiser les choses. Florent prend tout au premier degré et reçoit toutes les informations en pleine figure, sans pouvoir faire le tri des choses importantes et des choses moins importantes.
Et c'est vrai aussi que tout est souvent cause d'angoisse, même des choses qui nous paraissent sans importance. Franchement, il leur faut une sacrée force de caractère pour arriver à surmonter tout ça.....et c'est quand ils n'y arrivent pas qu'ils se sentent vraiment malheureux, incompris et au bord du suicide ( je ne veux pas généraliser, je parle toujours pour Florent..). Mais je pense que c'est un trait qui est propre aux personnes autistes, non ?

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#18 Message par Murielle » mardi 15 juillet 2008 à 15:17

Oui Brigitte, Mon fils aussi prend les choses au 1er degré...
Lui non plus n'arrive pas à hiérarchiser les évènements! Toutes les infos arrivent et ne peuvent être triées.Alors dans ces conditions on peut comprendre combien cela doit être difficile pour eux.!
Par exemple:
Au début, Léo rentrait de l'école et je lui demandais une chose du genre:
-Qu'as-tu fait ce matin à l'école?
La réponse était souvent la même:
-Rien...Ou "je ne sais pas"...
S'il avait vraiment dû me répondre, ça aurait été "titanesque".!(je suis arrivé à l'école, j'ai accroché mon manteau, je me suis assis, j'ai pris mon livre "x", j'ai ....)
du jour où j'ai compris cela, je lui disais:
Tu as fait du français ce matin?
et lui pouvait alors me répondre:
Oui, j'ai fait de la conjugaison, de la grammaire, de l'orthographe....
C'est à nous de poser des questions plus précises pour qu'ils sachent quoi répondre et que dire...pas toujours évident.! :wink: :lol:
En fait, des questions ciblées peuvent les aider à trier un peu la foule d'éléments qu'ils ont dû ingurgiter dans leur journée...
Brigitte, tu as eu des nouvelles de Florent?
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#19 Message par Jonquille57 » mercredi 16 juillet 2008 à 1:00

Oui Murielle, j'ai eu des nouvelles de Florent et j'en parle dans mon message d'accueil. ( http://forum.asperansa.org/viewtopic.ph ... &start=180)

Pour ce que tu dis pour ton fils, tu as raison, mais encore une fois, cela prouve bien que si l'on a des "trucs", on peut plus facilement avancer avec nos enfants, et c'est pour cela que je trouve dommage que l'on n'ait aucune aide une fois qu'on a le diagnostic. Cela nous éviterait de faire certaines erreurs et nous ferait gagner un temps précieux, car on aurait des pistes pour améliorer le quotidien.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#20 Message par Murielle » mercredi 16 juillet 2008 à 11:19

Entièrement d'accord avec toi Brigitte.!
Au CA, nous avions parlé un moment de créer une rubrique qui rassemblerait toutes les "astuces" des uns et des autres afin d'aider au quotidien....
Il faudrait voir peut-être avec notre WEBMASTER si nous ne pourrions pas créer encore une nouvelle rubrique où chacun donnerait ses "trucs" pour faciliter les problèmes de la vie des SA et AHN....
Idée lancée.! :wink:
Je lui envoie un mail.!
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#21 Message par bernard » dimanche 27 juillet 2008 à 0:09

Bonjour,
De retour ce soir de l'ile d'Oléron. Plein de choses à vous dire sur le SA.
J'ai lu en entier (j'ai dévoré en 3 passes) les 400 pages de l'édition 2008 du livre de Tony Attwood. J'ai très fortement apprécié son livre.
Parmi la dizaine que j'ai sur le SA, c'est pour moi, le meilleur écrit par un NT.
Il m'a d'ailleurs beaucoup aidé pour la vie en famille en vacances.
J'ai abordé pour la 1ère fois la discussion sur le SA avec Lucie et sa copine qui était venue avec nous.
Je soupçonnais des traits d'aspie pour la copine de Lucie, après discussion franche, j'en ai maintenant la certitude (Jean, faut qu'on revoit les 1/165) et c'est plus que des traits.
Pour ceux qui ont le livre, sa copine est passée à l'école par le chapitre qui traite de la naïveté chez les filles aspies page 95, et cela s'est mal terminé. Elle a du changer d'école et est maintenant sur les conseils de ma femme à sa maman, dans la même école que Lucie.
Sinon pour T.Attwood, je pense que je vais lui écrire pour qu'il pense à rajouter un chapitre manquant dans l'édition de 2008 (s'il le veut bien).
Je ne vous en dis pas plus. Je reviendrai sur ces 15 derniers jours et mes dernières découvertes (sur moi compris, grâce aux filles).
J'ai lu les posts de juillet avant d'écrire, d'où le passage de ce post à minuit et pas avant (on est rentré vers 18h mais le temps de tout débarasser de la voiture). Au dodo et à dimanche.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#22 Message par Jonquille57 » dimanche 27 juillet 2008 à 1:22

