[Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

Livres, publications, films, ressources en rapport avec l’autisme : donnez ici votre avis.
Message
Auteur
Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1402
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

[Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#1 Message par Autrey » lundi 26 octobre 2020 à 19:23

Téléfilm sur France 2 suivi d'une émission : Bonne soirée autisme !

https://www.allocine.fr/article/fichear ... 94023.html
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

margotton91
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: T'en fais pas, j'suis là sur France 2

#2 Message par margotton91 » lundi 26 octobre 2020 à 22:31

A quand une soirée "spéciale" intitulée : "Comment soutenir et accompagner un adulte TSA asperger ?"

Autrey a écrit :
lundi 26 octobre 2020 à 19:23
Téléfilm sur France 2 suivi d'une émission : Bonne soirée autisme !
https://www.allocine.fr/article/fichear ... 94023.html
Modifié en dernier par margotton91 le lundi 26 octobre 2020 à 23:04, modifié 1 fois.
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 31053
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#3 Message par Tugdual » lundi 26 octobre 2020 à 22:50

Le replay (jusqu'au 25/11/2020) sur France-tv :
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

EnHans
Forcené
Messages : 2465
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#4 Message par EnHans » mardi 27 octobre 2020 à 8:28

Merci pour le replay Tugdual.
Un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Glaciell
Forcené
Messages : 659
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#5 Message par Glaciell » mardi 27 octobre 2020 à 11:13

Je n'ai pas vu le téléfilm, mais ce matin, sur un réseau social bien connu, j'ai lu énormément de critiques (de la part de proches d'enfants autistes) concernant l'émission qui a suivi. L'idée qui ressortait des ces échanges, c'était que l'émission, plutôt qu'interroger sur les difficultés des aidants, mettait en avant l'implication sacrificielle d'un parent pour son enfant (comme modèle à suivre ?). Ça m'a interpellée mais je n'ai pas d'avis sur le sujet, n'ayant pas encore regardé l'émission.
Diagnostiquée à 37 ans "TSA sans déficit intellectuel ni altération du langage", avec un HPI. (Nov. 2020)
Une fille de 12 ans HPI (2018) et TSA (Déc. 2020). Forte suspicion de TDAH associé (2021).

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#6 Message par Ogam » mardi 27 octobre 2020 à 14:15

J'ai regardé le film et l'émission hier soir.
Je trouvais le film intéressant car Samuel Le Bihan joue un père qui apprend à découvrir et accepter les différences de son fils. Il essaie aussi de s'adapter en remettant en question ses choix de vie (personnelle et professionnelle) pour le bien de son fils. Enfin, il doit affronter le regard des autres (collègues, policiers, assistante-sociale, directeur d'école ...) pour permettre à son fils de pouvoir s'en sortir. Ce film montre avec une certaine justesse, le combat que peuvent mener des parents pour leur(s) enfant(s) puisse(nt) être intégré(s) dans la société française (je ne parlerai pas encore d'inclusion dans les faits) et les dérives découlant du manque de structures adaptées pour accueillir dignement ces enfants et leur permettre d'avoir le meilleur accompagnement pour que ces personnes puissent s'épanouir et avoir une place dans cette société.

Pour l'émission-débat, j'ai trouvé en effet que l'émission se focalisait sur les enfants autistes avec le combat d'une mère pour son fils ainsi que celui de Samuel Le Bihan pour sa fille. On avait également une pédo-psychiatre (Frédérique Bonnet-Brilhault) qui travaille au CHU de Tours et qui explique d'un point de vue scientifique ce qu'est l'autisme. D'ailleurs, c'était pour moi l'un des points les plus intéressants de l'émission car la pédo-psychiatre remet clairement en cause l'approche psychanalytique de l'Autisme et elle a indiqué que même si la précocité du diagnostic permettait une meilleure prise en charge des enfants, il restait encore beaucoup d'adultes (nés avant les années 90 comme c'est le cas pour moi) qui se retrouvent dans la nature car les connaissances sur l'autisme et les critères diagnostics, étaient beaucoup moins avancés.