J'ai moi aussi commencé à lire ce livre... mais je n'en suis encore qu'au début...

Contente de te retrouver sur le forum ! et j'espère que tu as passé d'excellentes vacances ! :D

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#23 Message par bernard » dimanche 27 juillet 2008 à 11:04

Le livre se lit bien jusqu'au milieu puis ensuite, j'ai l'impression qu'on retrouve des textes lus dans la première partie, comme si on avait eu des insertions dans la nouvelle édition sans suppression des mêmes textes remis à jour. Il manque une refonte de l'ouvrage, mais c'est très bien écrit quand même. A lire.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

sommaire

#24 Message par Jean » lundi 15 septembre 2008 à 23:22

Remerciements...... . ..... . .,. . . . . . . .. . .....,. . ... . . .. . . . .

Préface

Chapitre 1 Qu'est-ce que le Syndrome d'Asperger? ..............
1 Chemins vers le diagnostic ...................................................
a. Diagnostic de l'autisme chez les nouveau-nés ou dans la petite enfance
b. Dépistage du Syndrome d'Asperger au cours des premières années d'école..
c. Diagnostic antérieur d'un autre trouble du développement chez 1'enfant... . .
Trouble de Déficit de llAttention/Hyperactivité........................
Trouble du langage .. . ...................... . ................. . . ...... .
Trouble moteur ..... . . . . . . . . . ......... . ..... . ... . . . ... .
Trouble de l'humeur ......... . .... . . .. . .... . .... . . . . ...... . . . .
Trouble de l'alimentation ......................... . ...,. .
Trouble de l'apprentissage non verbal ...................................
d. Première reconnaissance des symptômes à l'adolescence..... . .. . .. . . ..
e. L'hypothèse d'un trouble du comportement ou de la personnalité
f. Diagnostic de l'autisme ou du Syndrome d'Asperger chez un membre de la famille ..........................................
g. Connaissance des signes du Sundrome d'Asperger à partir des médias....... .
h. Problèmes d 'emploi. . . . . . . . ... . . . . ... . . . .. . . .. . .... . .
2 Pourquoi rechercher un diagnostic?. .........,...........................
3 Stratégies de compensation et d'ajustement au fait d'être différent . . . .
a. Les dépressions réactives .................................................
b. Fuite dans l'imaginaire.. ... . ...... . . . . . .. . . .. . .... . . . ... .
c. Déni et arrogance ...........................................................
d. Imitation...........
4 Quels sont les avantages et les inconvénients d'avoir un diagnostic ? .... 23

Chapitre 2 Le diagnostic
1 Questionnaires et échelles pour le Syndrome d'Asperger ......
2 L'évaluation en vue du diagnostic .........................................
3 Les critères actuels de diagnostic ..........................................
a. Problèmes des critères actuels du DSM-IV ........................
Le retard dans l'acquisition du langage .................................
L'aptitude à l'autonomie et le comportement adaptatif ............
Inclure d'autres caractéristiques importantes ou transitoires .....
Une approche hiérarchique .................................................
4 Syndrome d'Asperger ou Autisme de Haut Niveau? ...............
5 Quelle est la prévalence du Syndrome d'Asperger? ................
6 Le diagnostic des filles .........................
7 L'examen de dépistage des adultes .......................................
a. Le test d'Asperger pour adultes (Adult Asperger Assessment -AAA)
Critères de diagnostic pour adultes .......................................
8 Conclure l'examen de dépistage ..........................................
9 Fiabilité du diagnostic

Chapitre 3 Compréhension sociale et amitié ..........................
1 Solitude
2 Évaluer les compétences d'interaction sociale ......................
3 Motivations pour avoir des amis ............................................
a. Un intérêt pour le monde physique ..................................
b. La volonté de jouer avec d'autres enfants ........................
c. Se faire ses premiers amis ................................................
d. Chercher un partenaire ...................................................
e. Devenir un partenaire
4 L'importance de l'amitié
5 Favoriser les amities
a. Les étapes de développement du concept de l'amitié chez les enfants typiques
Première étape de l'amitié -entre trois et six ans ....................
Deuxième étape de l'amitié -entre six et neuf ans ..................
Troisième étape de I'amitié -de neuf à treize ans ...................
Quatrième étape de l'amitié -de 13 ans jusqu'à l'âge adulte ....
6 Le pronostic pour le développement de la compréhension sociale

Chapitre 4 Harcèlement moral et maltraitance ....................... 103
1 Différents types de harcèlement moral .................................. 103
2 Comment définir le harcèlement moral? ............................... 104
3 Le harcèlement moral des enfants Asperger est-il fréquent? . 107
4 Pourquoi un enfant avec le Syndrome d'Asperger est-il plus susceptible d'être pris pour cible? 108
5 Les signes du harcèlement moral .......................................... 109
6 Les effets du harcèlement moral sur les enfants atteints du Syndrome d'Asperger 111
7 Stratégies pour réduire la fréquence et les effets du harcèlement 11 2
a. Aproche collective ............................. 112
b. Entraîner l'équipe......................... 112
c. Une justice équitable .......................... 113
d. Une carte du monde de l'enfant ........................ 116
e. Pression positive de la part des autres enfants ........ 116
f. Un gardien ............................................. 117
g. Stratégies pour la victime........................... 118
h. stratégies pour l'équipe de spécialistes .................. 120
i. Ressources .......................................... 121
j. Que peuvent faire les parents? ................................. 121

Chapitre 5 Théorie de l'Esprit (Theory of Mind .TOM)........... 125

1 Effets des aptitudes réduites de la Théorie de l’Esprit sur la vie quotidienne
a. Difficulté à lire les messages sociaux/émotionnels dans les yeux de quelqu'un 128
b. Faire une interprétation littérale........... 129
c. Être considéré comme insolent et malpoli ........................ 130
d. Honnêteté et tromperie ...................................... 131
e. Une tendance à la paranoïa ............................ 133
f. Résolution des problèmes ............................. 133
g. Gérer les conflits.............. 134
h. Introspection et conscience de soi ............... 135
i. Comprendre 1'embarras............................ 135
j Anxiété.......................................................... 136
k. La vitesse et la qualité du raisonnement social ................. 137
l. l'épuisement.................. 138
2 Stratégies pour améliorer les aptitudes de théorie de l'Esprit 138
a. Social StoriesTM................................... 138
3 Programmes d'entrainement de la Théorie de l'Esprit ........... 139
a. Conversations autour de bandes dessinées (CornicStripConversations) 139
b. Un guide pour les enseignants ......................................... 141
c. Programmes informatiques ................................ 142 :

Chapitre 6 Comprendre et exprimer les émotions ..................
1 Évaluer la compétence et l'expression des émotions .............
2 Evaluer les émotions avec des échelles ................................
3 Troubles anxieux
a. Trouble obsessionnel compulsif .......................................
b. Stress post-traumatique
c. Refus de L'école ...............................
d. Mutisme sélectif
e. Trouble anxieux de communication sociale ......................
4 Dépression
5 La colère
a. Gérer la colère
6 Amour
7 Thérapie cognitive et comportementale ................................
a. L'éducation affective
b. Restructuration cognitive ...................
c. Outils physiques
d. Outils de relaxation
e. Outils sociaux
f. Outils intellectuels
g. Outils liés aux intérêts particuliers ............................
h. Médicaments.........................
i. Autres outils
j . Outils inapproprres
k. Pratiquer les stratégies TCC .............................
8 Résumé et réflexions conclusives ..........................................

Chapitre 7 Les intérêts spécifiques .........................................
1 L'acquisition des intérêts spéciaux ........................................
2 Catégories d'intérêts
a. Collections.....................................
b. Acquérir des connaissances et une expertise ....................
3 Les intérêts des filles et des femmes .....................................
4 La fonction de l'intérêt spécial
a. Surmonter 1'anxiété.........................
b. Une source de plaisir
c. Une méthode de relaxation ..............................................
d. Une tentative pour parvenir à la cohérence ......................
e. Comprendre le monde physique ......................................
f. Création d'un monde alternatif ou irréel ..........................
g. Un sens de l'identité
h. Pour passer le temps, faciliter la conversation et montrer son intelligence
5 Le point de vue des parents ..................................................
6 Le point de vue du clinicien ................... 221
a. Réduire. supprimer ou utiliser de manière constructive l'intérêt spécial 223
b. Contrôler l'accès 224
c. Modifier ou supprimer des intérêts inacceptables.. 225
d. Usage constructif.. 225
7 Savoir quand parler de l'intérêt ................ 231
8 Intérêts spécifiques :difficulté ou talent ?............... 232