Enfin, nous avions Claire Compagnon (Déléguée inter-ministérielle sur l'autisme) qui est la valeur sûre pour faire la grande éloge du 4ème plan autisme (dont on peut avoir du mal à ressentir les effets sur le terrain) et enfin, une éducatrice qui parlait des thérapies comportementales avec des exemples pratiques qu'elle appliquait pour un jeune patient.

Un dernier point concernait l'émission "6 à la maison" où Anne-Elizabeth Lemoine recevait Paul (candidat célèbre aux douze coups de midi du fait qu'il est autiste) et j'ai été gêné car j'avais l'impression qu'il était une bête de foire.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Cardamome
Forcené
Messages : 1250
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#7 Message par Cardamome » mercredi 28 octobre 2020 à 8:30

Glaciell a écrit :
mardi 27 octobre 2020 à 11:13
Je n'ai pas vu le téléfilm, mais ce matin, sur un réseau social bien connu, j'ai lu énormément de critiques (de la part de proches d'enfants autistes) concernant l'émission qui a suivi. L'idée qui ressortait des ces échanges, c'était que l'émission, plutôt qu'interroger sur les difficultés des aidants, mettait en avant l'implication sacrificielle d'un parent pour son enfant (comme modèle à suivre ?). Ça m'a interpellée mais je n'ai pas d'avis sur le sujet, n'ayant pas encore regardé l'émission.
Le débat "s'intitulait" : "vivre avec un enfant autiste"...
Je pense qu'on a entendu les difficultés des aidants. Je n'ai pas eu l'impression d'un modèle à suivre d'implication sacrificielle, même si dans les faits, la mère qui témoignait a du arrêter de travailler (dommage que ça n'ait pas rebondi en effet sur "a pu financièrement s arrêter de travailler" voire sur "a bien voulu s arrêter de travailler" ce qui n'est pas à la portée de tous et reflète quand même un énorme manque dans le suivi et l'aide apportée aux familles s'il ne reste que cette solution pour que l'enfant s'en sorte mieux...).
Mais la litanie de certains intervenants pouvait en faire enrager plus d'un... Beaucoup de blabla "nous mettons en place/notre objectif" si on prend l'émission en route, aucun doute sur le poste occupé par cette personne.

C'est ça qui m'a personnellement gênée. Pouvoir asséner tout ça avec de grands sourires... Ça me fait de la peine. Un peu d'humilité et reconnaître que ce n'est pas parfait... Qu'ils n'en sont qu'aux balbutiements de commencer à essayer de faire quelque chose pour aider les enfants (adultes évoqués brièvement, mais ce n'était pas l'objet du débat, cf. le titre) et leurs familles et reconnaître qu'avec un tel retard, les familles attendent plus !
Plus vite et mieux...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2159
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#8 Message par Curiouser » mercredi 28 octobre 2020 à 16:06

Je n'ai pas regardé le téléfilm, mais j'ai pris en cours de route le débat, et ai regardé une partie de l'émission "6 à la maison". J'ai ressenti et pensé exactement les mêmes choses que ce que tu exprimes, Ogam.
Ogam a écrit :
mardi 27 octobre 2020 à 14:15
Pour l'émission-débat, j'ai trouvé en effet que l'émission se focalisait sur les enfants autistes avec le combat d'une mère pour son fils ainsi que celui de Samuel Le Bihan pour sa fille. On avait également une pédo-psychiatre (Frédérique Bonnet-Brilhault) qui travaille au CHU de Tours et qui explique d'un point de vue scientifique ce qu'est l'autisme. D'ailleurs, c'était pour moi l'un des points les plus intéressants de l'émission car la pédo-psychiatre remet clairement en cause l'approche psychanalytique de l'Autisme et elle a indiqué que même si la précocité du diagnostic permettait une meilleure prise en charge des enfants, il restait encore beaucoup d'adultes (nés avant les années 90 comme c'est le cas pour moi) qui se retrouvent dans la nature car les connaissances sur l'autisme et les critères diagnostics, étaient beaucoup moins avancés.

Enfin, nous avions Claire Compagnon (Déléguée inter-ministérielle sur l'autisme) qui est la valeur sûre pour faire la grande éloge du 4ème plan autisme (dont on peut avoir du mal à ressentir les effets sur le terrain) et enfin, une éducatrice qui parlait des thérapies comportementales avec des exemples pratiques qu'elle appliquait pour un jeune patient.