Chapitre 8 Le langage

1 Evaluation des aptitudes langagières ....................................
2 Qualités et difficultés langagières ..........................................
3 L'art de la conversation
4 Stratégies pour améliorer les aptitudes de conversation ........
5 Traduction littérale..
6 Prosodie
7 Expression orale pédante
8 Perception auditive et distorsion..
9 Aisance verbale

Chapitre 9 Aptitudes intellectuelles ........................................
1 Profil d'aptitudes lors des tests d'intelligence .........................
2 Manière d'apprendre à l'école ...............................................
a. Problèmes d'attention
b. Fonctions exécutives
3 Résolution des problèmes .....................................................
a. Faire face aux erreurs
b. Réussite scolaire en lecture et en mathématiques .............
c. Faible cohérence centrale
Souvenirs de la petite enfance
4 Stratégies pour favoriser le développement intellectuel en classe
5 Les connaissances et la personnalité de l'enseignant ............
a. Devoirs à la maison
Créer un environnement propice à l'apprentissage ..................
b. La préparation des devoirs a la maison par l'enseignant ...............
c. Problèmes de mémoire
d Surveillance
e. Style intellectuel de l'enfant
f. Réduire la quantité de travail demandée à la maison .......
6 Pensée visuelle
7 Talents cognitifs

Chapitre 10 Les mouvements et leur coordination ................... 307
1 Le profil d'aptitudes motrices...... 309
2 Détection précoce des troubles de la motricité ...................... 310
3 La planification mentale et la coordination des mouvements . 31 1
4 L'écriture manuscrite........ 313
5 Activités et stratégies pour améliorer la motricité et la coordination. 314
6 Mouvements et tics involontaires ........................ 316
7 Détérioration de la motricité..... 318
8 Excellence motrice........ 319

Chapitre 11 Sensibilité sensorielle ............... 323
1 Surcharge sensorielle.......... 325
2 L'examen de diagnostic et ses critères .................... 325
a. Un cadre conceptuel ............................... 326
b. Outils d'évaluation................................ 327
3 Sensibilité aux sons ...................... 328
a. Stratégies pour réduire la sensibilité auditive ................... 331
4 Sensibilité tactile .... 333
a. Stratégies pour réduire la sensibilité tactile ...................... 336
5 Sensibilité aux goûts et aux odeurs .................. 337
a. Stratégies pour augmenter la diversité du régime alimentaire. 339
6 Sensibilité visuelle 340
a. Stratégies pour réduire la sensibilité visuelle ............. 342
7 Sens de l'équilibre et du mouvement .................................... 343
8 Perception de la douleur et de la température ....................... 344
9 Traitement inhabituel des données sensorielles ..................... 345

Chapitre 12 La vie après l'école :université et carrière ............. 349
1 Carrières adaptées aux Asperger .......................................... 352
a. Qualités professionnelles ..................... 353
2 Stratégies pour une vie professionnelle réussie ............ 354
a. Le Service d'insertion dans l'emploi (Prospects employment service) 356
b. Promotion au grade de manager .......................... 358
3. La valeur psychologique de l'emploi ..................................... 359

Chapitre 13 Relations de longue durée ..................................... 363
1 Choix du partenaire . 363
2 Problèmes dans la relation.. 366
3 Stratégies pour renforcer la relation ......... 370
4 Avoir un parent avec le Syndrome d'Asperger ............ 372

Chapitre 14 Les psychothérapies 377
a. Apprendre à connaître l'esprit de l'autre 380
b. Le concept de soi........... 381
c. Activités thérapeutiques pour renforcer son identité 383

Chapitre 15 Questions fréquemment posées
1 Quelle est la cause du Syndrome d'Asperger? ......................
2 Doit-on expliquer le diagnostic à l'enfant? ............................
3 Quand et comment expliquer le diagnostic? .........................
a. Le Jeu des attributs
4 Est-ce-que les personnes Asperger sont plus susceptibles d'être impliquées dans des infractions?
a. Un sous-groupe malicieux
b. Types d'infractions
c. Le système judiciaire pénal .............................................
5 Est-ce que le Syndrome d'Asperger peut être confondu avec la schizophrénie?
6 Quelles sont les perspectives à long terme?...
7. Que va-t-il advenir de Jack? ...........
Glossaire 417
Index thématique 423

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#25 Message par bernard » lundi 15 septembre 2008 à 23:35

J'ai découvert quelque chose dans le livre de T.Attwood.
C'est le passage où il parle de la formation des équipes.
L'aspie est toujours choisi en dernier, comme un poids pour les autres.
Cela m'a fait mal quand j'ai lu cela.
Je venais de comprendre pourquoi à l'école quand on formait les équipes, que je lève le doigt ou pas, j'étais toujours pris en dernier, pour boucher un trou. Pire, si le maitre forçait une équipe à me prendre, on entendait s'élever des "oh non !".
Le pire, c'est que Lucie quand elle fait des jeux à cheval, malgré qu'elle soit douée, elle n'est jamais incorporée en début, mais toujours à la fin.
Elle a beau agiter la main, elle n'est pas choisie. C'est ma femme qui me l'a montré, je ne l'avais pas remarqué au début. Ma femme me dit "elle ne sait pas jouer avec les autres, la passion ne fait pas tout".
Elle a surement raison.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#26 Message par Jean » dimanche 13 septembre 2009 à 11:14

Le guide complet du Syndrome d'Asperger
Harcèlement moral et maltraitance - Chapitre 4 – 7 c – pp.113-115


c. Une justice équitable
Le concept de justice est extrêmement important. Avant d'évaluer le degré de responsabilité, il est nécessaire de faire un constat objectif de tous les faits -impartial. La gravité des blessures ou des dégâts ne devrait pas être considérée comme la seule mesure du degré de responsabilité et des sanctions. L'enfant Asperger peut avoir été la cible de beaucoup d'actes de harcèlement moral sur une période de temps considérable, et avoir fini par répliquer par un acte d'agression physique, qui peut être dramatique, mais est parfois le seul moyen connu de l'enfant pour faire cesser de tels actes.

Si l'environnement pédagogique prévoit une sanction pour les actes d'agression physique, alors l'enfant Asperger doit les subir. Néanmoins, à mon avis ceux qui ont tourmenté l'enfant et déclenché l'acte d'agression devraient être punis de la même manière. Ceci serait en adéquation avec le concept de justice équitable, avec l'idée de responsabilité morale pour les actes d'autrui, et avec le système de justice pénale pour adultes. Si les enfants Asperger n'ont pas l'impression que justice a été rendue, ils peuvent se faire justice à eux-mêmes et se venger en faisant appel à la stratégie oeil pour oeil, dent pour dent» de résolution des conflits, avec l'intention d'infliger une douleur égale. Les enfants Asperger sont plus enclins à se venger physiquement que verbalement.

Le jeu des Échelles de Justice

J'ai mis au point le jeu des Échelles de Justice» pour aider l'enfant qui tend à évaluer de manière immature, égocentrique ou incorrecte le degré de responsabilité dans des situations de conflit, pouvant inclure le harcèlement moral et les maltraitances, entre lui et les autres. Les enfants typiques avec un niveau de développement inférieur à neuf ans ont tendance à ne voir que celui qui a déclenché l'action en guise d'évaluation de son degré de gravité, ce qui peut en apparence justifier quasiment n'importe quelle vengeance, et empêcher une évaluation exacte de la gravité de leur propre réplique et les conséquences de cette réplique pour eux-mêmes et pour les autres. À ce stade du développement cognitif, la résolution des conflits peut être. oeil pour oeil, dent pour dent» et infliger une souffrance égale voire supérieure. Lorsqu'un adulte rend la justice », l'enfant peut réagir en pensant que ce n'est pas juste selon sa perception de la responsabilité, de la résolution des conflits et des châtiments.

Les "Échelles de Justice» sont une méthode interactive et pédagogique faisant appel au raisonnement visuel pour aider l'enfant à comprendre le degré d'importance (le poids) attribué à des actes particuliers et pourquoi, pour atteindre l'équilibre, le poids des preuves est utilisé pour déterminer le degré de responsabilité et des sanctions. En français, on peut utiliser l'expression bonnet blanc et blanc bonnet, lorsque l'on détermine les responsabilités dans un conflit, et c'est sur cette expression que j'ai fondé cette activité.