Un dernier point concernait l'émission "6 à la maison" où Anne-Elizabeth Lemoine recevait Paul (candidat célèbre aux douze coups de midi du fait qu'il est autiste) et j'ai été gêné car j'avais l'impression qu'il était une bête de foire.
(à mon sens, c'est finalement Joann Sfar, écrivain et auteur de BD, notamment, qui a exprimé le point de vue le plus juste et le plus nuancé, concernant les concepts de normalité et de différence, notamment dans le cadre de l'Education Nationale...)
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#9 Message par Ogam » jeudi 29 octobre 2020 à 2:30

par Curiouser » mercredi 28 octobre 2020 à 16:06
Un dernier point concernait l'émission "6 à la maison" où Anne-Elizabeth Lemoine recevait Paul (candidat célèbre aux douze coups de midi du fait qu'il est autiste) et j'ai été gêné car j'avais l'impression qu'il était une bête de foire.
(à mon sens, c'est finalement Joann Sfar, écrivain et auteur de BD, notamment, qui a exprimé le point de vue le plus juste et le plus nuancé, concernant les concepts de normalité et de différence, notamment dans le cadre de l'Education Nationale...)
Tu as raison Curiouser, c'est Joann Sfar qui avait les propos les plus intéressants concernant l'autisme et la place des gens différents dans la société.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 1030
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

film encore à voir "T'en fais pas, j'suis là"

#10 Message par piedsboueux » mardi 3 novembre 2020 à 6:25

Modération (Lepton) : Fusion des sujets.
Je ne sais pas si il faut le mettre dans "à propos de l'autisme ou du SA" ou dans "actualité".

"T'en fais pas, j'suis là"
"https://www.allocine.fr/film/fichefilm_ ... 80905.html"
https://www.france.tv/series-et-fiction ... is-la.html
disponible jusqu'au 25-11-2020, Juste le jour où le soleil passera pile à la verticale à midi au centre-du-monde.
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)
le reste c'est 100 intérêts

EnHans
Forcené
Messages : 2465
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: film encore à voir "T'en fais pas, j'suis là"

#11 Message par EnHans » mardi 3 novembre 2020 à 7:54

Un enfant diag en 2012

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29474
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#12 Message par freeshost » mardi 3 novembre 2020 à 10:14

J'ai trouvé un torrent-filon. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1402
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#13 Message par Autrey » mardi 3 novembre 2020 à 19:16

Ce téléfilm m'a dérangé : un enfant autiste montré surtout sous la forme de crises, un téléfilm qui est trop romancé.
Je me disais qu'on est si loin du témoignage délicat et si vrai de Francis Perrin dans un autre téléfilm, avec un enfant réellement autiste qui jouait pour le coup.
Ce téléfilm va renforcer les clichés de l'autiste violent, c'est dommage, je l'ai déjà d'ailleurs constaté à travers les réactions après cette soirée. L'émission D'après était médiocre, elle a d'ailleurs souvent été critiquée. Pour des personnes qui ne connaissent pas l'autisme, qu'ont-t-ils appris, je me demande.

Pour moi - du moins - cela n'a pas été ne bonne soirée, déçu.
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 1030
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#14 Message par piedsboueux » mardi 3 novembre 2020 à 19:33

un enfant autiste montré surtout sous la forme de crises
Il était juste MALHEUREUX!
Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)
le reste c'est 100 intérêts

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1402
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: [Téléfilm] T'en fais pas, j'suis là

#15 Message par Autrey » jeudi 5 novembre 2020 à 20:11

piedsboueux a écrit :
mardi 3 novembre 2020 à 19:33
un enfant autiste montré surtout sous la forme de crises
Il était juste MALHEUREUX!
Non un autiste malheureux ne pique pas des crises tous les 5 mns désolé.....Le parti pris de l'autiste violent dès qu'il est malheureux ou dérangé peut s'entendre à condition de ne pas laisser l'impression que les autistes sont tous comme ça et sont comme ça tout le temps.....
Diagnostique TSA - la cinquantaine mais jeune dans la tête

Répondre