La première étape est de déterminer qui était impliqué dans un incident. Le nom de chaque participant est écrit sur des bouts de papier, et ils sont mis sur la table devant l'enfant. S'il n'y a que deux personnes impliquées dans la séquence d'évènements, il est possible de ne pas écrire les noms sur des bouts de papier, et d'utiliser un système d'échelles. L'adulte a au moins 20 morceaux de bois ou de plastique dans une boite. Leur nombre dépend du degré d'importance que l'on attribue à un acte donné. Un non-respect relativement mineur du code de conduite peut être estimé à un ou deux morceaux, tandis que des actes majeurs de transgression du code qui pourraient déboucher sur une nuisance ou un dommage sérieux seront représentés par beaucoup plus de morceaux.

On demande à l'enfant de décrire la séquence d'évènements de son point de vue. Au fur et à mesure que l'histoire progresse, lorsqu'une personne impliquée dans la séquence d'évènements prend une décision de faire ou de dire quelque chose qui transgresse les règles de conduite, on demande à l'enfant de déterminer ce qu'il ou elle pense de la valeur-, exprimée en nombre de morceaux, des paroles ou des actions (ou du manque d'action). L'enfant peut avoir besoin de conseils pour expliquer pourquoi le nombre de morceaux qu'il ou elle attribue à l'action peut devoir être ajusté. Ceci peut passer par des informations sur les effets psychologiques de l'action sur une personne, le degré de risque de blessure physique, et le coût de réparation des objets endommagés. Lorsque le nombre de morceaux est déterminé, ils sont placés près du nom de la personne qui a agi. La procédure continue au long de la reconstitution des évènements. Chaque participant reçoit un certain nombre de morceaux et, à la fin de l'opération, l'enfant compte les morceaux de chaque participant.
Cette procédure doit permettre à l'enfant de voir les importances relatives de ce que lui et les autres ont fait et justifie la réponse à apporter pour toutes les personnes concernées. L'une des meilleures manières de décrire la procédure est de résumer l'usage qui a été fait des Échelles de Justice dans le cas d'un enfant Asperger qui avait un fort sentiment d'injustice en cas de renvoi de l'école.
Trois personnes étaient impliquées dans l'incident: Éric, un enfant
avec le Syndrome d'Asperger, âgé de 11 ans mais dont les aptitudes de résolution des conflits et d'empathie avaient au moins deux ans de retard par rapport à son âge physique; un autre enfant, Steven, et un enseignant, remplaçant temporaire de l'enseignant habituel de la classe.

Steven a commencé le conflit en traitant Éric de «w* * * er» (une insulte obscène australienne). J'ai demandé à Éric combien de morceaux valait ce commentaire, il m'a répondu, et nous nous sommes mis d'accord sur une valeur de deux morceaux pour Steven. J'ai demandé à Éric ce qu'il a fait juste après, et il m'a répondu qu'il avait ignoré Steven. J'ai estimé que c'était la réaction la plus sage, donc pas de morceaux pour Éric. Je lui ai demandé si l'enseignant (qui avait entendu l'insulte faite à Éric) avait réprimandé Steven, et Éric a répondu «non», donc nous nous sommes mis d'accord sur le fait que l'absence d'intervention de l'enseignant valait un morceau. Ensuite Steven a traité Éric de «f***ing w***er», et nous avons convenu que cela valait quatre morceaux. J'ai demandé à Éric ce qu'avait fait l'enseignant, et il m'a répondu qu'il n'avait pas entendu l'insulte de Steven, donc pas de morceaux pour l'enseignant; ceci étant, j'ai demandé à Éric s'il avait signalé à l'enseignant ce que Steven avait dit, et il m'a répondu «non», donc Éric a eu un morceau pour ne pas avoir signalé la nouvelle phase de la provocation. J'ai ensuite demandé à Éric ce qu'il avait fait en entendant l'insulte, et il m'a répondu qu'il avait dit la même chose à Steven, donc quatre morceaux ont été placés près de son nom.

J'ai demandé ce qui est arrivé ensuite. Éric m'a décrit comment Steven s'est approché de son bureau et a fait des gribouillis sur son travail en cours. Nous sommes tombés d'accord pour que cet acte vaille deux morceaux. À ce moment-là, le papier avec le nom de Steven avait huit morceaux, celui d'Éric cinq morceaux, et celui de l'enseignant un morceau. Après le gribouillage sur le travail d'Éric (que l'enseignant n'avait pas vu), je lui ai demandé s'il lui avait signalé l'incident, et il a répondu -non», donc il eut un autre morceau. J'ai demandé ce qu'il avait fait ensuite, et il a décrit comment il avait donné à Steven un coup de poing au visage en guise de châtiment et pour qu'il cesse de le tourmenter.

-Il a beaucoup saigné?
-Oui.
-Sur quelle partie du visage tu l'as frappé?
-Au nez.

J'ai ensuite expliqué la gravité potentielle du fait de frapper quelqu'un au visage, combien c'était douloureux, et quelles étaient les règles de l'école en ce qui concerne la violence. Nous nous sommes mis d'accord que sa réaction valait 12 morceaux. Il a pu voir que, bien que Steven ait commencé et qu'il ait commis plus de provocations qu'Éric, ce dernier avait finalement 18 morceaux parce qu'il avait frappé Steven au visage, Steven huit et l'enseignant un. Tout cela était destiné à lui expliquer et à lui faire accepter pourquoi il avait été renvoyé de l'école, et pourquoi Steven ne l'avait pas été.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: livre de Tony Attwood

#27 Message par Jean » samedi 13 février 2010 à 14:50

Le Syndrome d'Asperger: Guide complet - Par Tony Attwood
http://books.google.fr/books?id=ZNDCzEu ... q=&f=false
chaudement recommandé !
Image
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Eclipse
Forcené
Messages : 827
Enregistré le : lundi 25 janvier 2010 à 11:00
Localisation : Landerneau

Re: livre de Tony Attwood

#28 Message par Eclipse » vendredi 5 mars 2010 à 18:54

Jean a écrit :Le Syndrome d'Asperger: Guide complet - Par Tony Attwood
http://books.google.fr/books?id=ZNDCzEu ... q=&f=false
chaudement recommandé !
Image
J'ai cru comprendre que certaines personnes avaient du mal à se le procurer, pour ma part je l'ai recu en 3 jours en le commandant sur DECITRE.COM

Eclipse :wink:
Modifié en dernier par Eclipse le mardi 19 octobre 2010 à 12:01, modifié 1 fois.
Maman d'un petit bonhomme extraordinaire ;)
"On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en n'a qu'une" - Confucius

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19620
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: livre de Tony Attwood

#29 Message par Jean » vendredi 5 mars 2010 à 21:46

Ce livre n'est peut-être pas parfait, mais il me semble le plus intéressant à lire pour les personnes concernées par le SA.

Il est long, mais toujours passionnant.

Ce n'est pas la vérité "révélée" , et certains points peuvent être contestés.

Quand je lis ce livre et ceux de P. Vermeulen (très accessibles aussi), je ne trouve pas de différences fondamentales entre un AHN (autiste de haut niveau - avec retard de langage) et un SA.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

System Beta Two
Régulier
Messages : 34
Enregistré le : vendredi 14 mai 2010 à 5:52
Localisation : Toulouse

Re: livre de Tony Attwood

#30 Message par System Beta Two » samedi 15 mai 2010 à 2:41

Bonsoir,

Comme indiqué dans mes précédents messages, je suis en train de lire Le Syndrome d'Asperger - Guide Complet d'Attwood. Je viens d'achever la section concernée au harcèlement moral (chapitre 4) et je me dis que l'auteur est quelqu'un de bien naïf.

Je fais partie des personnes qui ont été persécutées de temps à autres par leurs camarades à l'école, et à mon humble avis, recommander à l'aspie de dire à son agresseur "Arrête, je n'aime pas ça" est une très mauvaise méthode, et reflètent la méconnaissance de l'auteur au sujet des rapports de domination en société (et encore plus dans les relations entre enfants). Dire "Arrête, je n'aime pas ça" indique à l'agresseur que sa démarche réussit et le conforte dans son impression de puissance.
Je suis limite choqué de lire ça, surtout pour voir marqué plus loin qu'il peut être utile d'inscrire l'enfant à des cours d'autodéfense. L'autodéfense nécessite de se faire pas mal de fois refaire la mâchoire avant que cela ne devienne réellement efficace, la question du stress étant primordiale (on est moins apte à se défendre efficacement lorsqu'on sait qu'on ne risque rien).
Aux problèmes de harcèlement, je n'ai jamais trouvé que deux solutions :
- la violence : on subit au début mais on s'améliore, on trouve des prises qui mettent rapidement fin au combat, on gère le stress de manière efficace et progressive, et on finit par être un bon combattant, à en avoir la réputation ce qui dissuade un certain nombre d'agresseurs potentiels de venir récolter des bleus. De plus, le fait de ne pas frapper pour le plaisir mais pour se défendre apporte une réelle hargne qui est très productive en combat (production d'adrénaline, capacités améliorés... je ne vais pas vous faire un exposé).
- la technique du chat, du chien, du lézard à collerette, appelez la comme vous voulez : se faire plus imposant qu'on ne l'est, en passant en "mode berserk" (je me mordais l'intérieur de la bouche pour que le sang coule sur mes dents, par exemple), qu'on peut considérer comme une forme d'automutilation nécessaire pour accroître le potentiel de dissuasion. Se tenir comme prêt à passer à l'attaque, faire craquer les poings, tout ça fait partie d'une chaîne de procédés visant à montrer que l'on est prêt à prendre des coups mais également à les rendre au centuple.

De fait, j'ai envie de comparer Attwood à un hippie qui attend de prendre des coups pour pouvoir ensuite aller en référer aux "autorités compétentes" ou à un principe suprême. Ce qui m'amène à mon deuxième point.

Attwood donne l'exemple de l'échelle de justice qui permettrait d'expliquer à un jeune aspie (Eric dans le cas décrit) pourquoi il est exclu de l'école et pas Steven, son agresseur, un normal. Je n'ai pas très envie de décrire le procès à ceux qui n'ont pas lu le livre, sachez toutefois qu'il est décrit aux pages 114 et 115 du livre suscité (et qu'on le trouve deux ou trois messages plus haut).
Le fait d'encourager le jeune aspie à aller chercher de l'aide auprès du professeur est à double-tranchant : l'agresseur initial risque de se faire gentiment réprimander par l'enseignant sur le moment mais il trouvera rapidement le moyen de se venger "en coulisses". Raison pour laquelle le fait de frapper l'agresseur verbal me paraît être une bien meilleure méthode (surtout que dans l'exemple donné l'enseignant avait entendu la première insulte proférée sans toutefois réagir, l'aspie a donc un casus belli) - si tant est qu'il y en ai une meilleure qu'une autre.
Vouloir sans cesse recourir à une autorité finit je pense pas par empêcher le marginal de réagir par lui-même.

Le troisième reproche enfin, qui est de désigner un gardien qui puisse protéger l'aspie d'agresseurs potentiels.
Lorsque j'étais à l'école, il est arrivé que d'autres élèves populaires se mettent en travers du chemin de mes harceleurs afin de m'éviter des ennuis. Mais un élève populaire... eh bien s'il est populaire, c'est qu'il y a une raison. N'importe laquelle. En revanche venir à la rescousse d'un élève persécuté par ses condisciples lui fait perdre un peu de popularité, il se compromet forcément à venir aider quelqu'un qui est au mieux invisible, au pire détesté. Ce qui fait que mes protecteurs éventuels ont finit par abandonner.
Alors imaginons maintenant que l'enseignant désigne un gardien, un élève populaire qui tient à sa popularité. Dans 9 cas sur 10, l'élève va y perdre sa popularité et voir sa désignation comme une punition pour son caractère trop amical en général. En résultera très certainement une frustration, qu'il déversera forcément sur l'élève dont il a la charge. Ajoutez 200 grammes de sucre et vous avez un persécuteur attitré, un gardien-kapo censé référer à l'enseignant de tout ce qui pourrait être fait au jeune asperger et qui ne le fera pas. Vous vouliez aider l'enfant, vous venez de clore un système de violence qui fait que, sauf clairvoyance ou intérêt particulier manifesté de la part de l'enseignant, l'enfant sera martyrisé jusqu'à ce que cela se voit trop.

La position que je prône peut paraître à certains très violente et pouvant être très dommageable à l'enfant, mais elle repose sur faits concrets : les environnements changent, les personnes également, un gardien ne le sera pas toujours, un professeur particulièrement soucieux pour cet élève qui parle peu restera dans l'école tandis que l'aspie en changera et caetera et caetera. Le but est justement d'amener l'enfant à se défendre seul quelle que soit la situation, et pas à chercher un soutien qu'il finira forcément par ne plus trouver à un moment ou à un autre.

Répondre